Troubles du sommeil - Alexandra - 26/05/2006

 

Bonjour,
Je suis tombée sur votre site par hasard. J'ai lu les différents témoignages, et j'ai apprécié la qualité des réponses...Je me suis dit que peut-être vous pourriez m'apporter quelques éclairages sur des questions que je me pose depuis pas mal de temps.
J'ai un esprit rationnel, et je ne crois pas particulièrement aux phénomènes paranormaux. Pourtant, l'époque dont je vais vous parler a généré un grand malaise en moi, sans que rien de surnaturel ne se produise, et aujourd'hui encore je ne comprends pas ce qui a pu me faire sentir aussi mal.
Il y a environ six ans, tout juste âgée de 18 ans, j'ai pris mon indépendance et mon premier appartement. C'était un logement situé au dernier étage d'un bâtiment assez ancien, comme ceux de tout le quartier. Avant d'être aménagé en appartement, ce lieu était un grenier, et d'ailleurs, et c'était un grenier qui se trouvait en face de chez moi et faisait office de voisin. C'était un appartement spécial, avec de nombreuses portes, des toilettes et une salle de bain tout en longueurs, si bien qu'on aurait pu y organiser des parties de bowling.
Dès le début, je ne m'y suis pas sentie à l'aise, mais n'ayant pas beaucoup d'argent, je n'avais pas d'autre choix que de m'y installer, le loyer y étant particulièrement bas pour un 2 pièces et demi. Ma première constatation fut de remarquer à quel point il y faisait toujours froid. On gelait. La nuit, je dormais habillée avec trois couvertures. Puis, le malaise ressenti au début a laissé la place à la peur.
Je ne peux pas expliquer pourquoi, car il ne s'est rien passé d'étrange. J'avais juste l'impression que quelqu'un était toujours en train de m'observer, et qu'un beau jour, en passant d'une pièce à une autre, je me retrouverai en face de je ne sais quelle horreur. Peut-être était-ce dû aux si nombreuses portes... La journée, c'était supportable, mais la nuit venue, c'était la panique. Je dormais avec toutes les lumières allumées, moi qui n'avais jamais eu peur du noir. J'avais la tête enfouie sous la couette, transpirant, tendue, attentive au moindre bruit, et attendant avec impatience que le réveil sonne pour sortir de là et aller travailler.
Le soir venu, j'angoissais à l'idée d'être seule chez moi. Ma soeur est venue dormir chez moi une nuit, elle n'a pas quitté son anorak, elle était frigorifiée et le lendemain elle m'a dit qu'elle ne se sentait pas à l'aise non plus. Tous les gens qui venaient chez moi n'avaient pas envie d'y rester longtemps. Puis j'ai décidé de prendre un chat pour me tenir compagnie. Par le biais d'une annonce, j'ai fait l'acquisition d'un beau chat de 2 ans. Le bonheur d'avoir un mignon petit chat n'a pas duré longtemps. En effet, la journée, il se comportait d'une façon on ne peut plus normale, mais la nuit, il tournait complètement. Quand je me levais à 5h pour aller travailler, il me sautait dessus et s'agrippais à mes jambes pour me mordre. La nuit, j'ai pris l'habitude de fermer la porte de ma chambre à clé, car le chat arrivait à ouvrir la porte en sautant sur la poignée, et lorsqu'il était dans la pièce, c'était pour m'attaquer. Un jour, il m’a sauté au visage, j'ai juste eu le temps de me protéger avec la couverture, mais une de ses griffes a atterri tout près de mon oeil, et il a continué à s'acharner et à vouloir m'enlever la couverture. J'ai eu si peur que je l'ai donné dans une ferme, pensant qu'il était fou ou malheureux chez moi.
J'en ai pris un deuxième. Celui si était mort de peur, et passait ses journées cachées. Je me suis dit qu'il lui fallait un temps d'adaptation, jusqu'au jour où je ne l'ai plus retrouvé. Son ancien propriétaire m'a téléphoné trois jours plus tard pour me dire qu'il l'avait retrouvé chez lui avec une patte et des côtes cassées. Il avait profité d'une fenêtre ouverte sur le toit et était parti par là, faisant une chute de 5 étages... Puis, j'ai reçu une lettre du propriétaire, m'annonçant que la locataire du dessous s'était plaint que je faisais la fête toute la nuit, et que mon chat se jettait contre les mûrs (j'étais morte de rire en lisant la deuxième partie). J'ai répondu que ce n'était pas possible, car je dormais tôt le soir vu que je commençais le travail à 6h...
Je ne comprenais pas d'ou venait le bruit. Enfin, j'ai décidé de déménager, j'ai trouvé un appartement un peu plus cher, mais où je me sentais bien. Depuis là, mes angoisses ont disparues. Je me lève sans problème la nuit dans l'obscurité, je dors les lumières éteintes, et j'ai deux adorables siamois tout ce qu'il y a de normal.
Mais une chose me tourmente encore :
Trouver une explication à tout ceci, car je ne comprends toujours pas ma terreur qui n'était basée sur rien de concret.
Pouvez-vous m'aider à y voir clair ? Merci d'avance.

Bonjour Alexandra,
Vous nous confiez avoir un esprit rationnel, ce qui n'empêche pas les expériences de se présenter à vous et de vous interpeller au moment opportun, phénomènes que la science ne parvient toujours pas à expliquer et qui la laissent perplexe. Tout cela montre et révèle des perceptions médiumniques qui étaient jusqu’à présent inconnues de vous et même très éloignées de vos convictions et de vos centres d'intérêt. Cela s'est manifesté lors d’une occasion propice en raison d’affinité entre vous et cette entité.
A ce sujet, vous trouverez, je pense sur l'agora des réponses que nous avons faites sur la médiumnité latente, ce qui semble être votre cas.
Pour vous répondre, je vous dirai qu'il faut déjà comprendre que ce grenier a eu une vie, une histoire avant votre arrivée et que ces locaux anciens, sont chargés de ce vécu plus ou moins positif, événements inconnus mais qui marquent encore les lieux..
Ces perceptions de froid sont dues à votre sensibilité aux fluides, de ce lieu, aux vibrations qui s'y trouvent comme cette sensation de froid que rien ne parvient à endiguer, chauffage ou couvertures, mal-être, parfois entraînant des vertiges, nausées et comme vous le dites vous vous sentez observée. Cela est plus sensible la nuit, ce qui peut se comprendre, puisque c'est le moment où votre âme se dégage du corps physique, dans le sommeil et les perceptions sont accrues.
Les bruits dont votre voisinage a eu les désagréments sont des manifestations bien connues, et tout cela évoque fortement la présence d’une entité, restée attachée à ce lieu qui ne me paraît pas vraiment bénéfique pour y vivre en l'état actuel que vous décrivez. Votre situation depuis votre départ, est maintenant normale comme vous le dites, et je pense que vous avez eu raison dans ces circonstances de préférer partir.
En ce qui concerne la réaction de vos chats, les spirites savent et admettent parfaitement l'existence de l'âme animale (voir le « Livre des esprits », chapitre 11 « les animaux et l’homme ») Les animaux sont doués de perceptions, et de manifestations télépathiques. Et ils peuvent comme dans votre cas se montrer terrorisés, agressifs. Il faut bien comprendre que par entité nous entendons âme humaine qui dans ce cas reste attachée pour diverses raisons au plan terrestre et vient à se manifester.
Ernest Bozzano auteur spirite a fait un recueil extrêmement précis sur ces sujets : « Les manifestations métapsychiques des animaux » Il y décrit nombre de manifestations animales comme la prémonition de mort, les manifestations communes à l'homme et à l'animal sur les phénomènes de hantise, la vision humaine et animale de fantômes, perceptions auditives également.
Je vous en communique un extrait :
« Pour ce qui a trait à nos affirmations renouvelées en faveur de l'existence réelle des manifestations télépathiques dans lesquelles des animaux jouent le rôle d'« agents » ou de « percipients », ainsi que des phénomènes de hantise ou d'apparitions d'autre sorte dans lesquels les animaux sont percipients collectivement avec l'homme, il ne semble guère scientifique de soulever encore des réserves ou des doutes. Les cas exposés dans cette classification suffisent à prouver le bien fondé de nos affirmations. En effet, dans les exemples que nous avons relatés figurent les principales formes des manifestations télépathiques, telle qu'elles se réalisent chez les hommes, ainsi que les formes principales dans lesquelles les hommes perçoivent les manifestations de hantise, les apparitions et les phénomènes supra normaux similaires. »
Je vous invite à le consulter sur notre site. Vous y remarquerez de nombreux faits et exemples se rattachant aux animaux familiers chien, chat, parfois équidés. A titre personnel je vous dirai avoir eu un chien remarquable et il ne faisait aucun doute pour nous qu 'il percevait parfaitement des manifestations qui nous échappaient.
Espérant avoir pu vous apporter des éléments de réponse je ne saurais trop vous inviter à chercher par la lecture, à approfondir ces sujets, par exemple : « Le livre des esprits » d 'Allan Kardec, « Dans l'invisible » de Léon Denis, « les phénomènes de hantise » d 'Ernest Bozzano
Michel.