Charles Lancelin

le .

Charles Lancelin

Ce mois-ci, nous vous présentons Charles Lancelin. Il laissa une importante littérature. On y trouve le résultat de ses recherches et multiples expérimentations à la recherche des contacts avec le monde de l'au-delà et des Esprits. Cet homme brillant est surtout un spiritualiste fortement inspiré par les travaux de régression du colonel de Rochas et qui se passionna pour les phénomènes produits par les Esprits

Charles Lancelin est né en 1852 dans une France qui se passionne pour les phénomènes spirites puisque le livre des Esprits paraissait en 1857.
Esprit brillant et curieux, il s’intéresse rapidement aux manifestations des Esprits et devient un disciple du colonel Albert de Rochas. Il s’occupe donc de somnambulisme, d’hypnose et de régression.
Il s’appuie également sur les conseils du docteur Encausse ou Papus puis ceux du docteur Baraduc pour photographier l’invisible.
Homme consciencieux et méthodique, il explore toutes les facettes de ces rencontres avec l’au-delà. Hommes de lettres aussi, il laisse une abondante production littéraire suite à toutes ces recherches.

On note notamment L’âme humaine dans laquelle, il propose d’explorer les diverses facettes de l’âme : « l'Esprit est obligé de revêtir une enveloppe en rapport avec le milieu qu'il traverse ; l'ensemble de ces enveloppes ou étuis constitue l'âme, laquelle renferme l'esprit et est à son tour contenue dans le corps matériel qui est l'enveloppe nécessaire à l'Esprit pour séjourner sur le plan physique. »

Dans son livre, mes cinq dernières vies antérieures, il aborde les possibilités de la régression : « Il me fallut recourir à un certain nombre de sujets magnétiques, j’en ai utilisé jusqu’à douze simultanément pour établir une esquisse de mes cinq dernières vies antérieures. A cet effet, je les prenais un à un et les plaçais en un profond état d’hypnose où je leur faisais faire des recherches dans mes antériorités, en commençant par celles de ma vie actuelle, dans le double but de leur faire bien connaître ma personnalité, et, pour moi, de me rendre un compte exact de leur faculté d’investigation. Après quoi, je leur faisais rechercher ma dernière vie antérieure, pour en établir un schéma aussi détaillé que possible. Quand le premier sujet utilisé m’avait dit tout ce qu’il avait trouvé, j’agissais de même avec un autre, et quand il y avait désaccord entre eux, je les plaçais ensemble dans une hypnose simultanée et leur demandais les explications nécessaires pour éclaircir le point en litige, et seulement quand l’éclaircissement était acquis, je passais au troisième sujet à qui je faisais subir la même épreuve et les mêmes discussions en cas de non concordance…
Pour la première et la deuxième vies antérieures, j’ai utilisé cinq sujets… Inutile de dire que, sur tous les points d’histoire abordés par mes sujets, j’ai fait les recherches nécessaires dans les annales et les mémoires de l’époque pour être assuré qu’il n’y avait pas erreur de la part des sujets… »

Dans Méthode de dédoublement personnel, il explique comment se détacher de son corps physique et développer ses capacités psychiques. On appelle cet état de divers noms : transe, dégagement, etc : si l’on peut alors voir dans ce détachement, cela devient de la clairvoyance ; si l’on peut entendre, c’est la claiaudience. Charles Lancelin indique divers exercices pour y parvenir. Il met en avant la force de la pensée et la nécessité de maîtriser sa volonté.

Quelques autres titres d’ouvrages qu’il a écrits

L’au-delà et ses problèmes
La fraude dans la production des phénomènes médiumniques
Comment on meurt, comment on naît
La vie posthume
La sorcellerie des campagnes
Qu’est l’âme
L’humanité posthume et le monde angélique
Introduction à quelques points de l’occultisme expérimental
L’évocation des morts
L’occultisme et la vie
L’occultisme et la science

Il rejoint le monde de l’au-delà en 1941.

 Congrès psychologique

Photo prise lors d'un congrès psychologique