Réincarnation - L. - 18/12/2015

Bonjour,
Je lis très souvent sur des Esprits qui se manifestent et qui sont décédés depuis longtemps. Par exemple, une médium allemande affirma dans les années 30 que l’Esprit de Robert Schumann lui aurait dit de publier son concert pour violon que était inédit jusqu’alors. À l’époque, Schumann était mort depuis Presque cent ans. J’ai lu, dans un livre de Léon Denis, l'histoire d’un Esprit qui était mort au VIIème siècle et qui serait apparu dans une séance, environ en 1900.
Je connais aussi le cas d’un médium qui dit avoir communiqué avec l’Esprit d’un soldat de l’ancienne Rome. Certainement, les exemples seraient plusieurs centaines. Ce me semble être plutôt la règle que l’exception. Je ne me rappelle pas d’avoir écouté ou lu d’Esprits que rapportent de leurs réincarnations.
En admettant que ces manifestations soient vraies, je me demande comme ca serait possible si les Esprits doivent rester désincarnés aussi longtemps ? En supposant que le temps pour les Esprits passe comme pour nous, qu’est-ce que les Esprits « font » pendent ces siècles ? Leur progrès ne serait pas demeuré fixe ?

Bonjour,
Il est important de comprendre que la Terre n'est pas l'unique endroit où un Esprit peut apprendre et progresser. En fait, tous les Esprits ne cessent d'évoluer, puisque cela fait partie de leur nature même, et cette évolution peut nécessiter un apprentissage sur Terre ou bien sur un autre monde, pendant une ou plusieurs vies. Tout dépend de ce que les Esprits doivent travailler pour progresser et de la volonté qu'ils mettent et qui les aidera à gagner du temps.
A ce propos, le temps, pour les Esprits, n'a de toute façon rien à voir avec notre ressenti de l'échelle du temps. D'autre part, lorsqu'un Esprit parle d'une vie passée, c'est souvent pour illustrer ou comprendre une situation présente, mais ce n'est donc pas toujours de sa dernière vie terrestre dont il est question. Ce qui importe, c'est donc de garder en tête cette idée de progression constante, quel que soit le monde où l'on vit. Les occupations, comme sur Terre, sont celles qui permettent au mieux d'accompagner et soutenir cette évolution.
Fraternellement,
Hélène