Adoption - L - 09/09/2014

Bonjour,
Je suis dans un dilemme terrible depuis 48h. Un petit garçon de 6 mois dont la mère est morte en couches et dont le père, en prison, l'a rejeté est placé à l'adoption dans un hôpital de ma région. Personne ne veut de lui, la famille de sa mère a refusé de le récupérer. Des bébés abandonnés après lui ont déjà trouvé des familles d'accueil. Je connais au moins deux familles prêtes à l'adopter, (la mienne incluse) mais nous avons peur.
Je vis dans un pays aux vibrations et mentalités particulièrement basses et viciées ; les trois familles volontaires ont toutes peur de voir débarquer la famille quand tout se sera arrangé, que le petit se portera mieux pour nous faire chanter ou le récupérer. Des papiers officiels du tribunal n'y changeront rien, nous vivons dans un pays corrompu où tout le monde est au-dessus des lois.
Et les superstitions n'aident pas : sa mère a perdu la vie en la donnant. Je sais que ça joue énormément sur le fait que tout le monde le rejette. Et ça joue sur nous : nous ne savons pas quel est son karma, son background, s'il sera accompagné de désincarnés en colère et qui perturberont la famille qui le recueillera.
Nous voulons sincèrement le recueillir mais je m'en voudrais de mettre ma famille en danger. En même temps, ce n'est qu'un bébé. Mais dans mon environnement, même si on est sensible à ces situations, on n'est pas favorable au fait de s'engager personnellement et les drames arrivent si facilement.

Bonjour,
A la lecture de votre message, il m’est difficile de comprendre vos motivations pour adopter cet enfant. En effet, vous parlez surtout de vos peurs, face à l’inconnu (comme pour tout enfant, adopté ou non) et face au futur, et plus précisément, face à une éventuelle rencontre avec son père que vous supposez dangereux pour vous et votre famille.
Mais alors, quelles sont les raisons qui vous poussent à vouloir aimer cet enfant et lui offrir votre toit, votre amour de mère, vos baisers, et surtout votre protection et votre confiance en la vie ?
Sans doute êtes-vous touchée par son histoire, par la perte de sa mère. C’est avant tout car vous avez envie d’apporter tout votre amour de mère avec une grande force, et ne pas vouloir que ce tout petit nouveau dans la vie soit délaissé, abandonné.
Je comprends que vous puissiez être inquiète au sujet d’un éventuel recours du père biologique, tous les parents ayant adoptés craignent de perdre leur enfant, de voir leur famille et toute sa construction s’effondrer, ne plus avoir de sens en un claquement de doigt.
Ne le jugez pas, essayez de penser que chacun à une bonne raison de faire ce qui lui semble être le plus juste, ou le plus acceptable à un moment donné de la vie.
Ne craignez pas son « karma », l’épreuve qu’il vit actuellement dans la séparation avec sa mère est déjà tellement difficile…la vie ne peut que lui accorder de la douceur par la suite, et qui sait, un rayon de soleil y pénètrera bientôt si des parents aimants viennent pour l’aider à grandir et s’accepter.
Fraternellement,
Céline