La preuve du paradis

le .

Ce mois-ci, nous vous présentons La preuve du paradis un livre du docteur Eben Alexander qui est aussi un best-seller aux Etats-Unis. C'est l'histoire d'un chirurgien qui parle d'une NDE qu'il a vécu !

 Le docteur Eben Alexander

Pour la première fois, un scientifique reconnu, le professeur de neurochirurgie à Harvard, Eben Alexander, est passé du rôle d’observateur à celui d’expérimentateur.

Très sceptique sur les NDE et, bien que baptisé, il ne croit pas à la survivance de l’esprit : « En tant que neurochirgien, je ne n’accordais pas de valeur objective aux expériences de mort imminente. Mais je ne vois aucune explication scientifique au fait que pendant que mon corps reposait inerte sur un lit et que mon cortex cérébral était réduit à l’inactivité par une bactérie, mon esprit, mon moi intérieur, voyageait dans une dimension que je n’aurais jamais imaginée (…) Un univers peuplé d’êtres plus avancés, semblables à des anges. »

Aussi l’histoire d’Eben Alexander, en dehors de son cursus scientifique hors du commun, est à découvrir. En 2008, à l’âge de 52 ans, il est victime d’une forme très rare de méningite foudroyante.
Il nous explique. Alors qu'il se lève comme tous les matins à 4 heures 30 pour se préparer à aller au travail, il est pris soudainement d'une intense douleur au bas du dos. A peine une quinzaine de minutes plus tard, il est paralysé de douleur et a du mal à se mouvoir. Sa femme accourt à son secours puis appelle les urgences alors qu’il est pris de convulsion. Et là, le trou noir.
Il se retrouve plongé dans le coma pendant une semaine avec un encéphalogramme quasi-plat. Mais, pendant que son cerveau ne montre pratiquement aucun signe d’activité, Eben Alexander vit, selon ses propres termes, une « odyssée lumineuse et parfaitement cohérente ».
Les visions qu’il a, il les explique et les décrit dans son livre « La preuve du paradis » et correspondent aux représentations les plus traditionnelles du paradis : musique céleste, ciel glorieux, paysages édéniques et papillons multicolores. Une très belle femme l’accompagne au cours de son périple dans l’au-delà et il peut même la décrire : « Je me souviens d’elle dans tous les détails. Elle était jeune, avec des pommettes très hautes, des yeux d’un bleu très profond, et des tresses auburn qui encadraient son joli visage. »

 Le docteur Eben Alexander

Aux Etats-Unis, le livre d’Eben Alexander fait la une du très sérieux journal Newsweek avec ce titre choc : « Le paradis est réel », le débat sur la vie après la vie est donc relancé.

Tiré du site atlantico