Le sexe - Carlos - 26/04/2001

Bonjour,
J’ai cherché rapidement des réponses dans le spiritisme aux questions sur le sexe, mais peu de résultats. Est-ce que malgré son côté pulsionnel et matériel est-il une entrave à l’évolution spirituelle ? Peut-on savoir dans quelles limites ? Sachant que la plupart des gens font certaines choses pendant l’acte, est-ce que c’est vraiment condamnable ? Merci de m’éclairer.

Vous trouverez des milliers de sites, des milliers d’ouvrages, des milliers de magazines qui parlent de sexe. Ne dit-on pas que le sexe et l’argent mènent le monde ? Chaque monde a les valeurs qu’il mérite et le nôtre est encore bien peu évolué…
En effet, le spiritisme ne parle pas de sexe, simplement parce qu’il préfère développer d’autres valeurs ; toutefois ce n’est pas un sujet tabou et nous vous répondons bien volontiers. Tout d’abord, entendons-nous sur le terme. Dans notre société, le mot sexe est assimilé au pêché, à la luxure, aux déviations sexuelles, aux perversions de toutes sortes. Force est de constater que tout cela est plus proche de la nature animale que de la nature spirituelle de l’homme.
Mais on ne peut nier cette force, cet instinct, cette pulsion qui pousse deux êtres de sexe contraire (pour faire simple) l’un vers l’autre.
Dans le monde végétal et animal, cette pulsion est avant tout une force de procréation, cet instinct est celui de la survivance de l’espèce. L’homme peu évolué, encore proche de l’animalité, aura cet instinct animal de la continuité de l’espèce qui sous-entend de façon plus ou moins consciente la création d’une famille, d’un groupe, etc…
L’homme perverti aura une démarche différente, celle de la fornication pour la fornication et il ajoutera à l’acte sexuel sa perversion, de la moins grave à la plus monstrueuse.
Enfin, pour l’homme évolué, c’est une fusion de corps et d’âme entre un homme et une femme et l’on parle d’amour ; l’amour physique, l’acte sexuel étant l’une des expressions de l’Amour, mais certes pas l’ultime.
Pour répondre clairement à vos questions : La luxure est une entrave à l’évolution spirituelle. L’amour physique entre deux êtres qui s’aiment peut déjà être une forme d’évolution.
Enfin l’Amour universel, libéré des liens de la chair et du désir est celui qu’éprouvent les Esprits supérieurs, celui que nous éprouvons tous un jour lorsque nous aurons transcendé l’amour humain, qu’il soit physique ou non.