La parentalité

le .

la parentalité

Ce mois-ci, nous vous présentons un texte sur La parentalité. La parentalité, c’est prendre pleinement son rôle de parent pour accueillir et préparer l’enfant à devenir un esprit adulte conscient, responsable, bien dans sa peau et à l’aise dans ses relations sociales comme affectives, pour qu’il puisse progresser dans cette nouvelle incarnation.

enfant

Eduquer est une mission des parents

« Ce sont les parents qui ont la mission de développer l’Esprit des enfants à travers l’éducation, en cherchant à corriger les mauvaises tendances qu’ils apportent et à cultiver les bonnes qualités qu’ils possèdent en potentiel, comme toutes les créatures de Dieu. […] Eduquer des enfants est une tâche que Dieu confie aux parents et, s’ils manquent à cela, ils en seront responsables. Mais s’ils font tout ce qu’ils peuvent et assistent leurs enfants dans le progrès moral et que ceux-ci n’acceptent pas la bonne orientation, les parents peuvent avoir la conscience tranquille » Tiré de l'ouvrage Initiation au spiritisme de Therezinha Oliveira.

Mon enfant, cette âme unique

Les parents doivent observer leurs enfants, en gardant à l’esprit qu’ils viennent sur terre avec leurs acquis passés ainsi que leurs progrès à accomplir, et le respecter. Dans notre société, il est difficile de ne pas projeter sur eux l’image que l’on souhaite de leur futur. Ne lui imposez pas un choix de carrière, de métier, de partenaire… Soyez attentif à ses attirances, qui en diront long sur ces expériences passées, pour l’aider à se construire sans pour autant marcher à nouveau dans les pas du passé.

Mon guide, pour des conseils d’éducation

Les parents peuvent prier pour solliciter l’aide de leur guide afin de les conduire au mieux, dans l’éducation, dans leurs conseils, et même dans leurs attitudes. Il est conseillé aux parents de s’adonner à une introspection positive pour adopter sereinement un modèle de parenté bienveillante. De surcroît lorsque la parentalité se complexifie dans le cadre des familles recomposées, des familles pluri-parentales, des foyers monoparentaux…et peut être source de mésentente. Par-dessus tout, malgré les difficultés, les parents ne doivent pas être démissionnaires de leur rôle en laissant l’enfant ou le jeune adulte s’éduquer seul :
« On confond souvent l’aide que l’on donne sous la forme d’une acceptation, d’une connivence avec l’erreur. Maintenant, si celui qui est désorienté s’adonne à des conduites condamnables tant qu’il est encore auprès de nous, loin de nous, il se laissera aller jusqu’à la promiscuité et la prostitution. A nos côtés, il conserve au moins la pudeur, la dignité, et il se laissera moins aller à des comportements angoissants. S’il le fait, ses parents doivent le reprendre, en établissant un code éthique tant qu’il demeurera dans le foyer. S’il ne veut pas respecter ce code, il doit s’assumer et vivre sa vie comme bon lui semble » de l'ouvrage Liens familiaux de Divaldo P. Franco
En définitive, les parents doivent travailler sur eux-mêmes et acquérir de nouvelles compétences parentales, qui ne sont pas forcément innées, dans le but d’instaurer une relation avec leur enfant et de l’accompagner dans son épanouissement personnel et spirituel, en l’aidant à comprendre son identité et ses progrès à accomplir dans cette vie. enfant
« Nous devons nous revêtir de patience, d’amour, de compréhension, de dévouement, de bonté et d’humilité, afin d’apprendre à vaincre, dans la lutte domestique. Dans le monde, le foyer est la première école de réhabilitation et de réajustement ». Francisco Candido Xavier.
Il ne s’agit pas cependant de chercher à devenir des parents parfaits… cela n’existe pas !

La famille à la lumière de la réincarnation

La famille spirituelle : l’incarnation les a séparés momentanément et partiellement, pourtant, malgré que les uns s’incarnent et les autres non, ils ne cessent jamais d’être unis par la pensée. Ceux qui sont libres veillent sur ceux qui sont incarnés. Ce sont des esprits unis par leurs affinités, avant, pendant et après leurs incarnations.
La famille corporelle : dans cette famille, il peut y en avoir certains qui soient également de notre famille spirituelle. L’humanité entière est une seule famille.

La réincarnation détruit-elle les liens de famille ?

Les liens du sang perdraient-ils leur importance devant la loi de réincarnation ? A cette question, Thérezinha Oliveira répond : « Mais ne voyons-nous pas déjà dans cette vie que les liens du sang, de parenté, souvent se diluent avec le temps ? Les liens qui unissent la vraie famille spirituelle ne sont pas détruits par la réincarnation, mais au contraire, ils se fortifient et ils se consolident chaque fois davantage. »

enfant

Améliorer l’ambiance affective et spirituelle de la famille

La pratique de la prière en famille améliore l’ambiance affective et spirituelle de la famille. « La pratique de l’Evangile au foyer produit un moment de paix et de compréhension dans la vie familiale ; elle unifie les éléments de la famille à travers l’activité spirituelle commune ; elle agrandit la connaissance et la compréhension de l’Evangile des membres de la famille, élevant les vibrations de tous et les fortifiant spirituellement pour les luttes de la vie ; elle assainie l’ambiance spirituelle au foyer, par la culture des pensées et des sentiments chrétiens ; elle attire la présence et l’assistance de bons esprits et évangélise, en cas de nécessité, les désincarnés qui sont au foyer ou liés à ses membres. » Initiation au spiritisme de Thérezinha Oliveira.

L'Esprit de Joana de Ângelis rajoute à ce sujet : "Dédie une des sept nuits de la semaine à l'Étude de l'Evangile en Famille, afin que Jésus puisse demeurer chez toi cette nuit-là.
Prépare la table, pose-y de l'eau pure, ouvre l'Evangile, explique le message de la foi, unis la famille et prie. Jésus viendra en visite.
Lorsque le foyer se transforme en sanctuaire, le crime devient une pièce de musée. Lorsque la famille prie, Jésus demeure à la maison. Lorsque les cœurs s'unissent avec les liens de la foi, l'équilibre offre la bénédiction du soulagement et la santé verse le vin de la Paix à tous. Jésus dans ce foyer, est vie pour le foyer.
N'attends pas que le monde t'enlève la certitude du bien invariable. Répands depuis ta maison chrétienne, la lumière de l'Evangile vers le monde tourmenté. Lorsqu'une famille prie en sa maison, réunie dans les douceurs de l'Evangile, toute la rue reçoit les bienfaits de la communion avec le Haut.
Si quelqu'un, dans un immeuble, élève vers les cieux la prière de la communion en famille, tout l'immeuble en reçoit le bénéfice, ainsi fait l'ampoule ignorée, allumée dans la tempête.
Ne t'éloigne pas de la ligne directionnelle de l'Evangile avec ta famille. Continue à prier, fidèle, étudiant avec tes fils et avec ceux qui aiment les directives du Maître et, lorsqu'il est possible, discute les problèmes qui t'affligent à la lumière claire du message de la Bonne Nouvelle et examine les difficultés qui te perturbent sous l'inspiration consolatrice du Christ. Ne sors pas dans la rue cette nuit-là, sauf pour les inévitables devoirs que tu ne peux pas ajourner. Demeure au foyer pour que le Divin Hôte puisse lui aussi rester.
Et lorsque les lumières s'éteignent, à l'heure du repos, prie encore une fois, communiant avec Lui, comme Il cherche à le faire, afin que lié à lui, tu puisses dans ta maison, une nuit parmi les sept nuits de la semaine, avoir Jésus avec toi."