Le spiritisme et le christianisme - Eliane - 03/03/2002

Bonjour à toutes et à tous...
Je vous écris pour vous demander un avis, une réponse qui pour moi me parait très importante. Ma mère est évangeliste et j’ai donc eu l’occasion de lire La Bible, je la lis encore quelques fois...
Personnellement, je suis assez intéressée par la philosophie du spiritisme.
Sachant que le spiritisme est quelque fois mis en relation avec les Evangiles, comme on peut le voir dans quelques ouvrages : Christianisme et Spiritisme de Léon Denis ou L’Evangile selon le Spiritisme, il y a un petit quelque chose qui me chiffonne, bien entendu le spiritisme se veut être une valeur universelle, j’aurais quand même voulu savoir si vous aviez déjà communiquer avec un Esprit instructeur à propos du sujet de la religion et plus particulièrement du christiannisme et de Dieu.
Dans La Bible, il est écrit, que celle-ci est la parole de Dieu, hors à certains passages de La Bible, il est clairement écrit que le spiritisme est une mauvaise chose devant Dieu, par exemple : quand tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras pas à faire selon les abominations de ces nations : il ne se trouvera au milieu de toi personne qui fasse passer par le feu son fils (...) ni personne qui consulte les esprits, ni diseur de bonne aventure, ni personne qui interroge les morts ; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel... (Deutéronome chap. 18, v.9), je peux me tromper mais il me semble que ce passage de La Bible traite d’ une certaine façon du spiritisme ?
Or, je ne sais que penser, les uns disent comme ça, les autres autrement... Aidez-moi, à trouver une réponse à cette question, merci.

Bonjour Eliane,
A la lecture de votre courrier, je constate que votre connaissance est livresque et n’est point tirée de l’expérience. En effet, si vous aviez assisté à une réunion spirite, telle que le Spiritisme doit être pratiqué, vous auriez constaté que les médûms ne provoquent pas la communication avec les morts. Le médûm n’étant qu’un canal, il se rend disponible pour servir le plan divin : seuls les Esprits, qui ont reçu l’autorisation divine, peuvent se communiquer par l’intermédiaire du médûm.
En résumé, le Spiritisme n’est pas de la voyance, ne consiste pas à interroger les morts. Le spiritisme consiste à se mettre à la disposition des bons Esprits pour recevoir des enseignements ou pour aider des Esprits errants à se tourner vers la lumière de Dieu.
Je vous conseille la lecture du Ciel et l’enfer d’Allan Kardec : ouvrages/ciel 11.htm.
Joëlle.

 

 

Concernant-les-Evangelistes - yoone - 26-01-2002

Bonjour à toutes et tous,
J’ai découvert, il y a quatre jours le livre des esprits. Ca a été pour moi un choc spirituel intense ! Je n’ai pas trouvé grand chose à contredire dans ces idées, en partant de l’hypothese d’un monde des Esprits réel.
J’ai été, pendant les longues années de mon enfance, adhérent à des idées évangélistes pentecostise.
Cette religion, déviance du protestantisme prône une communion avec l’esprit saint, dans un but de perfectionnement de l’âme.
J’ai quitté, amer, toute idée religieuse lors de l’adolescence. Je suis depuis parti du principe que la religion est une invention, une institution de l’homme. L’interprétation des textes sacrés, le plus souvent pris au pied de la lettre, entraîne des croyances fausses, des déviances notoires aux idées de base, et enclint en un traditionnalisme des plus stupide.
Bref, suite à la lecture du livre des esprits, j’en suis venu à la conclusion que les pentecotistes semblent être des médûms, de par leur communion avec l’esprit saint.
Enfin, ma question : Y a-t-il eu des études spirites sur les évangelistes. Beaucoup de personnes de mon entourage pratiquent leur culte. Je sais que peu importe le moyen pour arriver au perfectionnement de l’âme, personne n’a la pure vérité. Le problème est que si j’avoue une certaine inclinaison pour les théories spiritistes, je vais passer à leur yeux comme "sataniste" car ils ont du mal à comprendre la différence entre spiritisme et nécromancie.
Bien, Cordialement,

Bonjour,
Non, il n’y a pas d’études spirites sur les Evangélistes ou autres Pentecotistes. D’ailleurs, que signifie le terme "études spirites" ? Le spiritisme est différent des mouvements religieux que vous citez.
Chacun a l’entière liberté de ses croyances, être spirite ce n’est pas être sectaire ou intolérant. Ce n’est même pas être missionnaire. L’être humain est complexe, son stade d’évolution différent. Certains ont besoin de solides barrières, de retranchements, d’autres sont attirés vers la lumière et la liberté. De même l’interprétation des textes sacrés peut se faire à des niveaux différents.
Nous concevons qu’il y ait plusieurs chemins pour atteindre le sommet. Nous demandons simplement qu’on nous laisse parcourir le notre en toute quiétude.
Pour nous, et vous le comprendrez, si vous lisez les œuvres de Allan Kardec citées plus loin, être traités de "sataniques" est amusant, enfantin.
Etre spirite c’est croire en l’immortalité de l’Esprit qui de vie en vie, doit se perfectionner au travers d’épreuves qu’il a librement choisies, c’est croire que nous sommes tous impliqués dans ce vaste dessin, que nos frères qui ont quitté la terre sont en relation avec nous et nous aident. La médiumnité est simplement le canal qui permet cette communication.
Vous pouvez lire les ouvrages suivants d’Allan Kardec : Le livre des Esprits, le livre de Médiums, l’Evangile selon le spiritisme.
Cordialement,
Michel.

 

 

Le soleil - Benjamin - 19/09/2001

Bonjour,
Pratiquant le magnétisme depuis quelques mois dans un centre spirite, ma sensibilité aux énergies a beaucoup évolué. Dans n’importe quelle situation ou endroit, il m’arrive souvent de ressentir l’énergie de mon voisin, de ce qui m’entoure. J’en viens donc à poser ma question. Avant, je n’appréciais pas le soleil, en été, je recherchais toujours l’ombre au point que je pouvais finir l’été aussi blanc qu’en le commençant. Mais depuis que ma sensibilité se développe, me mettre au soleil me fait beaucoup de bien car je ressens des énergies "toutes propres" pourrais-je dire. Je me demandais donc si le soleil avait un véritable rôle énergétique pour la terre important pour la spiritualité, le bien-être des gens. Pour soutenir mon idée, je pensais au pourcentage de suicides plus élevés dans les pays où les nuits hivernales sont très longues etc... Cela peut-il s’expliquer énergétiquement ?

Bonjour,
Vous avez raison, le soleil est la source de la lumière, chaleur et vie. C’est une source spirituelle. Il tient rang de véritable religion astrale, chez les Egyptiens entre autres, incarnation de force créatrice et de source vitale.
Sans lui, il n’y aurait pas de vie ; il est vibratoire comme toute la nature. Il nous ressource comme toute la nature. Se replonger dans ses vibrations, c’est un secours parmi d’autres pour vivre notre vie terrestre.
En donnant votre magnétisme aux autres, il est normal de rechercher le soleil pour reconstituer votre énergie. Mais cette énergie se reconstitue aussi dans le sommeil et une alimentation équilibrée. Cependant, reste la prière et l’élévation spirituelle une des sources les plus sûrs pour avoir de bons fluides.
Eve.

 

 

L’oeuvre "Le Spiritisme est-il une religion ?" - Iso - 23/03/2001

Bonjour,
J’aimerais savoir quand Allan Kardec a écrit l’oeuvre "Le spiritisme est-il une religion?". Cela est-elle une oeuvre autonome? Excusez-moi les erreurs dans la langue française, je suis brésilien. Merci. Iso Jorge Teixeira.

Bonjour,
Le « spiritisme est-il une religion ? » est bien un texte d’Allan Kardec. Vous trouvez à la fin de l’ouvrage « L’obsession », il s’agit d’un discours qu’Allan Kardec a prononcé le 1er novembre 1868. Fraternellement.
Catherine.

 

Spiritisme et Bouddhisme ? - Marielle - 17/02/2001

Bonjour à vous,
C’est une question toute simple. Je viens de lire l’art du bonheur (entrevues avec le Dalai Lama écrites par un sphychiatre) Je connais beaucoup plus intimenent le spiritisme que le boudisme. Je fut pourtant surprise de constater de n’y voir accune différence apparente avec le point de vue spirite. Bien sur! ce livre se voulait conviviale et accessible à tous et n’entre pas dans les détails du boudisme. C’est pourquoi je voudrais que vous m’expliquiez en quoi ils sont différent. Merci, Marielle

Le spiritisme est parfaitement compatible avec le bouddhisme, comme il l’est avec toutes les religions.
De nombreux points communs les réunissent, telle que l’idée de réincarnation ou de Karma, encore que nous préférons la notion moins passive de loi de cause à effet.
La devise d’Allan Kardec : " Naître, mourir, renaître encore et progresser sans cesse » qui définit parfaitement le spiritisme se retrouve en d’autres termes dans le Bouddhisme. Une étude comparative des deux philosophies dépasserait largement le cadre de ce forum, mais nous pensons développer prochainement cette étude dans notre " sujet du mois ».
Christian