Mal-être - C - 23/07/2021

Bonjour, j’ai des ressentis très forts mais je ne suis pas médium. J'ai juste des impressions comme « je le savais, je le sentais » très régulierèrement. Actuellement, je suis perdue dans ma vie amoureuse, ma vie professionnelle, ma vie spirituelle, j’ai l’impression d’être écartelée par les doutes, je ne vais pas bien, depuis trop longtemps et je ne sais pas quoi faire. Les techniques « normales usuelles » ne m’attirent pas, je pense qu’elles peuvent m’aider mais il y a une grosse part de spiritualité que je ne peux pas aborder avec des praticiens basiques. Je m’en remets donc à vous.

Bonjour,
L'enseignement spirite est un long apprentissage qui permet de donner un sens à sa vie et d'en comprendre le pourquoi. Si vous souhaitez suivre cet enseignement vous pouvez vous inscrire à nos cours qui débuteront en septembre et venir aux réunions d'aide spirituelle qui se tiennent tous les mercredis. Une journée portes ouvertes aura lieu le 1er septembre.
Fraternellement,
Gilles

Prière - B - 17/07/2021

Bonjour, je lis souvent qu'il est nécessaire de ce recueillir et de prier. Cependant je n'arrive pas à faire la différence entre ces deux notions. Que signifie se recueillir ? Et surtout comment se recueillir ? Quels bénéfices pouvons nous en tirer ?

Bonjour,
Vous pouvez considérer le recueillement comme une phase préparatoire à la prière. Il vous permet de vous extraire du monde extérieur pour vous replier sur votre monde intérieur, c'est un état de méditation qui s'acquiert au fil du temps par un effort quotidien mille fois répété. C'est à chacun de trouver le chemin. La prière devient alors un état naturel dans lequel on peut se mettre en rapport de pensée avec l'être auquel on s'adresse. la prière est une vibration, un sentiment d'amour, une expression de notre être. La prière peut être aussi un remerciement dans tous vos gestes quotidiens.
Vous pouvez consulter également le chapitre 27 de l'Evangile selon le spiritisme.
Fraternellement,
Gilles

Vide - G - 15/05/2021

Bonjour, je suis âgé de 31 ans et voulait savoir pourquoi je suis venu sur terre ? Pour me détruire et être vide d'émotions ? Pourquoi donner vie à un être pour qu'il ne ressente rien ?

Bonjour,
L'incarnation est une chance d'évolution pour chaque être humain et vous venez de faire un premier pas vers cette compréhension. Vous n'êtes pas un être physique fait simplement de matière périssable, mais un esprit immortel venu une nouvelle fois dans un nouveau corps physique qui vous est prêté le temps d'une incarnation, d'une vie terrestre. Et les questions que vous devez vous posez maintenant sont: Qu'ai je fait de ma vie jusqu'à aujourd'hui? Que vais je faire à partir de maintenant? quelle est le meilleur chemin? sachant que ce que vous ne ferez pas dans cette vie, vous devrez le faire dans une autre, ou la suivante.....etc.
Dites vous que vous n'êtes qu'un voyageur sur cette planète à la recherche du bonheur et il ne dépend que de vous de le trouver. Il ne passe pas par les plaisirs de la vie mais par les efforts quotidiens, par votre évolution morale et spirituelle, par l'envie de vivre, d'aider votre prochain, de donner de l'amour même si vous n'en recevez pas.
Alors gardez courage !
Je viens d'ouvrir L'Evangile selon le spiritisme et voici une lecture à méditer.
18. Chers amis, soyez sévères pour vous-mêmes, indulgents pour les faiblesses des autres ; c'est encore une pratique de la sainte charité que bien peu de personnes observent. Tous vous avez de mauvais penchants à vaincre, des défauts à corriger, des habitudes à modifier ; tous vous avez un fardeau plus ou moins lourd à déposer pour gravir le sommet de la montagne du progrès. Pourquoi donc être si clairvoyants pour le prochain et si aveugles pour vous-mêmes ? Quand donc cesserez-vous d'apercevoir dans l'oeil de votre frère le fétu de paille qui le blesse, sans regarder dans le vôtre la poutre qui vous aveugle et vous fait marcher de chute en chute ? Croyez-en vos frères les Esprits : Tout homme assez orgueilleux pour se croire supérieur en vertu et en mérite à ses frères incarnés est insensé et coupable, et Dieu le châtiera au jour de sa justice. Le véritable caractère de la charité est la modestie et l'humilité qui consistent à ne voir que superficiellement les défauts d'autrui pour s'attacher à faire valoir ce qu'il y en a lui de bon et de vertueux ; car si le coeur humain est un abîme de corruption, il existe toujours dans quelques-uns de ses replis les plus cachés le germe de quelques bons sentiments, étincelle vivace de l'essence spirituelle.
Spiritisme, doctrine consolante et bénie, heureux ceux qui te connaissent et qui mettent à profit les salutaires enseignements des Esprits du Seigneur ! Pour eux, la voie est éclairée, et tout le long de la route ils peuvent lire ces mots qui leur indiquent le moyen d'arriver au but : charité pratique, charité de coeur, charité pour le prochain comme pour soi-même ; en un mot, charité pour tous et amour de Dieu par-dessus toute chose, parce que l'amour de Dieu résume tous les devoirs, et qu'il est impossible d'aimer réellement Dieu sans pratiquer la charité dont il fait une loi à toutes ses créatures.
Fraternellement,
Gilles

Solitude - G - 23/03/2021

Bonjour, Voilà j'ai un penchant pour la solitude. Les fois où j'étais en couple, j'aspirais également à ce statut de façon périodique.
Un cas concret. Récemment je parlais avec deux collègues tous les jours au téléphone. Bref, cela fait maintenant plusieurs jours où je me dis ne plus pouvoir continuer comme ça. Depuis plus de coup de fil, je me sens plus libre et moins énervé. J'aime me retrouver le week-end seul, je ne ressens pas ce besoin de voir du monde. Y a t il dans ce comportement quelque chose de mal chez moi ?

Bonjour,
Nous avons tous une personnalité différente découlant de nos vies précédentes. Les moments de solitude sont nécessaires et bénéfiques s'ils permettent de faire un examen de conscience afin de corriger ses défauts et de donner plus d'amour à son prochain. Profitez-en pour vous recueillir, prier et revenir à la vie sociale rempli de bonnes intentions.
Fraternellement,
Gilles

Questions - A - 5/03/2021

Bonjour, j’aurais quelques questions à vous soumettre, dont les réponses me sont vraiment essentielles, ce serait une joie immense d’avoir vos réponses.
Une amie médium m’avait parlé le 2 janvier 2021 d’un « vote », que son ami spirituel depuis petite lui avait dit. Je vous joins quelques-uns de ses messages : « ça commence, le vote a été fait », « il va falloir se protéger contre les âmes basses, les mauvaises personnes, il ne faut pas laisser la vague t’atteindre », « ils vont se sentir en danger et devenir plus violentes ». Quelques semaines après, nos chemins se sont séparés, et se sont hier recroisés par pur hasard. Hier, elle m’a appris que le vote était fini, que le résultat est que l’on va vers l’évolution des esprits. J’aimerais savoir de quoi tout ceci s’agissait, merci de m’en éclairer.
Le robot « Persévérance » est arrivé sur Mars depuis de nombreux jour, mais il n’a détecté aucun signe de vie. Pourtant sur Mars, d’après les esprits supérieurs, il s’agit d’un monde inférieur au nôtre, et donc une proportion beaucoup plus grande en termes de corps. Comment ce fait-il qu’aucun signe de vie n’y a été détecté ? Les martiens vivraient donc sur Mars mais dans une autre dimension ?
Pourquoi Dieu a-t-il fait de certains animaux des êtres carnivores ? N’aurait-il pas valu mieux les créer herbivore, afin de montrer aux Hommes que les êtres vivants ne se mangent pas entres eux ? Dieu est parfait, parfait dans tout ce qu’il entreprend, alors il doit y avoir une raison, mais je ne sais laquelle.
Si je me trouve dans une embuscade, et qu’il a un tueur qui est sur le point de tuer quelqu’un, et que le seul moyen de sauver cette personne est uniquement de tuer le tueur, pour x facteurs. Que devrais-je faire ? La laisser se faire tuer, ou la protéger en tuant son agresseur ?
Je possède des parents très toxiques. Avec l’expérience, j’ai su qu’énormément de personnes en avaient aussi. Avec le temps, j’ai réussi à maîtriser ma colère face à leur comportement, à me canaliser, au point de ne plus leur prêter attention, et cela m’a permis de beaucoup moins subir leur toxicité. Pour moi, ce ne sont pas des êtres de ma famille, la famille ce n’est pas les liens du sang que l’on partage, mais des personnes qui nous aiment, qu’on aime, et avec qui nous nous respectons. La famille, on se l’a construit. Mon but est d’aider un maximum de personnes qui en ont besoin, de donner aux gens la vraie notion du bien et du mal, que j’ai tant appris grâce au légendaire Allan Kardec. Suis-je sur le bon chemin ?

Bonjour,
Il est normal de se poser de nombreuses questions sur le sens de la vie et bien souvent une réponse appellent d'autres questions.
Allan Kardec en son temps a eu la mission de recueillir l'enseignement des Esprits sur la connaissance de notre monde . Chico Xavier quelques décennies plus tard a complété ce travail en psychographiant plus de 400 ouvrages sous la dictée des Esprits, le médium brésilien Divaldo continue aujourd'hui cette oeuvre.
Vouloir obtenir des réponses sur l'origine de notre monde, la loi de cause à effet, la réincarnation ou la volonté Divine demande une étude permanente et minutieuse mais néanmoins fascinante et c'est ce que vous trouverez dans la littérature spirite et notamment pour vos recherche dans le Livre des Esprits et la génèse d'Allan Kardec.
Nous avons tous des dettes de vies antérieures même et surtout si dans celle-ci nous voulons oeuvrer pour le bien, cela signifie que nous voulons réparer les erreurs passées mais les épreuves et les difficultés seront toujours présentes et les personnes à qui nous devons traverserons notre vie(lisez les biographies de Chico et Divaldo qui ont travailler uniquement pour le bien avec de nombreuses épreuves).
Notre terre qui est un monde d'expiation va connaître une longue période de souffrance afin de se régénérer et les Esprits inférieurs incarnés ou désincarnés auront le choix de leurs évolutions. Pour votre vocation de cuisinier et votre sensibilité envers les animaux, la cuisine est également en évolution avec des restaurants végans, végétariens...., il y a une multitudes de solutions pour apporter notre aide à notre prochain par amour et par charité.
Relisez le livre des Esprits et l'Evangile selon le spiritisme et priez chaque jour.
Fraternellement,
Gilles

Pandémie - J - 21/01/2021

Bonjour, que disent les Esprits au sujet de l'étrange situation actuelle de notre monde ? Sont-ils plus bavards ou plus précis que d'habitude ?

Bonjour,
Voici la réponse d'un Esprit guide de notre centre : "Il faut que chacun acquiert les forces nécessaires pour se grandir et s’entraider, et cette pandémie est l’une des étapes pour aller vers d’autres horizons."
Fraternellement,
Gilles

Vie - R - 02/11/2020

Bonjour, je crois savoir que j'ai déjà vécu. Je pense savoir qu'il ne me reste que 6 vies à expérimenter. Je sais ou crois savoir, que chaque nouvelle incarnation est une douleur tant je m'y refuse. J'ai eu le sentiment de périr en prison, sous l'ancien régime.Oublié. De cette expérience, je devais connaître le moyen de quitter la vie par la seule force de la volonté. J'ai même le sentiment d'avoir été un criminel de guerre, durant la dernière guerre de 1940. Je me perçois me laisser mourir ... Je pense que je suis actuellement dans un schéma de vie expiatoire. Je ne mesure pas les choses cependant. Et je ne perçois rien de cette utilité de vie. En fait, lorsque j'ai été transplanté, j'ai connu une expérience de mort imminente. Je sais que dans cet univers, j'ai croisé ma grand-mère. Elle devait me renvoyer estimant que ce n'était pas mon heure. Dans ma famille. Ma mère a rêvé la mort de mon père, plusieurs jours avant. Elle percevait mon père en compagnie de feue ma grand-mère. Cela devait se réaliser.
J'appartiens à une famille qui a toujours ressenti certaines choses. Une de mes tantes paternelle a r^évé en 1940 la mort de son frère, mon oncle. Il décéda. Actuellement, et je ne sais pas si cela correspond véritablement à une question, je souhaiterais savoir où j'en suis avec cette vie, dont je ne perçois pas le sens. Même si je sais qu'elle a un sens.

Bonjour,
le but de la réincarnation est l'expiation et l'amélioration progressive de l'être humain. A chaque existence nouvelle l'Esprit fait un pas dans la voie du progrès et les incarnations sont toujours très nombreuses. La vie actuelle est la conséquence directe de nos vies passées et notre vie future sera la résultante de nos actions présentes et nous n'avons d'autre juge et d'autre bourreau que notre conscience. Toute vie coupable doit être rachetée par le bien que l'on fait, par la prière et la volonté de s'améliorer. De la même manière que nous devons prendre soin de notre corps physique par une bonne hygiène de vie, nous devons plus encore veiller au perfectionnement de notre âme impérissable et à laquelle est attachée notre sort à venir. Lisez, instruisez-vous et progresser un peu chaque jour. L'évangile selon le spiritisme vous aidera à comprendre le but de la vie.
Fraternellement,
Gilles

 

Maladie - V - 28/10/2020

Bonjour, étant très sensible à la philosophie spirite, je souhaite apporter une aide à une personne qui m'est très très chère et qui se trouve dans une situation très difficile et cruelle compte tenu du contexte. En effet, un proche de 50 ans est atteint d'une maladie dégénérative et d'un cancer. Actuellement elle se trouve dans un établissement palliatif. Je souhaite lui apporter un soutien supplémentaire par votre biais. Je ne sais pas comment faire.

Bonjour,
Dans la maladie la séparation du corps et de l'âme se fait graduellement et les liens sont plus ou moins difficiles à rompre suivant que la personne est attachée à la vie terrestre et au matériel ou que ses pensées s'élèvent vers Dieu. Si vous ne pouvez être auprès de cette personne , il vous reste la prière qui exerce une action puissante sur la séparation. Toute prière dite avec cœur et sincérité pour un être aimé est entendue . Et si la personne peut joindre ses pensées à ces prières, elles n'en seront que plus bénéfiques.
Fraternellement,
Gilles

 

Litiges - S - 12/09/2020

Bonjour, aujourd'hui je veux vous demander un conseil concernant un problème que j'ai depuis les années 2004. C'est à ce temps que ça a commencé de à se montrer lorsque je commençait à travailler. Quand je suis engagé quelque part, je commence le travaille avec courage et joie. Normalement, je suis un homme courageux et qui aime le travail. Mais il arrive quand je ne veux plus travailler, je ne veux respecter n'importe quel règlement du travail . J'entends en moi une volonté de travailler et en même temps une force qui me le défend et cette dernière gagne toujours et je finis par les mésentente que je ne peux pas supporter avec les autres et je finis par quitter moi-même. Si ce n'est pas dans cette manière, il ne manque pas de petits litiges dans le milieu de travail qui font que je ne puisse pas supporter les mésentente avec les autres et tjrs je quitte. Je suis un bon travailleur, et souvent je trouve promotion pas après longtemps dès mon engagement. Souvent ça arrive après une certaine considération de la part de mon employeur. Aujourd'hui je viens de passer en quatres lieux de travail et je quitte dans les mêmes conditions et les jours qui suivent je passe longtemps en cachette sans vouloir communiquer avec les gens. Dans ce temps, je crains les gens.
Avant que je trouve à propos du spiritisme j'étais embrouillé et je ne savais pas à faire. Mais aujourd'hui, je suis au moins tranquille et je trouve la force de penser à mon avancement spirituel.
Aidez-moi. Que puis-je faire pour ce problème dont je ne connais vraiment pas la cause ? Essayez de m'aider et priez pour moi. Si c'est possible comme je suis loin du centre, pouvez vous me donner un conseiller spirituel à qui je peux m'adresser quand j'en ai besoin. S'il veut bien il peut me suivre de près. Mais que je ne vous sois pas de fardeau.

Bonjour,
Dans le chemin spirituel de chaque jour, nous devons faire preuve de discipline et acquérir l’entente nécessaire avec sa famille et ses collèges de travail. Les petits litiges, comme vous dites, font partie de la vie et nous aident à progresser en affinant notre psychologie, notre connaissance des autres. C’est ainsi que ce fait sur terre l’évolution dans la difficulté, dans la rencontre avec des hommes et des femmes de tempérament différent. Maintenant dans votre avancement spirituel, ajoutez la patience et remerciez pour ces moments de combat qui vous sont proposés pour votre progrès.
Fraternellement,
Gilles

 

Choix - A - 30/07/2020

Bonjour, j'ai pour but de devenir cuisinier en restauration collective, et avant de me lancer dans ces études, j'aimerais avoir votre avis objectif et franc. Le fait d'être en restauration collective me permettra de faire en sorte que la nourriture qui aurait dû être jeté à la poubelle, soit distribué aux personnes n'ayant pas les moyens. Je serais au début pendant plusieurs années dans l'obligation de cuisinier de la viande, alors que j'aimerais à l'avenir devenir végétarien et partager le bon goût des fruits et des légumes en abolissant la nourriture carnivore.
Le fait de cuisiner pendant des années des animaux, est-ce quelque chose de mauvais ? Est-ce quelque chose de matérialiste ? Le fait de faire de ma carrière, la cuisine, est-ce positif ?
Toutes ces questions je me les remémore sans cesse dans ma tête, afin d'obtenir les réponses les plus justes, mais n'ayant pas trouvé, je m'en remet à vous. Mon but principal dans cette vie est d'améliorer ce monde, je m'y mettrais corps et âme dans la réalisation de cette tâche. J'aimerais avoir votre avis là dessus, qui devrait se rapprocher ou être, tout simplement, la vérité.

Bonjour,
Dans nos sociétés tout travail que l'on fait contribue à apporter à son prochain ce qu'il ne peut pas réaliser lui-même. Le cuisinier apporte sa contribution en préparant des repas pour ceux qui n'ont pas la possibilité de la faire.
Préparer à manger pour les autres est un acte merveilleux s'il est accompli avec dévouement, avec amour, en pensant au plaisir que cela va procurer à ceux qui vont en bénéficier. Mettez de l'amour dans chacun de vos gestes, mettez de l'amour dans les plats que vous préparez, bénissez la nourriture qui passe entre vos mains. Notre humanité n'est pas encore prête à devenir complètement végétarienne du jour au lendemain après des millénaires de carnivorisme. Notre monde est en période de régénération mais il lui faudra encore de nombreuses décennies pour accomplir son évolution, mais le changement est en marche.
Priez pour être fort, priez pour aimer, reconnaissez l’accompagnement spirituel dans les pas que vous faites pour vous améliorer chaque jour un peu plus et conduisez vos pas dans l'amour du prochain pour progresser, pour aider, pour aimer.
Fraternellement,
Gilles

 

Pandémie - D - 20/03/2020

Bonjour, le confinement étant d'ordre mondial, je suis curieux de savoir se qu'en pensent les Esprits d'en haut ?

Bonjour,
La pandémie actuelle doit être vécue comme un phénomène de progrès culturel. Dans le livre la Genèse d'Allan Kardec, au chapitre XVIII, en 1868, il est écrit que l'humanité vivrait une grande épreuve, un changement, mais un changement des valeurs Notre terre est un monde d'épreuves, d'expiations et de douleurs. C'est l'école des valeurs ou il existe des joies et des peines. Mais elle évolue aussi avec les créatures qu'elles abritent comme une école allant de la maternelle aux études supérieures.
Alors nous sommes dans ce processus de changements, d'un monde d'épreuves vers un monde de régénération. Quand l'être humain sera meilleur, la douleur s'enfuira honteuse, parce que nos valeurs éthiques sont supérieures à nos tendances négatives.
Cela est toujours arrivé. Les Grecs affirmaient que ce sont des crises. Le mot "crise" signifie qu'avant le grand saut, il y a un problème. Ces crises nous aident à évoluer.
C'est donc une crise attendue et providentielle afin d'appeler tous les êtres humains que les valeurs les plus résistantes sont les valeurs de "l'être".
Les nations les plus puissantes aujourd'hui ferment leurs frontières à cause d'un virus qui est pratiquement inoculer et soudain il a acquis une férocité terrible, effrayante, et que les journalistes, sans mauvaises intentions, propagent de manière effrayante en causant de la panique dans beaucoup de pays. Donc pour le spiritisme, c'est un phénomène naturel. Il y a toujours eu des épidémies, des pandémies, celles qui ont été contrôlées par les vaccins et les nouvelles, qui ont moins de 70 ans, les phénomènes de la grippe aviaire, la grippe espagnole... ce sont des phénomènes créés pour la propre évolution de la planète et le jour viendra où tout cela sera surmonté.
Fraternellement,
Gilles

 

Danger - JP - 19/03/2020

Bonjour, quel pourrait être le danger immédiat du spiritisme ? Quelle attitude faut-il avoir face à des réalités qui surviennent brusquement dans la vie ?

Bonjour,
Pour le spiritisme, la pandémie, les catastrophes ne représentent pas un danger puis l'incarnation est une expérience pour permettre l'évolution de l'Esprit. La mort, c'est la renaissance à la vie dans le monde spirituel.
Le seul danger pour le spirite est de n'être pas charitable pour son prochain et de ne pas faire d'efforts pour s'améliorer.
L'attitude qu'il faut avoir actuellement : suivre les consignes et être discipliné. Priez pour ceux qui travaillent, pour ceux qui se désincarnent et avoir foi en Dieu et les bons Esprits qui accompagnent chacun incarné dans sa vie terrestre. Reconnaître les bienfaits acquis et se plier aux difficultés en comprenant que l'incarnation dans un monde en cours d'évolution est ainsi.
Fraternellement,
Catherine

 

Orientation – Z – 20/01/2020

Bonjour, je suis quelqu'un de simple et d'authentique. mais, Avec le développement de compétences médiumniques suite à une enquête sociologique, j'aimerais l'aide d'une personne pour répondre à mon désir de ne pas perdre la tête tout en conservant mes facultés médiumniques et en faisant des choix en conscience. Je suis dans une impulsivité thérapeutique, c'est ce que l'analyse d'un rêve et le tirage de cartes m'a révélée et que j'aimerais me dépasser.

Bonjour,
Pour développer sa médiumnité, il faut auparavant s'instruire, c'est indispensable. Avec une solide instruction, les ouvrages de Kardec, Denis, Delanne et Chico Xavier, vous avez une plus claire compréhension du monde des Esprits, de l'au-delà et de la médiumnité.
Pour faire des choix en conscience, l'examen de conscience ainsi que la prière, en se recommandant à son guide, permet d'avoir une analyse claire de sa vie et des orientations que l'on peut prendre. C'est un long travail qu'il faut répéter au quotidien avec patience. En un mot, cherchez à vous rapprocher d'un centre spirite et laissez les cartes qui ne sont qu'un support peu fiable.
Fraternellement,
Bruno

 

Changer de vie – I – 27/10/2019

 

Bonjour, je vous contacte pour vous demander quelque chose. Auriez-vous un rituel ou quelque chose pour changer de vie avec quelqu'un ? J'ai réellement besoin d'aide. J'aimerais que ma conscience soit transférée dans le corps de quelqu'un d'autre et que sa conscience soit transférée dans mon corps. Je ne veux aucun mal à cette personne, ce n'est absolument pas pour lui faire du mal, mais j'ai besoin d'aide. Je pleure tous les soirs tellement j'en peux plus.

Bonjour,
L'âme est attachée au corps physique durant toute l'incarnation et il n'est pas possible d'en changer.
De toute façon, c'est l'âme qui souffre et non pas la matière physique du corps. Quelque soit les épreuves que l'on doit subir, on doit les régler durant l'incarnation sinon elles subsistent au delà du tombeau. Chaque soir, priez et demandez de l'aide à Dieu.
Fraternellement,
Gilles

 

Entité – R– 12/10/2019

 

Bonjour, je traverse une très mauvaise passe, burnout, dettes impossibles à payer, problèmes de santé, solitude extrême, appartement devenant invivable et harcèlement moral des jeunes de mon voisinage après avoir porté plainte contre le caïd du coin et pour de bonnes raisons. Le problème est qu'étant impulsif, j'ai envenimé la situation en me montrant bien pire.. J'ai en tout cas l'impression d'être coincé dans une cage et qu'on fait tout pour m'y maintenir encore plus pour me détruire. Une pensée dans ma tête me dis souvent : "je t'ai piégé".

Bonjour,
Si vous dites que vous êtes impulsif, c'est que vous avez connaissance de cette disposition d'esprit à l'égard des autres ; si vous voulez que la situation change, il faut changer et vous améliorer.
Aidez-vous de la prière et observez-vous, apprenez à avoir du recul face aux situations, rien n'est plus desespérant que de croire qu'il n'y a pas une lumière pour vous.
Vous êtes un enfant de Dieu, comme chacun et vous avez votre place, ayez de l'indulgence pour les autres pour qu'ils en aient pour vous.
Relativisez votre situation pour en prendre que le meilleur et avoir des idées plus claires, plus avenantes. Travaillez à cela.
Fraternellement,
Jean

 

Prière – T– 21/07/2019

 

Bonjour, je rencontre souvent des personnes qui me disent : je ne sais pas prier ou je ne connais pas de prière. Il y en a d’autres qui répètent les prières qu’ils ont apprises dans leur jeunesse récitant des mots et des phrases sans en comprendre le sens et sans émotion.
Il y a des gens qui contestent l’efficacité de la prière, prétextant que Dieu sait tout, qu’il connait mes besoins, qu’il est donc superflu de faire mes demandes. D’autres disent : j’ai demandé, je n’ai pas été exaucé ou je suis allé à Lourdes je n’ai pas été guéri ! Qu'en pensez-vous ?

Bonjour,
La prière peut et même doit être un acte de la vie de tous les jours. Nous sommes reliés à tout ce qui nous entoure et notamment au monde spirituel par notre pensée. La prière est une invocation, un appel une demande d’aide à Dieu, ou à ses intermédiaires. Par la prière, l'homme appelle à lui le concours des bons Esprits. La puissance de la prière est dans la pensée ; elle ne tient ni aux paroles, ni au lieu, ni au moment où on la fait. On peut donc prier partout et à toute heure, seul ou en commun. La prière en commun a une action plus puissante quand tous ceux qui prient s'associent de cœur à une même pensée et ont un même but, c’est ainsi que l’on peut obtenir par exemple des guérisons. Ce n’est pas la longueur de la prière ou le nombre de mots qui est important mais c’est avant tout la sincérité que vous mettez dans votre demande. Une bonne pensée vaut mieux que de nombreuses paroles. Si votre prière ne trouve son dénouement rapidement c’est que le moment n’est pas venu et qu’il vous est demandé de trouver la solution. Pour cela vous recevrez une force intérieure qui vous permettra de continuer votre chemin avec courage, patience et résignation. Ce qu’il vous sera accordé ce seront les moyens de vous sortir de votre embarras grâce à des rencontres ou à des pensées dirigées par les bons Esprits. L'homme subit toujours la conséquence de ses fautes et il est ainsi constamment l'arbitre de son propre sort ; son bonheur ou son malheur dépend de sa volonté de faire le bien. La prière n'a de valeur que par la pensée qu'on y attache. Il vous suffit d’établir un dialogue simple avec Dieu ou les bons Esprits, il faut que vous compreniez chaque mot, que vous les sentiez vibrer en vous avec force et sincérité. Nous avons de bons amis dans l’au-delà qui ne demandent qu’à nous aider. Il nous suffit de nous tourner vers eux, d’élever, nos pensées pour qu’ils nous entendent et volent à notre secours pour nous trouver des solutions.
Fraternellement,
Pascal

 

Astrologie – Renaud – 01/12/2018

 

Bonjour, j’aimerais, dans la mesure du possible, avoir votre avis sur l’astrologie. J’ai remarqué que la description de mon signe et ascendant correspondait étrangement à ma personnalité, je n’ai en revanche jamais cherché a rencontrer un astrologue compétent afin d’être conseillé sur mes choix (j’hésite parfois à le faire.)

Bonjour,
Nous n'accordons pas d'importance particulière à l'astrologie. Les choix durant notre vie terrestre se font par la connaissance de soi-même, et l'aide de son guide par la prière. C'est une démarche plus longue que d'interroger un astrologue, c'est certain.
Elle aiguise notre sens de l'observation, elle oblige à être à la recherche de nos défauts, c'est donc une démarche vers la bienveillance et la fraternité.
Dans cette quête, nous réfléchissons aussi au sens du libre arbitre et ainsi nous évoluons, c'est le but même de la vie.
Fraternellement,
Bruno

 

Avenir – Muriel – 25/11/2018

 

Bonjour, J'ai vu un débat récemment de Nicolas Hulot qui nous parle de la fin de notre civilisation due au réchauffement climatique si nous n'agissons pas dans les deux ans à venir.
Y a-t-il vraiment un risque ? Avez-vous une réponse à apporter à ce sujet ?

Bonjour,
Le réchauffement climatique est une réalité. Il est scientifiquement prouvé à ce jour avec les connaissances que nous en avons et nous devons tous agir, hommes et femmes incarnés, avec les moyens dont nous disposons.
Il y a certainement des risques puisque les scientifiques qui se penchent sur ces problèmes, nous alertent des conséquences dramatiques. Déjà, les pluies sont diluviennes, les tempêtes dévastatrices… Cependant, nous ne pouvons pas oublier la providence divine qui se manifeste dans tous les moments de la vie. Ce qui existe sur un plan individuel, peut exister sur un plan plus collectif. N'a-t-on va vu des personnes parfaitement irresponsables être protégées de toute accident ou tout drame. Alors, face à toutes ces réalités, croyons d'abord en Dieu qui nous a créés et qui permet que nous nous incarnions sur terre. Nous y venons pour progresser. Nous sommes des Esprits immortels et si pour demain, notre lieu d'habitation se détériore parce que nous n'avons pas été raisonnables dans nos consommations, nous apprenons aussi. Dans Justice divine, Emmanuel, le guide de Chico nous rappelle : « La condition morale de la terre est notre reflet collectif ».
Fraternellement,
Xavier

Religion – Axel – 19/11/2018

 

Bonjour, je suis un jeune novice qui ne connait du spiritisme que la théorie que j'ai pu recueillir à travers certains ouvrages d'Allan Kardec. Je sais qu'originellement le spiritisme embrasse le christianisme avec une nouvelle interprétation des Evangiles et de la Genèse mais je voudrais savoir si on va également plus loin en incluant d'autres cultes comme le bouddhisme, le chamanisme, le judaïsme et l'Islam. En vous remerciant.

Bonjour,
Le spiritisme n'est pas une religion, c'est une doctrine philosophique, basée sur des faits scientifiques ayant des conséquences morales. Il n'apporte pas une nouvelle interprétation des Evangiles, il apporte des éclaircissements à des propos qui étaient obscurs. Voyez l'Evangile selon le spiritisme. Il s'appuie sur le christianisme primitif, celui enseigné par Jésus.
Le spiritisme révise, restaure, complète et vivifie le christianisme parce que la doctrine enseignée par Jésus est actualisée ; elle devient compréhensible, sans les formulations allégoriques. Le spiritisme confirme les actes de Jésus et explique les phénomènes qui s’y rattachent comme la puissance de Jésus sur les fluides, la télépathie, la voyance, les visions, les guérisons, les faits extraordinaires tels que la pêche miraculeuse. Il complète les enseignements de Jésus en y ajoutant de nouvelles révélations. Il n'a pas de dogmes, ni de cultes et par conséquent, il ne peut établir de comparaison avec le bouddhisme, le chamanisme, le judaïsme ou l'Islam. Il enseigne la charité que l'on retrouve aussi dans divers cultes.
Vous trouverez chez Léon Denis dans Christianisme et Spiritisme, une étude dans ce sens.
Fraternellement,
Andrée

Le doute – Jordan – 07/08/2018

 

Bonjour,
Depuis petit, j'ai toujours été croyant et attiré par la religion. Il y a quelques années, j'ai découvert la doctrine spirite. Cela a était pour moi une révélation et en même temps quelques chose de simple et logique. Rien de nouveau juste une confirmation et une explication à mes croyances... Chaque jour j'essaie d'être le meilleur et d'être au plus en accord avec les principes du spiritisme. Cependant aujourd'hui je traverse une phase où je doute, je ne crois plus... Je me sens perdu, je ne comprends plus je ne sais pas quoi servent les efforts fournis au quotidien.
Je sais bien que nous avons choisi notre vie terrestre, nos épreuves... Est-ce possible d'avoir vu trop grand au moment de ces choix ? Je prie mais de moins en moins et j'ai l'impression que le courant passe de moins en moins.
Je travaille pour des religieuses et je crois que j'ai eu une grosse désillusion. Je pensais m'épanouir encore plus étant croyant mais en fait pour la plupart ce sont de méchantes femmes aigries... Je sais bien que la religion est ce qu’en font les hommes... Je ne sais plus quoi faire, dois-je me forcer à prier si je n'en ai pas envie et demander de l'aide aux esprits qui me sont familiers.
Je remercie le seigneur et les esprits qui m'entourent pour tout ce qu'il m'arrive de positif et de négatif... Mais je n'y arrive plus... En vrai j'ai l'impression d'être mort à l'intérieur...

Bonjour,
Etre croyant n'est jamais linéaire, il y a des moments de doute et si vous lisez les biographies des plus grands, vous y trouverez cette sorte de traversée du désert.
La terre est un monde d'épreuves et de difficultés qui va peu à peu vers l’évolution, il est donc normal que l'on se sente perdu, et dans l'incompréhension.
Battez-vous, essayez de rejoindre un groupe de spirites pour échanger ou pour renforcer votre foi.
Lisez, priez, ne baissez pas les bras ! C'est une épreuve normale que tous traversent afin d'être plus fort.
Inspirez-vous des plus belles pages de Léon Denis, par exemple, comme dans Après la mort : « La foi, c'est la confiance de l'homme en ses destinées, le sentiment qui le porte vers la Puissance infinie ; c'est la certitude d'être sur la voie qui conduit à la vérité. La foi aveugle est comme un fanal dont la rouge lueur ne peut percer le brouillard ; la foi éclairée est un phare puissant qui illumine d'une vive clarté la route à parcourir.
On n'acquiert pas cette foi sans avoir passé par les épreuves du doute, par toutes les angoisses qui viennent assiéger les chercheurs. Il en est qui n'aboutissent qu'à une accablante incertitude et qui flottent longtemps entre des courants contraires. Heureux celui qui croit, sait, voit et marche à coup sûr ! Sa foi est profonde, inébranlable. Elle le rend capable de surmonter les plus grands obstacles. C'est dans ce sens qu'on a pu dire, au figuré, que la foi soulève des montagnes, les montagnes représentant ici les difficultés accumulées sur le chemin des novateurs, les passions, l'ignorance, les préjugés et l'intérêt matériel. »
Fraternellement,
Catherine