Cercle de Nancy - Paul - 02/05/2003

Bonjour,
Si Bob a été déçu par le CAK de Nancy, c'est parce que les messages délivrés et les incorporations étaient apportées par des personnes auxquelles ils étaient demandés de faire confiance de facto.
Tous les adhérents de ce cercle rêvent de pouvoir poser une question très intime à un parent ou un ami défunt qui leur permettraient d'avoir une preuve irréfutable de la réalité de la vie après la mort, mais ils n'osent pas, pourtant rien ne serait plus facile car les 2 mediums du cercle de Nancy se disent parfaitement opérationnels câd que leur canal mediumnique est ouvert à tel point qu'ils peuvent assurer des séances d'incorporations, d'écritures, de oui-ja et peuvent du même coup en valider l'authenticité.
S'ils refusent de faire de véritables expérimentations scientifiques c'est parce que disent-ils : "Des preuves irréfutables ont été apportées par les précurseurs du spiritisme grâceà des expériences de types ectoplasmie, apparitions, matérialisation d'objets, etc... ces experiences étant très dangereuses pour la santé voir la vie du médium et n'ayant finalement eu aucune utilité pour la pérenisation du spiritisme (le spiritisme, c'est étiolé pour laisser place à la métapsychie et à la parapsychologie malgré la validation des preuves par des personnes comme W.Crookes, C.Richet, T.Edison, C.Flammarion, Sir O.Lodges, etc...) ils ne serviraient donc à rien de les reprendre (très bonne excuse!)."
Ils disent en outre que les esprits évolués qui gravitent autour du cercle ne s'abaisseraient certainement pas à satisfaire la soif de preuves des adhérents en faisant des révélations d'anecdotes très intimes sur la vie de chacun ou du défunt lui-même.
Il faut savoir que le simple fait de demander une preuve d'authenticité de l'esprit serait consideré comme un manque de confiance envers les médiums qui en conséquence ne pourraient plus assurer la ou les séances à venir et le malheureux adhérent se verrait accusé de suspicion ce qui entrainerait un écartement temporaire du cercle pour lui apprendre à douter des médiums.
Voilà donc de bonnes excuses que la plupart des adhérénts se résolvent ou sont contraints d'accepter. Bob n'a pas accepté cet état de fait et moi non plus car je pense que : fort des écrits et des procès verbaux des précurseurs spirites sur les centaines d'expériences vécues, qu'est-ce qui nous empêche, connaissant les dangers et les moyens de les éviter, de reprendre les expériences collectives de création d'ectoplasmie, de matérialisation, de déplacement ou de lévitation d'objets, d'apparition du périsprit (tout cela avec du materiel de mesures et photographiques pour éviter toutes objections d'hallucinations collectives) et de laisser momentanement de côté tout ce qui procède de l'expérience individuelle tel que écriture automatique, incorporation, oui-ja, qui, bien que quelque fois impressionnant et satisfaisant pour la raison, n'en restent pas moins des preuves invérifiables scientifiquement.
J'ai fait parti de ce cercle et je ne sais pas vraiment quoi en penser. Est-ce une secte? Peut-être mais une secte "soft" qu'il n'est pas facile de caractériser par rapport au gros des sectes ils n'essaient pas de s'accaparer un maximum d'argent, c'est une petite structure (100 membres), il n'est pas question d'abus sexuels sur des enfants, la fréquence des réunions est de 2 heures tout les 15 jours, le président ne touche aucun bénéfice, le comité est réelu tout les 3 ans, les messages sont empreint d'un ideal communiste chrétien dépourvu de tout appel à la violence ou discrimination.
En même temps on peut remarquer une certaine dépendance psychique, un repli social des membres entre eux, la présence du véritable Graal, la reincarnation de Jésus de Moïse au sein du cerle, le caractère "unique" de cette association et des médiums, le coût et la fréquence de séjours à l'étranger pour faciliter les manifestations dans des lieux dits telluriques, l'emprise des médiums sur certains membres.
Il n'y a pas de preuves formelles qui permettraient à l'ADPI par exemple de classer cette association en tant que secte.

Bonjour,
Nous avons déjà de nombreux témoignages de personnes se posant des questions sur les activités du centre Allan Kardec de Nancy. Les propos que vous avancez vont dans le même sens :
" Le manque de confiance envers les médiums entre la suspicion et l'écartement temporaire comme punition, dépendances psychologiques, repli social, coût et fréquence de séjours à l'étranger, l'emprise des médiums sur certains membres… "
Tous ces éléments sont les ingrédients visibles d'une secte en formation.
D'autres personnes ont rapporté que des réunions réservées aux initiés se tiennent quotidiennement et que beaucoup d'argent circule en dehors des comptes officiels de l'association.
Ces agissements portent un tort considérable au Spiritisme et à la doctrine spirite codifiée par Allan Kardec.
Le mouvement spirite tel que nous le pratiquons doit toujours préserver, chez les participants, le droit naturel de penser, de créer et d'agir librement.
Si vous souhaitez savoir de quelle manière est organisé le mouvement spirite français et international, nous pouvons rester en contact et vous transmettre des documents.
Nous organisons à Lyon des séances médiumniques publiques et gratuites, ainsi que des études sur le Spiritisme. Nous sommes tous des bénévoles et nous consacrons une partie de notre temps à faire connaître
la doctrine spirite et ses bienfaits sur l'humanité.
Nous pouvons vous aider, si vous le souhaitez, à former un groupe de spirites sérieux et motivés à Nancy.
Gilles.