Rêves - Sonia - 23/11/2013

Bonjour,
J'ai perdu mon père il y 6 ans. Je n'étais pas proche de lui car mes parents ont divorcés, j'avais 3 ans, mais je l'ai vu 5 fois dans ma vie essayant de savoir ce qui s'est passé quand j'avais 17 ans, d'ailleurs c'est la dernière fois que je l'ai vu. Il est parti, j'avais 24 ans. Il y a deux mois, j'ai rêvé de lui, il était venu me voir dans ma chambre debout au pied de mon lit me disant que sa mort n'était qu'une mise en scène qu'on m'avait menti, il avait l'air un peu plus vieux qu'à l'âge où il est décédé. Je me rappelle avoir eu une grande satisfaction dans mon rêve, je savais que maintenant j'avais retrouvé mon papa perdu qu'il était là pour moi. quand je me suis réveillée, j'ai su que c'était un message mais je ne sais le décoder.
Il y a un autre phénomène qui me suit depuis l'âge de 10 ans, quand je m'endors, je sens des fourmis dans tout le corps ainsi qu'une paralysie et impossible de parler, je lutte jusqu'à ce que cette chose s'arrête.
Ca me le fais pas tous les soirs, ca varie.

Bonjour Sonia
C'est un belle rencontre que vous avez fait. Voyez, des années après leur départ, il est possible d'avoir des nouvelles de ceux qui nous ont aimé. Il est parfois difficile de bien comprendre ce que nous entendons dans les rêves. De ce que nous arrivons à transposer dans notre vie matérielle au retour du sommeil, il ne reste parfois qu'un souvenir flou ou confus.
Aussi, fiez-vous à votre sentiment de satisfaction, qui lui, est authentique.
Le soir, avant de dormir, vous pouvez vous accorder quelques minutes pour envoyer de bonnes pensées à ceux que vous aimez (vivants ou morts), pour leur souhaiter la paix et la sérénité.
Demandez également à trouver votre ange gardien dans le sommeil, qu'il vous conduise vers des activités bénéfiques pour vous. Et oui, vous savez, si notre corps physique dots et récupère, notre esprit lui, ne s'arrête jamais de penser et de vivre !
En ce qui concerne votre phénomène de catalepsie qui vous arrive, c'est un phénomène normal qui arrive chez les personnes qui ont de la médiumnité. C'est la première étape pour aller dans la transe et donc l'incorporation. Par votre volonté, quand vous sentez les picotements ou fourmis, vous dégagez les fluides qui se mettent en place pour cet état. Vous pouvez aussi le faire avec des gestes pour les dégager si la volonté ne suffit. Au bout d'un certain temps, cet état disparaîtra.
Fraternellement,
Céline