Ecriture - C - 08/08/2020

Bonjour, ayant pratiquer l’écriture automatique (seulement quelque séances) il y a de cela une dizaine d’années, j’ai toujours eu la problématique suivante depuis : si je mets ma main au dessus d’une feuille comme si j’allais écrire, celle-ci part en moins d’une minute et ‘dessine’ toute seule des traits rapidement de droite à gauche. Ma question est : comment celà se fait-il qu’encore 10 ans après, juste en laissant ma main si je lâche prise (car si j’ai le contrôle elle ne fait pas toute seule si j'ai la volonté elle reste immobile), celle-ci écrit d’elle-même alors que j’ai arrêté l’écriture automatique et que je ne fais aucune demande ni quoi que ce soit ?
Bien sûr, j’ai avec cela les engourdissements et contractions du bras qui accompagnait mes séances jadis. Merci de votre éclaircissements je crains que la porte que j’ai ouverte ne soit jamais fermée j’ai peur qu’un esprit me suive ou tout simplement que n’importe qui si je laisse faire puisse prendre possession de ma main. J’ai aussi des cauchemars parfois (uniquement l’après-midi) avec des attaques d’entités/d’esprits mauvais où je suis obligé de réciter des sourates pour me réveiller et qu’on me laisse tranquille (je suis convertie à l’islam à présent) A part cela Dieu merci je n’ai aucune autre conséquence dans ma vie. Merci de votre retour.

Bonjour,
Si vous pratiquiez autrefois de l'écriture automatique, c'est que vous avez de la médiumnité. Si vous arrêtez de pratiquer, cela ne veut pas dire que vous n'avez plus de médiumnité. Nous avons tous de la médiumnité, plus ou moins prononcé. Votre volonté mis en avant permet d'arrêter ce phénomène, alors pourquoi avoir peur qu'un Esprit s'empare de votre main ?
Nous vivons dans un monde entouré d'Esprits désincarnés, ils viennent à nous par affinité. En cherchant à nous améliorer, nous attirons à nous des Esprits avec les mêmes pensées que nous comme nos amis terrestres. Nos défauts, nos imperfections sont des portes d'entrée à des Esprits légers ou imparfaits. En priant, nous les éloignons. Ce n'est donc pas une porte que nous ouvrons, c'est une compréhension différente sur notre place sur terre.
Fraternellement,
Catherine