Choix - A - 30/07/2020

Bonjour, j'ai pour but de devenir cuisinier en restauration collective, et avant de me lancer dans ces études, j'aimerais avoir votre avis objectif et franc. Le fait d'être en restauration collective me permettra de faire en sorte que la nourriture qui aurait dû être jeté à la poubelle, soit distribué aux personnes n'ayant pas les moyens. Je serais au début pendant plusieurs années dans l'obligation de cuisinier de la viande, alors que j'aimerais à l'avenir devenir végétarien et partager le bon goût des fruits et des légumes en abolissant la nourriture carnivore.
Le fait de cuisiner pendant des années des animaux, est-ce quelque chose de mauvais ? Est-ce quelque chose de matérialiste ? Le fait de faire de ma carrière, la cuisine, est-ce positif ?
Toutes ces questions je me les remémore sans cesse dans ma tête, afin d'obtenir les réponses les plus justes, mais n'ayant pas trouvé, je m'en remet à vous. Mon but principal dans cette vie est d'améliorer ce monde, je m'y mettrais corps et âme dans la réalisation de cette tâche. J'aimerais avoir votre avis là dessus, qui devrait se rapprocher ou être, tout simplement, la vérité.

Bonjour,
Dans nos sociétés tout travail que l'on fait contribue à apporter à son prochain ce qu'il ne peut pas réaliser lui-même. Le cuisinier apporte sa contribution en préparant des repas pour ceux qui n'ont pas la possibilité de la faire.
Préparer à manger pour les autres est un acte merveilleux s'il est accompli avec dévouement, avec amour, en pensant au plaisir que cela va procurer à ceux qui vont en bénéficier. Mettez de l'amour dans chacun de vos gestes, mettez de l'amour dans les plats que vous préparez, bénissez la nourriture qui passe entre vos mains. Notre humanité n'est pas encore prête à devenir complètement végétarienne du jour au lendemain après des millénaires de carnivorisme. Notre monde est en période de régénération mais il lui faudra encore de nombreuses décennies pour accomplir son évolution, mais le changement est en marche.
Priez pour être fort, priez pour aimer, reconnaissez l’accompagnement spirituel dans les pas que vous faites pour vous améliorer chaque jour un peu plus et conduisez vos pas dans l'amour du prochain pour progresser, pour aider, pour aimer.
Fraternellement,
Gilles