Mariage et divorce - Claude - 04/08/2009

 

Bonjour à tous nos amis du Centre
Je viens de relire dans le Livres des Esprits un petit passage que j'ai du mal à bien saisir.
La question évoquée traite du mariage.
695. Le mariage, c'est-à-dire l'union permanente de deux êtres, est-il contraire à la loi de nature ? « C'est un progrès dans la marche de l'humanité. »
696. Quel serait l'effet de l'abolition du mariage sur la société humaine ? « Le retour à la vie des bêtes. »
697. L'indissolubilité absolue du mariage est-elle dans la loi de nature ou seulement dans la loi humaine ? « C'est une loi humaine très contraire à la loi de nature.
Mais les hommes peuvent changer leurs lois : celles de la nature sont seules immuables. »
Je vais vous dire comment j'interprète ce passage. Le mariage est une nécessité dans l'élévation spirituelle de l'humanité parce qu'il est une loi de la nature divine. Par contre l'interdiction absolue de divorcer est une loi typiquement humaine contraire à la loi divine.
C'est là que je ne comprends plus. L'union de deux êtres est sacrée puisqu'elle est une loi divine mais la désunion l'est aussi puisqu'elle est également une loi.
Je trouve qu'il y a une petite contradiction que je ne peux m'expliquer. Ou alors il y a des cas d'exceptions, qui ne sont pas précisés dans le Livre des Esprits, qui permettent la désunion sans transgresser la Loi Divine.
Dans cette hypothèse quels sont ces cas d'exceptions. J'ai peut-être mal interprété ce passage également et j'avoue être un peu dépassé.
Pouvez-vous s'il vous plait m'apporter quelques éclaircissements sur le sujet. Je vous remercie d'avance pour votre aide. Avec toute ma reconnaissance.

Bonjour Claude,
En ce qui concerne la question du mariage et du divorce, vous trouvez des compléments d’informations dans l’Evangile selon le spiritisme d’Allan Kardec, au chapitre XXII – Indissolubilité du mariage et divorce.
Ainsi vous trouverez : « …Mais ni la loi civile, ni les engagements qu'elle fait contracter ne peuvent suppléer la loi d'amour si cette loi ne préside pas à l'union ; il en résulte que souvent ce que l'on a uni de force se sépare de soi-même… » Cela donne une réponse au divorce.
Deux êtres qui semblent s’unir par amour, peuvent se tromper sur leurs sentiments et par conséquent, la séparation se fera.
Toute la difficulté est d’apprendre à se connaître, de comprendre le véritable sens des sentiments et d’une union dans l’amour. Cela demande plusieurs vies.
Plus loin, Kardec dit : « Le divorce est une loi humaine qui a pour but de séparer légalement ce qui est séparé de fait ; elle n'est point contraire à la loi de Dieu, puisqu'elle ne réforme que ce que les hommes ont fait. »
Fraternellement,
Claire