Vide - G - 15/05/2021

Bonjour, je suis âgé de 31 ans et voulait savoir pourquoi je suis venu sur terre ? Pour me détruire et être vide d'émotions ? Pourquoi donner vie à un être pour qu'il ne ressente rien ?

Bonjour,
L'incarnation est une chance d'évolution pour chaque être humain et vous venez de faire un premier pas vers cette compréhension. Vous n'êtes pas un être physique fait simplement de matière périssable, mais un esprit immortel venu une nouvelle fois dans un nouveau corps physique qui vous est prêté le temps d'une incarnation, d'une vie terrestre. Et les questions que vous devez vous posez maintenant sont: Qu'ai je fait de ma vie jusqu'à aujourd'hui? Que vais je faire à partir de maintenant? quelle est le meilleur chemin? sachant que ce que vous ne ferez pas dans cette vie, vous devrez le faire dans une autre, ou la suivante.....etc.
Dites vous que vous n'êtes qu'un voyageur sur cette planète à la recherche du bonheur et il ne dépend que de vous de le trouver. Il ne passe pas par les plaisirs de la vie mais par les efforts quotidiens, par votre évolution morale et spirituelle, par l'envie de vivre, d'aider votre prochain, de donner de l'amour même si vous n'en recevez pas.
Alors gardez courage !
Je viens d'ouvrir L'Evangile selon le spiritisme et voici une lecture à méditer.
18. Chers amis, soyez sévères pour vous-mêmes, indulgents pour les faiblesses des autres ; c'est encore une pratique de la sainte charité que bien peu de personnes observent. Tous vous avez de mauvais penchants à vaincre, des défauts à corriger, des habitudes à modifier ; tous vous avez un fardeau plus ou moins lourd à déposer pour gravir le sommet de la montagne du progrès. Pourquoi donc être si clairvoyants pour le prochain et si aveugles pour vous-mêmes ? Quand donc cesserez-vous d'apercevoir dans l'oeil de votre frère le fétu de paille qui le blesse, sans regarder dans le vôtre la poutre qui vous aveugle et vous fait marcher de chute en chute ? Croyez-en vos frères les Esprits : Tout homme assez orgueilleux pour se croire supérieur en vertu et en mérite à ses frères incarnés est insensé et coupable, et Dieu le châtiera au jour de sa justice. Le véritable caractère de la charité est la modestie et l'humilité qui consistent à ne voir que superficiellement les défauts d'autrui pour s'attacher à faire valoir ce qu'il y en a lui de bon et de vertueux ; car si le coeur humain est un abîme de corruption, il existe toujours dans quelques-uns de ses replis les plus cachés le germe de quelques bons sentiments, étincelle vivace de l'essence spirituelle.
Spiritisme, doctrine consolante et bénie, heureux ceux qui te connaissent et qui mettent à profit les salutaires enseignements des Esprits du Seigneur ! Pour eux, la voie est éclairée, et tout le long de la route ils peuvent lire ces mots qui leur indiquent le moyen d'arriver au but : charité pratique, charité de coeur, charité pour le prochain comme pour soi-même ; en un mot, charité pour tous et amour de Dieu par-dessus toute chose, parce que l'amour de Dieu résume tous les devoirs, et qu'il est impossible d'aimer réellement Dieu sans pratiquer la charité dont il fait une loi à toutes ses créatures.
Fraternellement,
Gilles