Questions diverses - Kahan - 28/04/2003

Bonjour,
Je visite très souvent votre site, source de connaissances pour moi. Je vous félicite de votre sérieux, honnêteté et philanthropie. Ainsi, vous vous éloignez infiniment du sectarisme, de l'arnaque, de la manipulation, etc.
J'ai lu les principaux livres d'Alan Kardec, mais je n'ai pu trouver des réponses à toutes mes questions. Je les ai alors notées dans un fichier électronique en croyant, à peine, qu'un esprit y répondrait. Aucun mot ne s'y est glissé qui ne soit le mien. J'ose alors vous en proposer quelques-unes en vrac :
1. Est-ce que l'amusement est une chose futile, à laquelle on ne doit pas donner d'importance ?
2. Dieu peut-il pour une quelconque raison, nous faire disparaître en tant qu'esprit et ainsi nous libérer de cette évolution ?
3. L'amour passionnel, plus fort que la raison, envers un être humain est-il normal pour le spiritisme ?
4. Souvent quand j'essaie de me recueillir pour m'adresser à Dieu ou aux bons esprits, j'ai de mauvaises images qui viennent me perturber. Quel vice peut me caractériser ?
5. Les hommes d'autres planètes, à savoir des esprits incarnés, peuvent-ils visiter la Terre ? Quelle en est la position du spiritisme ?
6. Les hommes d'un monde supérieur pourraient-ils venir sur la Terre dans un but de rendre tous les terriens plus proches de Dieu ?
7. Est-ce que l'évolution technologique va de paire avec l'évolution morale ? Autrement dit, un monde technologiquement supérieur pourrait-il détruire un monde moralement supérieur mais peu avancé en sciences ?
8. Que faut-il penser de l'avortement, notamment dans un cas de viol ?
9. Des lettres reçues dans le monde entier en 1950 émises par des supposés extra-terrestres, expliquent entre autres une vision de la religion et de Dieu. Ces «ET» sont étonnés, cependant, de voir que dans leur propre civilisation, un homme d'un charisme identique à celui de Jésus Christ, a aussi existé. Et surtout une définition de Dieu, de l'univers et de la vie ainsi que leurs corrélations beaucoup plus éloignée de la religion terrienne, du culte et du spiritisme, leur approche étant beaucoup plus scientifique, pragmatique et réfléchie que la nôtre. (Lettres traduites, notamment par un physicien français célèbre : http://www.ummo-sciences.org/fr/index.htm. Exposition synthétique du contenu des lettres : http://www.extrterrestres.net/ummo/index.htm) Avez-vous pris connaissance de ces lettres et qu'en pensent les vrais spirites comme vous ?
Je comprendrais que vous ne répondiez à toutes ces questions.
Fraternellement.

Bonjour Kahan,
Je vous remercie pour l’attention que vous portez à notre site. Avant de répondre à votre liste de questions, je voudrais avant tout vous signifier que croire à l’intervention des esprits dans tous nos gestes pour répondre et résoudre les questions banales et insignifiantes est une “tromperie”.
Le fait d’attendre une réponse toute faite sur un fichier informatique en “espérant que l’intervention divine résolve vos questions et problèmes révèle que vous n’avez pas encore bien compris la notion de libre arbitre. Il vous faut bien comprendre cette notion de “Libre Arbitre”. C’est le point le plus majeur du Spiritisme.
On comprend alors mieux le sens de nos actes. Les esprits, guides, esprits familiers, attendent que vous raisonniez par vous-même, cherchiez, creusiez et ils vous guideront vers le chemin où la solution réside. Ils répondront alors à vos questions intimes, et prières. Ils ne feront pas les choses à votre place ! d’ou la célèbre maxime “Aide-toi et le ciel t’aidera”. Ou serait alors votre mérite ? qui devrait en retirer les honneurs ? Que cela vous aide à mieux comprendre par la suite.
Voici donc les réponses suivantes :
1 - La vie telle qu’elle doit être vécue, doit être bonheur, joie et rire, quand on comprend son sens profond et quand la foi vous porte . Il faut pouvoir estimer quel sens vous mettez sur le mot “amusement ou divertissement”.
Un enfant “s’amuse” à se chamailler et à embêter ses camarades, cet enfant devenu homme adulte ne penserait pas un instant avoir les mêmes attitudes ? Son action, et ses pensées, se sont dirigées vers des activités autres, et plus élevées. Il est pourtant le même qui a grandi mais qui a évolué et adapté ses “divertissements”.
Se divertir “ou s’amuser” quand on a travaillé, c’est une récompense pour le repos de l’âme et du corps (quand cela reste évidemment dans les lois du respect de soi et des autres et pas dans l'excés).
Se divertir quand c’est une façon de vivre, en ne laissant que peu de place au travail, et à son évolution, c’est une perte de temps pour l’âme et son incarnation. On se laisse alors aller à ses penchants de paresse, d’insouciance et d’égoïsme...
Donc le divertissement n’est nullement contraire au spiritisme.
Il faut pour cela savoir sur quoi cela porte, et les notions qui y correspondent .......
Quest : 678. “L’oisiveté serait un supplice au lieu d'être un bienfait" (c’est l’excès qui est mauvais, pas le repos).

2 - Désolé, mais je n’ai pas bien compris le sens de votre question, mais je vais essayer de m’en rapprocher dans l’idée...
Vous viendrait-il à l’idée d’enlever votre enfant de l’école de peur qu’il ne souffre par les heures de travail, d’étude qu’il pourrait passer pour son éducation et son évolution ? Vous savez que non, car si vous aimez votre enfant, vous savez que c’est son travail individuel et l’ardeur qu’il produira, qui le construira, et lui donnera les bases nécessaires pour son avenir, et le perfectionnement de son caractère.
Il se sera forgé sa personnalité et des qualités nouvelles qui dépendront de l’effort qu’il aura investit en lui-même.
Il en est de même de Dieu envers ses “enfants”.
L’enfant c’est l’homme dans ses incarnations, et l’école c’est l’existence et la vie qui nous forge et nous libère de nos imperfections.
Si Dieu libérait même qu’un seul esprit dans l’univers de sa tâche d’évolution et le faisait passer au stade d’esprit pur, sans mérite, sans honneurs, sans effort, mais ce serait une injustice infini pour tous ceux qui ont souffert, ont aidés les autres de leur vie, ont enduré le pire pour se forger une force, une personnalité, un déterminisme, qui font ce qu’ils sont !!
Et puis, quelle serait la personnalité de cet esprit si il n’a rien enduré ?
Quel serait les qualités qu’ils posséderaient, puisqu’il n’a rien fait pour les acquérir ?
Ou aurait-il acquis tout ce qui fait un être à part entière, dans sa psychologie et son vécu ?
L’évidence parle d’elle-même, la logique est implacable.
Dieu ne peux faire cela, il ne serait pas alors d’un amour infini, si ce scénario existait, donc il ne serait pas Dieu, donc ce ne peut être ainsi !
L’être humain, tout comme l’esprit en se retournant sur son passé, voit la somme des efforts qu’il a accompli et cela le rend fier, dans le sens noble du terme. Il est le résultat de ce qu’il a bien voulu faire de sa vie.
3 - La passion peut mener à de grandes choses, mais la passion proprement dite est l’exagération d’un besoin ou d’un sentiment, elle est dans l’excès. Nous savons que tout excès mène souvent à un préjudice soit pour soi, soit pour l’autre. Toute passion peut être utile lorsqu’elle est maîtrisée, donc la raison doit maîtriser la passion, voilà tout. On pourrait appeler cela une “passion raisonnée”. Telle serait la conduite à mener dans un cas passionnel. Sans cela, on se laisserait mener par ses instincts et l’on ne serait plus libre de sa destinée et de ses choix.

4 - Ne vous faites pas de soucis, il n’y a aucun vice dans ce phénomène de “mauvaises images”.
Il faut dépasser ces ressentis et ne pas y prêter attention. Nos pensées produisent des formes, des images qui s’impriment dans notre périsprit.
Notre pensée est telle une fourmilière, toujours active et agissante, ayant toujours divers sujets la préoccupant (soucis, problèmes, questions, choix...), d’une façon consciente et très souvent inconsciente.
Il faut calmer ces pensées superficielles de surface, pour libérer l’être qui sommeille au fond de soi et libérer le vrai Moi. C’est pour cela que dans la prière, l’on retrouve ce calme et cette sérénité, qui en creusant en nous, nous libère du monde bruyant de surface, de ces pensées souvent inutiles et incessantes.
Il y a donc à passer cette phase de transition entre les 2 personnalités : le moi, avec des pensées superficielles de surface toujours actives, et vôtre conscience intérieure, votre Moi profond, rayonnant, dans la sérénité, le calme et la paix.
Il se passe aussi également qu’en priant, vous émancipez légèrement votre âme avec le monde physique. Ses facultés étant plus vastes, elle perçoit les vibrations qui l’environnent, ou elle peut sentir les pensées ou la présence de quelques esprits ayant des vibrations ou pensées un peu plus “lourdes”. C’est cela dans ces cas qui favoriseraient ces “mauvais” ressentis. Ce phénomène touche souvent la plupart des gens, et surtout les médiums.
Ils ont cette faculté de ressentir de façon accentuée ces images ou pensées. Il se peut que vous possédiez cette faculté a l'état latent également. Pensez à prier votre guide en demandant d’être débarrassé de ces images avant de vous coucher, les symptômes disparaîtront d’eux-mêmes après peu de temps.

5 - Rien n’est énoncé dans les ouvrages spirites qu’une venue sur notre planète d’autres esprits incarnés venant nous visiter n’aie lieu.

6 - Dans le cas d’esprits supérieur s’incarnant sur notre terre : Il faut considérer que les hommes ont le choix, de leur vie, et de retenir ou pas les enseignements qu’on peut leur apporter. C’est le rôle des esprits en s’incarnant d’amener leurs capacités et de guider l’humanité vers le progrès que cela soit à travers la philosophie, la médecine, la science, la spiritualité...
Descartes, Platon, Socrate, Einstein, Jésus... tous ces esprits n’ont-ils pas élevé et dirigé l’humanité vers le progrès et à travers cela, le bien de tous ?
Il en est de même pour la spiritualité. Jésus n’était-il pas l’esprit le plus évolué qui soit venu sur cette terre pour nous indiquer le chemin que l’on avait à suivre en s’inspirant de sa philosophie et de ses enseignements pour mener vers Dieu ? L’humanité en applique t-elle les principes dans ses lois à travers tous les peuples de la terre ? Pourtant les principes sont posés depuis plus de 2000 ans....
Si chacun mettait en application ses principes dans tous ses actes, tout serait différent...
Dans toute phase d’action, il y a la théorie, puis l’application. Notre incarnation est la phase d’application. A chacun d’être l’exemple pour les autres dans sa vie pour la mener à bien.
La foi, est une force qui se développe avec l’expérience, et la conviction intime à travers nos vies vécues.
Dans le cas d’une venue d’extra-terrestre : Ce ne serait pas la venue d’extra-terrestre qui prouverait aux incrédules la notion de Dieu ! Même devant l’évidence, les matérialistes ont souvent nié les faits et à travers tous les faits patents d’événements “miraculeux, “paranormaux,”extraordinaires”... Notre terre porte encore des esprits éloignés de toute conception spirituelle, malgré souvent un potentiel intellectuel fort...
Pour être plus proche de Dieu, il faut appliquer dans ses actes les valeurs qui nous mènent vers l’autre. Il faut l’appliquer dans les gestes de tous les jours.
A travers l’altruisme, l’abnégation et la charité, nous sommes dans la voie qui mène à lui. Aucune venue extra-terrestre ne remplacera l’effort que nous nous imposons à chacun, pour nous dépasser chaque jour et fortifier ainsi notre foi.

7 - Si vous reprenez dans le livre des esprits, il est clairement énoncé que : Le progrès ne s'accomplit pas simultanément en tous sens, il peut avancer en science, dans un autre en moralité.
La supériorité morale n'est pas toujours en raison de la supériorité intellectuelle. La technologie émane de l’intelligence, la morale émane du coeur.
Ne le voyez vous pas chaque jour, certains hommes éminents dans des domaines variés ne pas tenir compte de certaines valeurs morales, mais que l’on trouve parmi certaines personnes de basse situation sociale ayant peu de connaissance ?

8 - Selon le livre des Esprits il est clairement dit que dès l’instant ou l’on évite à un esprit de mener à bien son incarnation, il y a crime, en lui empêchant de réparer ses fautes, par l’épreuve de l’incarnation . Tout crime se paie selon les conditions inhérentes à l’événement, bien sûr cela est très différent d’un cas à un autre et il en est tenu compte. Le cas d’un avortement suite à un viol, ne sera pas jugé au même titre qu’un avortement fait pour un “confort” de vie, ...etc. Chaque cas est relatif à la condition.
Et puis n’ayant pas tous les éléments en mains, nous ne connaissons pas les actes perpétrés de chacun dans des vies antérieures et qu’est ce qui est du ressort de l’expiation dans cette vie actuelle ?

9 - Je n’ai eu aucune connaissance de ces lettres, aussi je ne peux me prononcer sur ce sujet.
Que ces réponses puissent vous apporter un éclairage plus large sur votre connaissance et la philosophie spirite.
Surtout n’oubliez pas que la connaissance se partage, alors n’hésitez pas à pouvoir éclairer ceux qui sur votre route se posent aussi des questions. Puisse votre lumière être leur phare !
Fraternellement,
Christophe.