Lieux spirites à Lyon

Naissance de Léon Denizard Hyppolite Rivail, alias Allan Kardec, à Lyon, au 74 rue Sala, le 3 octobre 1804. Suite à des inondations répétées, le numéro 74 de la rue Sala n’existe plus et les berges du Rhône ont été aménagées pour pallier aux débordements du fleuve. Un peu plus bas sur les quais vous trouverez une plaque commémorative.
Naissance de Léon Denizard Hyppolite Rivail, alias Allan Kardec, à Lyon, au 74 rue Sala, le 3 octobre 1804. Suite à des inondations répétées, le numéro 74 de la rue Sala n’existe plus et les berges du Rhône ont été aménagées pour pallier aux débordements du fleuve. Vous trouverez sur les quais, une plaque commémorative.
Monument funéraire en souvenir d’Alphonse Bouvier au cimetière de la Guillotière, allée n° 20. Né en 1851, Alphonse Bouvier  va créer en 1870, le groupe « Indépendants lyonnais » et il sera par la suite l’un des fondateurs de la Société d’Etudes Psychiques et Spirites.
En septembre  1904, ouverture de la crèche Spirite à la Croix-Rousse suite à une communication donnée au groupe Allan Kardec que dirigeait Ambroisine Dayt. C’est la première ouverte en France. Elle se trouve au 8 place de la Croix-Rousse, au deuxième étage et sera subventionnée par le gouvernement tous les ans, la ville de Lyon fournira gratuitement le lait.
En novembre  1917, Ouverture du Foyer Spirite Lyonnaise au 6 place des Terreaux suite à un don d’un anonyme, ce qui permettra d’organiser les activités de la fédération dans cet espace plus vaste. Elle sera ensuite déplacer au 7 de la place des Terreaux. Aujourd'hui, vous y trouverez deux centres spiritualistes:  L'association Jeanne d'Arc et la Société d'études psychique
Le groupe Allan Kardec dont la présidente est Mlle Dayt. En 1917, ce groupe sera dirigé par Mlle Claire Monin.
Création de la Société Fraternelle en 1884 ayant pour président Henri Sausse. Les dimanches furent consacrés à l’étude du Spiritisme sous forme de causerie ou de lecture et les jeudis furent consacrés au développement de la médiumnité et du magnétisme. Elle se trouve 7 rue Terraille.
La société lyonnaise était dirigée par M. Viret dont les deux enfants étaient médiums. Son fils, médium dessinateur, dessinait « des figures bien caractérisées des habitants de l’Erraticité. Quelques types représentaient des Esprits ravagés par la douleur, le désespoir ; d’autres, rayonnant de bonheur et de joie. Plusieurs fois les Invisibles furent nommés par les personnes qui les connaissaient. » Le groupe tenait ses réunions au 69 de la rue Cuvier, on évoquait de préférence et on priait surtout pour les Esprits souffrants.
Monument funéraire en souvenir d’Alphonse Bouvier au cimetière de la Guillotière, allée n° 20. Né en 1851, Alphonse Bouvier  va créer en 1870, le groupe « Indépendants lyonnais » et il sera par la suite l’un des fondateurs de la Société d’Etudes Psychiques et Spirites.