Des expériences sur le dédoublement

le .

Des expériences sur le dédoublement

Ce mois-ci, nous vous parlons des expériences sur le dédoublement réalisées dans le courant des années 1937 et 1938, à Nice, dans le cercle Fiat-Lux. La présidente est alors Madame H. Gai.

La médium Madame B. est endormie au moyen de passes magnétiques. Son double s’extériorise et prend place à sa gauche. Du fluide ectoplasmique est recueilli dans la zone sensible, que l’on dépose dans un chapeau.
Madame H. Gai raconte :
« Je passe ensuite le chapeau à un membre du groupe, le priant de pincer l'air avec prudence, dans ce récipient improvisé. On voit qu’à chaque pincement, le sujet tressaille dans son fauteuil.
Un écran de bois, recouvert sur une de ses faces, d'un produit phosphorescent est présenté pendant quelques minutes devant l'ampoule électrique du plafonnier, afin que cette face, après avoir emmagasiné la lumière, présente, dans l'obscurité, une face rayonnante de blancheur.
Ceci fait, on éteint. Je reprends l'écran, et, dans le noir, chacun examine à nouveau la face immaculée et lumineuse de l'objet. J'ordonne alors au fantôme extériorisé de Mme B. de venir montrer la forme de sa main sur cet écran. Les yeux toujours fixés sur celui-ci, nous voyons tous apparaître une main qui se referme ; tout d'abord vague, imprécise, puis plus nette et enfin tout à fait visible. Je commande à la main de s'éloigner, avec le même temps mis pour apparaître, elle s'efface graduellement. »

L'expérience est reprise avec une autre médium, Mlle J. Elle donne entièrement satisfaction. La main se déplace sur l'écran lumineux selon le désir de l'assistance.
sujet230 dedoublementA
Madame H. Gai poursuit :
« Avec les mêmes médiums, nous poursuivons une autre expérience. Une palette recouverte de mine de plomb est déposée à terre, face à l'assistance, à 2 m 50 du sujet dont le fantôme est extériorisé. A l'insu du sujet, je prends dans mes doigts, devant les membres, de la mine de plomb ; je cherche ensuite à pénétrer le fantôme, avec l'intention de lui appliquer mon produit, qui déterminera par répercussion, une tâche noire sur une partie de son épidémie, alors que le corps physique est endormi.
En effet, après quelques tâtonnements, le sujet tressaille, j'ai donc touché le double, alors l'assistance voit apparaître visiblement sur la main du sujet, et se prolongeant le long du bras, une traînée de mine de plomb. »
Nous voyons ainsi qu'il est possible d'obtenir des empreintes du double partiellement extériorisé.
sujet230 dedoublementB