Rêve et bouddhisme - Lucas - 13/08/2014

 

Bonjour,
J'ai bientôt 22 ans et j'ai une passion inexpliquée pour l'Asie, je m'expatrie d'ailleurs très bientôt là bas et donc, je suis bouddhiste depuis bientôt 6 ans (philosophie et non religion dirai-je) et j'ai remarqué beaucoup de similitudes entre le Spiritisme et le Bouddhisme, voire un complément de la part du spiritisme sur ma culture spirituelle venant du Bouddhisme !
Dans mon rêve, je voyais plusieurs signes, dont l’œil du Bouddha, en me focalisant dessus, j'entends un chant : "Om namo Buddhaya Sanghaya Dharmaya hum" (après recherche sur internet il existe bel et bien, et très beau qui plus est). Je m'étonne donc dans mon rêve et relâche ma focalisation et donc cesse d'entendre le chant. Je me re-concentre dessus (très facilement d'ailleurs, comme un nouveau sens) et cette fois-ci le chant est plus fort, ET SURTOUT, en plus, je ressens un bien-être parfait, indescriptible où toute sensation du corps a disparu. Et on est surpris de cette perfection ressenti, je me réveille, avec quelques larmes ayant coulés de mes yeux par ailleurs.
Cette sensation nous pouvons la connaitre en effet en méditant, avec un minimum d'expérience, pendant la méditation il suffit de laisser passer les pensées, avec de l'expérience, l'espace temps entre 2 pensées s'agrandit et permet de ressentir ce qu'il y a entre (une chose est sûr ce n'est pas le néant), d'après le Bouddhisme c'est la nature du Bouddha, c'est notre vraie nature, notre vraie essence, ce que j'appelle l'Univers ou vous appelez "fluide vital" (fluide vital que j'ai d'ailleurs appris à manipuler, petite question annexe, peut-on le voir avec nos yeux ? Des fois, j'ai l'impression de percevoir quelque chose). Ou alors est-ce que cette sensation est l'âme, l'Esprit ? en tout cas un fragment de ce qu'il ressent après séparation du corps ? D'où la plus grande perception pendant mon rêve.
J'aimerais votre avis sur mon rêve, ainsi que, si vous le voulez bien, votre avis sur le Bouddhisme en tant qu'"adepte" si je puis dire, ou professionnel du Spiritisme. Merci beaucoup du temps accordé,

Bonjour Lucas,
Précisons, dans un premier temps, qu'il ne peut y avoir de professionnel du spiritisme car l'un des points forts du spiritisme est de savoir donner gratuitement ce que l'on a reçu gratuitement.
Celui qui est spirite est donc nécessairement bénévole et profite de ses loisirs pour se consacrer à la doctrine qu'il affectionne. Ceci étant dit, le bouddhisme est effectivement très proche du spiritisme et vous comprendrez donc que l'on puisse vous dire que votre passion pour l'Asie peut certainement s'expliquer par des souvenirs confus de vies antérieures.
S'il existe, bien entendu, quelques points de disparités, ils s'avèrent en effet bien légers face à des valeurs communes de poids telle que la croyance en la réincarnation, la recherche de paix intérieure, la prise en compte de l'énergie dans notre vie quotidienne et, de ce fait, tout ce que ces valeurs peuvent nous amener à modifier, par la suite, dans nos actes, nos comportements ou nos pensées.
Il est toujours préférable de chercher ce qui nous rassemble plutôt que ce qui nous divise. Selon ce que nous avons vécu ou avons à vivre, on peut être plus sensible à certaines méthodes d'apaisement ou d'épanouissement qu'à d'autres. Ce qui compte, c'est de pouvoir penser que l'on chemine ensemble sur la voie de l'amélioration...
En ce qui concerne les fluides, on peut effectivement les voir suivant la médiumnité que nous avons, on peut aussi les photographier. Pour expliquer la sensation que vous avez ressenti dans votre rêve, il peut s'agir d'un détachement de votre périsprit et Esprit de votre corps physique et qui provoque cette sensation de bien-être loin de toutes contraintes physiques et surtout des fluides matériels du corps physique.
Nous vous souhaitons bonne route,
Fraternellement,
Pascal