Le Spiritisme seul - Francis - 21/12/2001

Bonjour,
Je lis très régulièrement qu’il ne faut pas pratiquer le spiritisme tout seul. Que fait-on alors lorsque nous sommes isolés ??? Notre choix est simple : ou bien il faut ne rien faire, ou bien il faut pratiquer seul. J’ai choisis cette dernière solution et j’en suis très heureux. J’ai bien rendu visite à un groupe de l’USFF prêt de chez moi, mais il s’agit seulement d’un groupe qui lit les livres d’Allan Kardec et qui en discute. Comme il existe très peu de groupes spirites, la seule solution pour développer le spiritisme en France c’est de pratiquer tout seul sinon rien n’avancera. Fraternellement.

Bonjour,
Nous venons de répondre à un précédent message sur la pratique isolée de la médiumnité sur notre Agora en date du 29 novembre 2001, vous pourrez déjà y trouver un élément de réponse.
Comme vous le remarquez, il existe peu de groupes spirites en France. L’Union Spirite Française a été reformé il y a une quinzaine d’années, et depuis des nouveaux groupes sont venus la renforcer chaque année mais il reste encore beaucoup de travail en France... Le Spiritisme est en pleine reconstruction, et certains groupes se contentent, pour l’heure, de diffuser les valeurs philosophiques du spiritisme sans avoir d’activités médiumniques.
Nous ne pensons pas comme vous l’écrivez que "la seule solution pour développer le Spiritisme... c’est de pratiquer tout seul"... ce n’est pas en restant dans son coin et renfermé que nous ferons avancer les choses. Nous vous conseillons, au contraire, de ne pas rester isolé. Si le groupe que vous avez rencontré ne vous convient pas, pourquoi ne pas en créer un ?
Fraternellement,
Mickael