Séance – Gérard – 11/11/2018

 

Bonjour,
Je lis les comptes rendus des séances médiumniques, et une chose m’interpelle ; vous vous adressez toujours à des Esprits appartenant de la famille d’un consultant. C'est toujours : "mon, ou ma, ou je" Mon père, Ma mère etc.... On revient toujours à l'esprit de clan, de tribu, de famille... et donc de l'entre soi.
Je considère que vos préoccupations sont d'un grand égoïsme, qui est le contraire de l'esprit de fraternité, prêché par Le Christ. Avez-vous pensé à demander des nouvelles de celui qui est mort de froid devant votre porte ? Merci de votre réponse.

Bonjour,
Lors de nos séances, le public fait des demandes et nous répondons à ces demandes, ce qui explique que les communications sont toujours celles de proches de personnes de l'assistance.
Nous ne demandons pas de nouvelles de personnes inconnues ce qui n'empêchent pas de prier pour eux, les Esprits souffrants, les Esprits perdus, etc... Pour avoir des nouvelles, il faut toujours qu'il existe un lien entre la demande et la présence d'une personne, dans la salle, qui la connaît.
Nos séances sont faites pour instruire, prendre conscience que la situation d’un proche dans l’au-delà.
Fraternellement,
Catherine