22 - Ceux qui dorment

Les Messagers, France, 01 janvier 1944

Un Esprit, André Luiz, médecin lors de sa dernière existence terrestre, dicte par psychographie une série de 13 ouvrages où il révèle ce qu’il découvre dans l’au-delà.
Le deuxième ouvrage sera les Messagers, il est écrit en 1944.
Ce livre révèle que la mort physique dévoile la vie spirituelle dans une évolution continue. Il relate les expériences de plusieurs Esprits qui se réincarnent avec des travaux programmés et nécessaires à leur perfectionnement. Il traite de thèmes comme l’étude des enseignements du Christ en famille, les bienfaits de la pratique du bien, il apporte des réponses sur la peur de la mort.
L’auteur spirituel, André Luiz, met en évidence l’opportunité du travail des médiums, les alertant quant à la nécessité de pratiquer ces enseignements afin d’éviter un retour sur le plan spirituel sans avoir rempli les engagements acceptés.

Résumé de la planche

André et Vicente, toujours accompagnés d’Aniceto et Alfredo, marchent jusqu’à des bâtiments différents qui s’étendent sur trois kilomètres environ. Les lumières y sont moins fortes et la communication passe par des signaux lumineux, car on y accueille presque deux mille frères endormis. Quatre cents d’entre eux sont susceptibles de se réveiller prochainement et vont donc recevoir un traitement intensif. Ce sommeil correspond véritablement à l’image que ces entités se font de la mort. Ils dorment parce qu’ils sont magnétisés par leurs propres conceptions négatives. Parmi les quatre cents pensionnaires en traitement, certains reçoivent des passes magnétiques, d’autres bénéficient du souffle guérisseur.

Planche

Ceux qui dorment

Cliquez pour agrandir

Réflexion spirituelle

On peut retenir dans ce chapitre, les passages suivants :
- Que plus les désincarnés sont imprégnés de fluides lourds, plus ils ont besoin d’une alimentation consistante et de médicaments et de l’eau fluidifiée.
- Que beaucoup dorment par indifférence aux desseins divins, ils ne se sont jamais livrés au bien actif et sont convaincus que la mort est la fin de tout. Ils sont magnétisés par leurs conceptions négatives.
- Ils restent prostrés et cadavériques, cependant, ils sont protégés dans ce camp de la paix par les attaques d’Esprits inférieurs.