Les Esprits imparfaits - Antoine - 25/05/2006

 

Bonjour,
J’aurais une question en ce qui concerne les groupes d'esprits imparfaits qui agissent dans le plan spirituel afin d'influer sur les esprits incarnés. Une majeure partie des gens agit sous leur influence mais sans la savoir.
Que pensez-vous de quelqu’un qui connaissant le spiritisme sait que les esprits imparfaits l'influencent et qui choisit de répondre favorablement à leur demande donc consciemment. Un peu comme image, le cas de figure dans STAR WARS de ceux qui choisissent le côté obscur par choix.
Question singulière mais qui me vient à l'esprit tout bêtement.

Bonjour Antoine,
Les Esprits peuvent influer sur nous dans la mesure où la teneur de nos pensées trouve une certaine résonance avec ce qui est leurs valeurs. On appelle syntonie le fait que deux Esprits, incarnés ou pas, ont les mêmes pensées, les mêmes sentiments et les mêmes idées. Donc pour « s’allier », pour reprendre votre expression, avec des Esprits imparfaits, il faut que l’être incarné possède une composante similaire au type d’Esprit qui l’approche. Lorsque vous dites qu’une partie des gens agissent sans le savoir, il faut bien comprendre qu’au plus profond d’eux même vibre un accord en phase avec le niveau d’évolution spirituelle des Esprits. Ainsi, quelqu’un qui est imprégné de vengeance ou de haine trouvera écho avec une multitude d’Esprits dont la préoccupation majeure est emprunte de sentiments similaires. Mais la même loi s’applique également à son contraire, à savoir que tout sentiment de bonté ou d’aide envers son prochain trouve immédiatement le secours nécessaire auprès de frères désincarnés. Je vous engage à lire l’article sur la pensée de notre bulletin du mois de juin.
Que penseriez-vous de quelqu’un qui, ayant soif de gloire et de possessions matérielles, fait alliance avec des brigands? Il sait manifestement que pour atteindre son but, il devra transgresser les lois et, à fortiori, commettre des délits ou peut-être des crimes pour satisfaire son envie. Que deviendra sa conscience quand le remord des faits accomplis viendra hanter ses jours et ses nuits? Que ne donnerait-il pas pour oublier, pour retrouver la paix de l’Esprit, la sérénité. Ses ambitions d’en temps lui sembleront alors bien futiles au regard des conséquences et des souffrances engendrées. Il lui faudra comprendre, et recommencer cette épreuve jusqu’à ce que le choix qu’il fasse soit le bon et le conduise vers une évolution spirituelle toujours croissante. La loi de cause à effet et immuable et régit le monde spirituel.
Quant à sa part de responsabilité elle va de paire avec son niveau de connaissance. On pardonne à un petit enfant ignorant de toute chose, mais on ne pardonnerait pas à un adulte une conduite similaire tout simplement parce qu’il sait. Tout est fonction du niveau d’évolution spirituelle qui va de paire avec la connaissance.
Antoine j’espère avoir pu vous aider. Il est des chemins apparemment sans ronces ni épines, mais avant que de vous engager, réfléchissez toujours en ayant fait la paix en vous. Votre Guide spirituel vous parlera dans votre cœur et alors seulement vous pourrez avancer d’un pas serein car vos pensées auront rejoint ses vibrations qui sont les seules qui peuvent vous conduire vers celui qui est notre Père à tous. N’oubliez jamais que votre Guide déborde d’amour pour vous.
Avec toute mon amitié
Maxence

 

Energie - Diane - 07/02/2006

 

Bonjour,
j'aimerais savoir pourquoi certaines personnes ont un effet pompe à énergie ?
Je suis particulièrement sensible à mon environnement, lieux et gens ; ils peuvent modifier particulièrement et sans raison apparente mes sentiments et mon énergie. J'ai actuellement autour de moi des gens que j'affectionne mais chaque fois que je les vois ou leur parle au téléphone, l'effet qui suit est le même : sentiment de vide, de fatigue, particulièrement perte de volonté et d'énergie, parfois même détresse alors que ce que nous nous sommes dit est tout à fait trivial et agréable et ne devrait avoir aucune incidence sur mon bien-être. J'ai l'impression d'être perméable à mon insu et que ce sont de véritables éponges ou sangsues. Je les aime vraiment mais je commence à douter des bienfaits de cet entourage.
Qu'en pensez-vous ? Avez-vous une explication ?

Bonjour Diane,
Pour répondre à vos questions, il existe effectivement des personnes qui nous vident de toute notre énergie, qui nous « vampirisent » ; on le constate notamment auprès des malades, des personnes âgées.
Cela provient de la loi d’entraide qu’il existe entre tous, les plus forts aident de leurs fluides, les plus faibles mais aussi de la loi d’affinité qui unit les uns avec les autres, de l’écoute que l’on a pour son prochain. Inversement, il arrive que l’on se sente très bien en compagnie d'autres personnes et que l’on sente un affluent d’énergies, ce sont elles qui nous aident et nous nous sentons comme « regonflé ».
Dans votre cas, quand cette action se passe lorsque vous êtes au téléphone, cherchez à être moins « parti prenant » du discours que l’on vous donne, prenez une certaine distance mais cela ne veut pas dire un manque d’intérêt ; il en est de même lorsque vous discutez en face d’une personne, n’adhérez pas systématiquement à leurs problèmes ou leurs difficultés ; prenez du recul : soyez attentive mais ne tomber pas malade.
Le recours à la prière reste toujours une très bonne protection et peut vous apporter le discernement qui vous manque dans les discussions.
Michel

 

Rose Gribel - Matthieu - 10/01/2006

Bonsoir,
Je découvre votre site avec plaisir. J'ai lu la "rubrique" Agora spirite" et si vous le désirez je souhaiterais faire partager aux internautes l'expérience que j'ai vécue il y a quelques années.
Cordialement.
Matthieu A.

« Madame Rose Gribel et moi.
Avant tout je veux dire que j’ai toujours été fasciné par tout ce qui touche ce que l’on nomme le paranormal. J’ai lu beaucoup de livres, en particulier tous les livres d’Allan Kardec, de nombreux reportages Tv, etc. Je souhaiterais vous livrer ici l’expérience qui m’est arrivée durant une nuit d’été de 1993.
Ma compagne et moi, nous nous sommes mis au lit. Nous sommes endormis tous les deux et puis à une heure de la nuit dont je saurais dire exactement, j’ai entendu ma compagne m’interpeller par mon nom, je l’ai sentie se redresser à genoux dans le lit et l’entendais distinctement dire qu’il y avait une grosse boule lumineuse au-dessus de moi et qui éclairait presque toute la chambre.
Je dis que j’ai senti et pas vu ma compagne se dresser à genoux dans le lit car j’avais les yeux fermés, j’étais allongé sur le dos et je n’arrivais pas (ou ne voulais pas) à ouvrir les yeux car à ce moment-là, je me sentais dans un tel état de bien-être que je ne pourrais pas le décrire. J’ai ouvert les yeux au bout d’un moment et j’ai vu que ma compagne qui avait assez peur était à genoux près de moi. Je lui ai demandé ce qu’il se passait, elle m’a dit ce que j’évoque plus haut. Je lui ai dit qu’effectivement j’ai entendu tout ce qu’elle m’a dit et mais je lui demandais si elle n’avait pas rêvée, si elle était bien éveillée à ce moment là, elle m’affirma que non et devant l’insistance de mes questions, elle s’est offusquée et même peu énervée.
Quelques semaines plus tard, ma compagne m’offrit le livre de Madame Rose Gribel que je rencontrais l’année suivante à Nice. Cette dame m’a reçut avec beaucoup de gentillesse. Ce jour-là, je me souviens des crépitements qui parcouraient les meubles dans la pièce et de la phrase de Madame Rose Gribel qui revenait comme un leitmotiv dans notre conversation en pointant un doigt tendu vers le plafond : « Vous les entendez ? ». Je ne comprenais pas, alors Madame Rose Gribel m’expliqua que les esprits manifestent leur présence de cette manière là.
J’abordais le thème de la réincarnation avec Madame Gribel et lui posais mille questions. Elle me dit que ma vie précédente se déroulait au début des années 1800 dans l’état américain du Michigan.
A mon retour chez moi, le soir même, à peine franchie le pas de ma porte que j’entendais dans le plafond et les meubles de mon appartement les mêmes bruits mais plus intenses et plus rapides (comme une « mitraillette »). Je n’avais jamais remarqué pareil phénomène auparavant chez moi. Cela dura pendant plusieurs heures à mon grand étonnement et à celui de ma compagne. Instinctivement, j’avais le sentiment qu’il n’y avait dans ce phénomène rien de négatif. Je décidais de téléphoner aussitôt à Madame Rose Gribel qui m’expliqua qu’en faisant la démarche d’aller la rencontrer j’avais aussi en quelque sorte fait la démarche vers le spirituel et les crépitements que j’entendais étaient la manifestation de l’esprit d’un ami que j’avais eu dans une vie antérieure.
Le phénomène dura encore longtemps. En 1995 j’ai déménagé. Lorsque je suis arrivé dans mon nouvel appartement, il ne s’est rien passé pendant les premières semaines ce qui m’a surpris. Je l’avoue à ce moment-là, j’ai commencé à avoir un peu de doutes, mais à ce moment-là où de telles idées assaillirent mon esprit, les crépitements ont ressurgi. »

Bonjour,
En vous interrogeant sur le bien-fondé de ces « crépitements », vous faites une évocation. L’esprit pouvait être attaché à votre premier lieu d’habitation, il répond à votre demande et manifeste sa présence par des bruits dans votre nouveau lieu de logement quand vous l’appelez par la pensée. Dans le cas présent, il serait préférable de prier pour cet esprit qui reste malgré tout attaché à la vie terrestre.
Fraternellement,
Catherine

 

Pleurs - Alice - 24/08/2005

 

Bonjour,
Je voudrais avoir quelques conseils car en ce moment je suis en dépression, je suis suivie par un psychiatre. Mon réel problème est le suivant : je pleure très facilement et souvent ; lorsque je suis heureuse tout comme quand je suis malheureuse ou triste. La moindre attaque verbale d'autrui me met dans des états incroyables. Incapable de répondre, me défendre, je pleure comme un enfant alors que j’ai 28 ans. Je souffre énormément de cela, je ne sais comment me contrôler et arriver à répondre directement. J'ai peur des autres et sais d'avance que je ne pourrai pas me faire entendre. Je baisse alors les bras et me réfugie dans les pleurs.
Merci d'avance pour votre aide.
Alice

Bonjour Alice,
Vous êtes effectivement sensible, et lorsque l’on est sensible on l’est à tout ce qui nous entoure et donc tout nous affecte. Il ne faut pas voir cela comme quelque chose de négatif, au contraire, la sensibilité est une ouverture vers les autres.
Apprenez à vous protéger et à vous « consolider », acceptez de vivre avec cet état de fait et ouvrez-vous vers les autres. Apprenez à vous rapprocher de votre guide, priez-le et demandez lui de vous montrer le chemin, vous aurez certainement, par rêves ou intuitions, les réponses à vos questions.
Ne perdez pas confiance, la sensibilité est une jolie qualité mais il faut la modeler afin qu’elle ne déborde pas sur votre être. Allez de l’avant, bon chemin à vous.
Fraternellement,
Sophie

 

Obsession - Elisabeth - 08/07/2005

 

Bonjour,
Je vais assez souvent au Centre spirite (kardec) de ma région seulement après l'avoir fréquenté assidûment toutes les semaines même plus, c'est comme si "on" m'empêchait d'y retourner trouvant à chaque fois des nouveaux prétextes pour ne plus y aller. Je me suis vraiment demandée si une "force supérieure" ou plutôt inférieure m'entravait... car en fait, simultanément je n'allais pas bien du tout pendant cette période (plutôt très mal). Récemment, j'y suis retournée avec bonheur et tout le monde était ravi de me revoir d'autant que la directrice du centre médium brésilienne m'avait décelé une disposition médiumnique. Parallèlement, je tire les cartes à titre surtout amical pour des amis et moi-même !! Mais j'ai eu des périodes si curieuses ces derniers mois entre abattement et fatigue voire découragement total !!! Ce n'était pas la meilleure période pour fréquenter le centre et même apprendre à faire des passes d'autant que d'étranges évènements etc.. ont jalonné mon parcours. J'ai eu plein de problèmes financiers, professionnels, des jalousies, des blocages, du mobbying une perte d'emploi des méchancetés de toute sorte de la malchance (contraventions, etc...) bref le désordre le plus total dans ma vie avec abandon etc... donc je ne comprends pas. Curieusement, la dernière fois que je suis allée au centre le thème de discussion de la soirée était l'obsession et le livre "guérir de la folie". Bref, j'y suis allée avec une amie qui se croit vraiment "occupée" par une entité car elle a fait une tentative de suicide cet hiver et se sentait carrément poussée à l'acte. C'est une battante mais un peu perturbée...Je désirerais juste avoir votre opinion merci.
Merci de vos éventuelles réponses.
E.

Bonjour,
Aussi lorsque l’on rencontre des problèmes dans sa vie, on doit pouvoir venir s’y réfugier et y trouver le réconfort auprès des sœurs et des frères spirites qui le fréquentent.
S’isoler, c’est s’affaiblir et faire le jeu d’esprits malveillants. Rester unis dans un groupe permet de s’épauler, de surmonter des faiblesses passagères. L’union, c’est la force, l’amour et l’harmonie permet de la rendre indestructible.
Construisez avec le groupe qui vous fréquentez, avec votre groupe, mettez toute votre énergie afin qu’il se développe et qu’il puisse apporter charité et réconfort à ceux qui recherche la vérité.
La médiumnité ne se pratique pas seule, même et surtout comme un amusement à titre amical. L’avenir ne se devine pas, il se construit chaque jour par notre volonté, par notre comportement, par les qualités morales que nous développons. La force du groupe, encore et toujours, permet d’éviter bien des écueils, notamment celui des Esprits obsesseurs qui guettent nos faiblesses.
La doctrine spirite peut vous apporter beaucoup si vous en comprenez le sens profond et non pas si vous vous contentez seulement de picorer quelques miettes et de vous faire peur en vous retranchant derrière la fatalité.
Fraternellement,
Gilles

 

Présence physique d'un esprit - Brigitte Dowling - 11/02/2005

 

Bonjour,
Juste une simple question : pourriez-vous me dire s'il est possible à un esprit de toucher physiquement un humain et de le paralyser physiquement et verbalement ? C’est ce qui m'arrive de temps en temps et à mon fils aussi. merci de votre réponse.

Bonjour Brigitte,
Pour répondre simplement à votre question, OUI, un esprit peut avoir une emprise sur un organisme. Cela peut être d’un degré faible jusqu’à un degré assez important.
L’esprit utilise les fluides vitaux de la personne «embêtée», ce qui peut l’affaiblir en proportion de la puissance de l’emprise. Cela peut commencer par des légères pensées qui s’immiscent dans les vôtres inconsciemment (obsession) et cela peut aller jusqu’à une «hypnose» des pensées et du corps au stade le plus fort (subjugation).
Il est vrai que si l’emprise atteint un stade physique, cela démontre que l’influence est déjà bien installée et cela nécessite donc une intervention et une aide.
Je conseillerais donc de vous faire aider par un Centre Spirite le plus proche de chez vous et compléter ce dégagement par de fortes prières sincères du fond du coeur à Dieu pour éloigner définitivement cet esprit qui doit se défaire de vous et de votre fils.
Ce sera alors aux médiums du Centre par l’étude de votre cas, à déterminer si vous êtes «concernés» ou si le problème est tout autre, car tout ne découle pas obligatoirement du domaine spirite.
Fraternellement,
Christophe

 

Obtenir un rendez-vous - Constence - 12/08/2004

 

Bonjour,
Je vous contacte car ma crainte est que je ne sais pas si les signes que je constate depuis trois ans sont vraiment issus de la "médiumnité". La tapisserie qui s'arrache, des voix qui se manifestent, des personnes qui me parlent dans mes rêves, des prédictions la veille qui se révèlent n'importe quand, quand je ferme les yeux de temps en temps des tourbillons de "nuanges blancs" apparaissent mais je n'apperçois rien à l'intérieur etc.. Je voudrais améliorer gracieusement cette situation. Comment faire ?

Bonjour Constence,
Les manifestations que vous décrivez, laissent à penser que votre médiumnité est utilisée à votre insu. C'est à dire qu'un Esprit qui lui, connaît les possibilités médiumniques qui vous sont inhérentes, les utilise sans que vous en ayez conscience et surtout sans tenir compte de votre volonté. En fait il capte votre énergie vitale, dont il est dépourvu, pour pouvoir agir sur la matière (tapisserie, voix) . En ce qui concerne les rêves et les prédictions, c'est un moyen très courant chez les Esprits pour se communiquer.
Il vous faut dans un premier temps vous protéger de cette intrusion. Un seul moyen dans l'immédiat, la prière. Vous savez que vous avez un Guide spirituel qui vous suit depuis votre naissance sur cette terre. C'est à lui qu'il faut demander de l'aide. Faites-le avec votre cœur et demandez lui sa protection. Ensuite il vous faudra comprendre les mécanismes médiumniques et pour ce faire acquérir les connaissances nécessaires par la lecture ou par l'enseignement diffusé dans un centre spirite . C'est ainsi que vous pourrez canaliser votre médiumnité et la mettre au service de votre prochain. Vous devez être maître de vous-même et empêcher les interférences inopinées de certains Esprits. D'autant plus que ce type d'Esprit est peu évolué. Il cherche soit à vous impressionner, soit à régler un compte d'une existence antérieure, soit à vous interpeller de façon à vous révéler vos facultés soit enfin vouloir se communiquer à vous (Esprit familier) .
Je vous conseille parallèlement la lecture du Livre des Esprits d'Allan KARDEC ainsi que Le livre des médiums du même auteur (ces deux ouvrages sont également en téléchargement sur notre site) .
Sachez Clémence que nous sommes à votre disposition à notre centre pour vous recevoir ( voir horaires des séances et permanences sur le site) J'espère Clémence avoir pu vous aider. Ne vous laissez pas submerger, prenez les choses en main. C'est ainsi que vous pourrez alors avancer sur le chemin qui vous rapprochera de Dieu, puisque déjà il vous fait signe.
Toute mon amitié.
Maxence

 

Esprit parasite - P - 31/05/2004

Bonjour,
Ma compagne est actuellement possédée par un esprit qui dit se nommer Maurice. Parfois il prend le dessus sur elle et il agit à sa place. Comment faire pour se débarrasser de lui ? Car je ne vous cache pas qu'il a fait du dégât dans notre vie... Il semble être bien dans le corps de mon amie et il est très attaché à elle.
Elle, par contre éprouve presque de la sympathie pour lui en tout cas de la compassion... Par contre lui l'esprit (Maurice) me déteste car je suis son rival... Nous aimerions nous débarrasser de lui, c'est à dire qu'il faudrait qu'il rejoigne son plan de vie et que le Seigneur puisse lui montrer la route.

Bonjour,
Pour se débarrasser d'un Esprit, il faut du temps et de la patience. Prendre contact avec un centre spirite si cela est possible afin d'aider par des passes au dégagement, même parfois si un état d'obsession est installé, il faut moraliser l'esprit. Cela se passe lors de séances particulièrement dites de désobsession.
Je vous donne ci-dessous une définition de l'obsession, tiré d'un fascicule " Etude théorique de la médiumnité ", voici une partie du texte :
L'OBSESSION : CONCEPTS ET CAUSES.
CONCEPTS :
Nous pouvons retrouver dans "Le Livre des Esprits", 1ère œuvre de la codification kardéciste, la question suivante : "Est-ce que les Esprits peuvent exercer une influence quelconque sur notre façon de penser ou bien sur nos actions ?" La réponse est la suivante : "Beaucoup plus que ce que vous pouvez imaginer, car les Esprits ont une influence telle que, habituellement ce sont eux qui nous dirigent".
Et pour compléter l'explication, les Esprits répondent à la question 466, formulée par le Codificateur : " Si sur toi des mauvaises influences exercent une action quelconque c'est parce que tu les as attirées en souhaitant le mal seulement dans le cas où tu voudras le mal, les Esprits pourront t'aider à le pratiquer... Néanmoins, d'autres Esprits t'encercleront, en s'efforçant de t'influencer vers le bien, ce qui sert à rétablir l'équilibre de la balance et te laisse seigneur de tes actions".
Sachant que nous tous vivons entourés par le monde spirituel, lequel n'est ni distant ni en dehors du monde matériel mais intimement lié et mélangé à celui-ci, réagissant constamment sur ce dernier, nous allons passer à l'étude de l'obsession qui dépend de la liaison, établie ci-dessus, entre incarnés et désincarnés.
DEFINITION :
Tout d'abord, nous allons examiner la définition que les Esprits ont donnée de l'obsession :
L'obsession est l'empire que de mauvais Esprits prennent sur certaines personnes, en vue de les maîtriser et de les soumettre à leur volonté, par le plaisir qu'ils éprouvent à faire le mal. (Oeuvres Posthumes, page 76).
L'obsession est l'action persistante qu'un mauvais Esprit exerce sur un individu. (La Genèse, paragraphe 45) L'obsession peut se manifester de plusieurs façons, très différentes qui s'échelonnent entre l'influence morale ordinaire, sans signes extérieurs perceptibles jusqu'à la perturbation complète de l'individu et de ses facultés mentales. (La Genèse, paragraphe 45)
Lorsqu'un Esprit bon ou mauvais, veut agir sur un individu, il l'enveloppe pour ainsi dire de son périsprit comme d'un manteau ; les fluides se pénétrant, les deux pensées et les deux volontés se confondent et l'Esprit peut alors se servir de ce corps comme du sien propre, le faire agir selon sa volonté, parler, écrire, dessiner, tels sont les médiums.
Si l'Esprit est bon, son action est douce, bienfaisante, il ne fait faire que de bonnes choses ; s'il est mauvais, il en fait faire de mauvaises ; s'il est pervers et méchant, il l'étreint comme dans un filet et le paralyse jusqu'à sa volonté, son jugement même qu'il étouffe sous son fluide, comme on étouffe le feu sous une couche d'eau ; le fait penser, parler, agir par lui, le pousse malgré lui à des actes extravagants ou ridicules, en un mot il le magnétise, le catalepsie moralement, et l'individu devient un instrument aveugle de ses volontés.(Oeuvres Posthumes, page 76)
Avant même qu'il fût question d'Esprits, de Spiritisme ou de médiums, les Esprits ont existé de tout temps, ils ont joué un rôle car ce rôle est dans la nature et il y a eu un grand nombre de personnes obsédées ou possédées. L'action des Esprits, bons ou mauvais, est donc spontanée ; celle des mauvais produits une foule de perturbations dans le moral et même le physique que, par une ignorance de la cause véritable, on attribuait à des causes erronées.
Les mauvais Esprits sont des ennemis invisibles d'autant plus dangereux qu'on ne soupçonnait pas leur action. Le Spiritisme, en les mettant à découvert vient révéler une nouvelle cause à certains maux de l'humanité ; la cause connue, on ne cherchera plus à combattre le mal par des moyens que l'on sait désormais inutiles, on en cherchera de plus efficaces. Or, qu'est-ce qui a fait découvrir cette cause ? La médiumnité ; c'est par la médiumnité que ces ennemis occultes ont trahi leur présence ; elle a fait pour eux ce que le microscope a fait pour les infiniment petits : elle a révélé tout un monde. Le Spiritisme n'a point attiré les mauvais Esprits ; il les a dévoilés et a donné les moyens de paralyser leur action, et, par conséquent, de les éloigner. Il n'a donc point apporté le mal, puisque le mal existait de tout temps : il apporte, au contraire, le remède au mal en montrant la cause. (Oeuvres Posthumes, page 77)
Puisque, s'il y a des mauvais Esprits qui obsèdent, il y en a de bons qui protègent, on se demande si les mauvais Esprits sont plus puissants que les bons. Ce n'est pas le bon Esprit qui est plus faible, c'est le médium qui n'est pas assez fort pour secouer le manteau qu'on a jeté sur lui, pour se dégager de l'étreinte des bras qui l'enlacent et dans lesquels, il faut bien le dire, quelquefois il se complaît. Dans ce cas, on comprend que le bon Esprit ne puisse pas avoir le dessus. Admettons maintenant le désir de se débarrasser de cette enveloppe fluidique dont la sienne est pénétrée comme un vêtement est pénétré par l'humidité, le désir ne suffira pas. La volonté même ne suffit pas toujours. (Oeuvres Posthumes, page 78)
Il s'agit de lutter contre un adversaire ; or, quand deux hommes luttent corps à corps, c'est celui qui a les muscles les plus forts qui terrasse l'autre. Avec un Esprit, il faut lutter, non corps à corps, mais d'Esprit à Esprit et c'est encore le plus fort qui l'emporte ; ici la force est dans l'autorité que l'on peut prendre sur l'Esprit, et cette autorité est subordonnée à la supériorité morale. La supériorité morale est comme le soleil qui dissipe le brouillard par la puissance de ses rayons. S'efforcer d'être bon, de devenir meilleur si l'on est déjà bon, se purifier de ses imperfections, en un mot s'élever moralement le plus possible, tel est le moyen d'acquérir le pouvoir de commander aux Esprits inférieurs pour les écarter ; autrement ils se moquent de vos injonctions. (Oeuvres Posthumes, page 78)
Avant d'espérer de pouvoir dompter le mauvais Esprit, il faut se dompter soi-même. De tous les moyens d'acquérir la force pour y parvenir, le plus efficace est la volonté secondée par la prière, la prière de cœur s'entend, et non des paroles auxquelles la bouche a plus de part que la pensée. Il faut prier son ange gardien et les bons Esprits de nous assister dans la lutte ; mais il ne suffit pas de leur demander de chasser le mauvais Esprit, il faut se souvenir de cette maxime : Aide-toi, le ciel t'aidera, et leur demander surtout la force qui nous manque pour vaincre nos mauvais penchants qui sont pour nous pires que les mauvais Esprits, car ce sont ces penchants qui les attirent, comme la corruption attire les oiseaux de proie. (Oeuvres Posthumes, page 79) La colère et l'impatience les excitent. Il faut les lasser en se montrant plus patients qu'eux.
Il faut dire aussi qu'on charge souvent les Esprits étrangers de méfaits dont ils sont très innocents ; certains états maladifs et certaines aberrations que l'on attribue à une cause occulte tiennent simplement, parfois de l'Esprit de l'individu lui-même. Les contrariétés, les chagrins amoureux surtout ont fait commettre bien des actes excentriques qu'on aurait tort de mettre sur le compte de l'obsession. On est souvent son propre obsesseur.
Ajoutons enfin que certaines obsessions tenaces, surtout chez les personnes méritantes, font quelquefois partie des épreuves auxquelles elles sont soumises. Il arrive même parfois que l'obsession, quand elle est simple, est une tâche imposée à l'obsédé qui doit travailler à l'amélioration de l'obsesseur, comme un père à celle d'un enfant vicieux. (Oeuvres Posthumes, page 81)
CAUSES DE L'OBSESSION :
De la même façon que les maladies résultent des imperfections physiques qui ouvrent le corps aux influences extérieures pernicieuses, l'obsession découle toujours d'une imperfection morale qui donne accès à un Esprit mauvais. (La Genèse, paragraphe 45) Les causes de l'obsession sont de plusieurs sortes, selon le caractère de l'Esprit :
Désir de vengeance : C'est parfois, une vengeance que le mauvais Esprit exerce contre l'individu à l'égard duquel il a des griefs du temps d'une autre existence. Le passé et les souffrances qui lui ont été infligées par l'obsédé ou bien motivés par celui-ci, font que l'Esprit se maintienne dans un propos de vengeance. (Le Livre des Médiums, question 245)
Désir de faire le mal : Souvent, aussi, il n'y a pas d'autre chose que le désir de faire le mal : l'Esprit qui souffre, veut faire souffrir les autres ; il retrouve par ce moyen, une sorte de plaisir dans le tourment et la vexation de son prochain. L'impatience démontrée par la victime exacerbe ses sens, car c'est là son objectif, tandis que la patience de la victime le fatigue. En se montrant énervé et dépité, celui qui est persécuté fait justement ce que veut son persécuteur. Ces Esprits, agissent, très souvent, par haine et jalousie du bien et c'est de cette façon qu'ils jettent leur dévolu sur les personnes très honnêtes. (Le Livre des Médiums, question 245)
Par faiblesse morale : D'autres Esprits sont guidés par un sentiment de lâcheté qui les pousse à profiter de la faiblesse morale de certains individus, qu'ils savent incapables de résistance. Un Esprit qui dominait un garçon d'intelligence limitée, interrogé sur les motifs de son choix a répondu : "J'ai grand besoin de tourmenter quelqu'un, une personne raisonnable m'aurait repoussée ; je m'attache à un idiot qui ne m'oppose aucune vertu". (Le Livre des Médiums, question 245)
Par orgueil du faux savoir : Il y a des Esprits obsesseurs qui ne sont pas malveillants, qui ont même quelque chose de bien mais qui sont dominés par un faux savoir. Ils ont leurs propres idées, leurs systèmes sur les sciences, l'économie sociale, la morale, la religion, la philosophie et ils veulent faire prévaloir leurs opinions. Pour pouvoir obtenir l'effet désiré, ils recherchent des médiums crédules, capables de les accepter sans aucune forme de discussion et sur lesquels ils exercent une sorte de fascination, avec l'objectif de les empêcher de distinguer le vrai du faux. Ce sont les plus dangereux parce que les sophismes ne leur coûtent rien et ils peuvent rendre crédibles les plus ridicules utopies. Connaissant le prestige des grands noms, ils n'ont pas de scrupule d'utiliser un des ses noms devant lesquels tous s'inclinent et ne reculent même pas devant le sacrilège de se dire Jésus, la Vierge Marie ou encore un saint vénéré. Ils utilisent un langage compliqué dans le but de provoquer l'admiration, langage qui est plus prétentieux que profond, mêlé à des termes techniques et à des mots retentissantes telles les charités et la morale. Soigneusement ils éviteront de donner de mauvais conseils, car ils savent qu'ils seraient refoulés. C'est ainsi que ceux qui ont été trompés, les défendent en disant : "Regardez bien, ils ne disent rien de mauvais". La morale, cependant, pour ces Esprits n'est qu'un simple passeport ; c'est ce qui les préoccupe le moins. Ce qu'ils veulent avant tout c'est imposer leurs idées, même les plus déraisonnables. (Le Livre des Médiums, question 246) "

Voici pour suivre les moyens qu'il faut employer pour se défendre contre un Esprits obsesseur :
L'OBSESSION : MOYENS DE DEFENSE, TRAVAUX DE DESOBSESSION.
De même que les maladies sont le résultat des imperfections physiques qui rendent le corps accessible aux influences pernicieuses extérieures, l'obsession est toujours celui d'une imperfection morale qui donne prise à un mauvais Esprit. A une cause physique, on oppose une force physique ; à une cause morale, il faut opposer une force morale. (La Genèse, chapitre XIV, p. 46)
Les moyens de combattre l'obsession varient selon le caractère qu'elle revêt. Le danger n'existe pas réellement tant que le médium est convaincu d'avoir à faire à un Esprit menteur, comme cela a lieu dans l'obsession simple et ce n'est pour lui qu'une chose désagréable. Mais précisément parce que cela lui est désagréable, c'est une raison de plus pour l'Esprit de s'acharner après lui pour le vexer. Deux choses essentielles sont à faire en ce cas : prouver à l'Esprit qu'on n'est pas dupe et qu'il lui est impossible de nous abuser ; secondement, lasser sa patience en se montrant plus patient que lui ; s'il est bien convaincu qu'il perd son temps, il finira par se retirer, comme le font les importuns qu'on n'écoute pas. (Le Livre des Médiums, chapitre XXIII, question 249)
Bien différent est le cas de la fascination, car alors l'empire que prend l'Esprit sur celui dont il s'empare n'a pas de bornes. La seule chose à faire avec lui, c'est de tâcher de le convaincre qu'il est abusé, et de ramener son obsession au cas de l'obsession simple ; mais ce n'est pas toujours facile et même quelquefois impossible. L'ascendant de l'Esprit peut être tel, qu'il rend le fasciné sourd à toute espèce de raisonnement et peut aller jusqu'à le faire douter, quand l'Esprit commet quelque grosse hérésie scientifique. (Le Livre des Médiums, chapitre XXIII, question 250)
La subjugation corporelle ôte souvent à l'obsédé l'énergie nécessaire pour dominer le mauvais Esprit, c'est pourquoi il faut l'intervention d'une tierce personne, agissant soit par le magnétisme, soit par l'emprise de sa volonté. A défaut du concours de l'obsédé, cette personne doit prendre l'ascendant sur l'Esprit ; mais comme cet ascendant ne peut être que moral, il n'est donné qu'à un être moralement supérieur à l'Esprit de l'exercer, et son pouvoir sera d'autant plus grand que sa supériorité morale sera plus grande, parce qu'il impose à l'Esprit de s'incliner devant lui. (Le Livre des Médiums, chapitre XXIII, question.. 251)
Afin que l'obsédé puisse se prévenir contre l'obsession, il y a la nécessité de fortifier son âme et dans tous les cas d'obsession, la prière est le plus puissant auxiliaire pour agir contre l'Esprit obsesseur. (La Genèse, chapitre XIV, p. 46)

TRAVAIL DE DÉSOBSESSION:
L'action de désobsession se compose de processus variés qui ont pour finalité le réajustement des participants. Ainsi, nous trouvons les directrices de base pour réaliser ce travail de désobsession dans La Genèse au chapitre XIV, p. 46, qui affirme : "Dans le cas d'obsession grave, l'obsédé est comme enveloppé et imprégné d'un fluide pernicieux qui neutralise l'action des fluides salutaires et les repousse. Or, un mauvais fluide ne peut être repoussé par un mauvais fluide. Par une action identique à celle du médium guérisseur dans les cas de maladie, il faut expulser le fluide mauvais à l'aise d'un fluide meilleur. Le travail des passes ou de fluidothérapie a cette action mécanique.
Ceci est l'action mécanique, mais qui ne suffit pas toujours, il faut aussi agir sur l'être intelligent auquel il faut avoir le droit de parler avec autorité, et cette autorité n'est donnée qu'à la supériorité morale ; plus celle-ci est grande, plus l'autorité est grande. C'est la doctrinalisation de l'obsédé, à travers d'exposés, de cours, d'explications évangéliques et le climat fraternel qui va permettre l'obsédé de chercher son renouvellement spirituel à travers d'exemples concrets.
Ce n'est pas tout pour assurer la délivrance, il faut amener l'Esprit pervers à renoncer à ses mauvais desseins ; il faut faire naître en lui le repentir et le désir du bien, à l'aide d'instructions habilement dirigées, dans des évocations particulières faites en vue de son éducation moral et alors on peut avoir la douce satisfaction de délivrer un incarné et de convertir un Esprit imparfait. C'est par ce travail de désobsession que l'on va trouver l'opportunité de tenter de réveiller l'obsesseur charitablement et avec énergie vers la loi de l'amour et du pardon.

REGLES PRATIQUES POUR LE TRAVAIL DE DÉSOBSESSION :
1) Il ne faut pas réaliser une séance désobsession en présence de l'obsédé, car l'oubli du passé de la part de l'incarné est un facteur favorable à la résolution du processus obsessif. Dans le cas contraire, l'obsédé saura où et vers qui diriger sa révolte pour la souffrance qu'il subit ainsi il va se confondre beaucoup plus à son persécuteur.
2) Quand l'obsédé comprend sa situation et participe avec sa volonté et ses prières à sa délivrance, le travail devient moins difficile.
3) Il ne faut jamais révéler à l'obsédé les situations du passé, éclaircies pendant la séance, mais essayer de l'orienter dans la direction où il pourra vaincre ses penchants négatifs.
4) Il ne faut jamais prendre l'obsédé comme une pauvre victime et l'obsesseur comme le cruel bourreau, mais au contraire envisager la situation comme méritant tout l'amour fraternel, et considérer aussi bien l'obsesseur que l'obsédé, comme des frères déséquilibrés et nécessitant des corrections énergique et un appui charitable.
5) Il faut se lancer dans le travail de désobsession, seulement s'il y a un groupe de médiums capables, harmonisés, connaissant la doctrine et de très bonne condition morale.
6) Il faut toujours être en alerte, dans la doctrinalisation, aux subtilités des Esprits obsesseurs, que savent souvent, dans leurs conditions d'Esprits désincarnés, comment et quand ils doivent agir. Cependant souvent obligés à comparaître dans les séances de travail de désobsession, ils feignent d'être dans un état de perturbation spirituelle, "post-mortem", et de ne pas connaître leur état de mort physique, afin de tromper les médiums.
7) Il faut convaincre l'obsédé que s'il réussit à obtenir les faveurs des amis spirituels pour sa libération de l'obsession, de la nécessite première et permanente de continuer à orienter sa vie en progressant dans le sens de l'élévation morale pour réussir réellement à se rendre hors d'atteinte des Esprits imparfaits. 8) Il faut enseigner à l'obsédé et à sa famille que le Spiritisme est la clef pour la solution à leurs problèmes immédiats et le principal guide de lumière pour la vie entière.

Voici dans les grandes lignes ce que je peux vous dire sur ce sujet, vous trouverez tous ces ouvrages dans notre site à télécharger.
Cordialement,
Catherine.

 

 

Esprits parasites - Damabiah - 31/05/2004

 

Bonjour,
J'ai découvert lors d'une transe Loa pendant une cérémonie vaudou où je suis hounsi, que j'avais avec moi, un "colocataire"... Le prêtre vaudou m'a dit qu'il s'agissait d'un esprit parasite qui utilisait mon énergie pour s'alimenter...
Je ne comprends pas ce phénomène car je ne le maîtrise pas. Je suis sur le chemin ésotérique depuis 14 ans et je ne vois pas comment ôter ce colocataire hormis par une extraction forcée voire un exorcisme. Je ne sais ni comment, ni pourquoi il a pu se "scotcher" à mon corps, ni s'il fait complètement parti de moi ou juste s'il est comme mon ombre... Ni depuis combien de temps il est avec moi, ni s'il y a un moyen de le virer.... Il me gêne vraiment car l'esprit se manifeste souvent lorsque je me laisse aller à mes émotions les plus diverses lorsque je ressens de la colère, ou du chagrin... Et il s'installe littéralement lors de mes moments intimes avec mon ami...
J'ai mille questions en moi dont celle précédemment écrites... Puisqu'un esprit peut imposer ces idées et pensées... Ai-je eu les miennes un jour ? Et depuis combien de temps il m'impose les siennes ?
J'espère que vous m'aiderez par diverses réponses car je suis complément perdue et me sens complètement impuissante face à cette situation.
Amicalement,

Bonjour Damabiah,
Tu penses avoir avec toi un "colocataire scotché à ton corps" surtout dans les moments où tu n'es pas bien (chagrin, colère) ou dans les moments d'intimité avec ton ami.
Pour mieux comprendre ce qui t'arrive, je te conseille de lire le " Livre des Esprits " d'Allan Kardec - livre2 - chapitre 9 - paragraphes 1, 2 et 3 traitant de l'intervention des Esprits dans le monde corporel. Tu peux aussi consulter l'ouvrage d'Allan Kardec intitulé "l'obsession" qui apporte des témoignages sur des personnes incarnées étant elles-aussi sous "influence". Ces deux livres sont téléchargeables sur notre site.
Comme tu le sais, la vie ne s'arrête pas au moment de la désincarnation, elle change seulement d'état et se poursuit sous la forme d'Esprit, c'est-à-dire avec un corps plus ou moins éthéré (le périsprit) uni à une âme plus ou moins épurée. Seuls les Esprits du plus bas niveau gravitent avec assiduité au niveau terrestre. Ces Esprits regrettent le monde qu'ils ont quitté car ils ne peuvent plus intervenir directement sur la matière. Par contre ils peuvent aisément se substituer à l'esprit des incarnés qui possèdent une dose suffisante de médiumnité, c'est à dire une capacité à s'extérioriser de leur corps physique. Par tes recherches ésotériques et par ta pratique du vaudou, tu as développé cette médiumnité. Le problème est que, pour l'instant, tu ne la maîtrises pas. Un Esprit de bas niveau en profite pour te parasiter quand tu es dans un état de faible niveau vibratoire (chagrin, colère) ou quand tu es dans l'intimité avec ton ami (ce qui lui permet de revivre par toi sa sexualité et probablement de la salir alors qu'elle est sacrée).
Tu peux te libérer de cette emprise en priant pour que cet Esprit comprenne qu'il a mieux à faire que d'agir par procuration. Demande l'aide d'Esprits supérieurs pour qu'ils l'assistent dans son chemin d'évolution spirituelle. Tu dois aussi exiger qu'il ne squatte plus ton corps. Tu peux te protéger en élevant tes pensées et ton taux vibratoire par la suppression des causes de tes états d'âme négatifs et la pratique du bien et de l'élévation morale.
Jamais un Esprit ne peut nous imposer ses idées, il ne peut que nous les suggérer et opérer sur nous un chantage comme le font en permanence les incarnés. Libre à nous de refuser ce chantage et de faire en sorte que cet Esprit ne se sente plus en affinité avec nous. Encore moins un Esprit ne peut agir à notre place sans au minimum un laisser-faire de notre part. C'est pourquoi nous portons toujours la responsabilité de nos actes, même s'ils nous ont été inspirés par d'autres.
Les Esprits sont présents partout, mais plus spécialement là où l'on s'intéresse à eux. Il est donc probable que l'Esprit qui t'accompagne ait porté son dévolu sur toi au cours dune cérémonie vaudou.
L'exorcisme est une manière violente de faire lâcher prise à ce genre d'Esprits. Si la personne dite possédée demeure dans les mêmes dispositions, d'autres Esprits viendront la hanter à leur tour. Ils seront peut être encore plus tenaces pour défier l'exorciste.
Les lois divines sont identiques dans les mondes visibles (incarnés) et invisibles (Esprits) : la violence engendre la violence et l'Amour appelle l'Amour. A toi de choisir dans quel engrenage tu préfères t'inscrire.
Damabiah, ne crois pas que tu es impuissante face à cette situation. Vois cet épisode comme la révélation de ta médiumnité. Cette médiumnité te permettra de recevoir plus facilement l'aide d'un autre Esprit qui t'accompagne: ton ange gardien (que les spirites préfèrent appeler guide spirituel). Mais surtout n'oublie pas que tu es incarnée et donc que tu as un travail à faire dans la matière. Trop souvent les personnes en recherche spirituelle oublient de traduire leur progrès spirituel par des actes et "disjonctent" . Seuls les actes comptent, c'est pourquoi Jésus disait qu'on juge l'arbre à ses fruits. Bonne continuation sur ton chemin de Lumière. Aie confiance en Dieu et en toi.
Marc.

 

Témoignage - Jean-Marc - 16/04/2004

 

Bonjour,
J'ai 44 ans, je suis compositeur de musique et j'ai toujours été très proche du monde spirituel jusqu'à il y a 6 ans environ où par l'intermédiaire de ma sœur, j'ai pu pratiquer l'écriture automatique (ma sœur avant moi pratiquait déjà). Très vite de bons messages me parvenaient de la part de ma belle-mère décédée quelques temps auparavant et par la suite mon grand-père paternel est venu à moi .
Mon père, donc son fils, avait très peur de ces manifestations et ne croyait pas du tout à ce genre de manifestation, très vite mon grand père voulu prendre contact avec son fils par mon intermédiaire, je compris à ce moment-là, le pourquoi de ces manifestations et quelles en étaient le but, apporter la lumière à mon père...
Avant de pouvoir trouver le courage de parler à mon père et lui dire que son père voulait prendre contact avec lui, il me fallait une certitude. Avec l'aide de ma mère qui a toujours été très proche de cela, j'ai pu prouver à l'aide d'un questionnaire que c'était bien mon grand-père.
Je me suis donc décidé à aller voir mon père et lui ai annoncé ce qu'il se passait et la raison de la communication que mon grand-père voulait établir avec lui : un secret de famille.
En présence de mon père, j'ai pratiqué l'écriture automatique et très vite je dis à mon père "toi aussi tu peux pratiquer cela avec grand-père" il prit un crayon et effectivement le crayon commença d'une manière très agitée à bouger.
Le temps passa durant lequel je pratiquais énormément entouré de ma famille ou très vite le crayon laissa la place à la parole, j'étais comme dans un état de transe mais pas tout à fait.
Les paroles que je prononçais étaient d'une grande beauté et tout le monde pleurait. Le temps a passé et mon père pratiquait de plus en plus jusqu'à s'en épuiser, il réussit à avoir des informations très précises et intéressantes sur le secret de famille mais il fut par moment, j'en suis certain sous l'emprise de mauvais esprits. Régulièrement ma mère m'appelait en pleurs pour que je me précipite auprès de mon père afin de le calmer.
Je le trouvais souvent prostré dans son lit, livide, une croix du christ sur la poitrine, par ma seule présence et l'imposition de mes mains le phénomène s'estompait pour laisser place à un silence palpable dans la pièce et une sorte de plénitude s'installait (le calme après la tempête) et nous nous retrouvions tous les trois à boire un café .
Je m'en suis souvent voulu et quelque fois encore d'avoir été à l'origine de cela car sans moi mon père n'aurait jamais touché à cela Mais dans toutes choses, il y a un aspect positif qui est l'ouverture d'esprit que mon père a maintenant et la joie qu'il a souvent ressenti au travers de ses propres écrits. La vie a fait que nous rencontrions une grande médium (amie maintenant) qui a permis de libérer mon père de cette emprise.
Le temps a passé maintenant et mon père est retombé dans son pessimisme naturel et semble avoir oublié ce qui s'est passé dans sa propre maison il y a quelques années, de nouveau il ne veut plus parler de cela et nous nous heurtons (surtout ma mère) à son incrédulité face à ces phénomènes.
De longs silences entre mon père et moi ont remplacé cette proximité et rapprochement que j'ai eu avec mon père lorsque celui ci était sous cette mauvaise emprise. En ce qui me concerne je suis toujours accompagné (ressenti d'une lourdeur dans l'oreille interne droite) par mon guide et parfois par d'autre sans aucune agressivité d'ailleurs mais je garde ces communications pour moi car maintenant il faut éviter de parler de cela devant mon père donc comme avant avec ma mère nous en parlons en cachette. Mais je ressens une tristesse et une frustration face à ces manifestations, car j'ai le sentiment qu'elles n'en sont que les prémisses de quelque chose, mais j'ai du mal à en trouver la suite du chemin .
Bien sûr j'exerce ma médiumnité par l'intermédiaire de ma musique puisque je suis compositeur de musique mais j'ai envie d'autres choses, je suis attiré par d'autres choses, le besoin de partager le besoin d'être guidé.
Pouvez vous m'aider à faire le point sur cette expérience qui fait partie intégrante de ma vie ? Je souhaiterai assister à une de vos réunions spirites, est ce possible et comment dois je faire ? Je pense que mon chemin va vers vous tous.
Il y a très longtemps que je cherchais ce genre de forum et du coup, on se sent moins seul donc merci pour cela. A vous lire très prochainement. Que la paix soit avec vous.
Cordialement,
Jean-marc.

Bonjour Jean-Marc,
Votre volonté et vos démarches sont guidées par le coeur il me semble, mais le spiritisme demande du discernement et beaucoup de précautions malgré tout.
Lancer une personne tel que votre père, qui part à priori de rien, sans connaissances et en ayant aucune base philosophique ou autre dans ce domaine, c'est dangereux ! Voyez les résultats. Je comprends votre but, votre volonté et votre intention, quoi de plus noble et de spirituel de vouloir amener la lumière à son père ou à autrui, mais cela n'empêche pas pour autant d'en évaluer les risques. Il y a certaines règles à suivre et il faut les appliquer scrupuleusement, et quel que soit le correspondant spirituel que l'on a en face.
Constatez qu'il a fallu l'intervention d'un médium extérieur à votre famille pour vous débarrasser de ces emprises négatives. Cela vous prouve bien les limites qu'il faut savoir reconnaître et le discernement qu'il faut posséder.
Le spiritisme nous enseigne que seul le travail de groupe permet ce développement en sécurité, de par les conséquences que vous comprenez maintenant. Vous dites vous-même que vous gardez maintenant vos communications pour vous, car maintenant il faut éviter de parler de cela, est-ce vraiment pour vous le but même du spiritisme ?
C'est une science qui demande de bien étudier avant de s'y aventurer. C'est pour cela que les centres spirites existent. Ils sécurisent les médiums qui y travaillent par un encadrement expérimenté, avec une analyse et une vision extérieure à vous-même, ce qui permet une approche plus objective des communications réalisées.
La médiumnité n'a pas d'autre but que d'être partagée, pour aider son prochain. Vous comprendrez que l'ayant déjà développée au niveau "familial", vous pouvez désormais lui donner une ampleur bien plus grande en la partageant avec les autres, si tel est votre désir.
Nous serons heureux de vous accueillir et de pouvoir vous aider à diriger cette médiumnité, à lui donner, un plus vaste champ d'application.
Ainsi, si vos aspirations sont spirituelles et désintéressées, et que vous voulez mettre à profit la faculté médiumnique pour tous, vous êtes le bienvenue.
Fraternellement.
Christophe.

 

Libérer un Esprit - L - 20/03/2004

 

Bonjour,
Je voudrais libérer un Esprit qui est toujours à mes côtés. Pouvez-vous me proposer quelque chose à faire.

Bonjour Lydia,
D'après votre message, l'Esprit qui vous accompagne s'accroche à vous. Ce peut être pour plusieurs raisons. Soit qu'il ne veut pas vous quitter car il ne trouve pas son chemin dans l'au-delà, soit que vous ne cessez de penser à lui et, de ce fait, lui rendez la décision de partir trop pénible, soit qu'il est attiré par une affinité que vous avez en commun. La dernière possibilité serait de vous nuire en vous dérangeant, ce qui ne semble pas être votre réalité.
Dans tous les cas la démarche est identique. Vous devez dans un premier temps faire appel à votre Guide spirituel en lui demandant de vous protéger. Ensuite la prière à Dieu est nécessaire pour qu'il guide et donne l'éclairage à cet Esprit afin qu'il se reconnaisse, qu'il comprenne qu'il a lui aussi une vie à remplir et une voie à suivre dans le monde des Esprits. Enfin de votre côté soyez ferme dans votre volonté en ne lui laissant aucun accès. En fermant la porte vous l'aiderez ainsi à prendre conscience de sa propre réalité et à se tourner vers ce qui est désormais pour lui, son monde.
Lydia, soyez confiante dans votre démarche. Dieu entend toujours la demande de celui qui sait parler avec son cœur.
Toute mon amitié,
Maxence.

 

Aidez-moi - Nina - 19/02/2004

 

Bonjour,
Depuis 4 ans , j'habite dans un château avec mes parents qui sont concierges pour une comtesse.Le château a été construit avant la première guerre mondiale ; ce qui est bizarre par exemple : il y a une semaine, j'ai mis la télécommande de la télé sur la table du salon et quand je suis revenue la télécommande n'était plus là (j'étais seule dans le château). Et c'est comme ça tous les jours.
Je n'y comprends plus rien, en plus je n'ai jamais fait des rituels de Spiritisme. Aidez-moi svp !

Bonjour Nina,
La disparition ( je pense que vous avez voulu dire le déplacement) de la télécommande de la télévision est peut-être due à une étourderie de votre part, à une farce d'un de vos proches ou à un phénomène surnaturel.
Il est probable qu'un ancien occupant du château se manifeste pour exprimer son mécontentement de voir d'autres personnes occuper son logement. Cet esprit a besoin de se dégager de la matière et de quitter les lieux auxquels il est trop attaché. Vous pouvez l'aider :
- en lui parlant dès que vous constatez un phénomène "surnaturel " afin de lui faire comprendre qu'il n'a pas à vous déranger et que sa vie doit se dérouler ailleurs, maintenant qu'il est désincarné.
- en priant pour que les bons Esprits l'aident à se tourner vers la vie de l'esprit.
Soyez vigilante et constante dans votre effort de secourir cet esprit, et vous verrez que tout finira par s'arrêter.
Fraternellement.
Joëlle.

 

Suis-je folle ? - Manon - 20/11/2003

 

Bonjour,
Voilà depuis hier après-midi, j'arrive à invoquer les esprits et parler seule avec eux ! Le problème : c'est que l'esprit d'hier ne m'a toujours pas lâché et il me dit qu'il n'arrive pas à partir, qu'il m'en veut et qu'il va demander à un autre esprit de me tuer pour le venger !
Je ne sais pas vraiment si j'y crois ou si ce sont mes mains qui bougent seules mais j'arrive à lui parler juste avec un objet qu'il fait bouger sur ma table de oui-ja, même sans table, sur le sol, l'objet se dirige vers le oui (dc à gauche) ou vers le non !
Il ou plutôt elle me raconte n'importe quoi, c'est un esprit farceur mais je pense vraiment que je suis folle ! Lorsqu'elle veut me parler, je ressens des picotements dans mes membres ! Pour finir, je voudrais vous dire que je n'ai jamais été si fatigué.
Est-ce à cause d'une communication qui se produit vraiment ? Pouvez-vous me dire comment la faire partir je vous en prie ! Faites-le pour elle et aidez-moi !
Merci beaucoup ! Envoyez-moi une réponse au plus vite et éclairez-moi, je ne comprends plus rien.

Bonjour Manon,
Si j'ai bien compris votre problème, vous subissez ce que l'on appelle une obsession, c'est-à-dire l'influence néfaste et persistante d'un esprit, et vous en cherchez la cause et le remède.
Vous dîtes ne pas savoir grand-chose du spiritisme, cependant vous avez décidé d'entrer en contact avec des esprits avec l'aide d'amis dont vous n'êtes pas sûre du sérieux dans ce domaine.
Si vous devez partir à l'étranger, vous prendrez le temps de vous renseigner sur les coutumes du pays où vous allez, d'apprendre sa langue, de vous procurer une monnaie qui y a cours,… sans quoi vous vous en remettriez à la seule chance.
Il en va de même du spiritisme, avant de se lancer dans l'expérimentation, il faut prendre le temps d'étudier ce domaine auprès de personnes expérimentées ou de lire des livres écrit par des personnes l'ayant étudié, afin de se faire une idée des précautions à prendre.
Au cours d'une séance, les intentions et la grandeur morale des personnes agissent sur les esprits en créant un environnement psychique qui va d'autant plus attirer ou repousser un esprit que sa nature est proche de cet environnement. Elles vont donc déterminer (entre autres) le type d'esprits qui va se manifester. Ainsi, le fait de pratiquer le spiritisme dans des intentions frivoles ou égoïstes attirera dans les scéances des esprits légers ou hostiles qui pourront même poursuivre les mediums. Lorsque des esprits décident de nuire à quelqu'un ils le font toujours en se servant des ses faiblesse, l'égoïsme, l'orgueil, l'intérêt matériel, l'exaltation,… Aussi il faut être sûr de ses objectifs avant de se lancer dans la communication.
Il est également déconseillé de pratiquer seul car les autres, surtout s'ils sont expérimentés, peuvent pallier au manque de discernement d'un medium par leurs conseils alors que le medium seul subira d'autant plus facilement les assauts d'esprits peu évolués qu'aucun regard extérieur ne pourra lui indiquer ses erreurs ni lui apporter du soutien.
La cause de votre problème semble donc résulter :
- de votre relative ignorance du domaine dans lequel vous vous lancez, ce qui vous laisse désarmée face aux problèmes pouvant survenir.
- de l'absence d'un environnement propice aux expérimentations de cette nature.
Afin d'éviter ce genre de désagréments, nous vous conseillons vivement la lecture des ouvrages constituant la base du spiritisme d'une part, "Le livre des Esprit" et "Le livre des Mediums" d'Allan Kardec, qui traitent l'un de l'enseignement des esprits et l'autre de la médiumnité, Et d'autre part la recherche d'un groupe sérieux où vous pourriez développer votre médiumnité avec l'aide de mediums expérimentés.
Analysons à présent votre problème, vous dîtes ressentir des picotements dans les membres lorsque l'esprit veut vous parler et effectivement il n'est pas rare d'en ressentir lors des séances médiumniques. La fatigue que vous ressentez semble également confirmer l'action d'un esprit car la communication s'avère généralement fatigante pour le medium.
Vous dîtes que vous pensez être folle. Les esprits obsesseur agissent sur le mental du medium, tentant d'influencer son humeur, ses décision, sa façon d'analyser les choses. Cela peut être extrêmement pénible et c'est probablement ce qui vous donne l'impression d'être folle, ce qui vous déstabilise et vous rend plus vulnérable.
Le moyen le plus efficace que je connaisse pour lutter contre ça est la prière du cœur, faite avec humilité, pour demander de l'aide. Vous ne tarderez pas à ressentir l'aide bienfaisante qui vous permettra de mettre un peu d'ordre dans vos idées. Tentez ensuite d'amener l'esprit à de meilleurs sentiments en priant pour lui mais ne le prenez pas de haut. Demandez lui pardon des offenses que vous auriez pu commettre à son égard et considérez que s'il a pu avoir de l'emprise sur vous, c'est uniquement en exploitant une de vos faiblesses. Après c'est à vous faut faire preuve d'autocritique pour la corriger.
Si l'esprit persiste, demandez l'aide d'un groupe spirite, tâchez de le lasser par votre patience et demandez éventuellement le secours d'un groupe spirite. Evitez également de céder à toutes ses demandes de communications, s'il n'est ni craint ni écouté, il se lassera vite.
J'espère avoir répondu à vos questions, n'hésitez pas à nous recontacter si le problème persiste.
Fraternellement,
Olivier.

 

Cherche explication à des désagréments qui perdurent - Philippe - 09/09/2003

Bonjour,
Je cherche une explication à des désagréments qui perdurent, après de longues interrogations, je m'en remet à vous, car franchement je ne souhaite pas parler de cela à mes amis car tous comme moi sont cartésiens.
J'ai été dans les 2 mois à 5 ou 6 reprises réveiller par une voix (féminine) aigüe qui crie mon prénom dans la chambre située dans la maison de mes parents. Je n'y ai pas prété attention la première fois, pensant à une lubie de mon esprit. Cependant, les autres fois ont été à mon goût de trop. Ce phénomène se produit le matin, vers 5 ou 6 heures alors que je suis dans un second sommeil.
Les choses en seraient restées là si cette nuit je n'avais été réveillé cette fois par des coups contre la porte de ma chambre comme si une personne frappait à ma porte pour entrer. Je tiens à préciser que je connais parfaitement le bruit que font des coups portés contre la porte de ma chambre pour l'avoir occupé plus de 20 ans.
Pour ma part, je suis parfaitement équilibré (enfin je le pense), j'ai un nouveau travail dans lequel je m'épanouis, et je travaille dans le milieu informatique.
De plus, je vis seul dans la maison de mes parents depuis 3 mois (ils sont en vacances dans leur résidence secondaire) en attendant que la maison ancienne que j'ai acheté ne soit plus en travaux.
Je ne pense pas être sincèrement fou ou dépressif et une plaisanterie de quelque personne que ce soit est quasi-impossible, la maison de mes parents est une forteresse (volets metalliques, etc...) et mon chien dort au rez-de chaussé. Qu'en est-il à votre avis ? Je suis ouvert à toute hypothèse, les vôtres. Je puis aussi vous préciser que ces faits bizarrements ne m'effraient aucunement ? Et j'aimerais savoir si cela est arrivé à d'autres.
Philippe.

Bonjour,
A la lecture de votre courrier, on peut constater que vous avez de la médiumnité.
Il serait bon dans un premier temps de comprendre ce qu'est la médiumnité, une lecture du " livre des médiums " d'Allan Kardec s'impose afin de mieux appréhender la suite.
Puis je vous conseille de prier, de demander avec force et intention l'aide de votre guide spirituel pour que ces phénomènes cessent. Normalement, ils devront s'arrêter sauf si vous y preniez intérêt ou que malgré vous les attendiez comme des moments de curiosité.
Amicalement,
Catherine.

 

 

Energie - Isia - 03/06/2003

Bonjour,
Il y a peu d'informations concernant l'influence des esprits sur le corps physique du médium lorsque le médium subit longtemps l'influence d'un esprit.
On me parle de déficit en OR - CUIVRE - ARGENT - FER - ZINC en dehors du magnétisme un apport en minéraux est-il suffisant ?
Avez-vous de plus amples informations sur ce thème ? D'autres sites ou des livres ? Je ne suis pas allée voir du côté du magnétisme, pas encore...
Merci à vous et à l'association pour son superbe travail.
Isia.

Bonjour,
Lorsqu'un ou plusieurs Esprits obsèdent une personne, on peut noter tout d'abord un changement dans son comportement et sa façon de penser. Le changement se fait tout d'abord sur le plan moral pour se reporter plus tard au stade de la subjugation au corps physique.
Lorsque la personne est libérée de cet Esprit un complèment d'oligo-éléments peut aider mais ne suffit pas ; des passes magnétiques bien sûr sont nécessaires mais aussi et surtout un changement dans son comportement afin d'éviter d'attirer à nouveau d'autres Esprits.
Les Esprits viennent à nous par affinité pour tel ou tel défaut ou qualité donc à nous de nous corriger.
Catherine.

 

 

Merci pour votre aide - Nad - 28/04/2003

 

Bonjour,
Depuis plusieurs années, j'ai beaucoup d'Esprits se manifestent pour me demander de l'aide et je fais tout ce que je peux pour les aider à évoluer dans le monde astral. J'ai lu pratiquement tous les livres de Monsieur Kardec et je suis tout à fait d'accord avec lui à tous les points de vues, étant donné que j'en fais l'expérience tous les jours. Seulement ma vie se transforme gentiment en enfer car la demande ne cesse de grandir.
Je ressens de plus en plus leurs souffrances physiques et mentales surtout et je n'ai plus d'énergie pour mener à bien mes activités. J'ai perdu mon travail pour des raisons de santé et j'ai bien sûr des autres difficultés à cause de ces entités. Certaines sont heureuses de pouvoir se détacher de la matière et d'autres viennent pour essayer de me détruire car elles ne veulent pas que j'aide des âmes à entrer dans la lumière.
J'ai besoin d'aide et de conseils. Pour le moment, je suis en Angleterre comme par hasard, j'ai passe 4 jours à Edimbourg et en Ecosse, je commence à avoir les épaules très lourdes et je sais que je ne vais pas rentrer à la maison toute seule. Merci de m'aider à les aider. Nad.

Bonjour Nad,
Votre message me fait froid dans le dos. Comment accepter que certains esprits viennent pour vous détruire ! Comment accepter une vie d'enfer, des souffrances physiques, la perte d'emploi ! Il n'en est pas question comme il n'est pas question d'aide dans ces conditions.
Vos capacités médiumniques ne doivent pas vous faire oublier que c'est vous qui devez commander aux esprits inférieurs et non l'inverse.
Les conseils sont simples : arrêtez de fonctionner ainsi ! Vous devez vous protéger par la prière, la méditation, les lectures, vous devez faire appel à votre guide et aux esprits qui vous protègent et surtout envisager un fonctionnement en groupe avec d'autres médiums sérieux et expérimentés qui vous indiqueront comment procéder pour ne pas tomber dans des phénomènes d'obsession.
Dans l'immédiat, faites un break, occupez vos mains, faites des efforts physiques et surtout faites profiter votre famille et vos proches de vos belles qualités d'affection et de compassion. Vos épaules redeviendront légères. C'est votre force qui peut aider et non vos difficultés.
Bien à vous.
Michel.

 

Mauvais Esprits - Frédérique - 28/02/2003

 

Bonjour,
Un grand merci à David pour sa réponse à mes questions. Cela m'a permis de clarifier les choses par rapport aux rituels dont on nous assomme à travers les livres et les objets (bougies, pierres, sel ou autres grigris) que l'on trouve dans les magasins dits "ésotériques" et autres et qui font largement leur fortune.
Comme j'en conclue : les marchands, auteurs de livres etc...utilisent la crédulité des gens dont les Esprits farceurs aussi se moquent. J'ai donc noté comme je le supposais que seule la prière offre une bonne protection et qu'un être équilibré serein positif et pur ne peut nullement être inquiété par ces "bas-esprits".
Est-ce que vous magnétisez dans votre centre ou bien avez-vous des adresses de personnes qui magnétisent dans la région de Haute-Savoie /Genève ou bien faut-il s'adresser à un prêtre exorciseur ? Juste au cas où je rencontrerais une personne obsédée par un mauvais Esprit ou à titre préventif pour moi-même ?
Par ailleurs, les personnes (jeunes ou adultes n'étant pas malades, ni ne prenant des substances toxiques ou alcool) mais distraites, ne pouvant se concentrer, un peu étourdies ratant des occasions ou des examens un peu ralenties dans la vie et pensant tout simplement être contrariées par des évènements extérieurs en prétendant toujours avoir la "poisse" seraient elles susceptibles d'être influencées ou squattées par ce genre d'esprit contrariant ? Comment les renforcer et comment tout d'abord le savoir et poser le diagnostic ?
Encore merci à tous !
Frédérique

Bonjour Frédérique,
En effet, nous magnétisons lors de nos séances d'aide spirituelle.
Les personnes que vous décrivez peuvent éventuellement être la cible d'Esprits obsesseurs mais les évènements de leur vie terrestre sont peut-être des épreuves choisies par elles avant leur incarnation.
Dans les deux cas, il est possible de les magnétiser (en cas de besoin sérieux) pour leur donner du fluide et détecter d'éventuels mauvais Esprits.
Mais nous ne pouvons que conseiller aux personnes en difficulté de demander l'aide de leur guide et de prier pour supporter leurs épreuves, éloigner les mauvais Esprits et se défaire de leurs défauts constituant les plaies de l'âme qui sont autant de portes ouvertes à ces Esprits.
Fraternellement,
David.

 

Energie - Cédric - 15/02/2003

 

Bonjour,
Je voudrais savoir s'il est possible de voler l'énergie des gens ou même de prendre le don d'une personne.

Bonjour Cédric,
Ta question un peu laconique aurait mérité des précisions.
1. L'énergie appelée fluides par les spirites est en partie externe à l'enveloppe charnelle, c'est elle qui forme l'aura. Elle varie selon les individus et selon les moments. Elle peut être modifiée inconsciemment par des causes comme le stress, la peur ou de façon consciente par le magnétisme, la prière ou la méditation. Chaque rencontre interfère sur ce champ magnétique. Le magnétiseur communique à son patient sa propre énergie dans un but thérapeutique. Tout ça pour dire qu'il y a échanges constants avec variations, volontaires ou non. Il est tout à fait possible de détourner à son profit, du moins en partie, l'énergie d'une autre personne et il existe des individus spécialistes sorte de vampires en énergie. On pourrait les qualifier d'éponges, absorbant les fluides présents autour d'eux. C'est pourquoi le contact ou la simple présence de certains individus provoquent fatigue, malaise, bâillement et somnolence ( le sommeil étant le meilleur moyen de recharge).
2. Quant au "don" encore faut-il définir ce qu'il représente. Je suppose que tu penses à un don comme celui de conjurer les brûlures ou de guérir. Ce don est personnel, lié à l'être qui le possède, souvent en relation avec des incarnations précédentes et il ne peut se prendre ou se voler. Par contre il peut se perdre, par exemple s'il est programmé, par son détenteur, pour favoriser ses gains ou la satisfaction de ses bas instincts.
J'espère avoir satisfait ta curiosité. Amicalement
Michel

 

L’influence des Esprits - Marie - 24/01/2003

Chers spirites,
Je voudrais savoir s’il est possible qu’il y ait toujours eu un esprit à mes côtés, car souvent je m’emporte pour un rien et je m’entends dire des choses que je ne veux même pas dire. Après j’ai honte d’avoir réagi de la sorte et j’essaie de faire comprendre aux autres que tout ce que j’ai dit c’était malgré moi.
Y a-t-il une manière de se débarrasser de cette influence qui m’empêche de vivre une vie de famille normale ? En lisant des livres sur le spiritisme, j’ai essayé de parler à cette entité et de lui demander pardon si jamais je lui ai fait du mal dans une vie précédente, mais j’ai l’impression que cela n’est pas suffisant, c’est comme s’il aimait bien vivre en quelque sorte ma vie. Qu’en pensez-vous ?
Merci beaucoup de votre réponse.

Bonjour,
Il est possible qu’une entité vous perturbe mais cela est impossible à vérifier par internet.
Cette entité n’est pas forcément quelqu’un que vous avez connu dans une vie antérieure, elle s’accroche à vous en fonction d’affinités communes : exemple, si vous avez tendance à être colérique, cela lui plaît !
Pour vous protéger, la première des choses, c’est la prière ; demandez à votre guide ou votre ange-gardien qu’il vous aide et vous protège et ensuite essayer de raisonner cette entité en lui disant qu’il doit lui aussi évoluer, qu’il a un travail à faire dans l’au-delà et de rester attaché à la matière est pour lui une perte de temps.
La deuxième des choses à faire est de vous corriger de ce défaut, cela prend du temps et de demande de la persévérance mais vous pouvez demander à votre guide qu’il vous aide dans ce travail-là.
Et puis si cela n’a aucun effet, contactez un centre spirite, le plus proche de chez vous. Fraternelles pensées.
Bernard.

 

 

Problèmes de parcours - Daniel- 08/01/2003

Bonjour,
Merci pour vos réponse qui m’ont pas mal aidé... comme d’habitude.
Depuis peu, il m’arrive quelque chose que je ne peux expliquer : Parfois selon les moments, j’ai des pressions horribles sur la tête et pendant un bon moment, elles se modifient en fonction des personnes présentes dans la pièce et l’intensité des pensées est parfois fort troublante et se modifie aussi.
Cela devient plus fréquent qu’avant et parfois selon les lieux, d’autres paramètres mentaux s’y ajoutent : sensations, idées, pensées, bruits répondant à mes questions mentales par des coups, objets se stabilisant en l’air et commençant à tournoyer : cela m’est arrivé une fois : j’ai jetté un mégot de cigarette, il s’est stabilisé en l’air et a commençé à tournoyer un bref moment.
Bref, est-ce normal tout ça ? Que me conseillez-vous ? Et comment savoir si ce n’est pas seulement un amalgame "d’énérgies" qui se jouent de moi ? Un dépictage psychologique serait-il nécessaire pour vérifier au cas ou ? Merci par avance.

Amitiés.
Daniel.

Bonjour,
Lors de vos ressentis, je ne peux que vous conseillez de prier Dieu, de demander de l’aide à votre guide afin que cessent ces sensations et phénomènes désagréables. Lisez aussi "Le livre des Esprits" d’Allan Kardec que vous pouvez télécharger sur notre site, il vous aidera à mieux comprendre ce monde de l’au-delà.
Ces manifestations que vous décrivez sont liées à la médiumnité,donc à priori, normales car tous, nous sommes médiums à des degrés différents.
Je ne sais où vous habitez mais un dialogue dans un centre spirite serait souhaitable bien plus qu’un dépistage psychologique.
Amicalement,
Bernard.