Les Esprits psychopathes et sociopathes - AK - 01/07/2014

Bonjour,
Je sors d'une relation sentimentale avec une femme qui a été très tôt diagnostiquée avec de très fortes tendances à la psychopathie, c'est-à-dire avec un trouble de la personnalité antisociale. Une liste sommaire des traits caractérisant ce segment de l'humanité qui ne dépasse pas 4% de la population mondiale est la suivante :
- charme superficiel
- désinvolture et perception grandiose de soi
- faible réponse face à la peur
- besoin constant de stimulation
- absence totale de remords et de culpabilité
- connaissance intellectuelle de la différence entre le bien et le mal mais aucune contrainte morale à passer à l'acte
- Pas ou peu d'émotions, au plus bas degré si c'est le cas
- Pas ou peu d'empathie pour autrui
- Manipulateur et menteur
- passé délinquant bien souvent
- très grande intelligence
Ce ne sont que les traits principaux qu'on rencontre. Et selon Babiak et R.Hare deux grands spécialistes de la question, ainsi qu'à travers les recherches de nombreux autres spécialistes, j'ai appris que ce trouble de la personnalité incurable donnait lieu à la répétition d'un schéma concernant les relations amoureuses. Toute leur vie ils agiront comme ça. En tant que prolongement de leur propre personnalité, toute relation avec ces gens suit 3 étapes : Idealize, Devalue & Discard (Idéalisation, dévalorisation, rejet)
-Idéalisation : Phase où ils bombardent d'amour leur partenaire, et lui renvoie l'image d'un partenaire idéal à travers l'utilisation d'une persona créée de toute pièce. Le but étant que la personne tombe amoureuse avec qu'ils acquièrent le POUVOIR et le CONTROLE.
-Dévalorisation : Une fois la personne acquise corps et âme le psychopathe va jouer avec elle et s'en servir pour combler ses besoins (financiers, professionels, sexuels, etc.) puis s'en lasser une fois ceci fait. Commence alors une phase de dévalorisation qui n'a d'autre puis que de divertir le psychopathe en faisant souffrir sa victime devenue inutile par la frustration, la peur de l'abandon, le rabaissement. Cette phase a pour objectif d'asseoir une domination complète, de garder le contrôle, tout en ayant souvent déjà pris soin de préparer la prochaine victime (souvent un/une EX restée sous son contrôle, ou quelqu'autre personne)
- Rejet : Une fois la prochaine victime capturée, épuisée, vidée de ses forces, surviendra le simple rejet de la première qui restera sous le contrôle du psychopathe si la personne n'a pas la force de s'en défaire, espérant désespérément retrouver la personne qu'elle a connu avant (qui n'était qu'une personnalité factice)
Et c'est exactement ce qui m'est arrivé avec cette femme que je connais depuis 3 ans, qui a un passé sulfureux mais qui s'était toujours montrée attentionnée et aimante avec moi, dev enant ma meilleure amie.
Cependant, je connaissais ses fortes tendances à la psychopathie. J'ai toutefois cru déceler un semblant d'humanité derrière sa dureté, son caractère impitoyable, car elle peut adopter des attitudes très convaincantes.
Malheureusement même si c'était le cas, selon un article que j'ai lu sur leur mémoire émotionnelle, ils sont incapables d'avoir une continuité temporelle mémorielle liée aux émotions, en raison de leur superficialité dans ce domaine. Ainsi, ma copine m'a déclaré que tous les bons moments qu'elle a passé avec moi ne sont que des souvenirs objectifs pour elle et n'éveillent aucune émotion.
Ces gens sont incapables d'AIMER, du fait qu'ils n'ont pas ou que peu d'empathie envers les autres humains. Leur pauvreté émotionnelle rend chaque émotion ressentie (lorsqu'ils en ressentent) faible et brève. Ils n'ont littéralement aucune conscience qui puisse s'exprimer dans leur cerveau. Bref, nous viv ons parmi des esprits dont le cerveau ne leur permet pas d'exprimer une palette d'émotions humaines complète, et dont le seul but est de satisfaire leurs besoins égoïstes au détriment de tous les autres.
Mes questions pour vous est la suivante : Quel est l'intérêt que 4% à 5 % des hommes et femmes sur Terre soient incarnés avec une anomalie cérébrale qui les empêchent d'avoir de l'empathie, de ressentir les émotions humaines les plus fortes, faisant d'eux les pires prédateurs de tout le règne animal ?
Lorsqu'on a quelqu'un de très proche (famille ou conjoin) atteint de ce trouble, incapable de recevoir ou de donner de l'amour, est-ce un devoir devant Dieu de continuer à leur donner un amour qu'ils rendent stérile; au point d'en souffrir, d'être rejeté, trompé, baladé, méprisé ?
Comme c'est un peu confus dans mon esprit, je crains que ce que j'ai écris vous apparaisse confus. J'espère que non. Je vous remercie i nfiniment d'avoir pris le temps de lire ma lettre.

Bonjour,
Qu'il doit être difficile de vous apercevoir de l'ampleur la maladie dont souffre votre amie. Ne rien ressentir, seuls les robots en sont capables! Même les esprits ont des sentiments. Les Hommes souvent, ressentent, mais n'acceptent pas. En d'autres termes, ils observent le sentiment et le refuse, pour ne pas s'identifier à lui. On ne veut pas accepter la tristesse car on ne se défini par comme une personne triste, on accepte le jeu séducteur car on veut être une personne qui plaira à coup sur à l'interlocuteur du moment...Tout cela n'est qu'un rôle de plus dans lequel la personne prend ses pensées pour ce qu'elle est. Mais nous ne sommes pas ce que nous pensons. Les pensées vont et viennent, s'enchainent, s'entrechoquent et les émotions qu'elles véhiculent avec. Ne prenez pas vos pensées trop au sérieux, chacune se donne tellement d'importance !
La pathologie que vous décrivez est autant destructrice pour le malade que pour son entourage car vous avez été séduit par cette femme et sans doute inconsciemment, vous avez voulu répondre à ses exigences en transformant votre essence divine, votre "moi" intérieur.
Notre terre est une terre d'évolution, nous rencontrons des personnes qui ne sont pas toujours animées de bons sentiments envers leurs frères et soeurs il est vrai....Mais sans doute, si cette personne a été mise sur votre route, vous aurez appris : il n'y a rien de plus précieux que de savoir qui vous êtes et de vous respecter. Regagnez confiance en vous, avec douceur et clémence. Je comprends que l'apprentissage se fasse avec douleur et déception, que ce soit lourd pour vous. Appuyez vous sur votre guide, votre ange gardien. Jamais il ne vous laissera seul, il saura vous apporter la chaleur et le réconfort nécessaires, même entre les larmes.
Bien amicalement
Céline