Expérience identique - Carine - 12/01/2004

 

Bonjour,
Je vous écris car j'ai été bouleversée par le message de Nathalie. J'ai vécu la même expérience "tétanisante" de l'aspiration il y a 3 ans, et ce, à deux reprises. J'étais moi aussi sur le point de m'endormir quand un tourbillon immense de "nuages" noirs et gris est apparu (alors que j'avais les yeux clos). Je savais, avec certitude, que c'était une force occulte et j'avais très peur car cette force voulait m'aspirer et je devais lutter de toutes mes forces pour ne pas céder. J'étais terrorisée car je ne pouvais pas bouger mon corps ni ouvrir ma bouche pour parler; je voulais appeler mon conjoint qui était dans la pièce d'à côté (j'entendais le téléviseur)...
Je savais que je ne rêvais pas, j'étais consciente. J'ai lutté, en priant pour ne pas mourir. Je ne sais pas combien de temps cela a duré. Plus tard tout s'est arrêté et j'ai pu ouvrir les yeux et me lever. J'étais bouleversée. Cela m'est arrivé une deuxième fois, quelques mois plus tard.
Je me suis longtemps demandée si cela n'avait pas au fond, une explication purement médicale, psychologique. Aujourd'hui, en lisant le témoignage de Nathalie, je n'ai plus aucun doute. Les faits sont identiques. La seule différence est que je n'ai ressenti aucune sensation de froid ou de chaud. Auriez-vous une explication au vu de la similarité exacte de nos deux expériences ? Merci à vous.

Bonjour Carine,
De votre témoignage, je souhaite extraire une phrase : " j'ai lutté en priant pour ne pas mourir ". Si vous avez prié, Carine, c'est qu'en de telles circonstances, dans ce moment de terreur que vous avez vécu, vous êtes allé chercher au plus profond de vous, comme une arme ultime, le moyen de lutter et de vaincre. Vous vous êtes bien rendu compte que rien ni personne n'aurait pu vous arracher à ce ressenti si ce n'est la prière.
Vous devez comprendre qu'en dehors de notre environnement terrestre il existe un monde que l'on qualifie de spirituel et qui est peuplé d'êtres. Ces êtres sont des personnes comme vous et moi qui, après ce que nous appelons la mort, se retrouvent en tant qu'Esprits dotés d'un corps fluidique et possèdent, au demeurant, des facultés bien plus étendues que les nôtres. Cependant ces Esprits ont atteint au cours de leurs vies terrestres successives des degrés d'évolution différents. De ce fait nous sommes entourés de bons mais aussi de mauvais Esprits (qui doivent encore évoluer). Or parmi les êtres incarnés que nous sommes, certains peuvent ressentir les vibrations de ce monde spirituel. Ce sont les médiums. Il existe bien évidemment plusieurs types de médiumnité ( vision, audition, dessin, musique, écriture, effets physiques…). Tout ceci pour vous amener à bien appréhender ce qui vous est arrivé. Vous avez ressenti la présence d'un Esprit qui a souhaité vous faire ressentir ces sensations. C'est sans aucun doute un Esprit de bas niveau qui a voulu vous faire peur. Et la force de votre prière, due à l'intensité de votre émotion, l'a chassé. Si le phénomène se reproduit priez en appelant votre guide, l'Esprit qui vous conduit et vous protège dans cette incarnation. Je vous communique la liste des centres spirites où des médiums confirmés pourront vous aider et vous conseiller.
Mais voyez-vous, ce qui est important n'est pas dans les faits mais dans la réflexion qui en découle. Si votre Guide vous a laissé vivre cette expérience, c'est sans doute qu'il a jugé qu'il est temps pour vous de vous sensibiliser à ce monde spirituel et qu'il souhaite vous conduire, au travers du spiritisme, vers cette connaissance qu'est la survie de l'âme. Je vous engage vivement à lire le Livre des Esprits et le livre des Médiums d'Allan KARDEC ( possibilité de téléchargement depuis notre site)
Carine vous avez découvert en même temps l'existence du monde spirituel et la force de la prière. Dieu vous montre un chemin, celui qui vous conduit vers son amour. Alors Carine avancez, il n'attend que vous.
Avec toute mon amitié,
Maxence.

 

Expérience étrange - Cevol - 08/01/2004

 

Bonjour,
Je suis tombée sur les écrits d'Allan Kardec il y a quelques temps, je les ai lus avec intérêt, mais un léger scepticisme, sans preuve il m'était difficile de concevoir que tout ceci puisse être vrai (je n'excluais pas alors la possibilité que cela puisse être mais je n'avais jamais pratiqué de séance de spiritisme).
J'y ai pensé pendant plusieurs jours jusqu'à ce matin de décembre où un meuble s'est mis à bouger tout seul à ma grande surprise ; plusieurs fois et de telle manière qu'il m'a fallu me rendre à l'évidence, il n'y avait rien de mécanique ou de physique dans ce mouvement... J'en ai parlé à une connaissance qui, lui dit pratiquer souvent l'écriture automatique avec des esprits qui lui sont connus ; il m'a dit que quelqu'un ou quelque chose voulait correspondre avec moi et que je devais répondre; il m'a prêté une photo et un objet ayant appartenu à un défunt proche de lui et avec qui il converse apparemment souvent, m'a expliqué le système (bougie, encens, concentration...). Je devais essayer de demander l'aide de cette personne pour communiquer avec mon interlocuteur inconnu après cet essai qui m'a semblé infructueux, j'ai eu une manifestation : une fenêtre que je fermais m'a presque échappée des mains comme si quelqu'un la poussait à ma place, j'ai été si surprise que j'ai du la retenir pour ne pas qu'elle claque, (il n'y avait pas de vent ni de courant d'air à ce moment là.) Puis les deux nuits qui ont suivi ont été les plus effrayantes de ma vie, insomnie, sensations qu'on m'effleure, vision d'ombre noire (j'en ai encore des frissons) et durant ces deux jours sensations d'être suivie, frissons étranges sans sensation de froid... etc et j'en passe.
J'en ai parlé à cette connaissance qui m'a dit que je devais à nouveau essayer car manifestement il y avait une volonté de contact avec moi et que je ne devais pas avoir peur, j'ai alors rassemblé mon courage et me suis mise en colère après cette chose en lui disant de me laisser tranquille, de ne pas m'effrayer ainsi, que si contact il devait y avoir ce serait moi qui en aurais l'initiative et que si cette chose avait besoin d'aide, j'étais prête à l'aider mais pas maintenant (je ne sais pas où je mets les pieds !).
Depuis les choses se sont calmées, je cherche des réponses sur ce qui c'est passé avant de poursuivre plus loin. Pensez vous qu'il s'agisse d'un esprit ? Est-ce un malin ou un gentil ? Dois-je continuer mes essais de communication ? Dois-je me faire assister par un habitué ? Que pensez vous de cette expérience ?
Il m'arrive quelques fois aussi d'avoir des rêves prémonitoires, (en général le décès de personnes), le plus frappant fut la vision de la tempête de 1999, quelques jours avant qu'elle ne se produise. Pensez vous que tout ceci soit lié à des capacités médiumniques ?

Bonjour,
Selon votre récit, il est évident que vous avez de la médiumnité. Mais la première chose à comprendre est que vous ne devez en aucun cas pratiquer seul.
Si vous avez lu Alan Kardec avec intérêt, vous avez compris que la médiumnité n'est pas un jeu, si vous ne voulez pas être sous l'empire d'esprits perturbateurs voire obsesseurs.
Sachez que les esprits qui viennent à ce genre de réunions sont des esprits encore rattachés à la matière et qui veulent s'amuser. Les esprits supérieurs ne s'intéressent qu'aux réunions qui ont un caractère sérieux. Je ne vous conseille pas de continuer ces expériences si vous ne voulez pas avoir plus de problèmes, car il sera très difficile pour vous de vous en sortir.
Vous pouvez vous intéresser à tous ces phénomènes, mais il serait préférable de vous adresser à un centre spirite qui vous aidera à canaliser votre médiumnité et vous montrera le véritable intérêt de la médiumnité.
En attendant je vous conseille de continuer vos lectures ou de relire attentivement les écrits d'Allan Kardec, car il est important avant toute chose de comprendre la philosophie spirite.
Fraternellement,
Sophie.

 

Les enfants indigos - A - 08/01/2004

Bonjour,
J'aimerais savoir ce que vous pensez des enfants indigos ? Personnellement , j'ai l'impression que c'est en accord avec la philosophie spirite et vous ?
merci de répondre.

Bonjour,
Vous me demandez mon impression concernant les enfants indigos.
D'abord, qu'est-ce que les enfants indigos : une catégorie d'individus qui semblent différents des autres et qui ne s'adaptent pas au mode éducatif traditionnel. On dit d'eux :
· " Ils sont tellement sûrs d'eux, qu'ils peuvent vous apparaître comme des enfants "mal éduqués" ou de petits rois.
· Ils posent plein de questions et sont très curieux.
· Ils ne supportent pas qu'on leur parle en "langage bébé" ou comme à des enfants.
· Ils sont conscients de ce qu'ils sont et vous en font part.
· Ils ne supportent pas "l'autorité bête", ils ont besoin de savoir le pourquoi et d'avoir des choix.
· Ils refusent certaines "obligations" qui sont l'héritage d'un passé révolu, comme : cela c'est toujours fait.
· Ils ont des "connaissances" et des "dons" qui peuvent étonner.
· Ils peuvent paraître surdoués dans certaines disciplines et à l'opposé complètement sous doués pour d'autres.
· Ils sont souvent et à tort catalogués comme hyperactifs.
· Ils démontrent une très grande sensibilité.
· Ils semblent avoir une source d'énergie inépuisable.
· Ils s'ennuient facilement et semblent parfois avoir une faible capacité de concentration dans les situations qui les captivent cet aspect disparaît et peut faire place à une qualité de créativité et de concentration.
· Ils ont besoin de stabilité émotionnelle et de la présence d'adultes sécurisants.
· Ils montrent une grande résistance face aux autorités non démocratiques.
· Ils privilégient certaines méthodes d'apprentissage, surtout en lecture et en mathématique.
· Ils peuvent facilement éprouver de la frustration lorsqu'ils ne trouvent personne pour accueillir leurs grandes idées et les aider à les mener à terme.
· Ils apprennent par l'exploration et refusent d'étudier par la méthode du "par coeur" ou d'être de simples auditeurs.
· Ils ne peuvent rester assis tranquillement à moins d'êtres absorbés par une activité qui les intéresse. "
Les Esprits s'incarnent afin d'améliorer leurs qualités, de corriger leurs défauts et ainsi d'évoluer et c'est sur terre qu'ils mettent en pratique les bonnes résolutions décidées dans l'au-delà. A mesure des incarnations, ces Esprits changent, grandissent aussi il n'y a rien d'étonnant qu'arrivent des Esprits ayant plus de connaissances. Pourquoi vouloir faire un classement de ce type d'Esprits et les définir dans une terminologie particulière ?
Actuellement, il ne suffit pas d'apprendre à l'enfant les éléments classiques du savoir mais il faut lui apprendre à se gouverner, à se conduire en être raisonnable et conscient afin d'entrer dans la vie, armé non seulement pour la lutte matérielle, mais surtout pour la lutte morale. Or, c'est là ce dont on s'occupe le moins. On s'attache à développer les facultés et les côtés brillants de l'enfant, mais non ses vertus.
Ici, la doctrine spirite aiderait grandement à lui faire comprendre pourquoi il est venu sur terre et dans quel but ? Pourquoi on s'attache à développer les bonnes aspirations et pourquoi on lutte contre les mauvaises... Développer également la prière, faire comprendre à l'enfant ces bienfaits afin de lutter contre les mauvaises influences ou les mauvais esprits dont il est souvent en butte.
Je n'aime pas cette classification d'enfants indigos, je pense qu'il n'existe que des Esprits en voie d'évolution, venant avec leurs difficultés de vies antérieures dont il faut être attentif et c'est le rôle des parents. Lorsque la doctrine spirite sert de base pour ce travail, on se trouve toujours aider par nos guides spirituels ainsi que des Esprits familiers et cela permet un meilleur discernement.
Fraternellement,
Catherine.

 

 

Mort - Kathleen - 07/01/2004

 

Bonjour,
Il y a quelque temps, j'ai rêvé que la faucheuse, la mort, venait me chercher alors que j'étais dans mon lit. Je me suis débattue pour qu'elle me lâche le bras et elle partit. Je me suis réveillée, terrifiée et la même ambiance régnait dans ma chambre comme dans mon rêve. Quelques semaines plus tard, je cauchemardais encore, et je me débattais encore avec la faucheuse, à un moment, elle me fonça dessus et au même moment, dans la réalité, mon chat (qui ne m'a jamais fait aucun mal) me griffait le bras, ce qui me réveilla.
Ces rêves me troublent, que dois-je en conclure ? J'aimerais avoir un nouveau point de vue.

Bonjour Kathleen,
Je ne puis vous donner une explication absolue de votre rêve car je suis loin d'en connaître toutes les circonstances, toutefois peut-être puis-je vous aider à analyser les choses et observant les différentes possibilités et leurs remèdes.
D'une part, il se peut qu'il ne s'agisse que d'un simple rêve. Les questions suivantes peuvent peut-être vous aider à le déterminer:
1. Quelle est votre approche de la mort? La craignez-vous? Y pensez-vous souvent? Y avez-vous pensé ou y avez-vous eu affaire avant que votre rêve ne se produise?
2. L'image de la faucheuse s'est-elle présentée à vous dans une lecture ou une image avant votre rêve?
3. Quel était l'attitude globale de votre chat lorsqu'il vous a griffé? Est-ce qu'il avait l'air d'avoir peur ou présentait-il une agressivité inhabituelle? (Pour avoir eu 2 chats, je sais qu'ils peuvent prendre la mauvaise habitude de vous réveiller le matin de manière plus ou moins violente s'ils estiment que vous avez assez dormi et qu'il est temps de leur donner à manger).
4. Le premier rêve vous a t'il troublé de sorte que le second aurait pu être provoqué par ce trouble ou est-ce le fait qu'il se soit reproduit qui vous a réellement troublé?
Dans le cas où il ne s'agirait pas d'un simple rêve, et donc où il contiendrait un message à votre égard, il y a encore plusieurs possibilités.
Premièrement, il peut s'agir d'un esprit mal intentionné qui ne cherche qu'à vous troubler, soit par jeu soit pour vous pousser dans une mauvaise direction. Dans ce cas, le mieux à faire est de prier, non seulement pour vous mais aussi (et surtout) pour lui, car en rendant le bien pour le mal, dans le pire des cas vous vous protégerez de lui (si vous êtes sincère bien sûr sinon ça ne sert à rien) ou, mieux, votre exemple le poussera dans la voie du bien.
Deuxièmement, il peut s'agir d'un avertissement d'un bon esprit pour vous appeler à être vigilante vis-à-vis d'un risque particulier, un accident ou un problème de santé (par exemple: vous fumez? ou encore: vous arrive t'il de prendre votre voiture après une soirée arrosée?, etc… ), pour vous ou pour une personne de votre entourage (bien que le rêve semble plutôt être tourné vers vous).
En dernier lieu, et je suppose que c'est ce que vous craignez, il peut s'agir de l'annonce de votre mort, pour vous amener à vous y préparer. Si c'est le cas, sachez que vous n'avez pas plus à craindre votre mort que vous ne craignez votre conscience et que si votre vie est une réussite en terme d'évolution, vous pouvez même la voir comme une chose heureuse. En élevant vos pensées vers Dieu, en priant, et en réparant les tord qui pourraient troubler votre conscience, vous faciliterez, s'il doit avoir lieu, votre passage.
Quoi qu'il en soit, ne laissez aucun trouble gêner votre raisonnement et votre sens critique, la prière vous aidera à voir les choses plus clairement et dans tous les cas, sera bénéfique à la résolution du problème. J'espère vous avoir apporté l'aide que vous attendiez, n'hésitez pas à nous recontacter si besoin est.
Fraternellement,
Olivier.

 

Ecriture automatique - Mickael - 06/01/2004

 

Bonjour,
Voilà, j'ai vu sur un site web comment faire de l'écriture automatique et j'ai essayé. Le seul problème : ça n'arrête pas de faire des ailes d'anges ou des dessins qui ne ressemblent à rien et j'aimerais aussi savoir pourquoi ? Ma main bouge toute seule, elle n'arrête pas de tourner en rond, pourquoi ?
Aidez-moi, je n'en peux plus et en plus je me fais traiter de fou par ma famille ! Comment faire j'ai trop peur de ça !

Bonjour,
La pratique du Spiritisme n'est ni un jeu, ni un divertissement et il y a certaines règles à respecter. La première, c'est la prière sincère que l'on exprime à Dieu. Par votre légèreté de pensée et de faire, vous avez attiré à vous un esprit facétieux qui s'amuse à vos dépens.
Pour vous libérer de cet esprit, vous devez, par votre volonté, refuser toute communication et tout geste désordonné et bien sûr, vous devez prier Dieu sincèrement et humblement pour qu'il vous vienne en aide : lisez " l'Evangile selon le spiritisme " d'Allan Kardec, voir notre site.
Si vous ne parvenez pas à régler ce problème rapidement, venez nous voir, nous vous apporterons gracieusement notre aide.
Gilles.

 

Confirmation - Tristan - 06/01/2004

Bonjour,
Je connais depuis assez longtemps Allan Kardec : " Le Livre des Esprits " et " le Livre des médiums ". J'ai également parcouru beaucoup d'autres lectures sur le spiritisme, des channels. Je reviens actuellement sur Allan Kardec avec un grand plaisir car je trouve cet enseignement à la fois fort et dégagé des tentatives de récupérations occultistes, religieuses et charlatano-commerciales.
Sans m'en rendre compte j'ai commencé il y a deux ans à rédiger des réponses à partir de questions que je me posais sur mes relations personnelles et également sur la connaissance de l'astrologie que j'étudiais. Ma rédaction me surprenait quand je relisais mes réponses, car il y avait un esprit d'amour et de compassion très fort et des bons enseignements sur les relations humaines.
Aujourd'hui je n'ai pas osé ouvrir et dévoilé ces travaux car je reste très méfiant sur les communications que je peux recevoir. Je ferais partie, si je comprends bien la classification du Livre des Esprits, de la catégorie des médiums intuitifs. Je n'ai pas de preuves matérielles manifestes de l'inspiration et de la qualité de ce travail en dehors de mon appréciation personnelle.
Je voudrais l'aide d'un médium confirmé pour m'aider à apprécier mon travail et savoir comment le rendre utile, ou bien l'abandonner.
Merci à vous.

Bonjour Tristan,
Vous dites : " je trouve cet enseignement à la fois fort et dégagé des tentatives de récupérations occultistes, religieuses et charlatano-commerciales. ". Vous avez bien cerné ce qu'est le spiritisme Kardécien. Le spiritisme n'est effectivement pas une religion mais une science et une philosophie. Une science car le spiritisme n'impose rien mais demande, tout au contraire, d'expérimenter et d'asseoir ses convictions sur du factuel. Une philosophie, car il s'accompagne toujours d'une évolution spirituelle personnelle. Quant au charlato-commercial, il n'a pas droit de cité puisque la doctrine spirite ne peut être conduite que selon une éthique d'aide à nos frères et sœurs en souffrance et ce, bien entendu, dans le strict contexte du bénévolat. Le médium n'est rien sans le secours des Esprits. La médiumnité est un don sacré qui ne peut être en aucun cas ni d'aucune façon monnayé.
La méfiance dont vous faites preuve quant à la divulgation de vos messages dénote en vous beaucoup de sagesse, de lucidité et d'humilité. Vos craintes sont fondées, non pas en ce qui concerne le contenu de vos textes, mais sur le fait que travaillant seul, vous êtes susceptible d'être sous le joug d'un Esprit. D'ailleurs vous semblez en avoir pris conscience : " Je n'ai pas de preuves matérielles manifestes de l'inspiration et de la qualité de ce travail ". Reste à savoir quelle est la nature de cet Esprit . C'est effectivement un écueil fréquent de la médiumnité qui peut avoir des conséquences dramatiques si l'on n'est pas comme vous suffisamment vigilant. Je sens en vous quelqu'un de déterminé et d'extrêmement lucide. Vous possédez de grandes qualités.
Quant à vos travaux, ils sont peut être tout à fait intéressants. Le seul moyen de le savoir, et c'est le conseil que je souhaite vous transmettre, c'est d'intégrer un groupe spirite. C'est dans ce cadre que des médiums confirmés pourront vous conseiller et vous guider en toute sécurité dans le développement de votre médiumnité. Compte tenu de vos qualités, je ne doute pas un instant que vous ferez un excellent médium. J'espère Tristan avoir apporté un éclairage suffisant pour vous permettre de poursuivre votre recherche.
Il faut parfois s'égarer sur beaucoup de chemins avant de poser le pied sur celui qui vous conduira vers Dieu. C'est alors que l'on comprend que son amour est au bout que plus rien ne pourra jamais nous en détourner.
Avec toute mon amitié
Maxence.

 

Contacts spirites - Soline - 05/01/2004

 

Bonjour,
Je voulais vous demander comment faire pour établir un contact avec le père de mon mari décédé en 1997 ou ma mère décédée en 2001 : Robert et Etiennette. Nous nous intéressons depuis de nombreuses années aux phénomènes spirites et nous n'arrivons pas à établir de contacts !
Pouvons-nous alors avoir les coordonnées d'un médium sur la région de chartres : 28000 en Eure et loir, nous étions fait avoir plusieurs fois par des gros charlatans qui n'aime que l'argent, sans avoir de dons réels.
Merci beaucoup d'avance de votre compréhension.
Salutations.

Bonjour Soline,
Je comprends votre désir d'établir un contact. Etant familiarisée avec les phénomènes spirites, vous devez savoir que nos souhaits ne sont pas forcément en adéquation avec la volonté Divine. Soyez bien consciente qu'aucune manifestation spirite ne se fait sans sa permission. Le spiritisme ne doit être pratiqué que selon une seule éthique qui est celle de l'aide envers nos frères en difficulté et toujours dans le plus total bénévolat. Les médiums ne sont qu'un canal de transmission. Ils ne sont rien sans l'aide des Esprits. C'est un don de Dieu et il est sacré. De ce fait vous comprendrez aisément qu'il ne peut être monnayé de quelque façon que se soit. Tout médium qui se fait rétribuer n'attire à lui que des Esprits de bas niveaux qui ne pensent qu'à vous jouer des tours en abusant de votre crédulité. Ceci explique cela, d'où la nature des résultats obtenus.
Je vous conseille, si vous souhaitez contacter de bons médiums, de vous adresser à un centre spirite dont la liste est accessible depuis notre site http://spirite.free.fr/usff.htm
Cependant l'objectif de ces centres n'est pas de procéder à des invocations, mais de faire connaître et de diffuser la Doctrine Spirite. Si au cours de réunions spirites ouvertes au public, des Esprits familiers se communiquent à leurs proches, sachez que ce sera toujours avec autorisation Divine. Je tiens à ce que vous compreniez bien cette nuance, car elle est importante pour votre démarche.
En tout état de cause, les êtres qui vous sont chers sont sensibles au fait que vous pensez à eux. Priez pour eux, c'est de cette façon que vous pourrez les aider à progresser sur le chemin qu'ils doivent accomplir pour perfectionner leur âme. N'ayez aucun doute, ils recevront votre prière, si elle est faite avec le cœur, avec vos mots, avec ce qu'il y a de plus profond en vous, comme un soleil bienfaisant, comme une eau de source, comme un parfum.
Je vous propose un extrait du Livre des Esprits d'Allan KARDEC :
320. Les Esprits sont-ils sensibles au souvenir de ceux qu'ils ont aimés sur la terre ? "Beaucoup plus que vous ne pouvez le croire ; ce souvenir ajoute à leur bonheur s'ils sont heureux ; et s'ils sont malheureux, il est pour eux un adoucissement."
321. Le jour de la commémoration des morts a-t-il quelque chose de plus solennel pour les Esprits ? Se préparent-ils à venir visiter ceux qui doivent aller prier sur leurs dépouilles ?
"Les Esprits viennent à l'appel de la pensée ce jour-là comme les autres jours."
- Ce jour est-il pour eux un rendez-vous auprès de leurs sépultures ?
"Ils y sont plus nombreux ce jour-là, parce qu'il y a plus de personnes qui les appellent ; mais chacun d'eux n'y vient que pour ses amis, et non pour la foule des indifférents"
- Sous quelle forme y viennent-ils et comment les verrait-on s'ils pouvaient se rendre visibles ?
"Celle sous laquelle on les a connus de leur vivant"
322. Les Esprits oubliés et dont personne ne va visiter les tombes y viennent-ils malgré cela, et éprouvent-ils un regret de ne voir aucun ami se rappeler à leur mémoire ?
"Que leur fait la terre ? On n'y tient que par le cœur. Si l'amour n'y est pas, il n'y a plus rien qui y rattache l'Esprit : il a tout l'univers à lui."
323. La visite au tombeau procure-t-elle plus de satisfaction à l'Esprit qu'une prière faite chez soi ?
"La visite au tombeau est une manière de manifester qu'on pense à l'Esprit absent : c'est l'image. Je vous l'ai dit, c'est la prière qui sanctifie l'acte du souvenir ; peu importe le lieu, si elle est dite par le cœur"
Dieu ne sépare pas ceux qui s'aiment.
Il est lui-même Amour.
Avec toute mon amitié.
Maxence.

 

Messages vrais et faux signes - Camille - 01/01/2004

 

Bonjour,
Félicitations pour votre site que je consulte depuis 1 an, depuis la disparition de ma maman que j'ai accompagnée dans sa fin de vie (cancer...). Je me suis plongée dans la lecture de vos ouvrages de référence, ainsi que dans la lecture de tout l'agora, pour éviter de poser des questions déjà évoquées. Bien plus qu'informatif, vous m'avez été d'un véritable soutien dans cette épreuve, soutien difficile à trouver dans son entourage, à croire que de vouloir parler de la mort et de la possibilité d'une après mort soit systématiquement assimilé à des troubles du comportement...
Maman et moi étions vraiment unies par un immense amour, nous étions sur la même longueur d'onde, combien de fois nous nous sommes appelées au téléphone au même moment (sonnerie occupée), à des heures pourtant bien différentes. Je souffre encore terriblement, mais je viens de mettre au monde mon second enfant, ô bonheur !
Après avoir fait le point d'une année de deuil particulièrement douloureux, j'ai deux questions précises à vous poser :
Comment discerner les "vrais signes" de sa présence, de ceux victimes de mon imagination, je l'entends souvent, mais je connais ses répliques par cœur, sa voix, sa main, son odeur, j'ai souvent froid dans une pièce quand je prie et que je pense à elle, parfois, quelques signes "électriques" surviennent, mais sans doute suis-je plus attentive depuis que je lis vos ouvrages (livre des esprits, livre des médiums, et lecture de multiples témoignages ou de NDE) ?
Nous étions si proches que je peux tout imaginer, un jour, ma fille de 3 ans qu'elle adorait se réveille en pointant son petit doigt dans un coin de la chambre en hurlant joyeusement "mamie", est-ce moi qui ai voulu l'entendre ou disait elle autre chose qu'elle venait de rêver tout simplement ?
J'ai peur de me faire des idées qui me consolent, mais j'aimerais une certitude.
Ma seconde question est plus vaste, 3 fois dans ma vie, en commençant à 18 ans, j'ai "senti" une mort imminente d'une personne en la touchant (baiser pour saluer ou poignée de main), le premier cas fut celui d'un jeune que rien ne prédisposait une semaine à l'avance à mourir dans un accident de voiture, lorsque je l'ai rencontré pour la première fois, en le saluant, une sensation étrange m'est apparue et je me suis dit : mais que deviendra t-il ?
J'avais beau cherché, je ne lui voyais pas d'avenir, un trou noir, sensation désagréable et question que je ne me pose jamais avec d'autres personnes. Pour Maman, elle portait cette terrible maladie depuis 20 ans avec un courage exemplaire, et elle remontait ave brio le moral des nouveaux malades qui arrivait en chimiothérapie, pour elle, j'ai sentie les derniers moments (dernière fois que je la voyais debout, qu'elle embrassait sa petite fille, etc.) sans l'accepter, car ne voulant accepter l'inévitable, j'ai un peu fuis dans mon travail et j'ai perdu du temps stupidement alors que j'aurais pu déjà être près d'elle, je culpabilise et j'aimerais tellement qu'elle me pardonne.
Comment l'expliquer quand un corps est en souffrance, l'esprit émet-il des "ondes" que je peux déceler ?
Depuis que je côtoie la maladie et la souffrance, je pense que le corps, dans ces moments là prends du recul, et l'être humain qui va mourir le sait, comme une évidence, et se prépare mieux à passer cette épreuve.
Merci encore pour votre fantastique dévouement
Amicalement.

Bonjour Camille,
Lorsque vous dites " je me suis plongée dans la lecture ", j'ai le sentiment très fort que cela va bien au-delà. Vous avez, en fait, cherché à rejoindre, à rétablir le contact avec votre mère. Pourquoi cette soif subite de culture spirite. Ne pensez-vous pas que de son côté votre mère a fait un bout de chemin en vous guidant vers cette ouverture, cet espoir de la retrouver un jour.
Vous parlez d'un immense amour, mais pourquoi " étions unies " ? L'amour est avant tout une force indestructible que rien ni personne ne peut anéantir pas même ce que nous appelons la mort. Cette union dont vous parlez est un don mutuel fait de tendresse, d'attentions, de soutien, d'écoute, de patience, de sourires et de regards. C'est un dialogue de cœur à cœur ou, plus exactement, d'âme à âme. Votre amour pour votre mère n'existe-t-il plus depuis son départ ? Pourquoi voulez-vous qu'il n'en soit pas de même pour elle ? Elle était un Esprit incarné, ayant choisi ce type d'épreuve. Aujourd'hui elle a retrouvé sa liberté et n'habite plus cette enveloppe. Ce n'est pas pour autant qu'elle ne soit pas près de vous et, sans doute, bien plus souvent que vous ne pouvez l'imaginer.
Vous parlez de signes de sa présence. Votre mère possède maintenant la perception d'un Esprit qui est tout autre que la notre. Mais elle n'a pas forcément la permission de se communiquer disons, de manière tangible et doit se soumettre à certaines règles notamment le respect de votre libre arbitre. C'est vous et vous seule qui construisez votre vie future. En un mot vous devez poursuivre votre incarnation et faire vos propres choix.
Comme vous semblez ressentir certaines vibrations de l'au-delà, il est fort possible que vous perceviez sa présence. Ne soyez pas étonnée que votre fille de trois ans ait pu voir " sa mamie ", les enfants, qui sont des Esprits incarnés comme vous et moi, restent plus ou moins en contact avec le monde des esprits jusqu'à l'age de sept ans. D'où une faculté de perception accrue.
Pourquoi cette culpabilité ? Vous avez accompagné votre maman dans son épreuve. C'est sans doute un choix que vous avez fait pour cette incarnation. Il me semble que vous l'avez accompli et que vous n'avez rien à vous reprocher. En ce qui concerne les derniers moments de votre maman, il nous est toujours pénible de perdre un être cher. C'est une souffrance d'autant plus difficile à accepter que les liens d'amour sont puissants. Nous sommes humains avant tout. Ce que vous devez savoir c'est que dans le cas de longues maladies, l'Esprit se dégage du corps physique alors que celui-ci respire encore. Sans en avoir conscience le fait de ne pas être à ses côtés a aidé votre maman à se libérer, votre présence l'aurait retenue et lui aurait rendu la tache plus difficile. Alors une bonne fois pour toute chassez cette idée de votre Esprit, elle n'a aucun fondement, votre maman avait terminé son incarnation.
Camille, la maladie de votre maman vous a ouvert les portes du monde des Esprits. C'est de là que votre Guide vous prodigue ses conseils et son amour. Mais vous devez avant tout poursuivre votre chemin. N'ayez crainte, il y a tout au bout une grande lumière. Cette lumière est faite de tout l'amour que Dieu vous réserve et vous reconnaîtrez ce jour là une couleur qui ne ressemble à nulle autre… mais je sais que vous m'avez compris.
Avec toute mon amitié
Maxence.

 

Anthroposophie et un peu d'aide - Loyse - 23/12/2003

 

Bonjour,
C'est la 1ère fois que je m'arrête sur votre site. Que du bonheur !. Les questions et réponses y sont très claires et personne ne part dans des délires complètement insensé. Félicitations. Je serais court dans mes deux questions qui n'ont aucun lien.
1er question : Connaissez-vous l'Anthroposophie de Rudolf Steiner ? Que pouvez-vous m'en dire ?
2ème question : Je passe les détails trop longs concernant cette demande. Je connais une personne, laquelle étant d'une certaine façon plus elle-même. Et je pèse mes mots. On peut dire possédé, on peut dire gros problème psychologique, on peut dire héritage karmique ou choix prénatale de l' âme à vivre ces expériences très douloureuses ; on peut dire énormément de chose.
Pour être franc, on ne sait pas vraiment. Il est difficile, voir impossible et inutile de savoir le pourquoi. Toutes ces questions je les connais. Certaines réponses aussi. Ce qui est important par contre, c'est l' AIDE. Je recherche afin de sauver cet individu, une personne, un groupe, des conseils, un guide, qui soit capable d'extraire ce miasme qui est en elle. Car aujourd'hui je crois en être convaincu. Le vide dans la conscience humaine n'existe pas. Lorsque le Moi, le JE, se retire, s'écarte du corps physique, quand celui-ci est malade ou drogué ou autre qui peu fortement endommagé l'être humain dans sa conscience et ou son corps ( physique, éthérique ou astral), on dira que autre chose prend la place à un certain degré bien entendu dans l'individu. Nous savons tous sur ce site de quoi on parle, je ne m'étendrai pas là dessus.
Cette personne aujourd'hui est incapable de pouvoir s'aider elle-même. La prière lui est très difficile voire impossible. Une aide extérieure lui est aujourd'hui indispensable. Je le crois fortement mais je ne suis pas divin. Aujourd'hui mon aide (notre aide) ne lui sert plus à rien malheureusement. Mais je veux y croire. Si vous avez une adresse SERIEUSE , un numéro de téléphone, merci de me contacter à mon adresse mail.
Mille fois merci. Excusez-moi pour ma demande qui peut paraître mystérieuse. Rassurez-vous elle ne l'est pas. Je m'en expliquerai ultérieurement. Encore merci.

Bonjour,
Réponse à la première question L'anthroposophie, science de l'esprit développée au début du 20è siècle par Rudolf Steiner, a ouvert des voies permettant de mieux comprendre les rapports entre l'être humain et le cosmos et d'agir en conséquence. C'est sur ces bases qu'ont été mises en œuvre la pédagogie Waldorf, l'agriculture bio-dynamique, une économie à orientation sociale ainsi qu'une médecine et une pharmacie élargies par l'approche anthroposophique.
L'anthroposophie, science de l'esprit, complète la vision matérialiste de la nature et du monde reposant sur l'aspect physique, en introduisant les niveaux suprasensibles de l'existence : processus vitaux, âme et esprit. Elle se base sur la pensée rigoureuse des sciences de la nature et approfondit les méthodes de recherche limitées au plan matériel en les orientant vers le spirituel.
La recherche dans le domaine anthroposophique se penche d'abord sur l'observation de l'homme dans son entité individuelle, qui se réalise dans le monde sur le plan physique, psychique et spirituel. Mais elle étudie également le monde naturel, psychique et spirituel entourant l'être humain. C'est ainsi que l'anthroposophie, science de l'esprit, a renouvelé l'approche des domaines les plus variés de l'existence.
C'est à partir de 1920 que Rudolf Steiner et Ita Wegman, médecin, ont entrepris conjointement d'élargir la médecine par l'anthroposophie. Pour parvenir à des résultats objectifs, cet élargissement s'appuie sur les méthodes de la médecine classique, basée sur les sciences de la nature. L'appréciation globale de la santé, de la maladie et de la guérison, qui tient compte de l'état subjectif et de la biographie du patient, fait appel en complément aux méthodes et aux résultats des recherches dans le domaine anthroposophique. Le médecin dispose ainsi d'un tableau complet du malade, qui sert de base à un concept thérapeutique individuel.
Sur le plan thérapeutique, selon le type et la gravité de la maladie, l'âge et l'état des forces du patient, le médecin d'orientation anthroposophique utilise de préférence des préparations naturelles pour stimuler les forces d'auto-guérison de l'organisme mais également, si nécessaire, des médicaments allopathiques habituels. Les médicaments issus de la pharmacopée anthroposophique sont fabriqués selon des méthodes qui lui sont spécifiques, qu'il s'agisse des procédés homéopathiques ou d'autres processus pharmaceutiques particuliers.
Ainsi conçu, l'élargissement de la médecine permet une approche globale de l'être humain. Il complète les résultats des sciences de la nature, sur lesquels se fonde la médecine moderne officielle, par des connaissances acquises méthodiquement sur le vivant, le psychique et le spirituel en l'homme : les maladies ou les troubles sont toujours liés aux composantes biographiques, sociales et physiques de la personne, qui forment un tout.
Les thérapies artistiques qui renforcent l'activité propre du patient (modelage et peinture thérapeutiques, musicothérapie, art de la parole et eurythmie curative) font l'objet de prescriptions médicales tout comme le " massage rythmique selon le docteur Ita Wegman " et sont mises en pratique par des spécialistes dans les établissements hospitaliers, cabinets et instituts thérapeutiques, en cas de maladies aiguës et chroniques.

Réponse à la deuxième question
Je comprends votre votre désarroi concernant l'état de cette personne. Je ne peux que vous conseiller d'emmener cet individu dans un centre spirite où on pourra discuter avec lui, le magnétiser et traiter son obsession.
Choisissez le centre le plus près et cliquez dessus pour avoir les coordonnées.
N'hésitez pas à nous recontacter si vous avez besoin d'informations supplémentaires.
Fraternellement,
David.

 

Présence à côté de moi étant petite - P - 14/12/2003

J'avais 5 ans, nous devions déménager pour l'Italie, à la veille de celui-ci, dans la nuit, je sentis une présence à côté de moi, j'eus une sensation de peur, je remontais mes couvertures jusqu'au menton, à ce moment-là, je sentis une petite main me toucher, elle me pinçait, me griffait, j'eus mal.
J'essayais de me débattre et mes mains pendant ce débat, touchaient son visage et surtout ces cheveux, des nattes... Je tirais dessus et je criais : " maman ! maman ! " très, très fort ; ma mère n'arriva pas tout de suite. Quand ma mère arriva, elle alluma la lumière : " qu'est-ce qu'il y a ? " me dit-elle. Je lui expliquais. Elle se mit à rire et elle me dit que c'était un cauchemar. Avait-elle raison ? Je ne sais pas mais en tout cas ce rêve ne m'a jamais quitté, il avait tellement l'air réel.
En habitant en Italie, je suis tombée gravement malade. Avait-il un rapport avec ce petit personnage ? Depuis d'autres choses me sont arrivées.

Bonjour,
Il se peut que selon les éléments que vous apportez de cette expérience, cela soit probablement la manifestation d'un esprit qui a voulu se communiquer à vous, car il est vrai que quand on est enfant, les capacités à ressentir ces phénomènes sont souvent plus accrus. Il y a des rêves qui vous imprègnent et des ressentis qui sont plus physiques et nous indiquent que l'on est plus du tout dans l'ordre du rêve quand cela vous imprègne si durablement et si fortement.
Cette limite étant subtile et subjective, évidemment seul un examen détaillé et approfondi de cette événement pourrais amener une certitude totale. Mais de par vos propos, on ressent que cela vous a affecté fortement, vous avez donc sans doute vécu une manifestation de ce type. Comprenez qu'il n'existe pas une expérience similaire, car une multitude de facteurs rentrent en jeu.
Il est vrai qu'un choc émotif peut reporter en vous une commotion psychique qui par la suite peut affecter votre organisme. Mais qu'il y ait eu un lien entre votre expérience vécue, et une grave maladie, je ne pense pas que cela soit nécessairement la cause. Le monde spirituel dans la périphérie de la terre n'est simplement que le reflet de notre monde, le bon comme le mauvais y coexistent et agissent sur celui-ci d'une façon subtile. Parfois les manifestations sont plus fortes et probantes, et permettent à certains aux idées matérialistes de créer une brèche dans leur certitude de l'inexistence de ces phénomènes. Ainsi peu à peu l'humanité se tournera vers une approche plus spirituelle de la conception du monde dans lequel nous vivons tous.
Soyez vous même, de par vôtre vécu, un sujet qui se rajoute à la si longue liste des faits qui jalonnent l'histoire depuis la nuit des temps et qui authentifient la véracité du monde invisible qui nous entoure.
Fraternellement,
Christophe.

 

 

De la diversité des médiumnitées - Louis-Baptiste - 12/12/2003

 

Bonjour à tous et à toutes,
C'est avec un grand intérêt que je parcours régulièrement votre site, que je trouve particulièrement documenté, une source merveilleuse d'informations, bravo ! Mais pourquoi se limiter à Allan Kardec et ses continuateurs ? Quand n'est-il des autres grands noms de l'histoire de la médiumnité ? Serait il permis d'avoir votre avis sur des personnages tel que Maître Philippe de Lyon et ses guérisons miraculeuses, d'Edgar Cayce et ses lectures psychiques, de la célèbre médium Jane Roberts et de l'enseignement de Seth ?
Tant de médiumnités qui différent les unes des autres, et qui disons-le n'a rien à voir avec le spiritisme tel qu'on pu le concevoir Allan Kardec et ses continuateurs, du moins je le pense. Votre avis m'est très précieux, et votre réponse indispensable, et encore une fois bravo pour votre site, un des meilleurs sur le sujet.
Cordialement,
Louis-Baptiste

Bonjour Louis Baptiste,
Tout d'abord merci, nous sommes heureux que notre site vous plaise, et mes excuses pour avoir mis tant de temps à vous répondre.
Tout d'abord, nous ne nous limitons pas tout à fait autant à Allan Kardec et à ses continuateurs que notre site le laisse supposer et la bibliothèque du centre regorge d'ouvrages traitant de sujets approchant écrits par des auteurs non kardecistes. Toutefois il faut comprendre notre approche du spiritisme. Allan Kardec et, par la suite ses continuateurs, ont cherché à avoir une approche scientifique des phénomènes et des communications spirites. Grâce à une réflexion rationnelle sur de nombreuses communications et une formidable capacité de synthèse, Allan Kardec a réussi, après avoir constaté la réalité des phénomènes et le sérieux qu'il faut leur accorder, à rassembler une doctrine qui, sans être complète (c'eût été impossible), présente une base solide et fiable.
Il existe beaucoup de médiums (ou tout du moins prétendus comme tels) qui ont publié des communications qu'ils ont obtenues et qui s'éloignent plus ou moins de la doctrine kardeciste, le plus souvent parce que traitant de sujets que Kardec et ses continuateurs n'ont pas abordé (extra-terrestres, Atlantide, concepts sur le temps, etc…).
Il est difficile de déterminer quelle confiance nous pouvons accorder à ces écrits, d'une part par la difficulté à déterminer l'approche que ces médiums ont, premièrement, du sujet, simple charlatanisme ou médiumnité réelle, deuxièmement, des communications, approche humble et critique de leurs propres communications ou confiance absolue les soumettant à n'importe quel esprit farfelu ou pire faux savant, et d'autre part par la difficulté de déterminer quel type d'esprit communiquait avec eux car même un médium tout à fait honnête peut être soumis à des obsessions, surtout s'il travaille seul et encore plus si on lui accorde une grande importance qui flatterait son orgueil, ce qui est d'autant plus à craindre que le médium est célèbre.
Quoi qu'il en soit, ces écrits soulèvent un certain nombre de questions qu'il serait intéressant de soumettre à des esprits de confiance dans différents centres pour s'en faire une idée plus précise car Kardec a défini le spiritisme comme une science et qu'une science ne peut rester stagnante.
J'espère avoir répondu à votre question, toutefois si vous souhaitez en discuter, n'hésitez pas à nous rendre visite au centre un jour de réunion publique.
Fraternellement,
Olivier

 

Blocage - R - 09/12/2003

 

Bonjour,
Je me permets d'écrire pour demander des renseignements... Voilà, j'ai une amie qui est une très bonne voyance qui s'est révélée exacte jusqu'à maintenant... Or elle prévoyait que ma santé allait aller mieux et le retour de ma compagne. (elle dit ce qu'elle voit et pas ce qu'on a envie d'entendre)
Elle est étonnée car à ce jour les évènements n'ont pas lieu et rien ne préjuge de leur réalisation. Ma compagne ne donne pas signe de vie et ma santé va en "s'aggravant" et un ami a également fait plusieurs voyances sur moi et il a vu à chaque fois la même chose.
C'était comme si quelque chose bloquait les évènements, comme s'il y avait un blocage quelque part, mais où ?
Est-ce que certaines personnes pourraient me guider et ainsi guider les voyants que j'ai consulté car ils sont un peu dans la même expectative que moi et souhaiteraient comprendre car ils voient toujours la même chose mais ils ne comprennent pas pourquoi ça ne marche pas.
Je vous remercie tous pour votre aide.
Cordialement,

Bonjour,
Votre amie est une très bonne voyante. Je ne doute pas de sa sincérité, ni du fait qu'elle vous ait prédit des évènements qui se sont effectivement réalisés. Vous devez comprendre que les cartes comme le marc de café ou tout autre support utilisé ne sont que des artifices et n'apportent rien en tant que tel. Ce ne sont que des catalyseurs que la voyante utilise pour se concentrer. En fait ce que vous dit la voyante, sont des éléments transmis par un Esprit. La voyante n'est qu'un canal, qu'un récepteur. Or, dans le monde des Esprits, il y a, tout comme dans le notre, de bons, de moins bons, de mauvais et de très mauvais Esprits. Les bons Esprits n'interviennent auprès des êtres incarnés que nous sommes que si nous sommes dignes de recevoir leur enseignement. La communication avec les Esprits n'est pas un jeu, une distraction ou une source d'information pour savoir de quoi sera fait notre vie (je veux parler de notre incarnation actuelle sur cette terre). Le spiritisme est un acte Divin et sacré. Si le spiritisme s'expérimente c'est toujours en complément d'une acquisition de connaissance et d'une évolution personnelle. Il se pratique selon une éthique bien précise qui est celle de l'aide bénévole à nos frères et sœurs en souffrance.
Ce que je tente de vous faire comprendre, c'est qu'une personne qui travaille seule, comme une voyante, peut très bien être le jouet d'un Esprit qui subtilement donne quelques informations qui se vérifient, puis pour vous plonger dans le désarroi et l'incompréhension vous faire croire ce qui n'est pas. Ce sont des Esprits qui sont encore peu évolués et qui ont encore un long chemin d'épreuves à parcourir pour devenir de bons Esprits.
Alors, cessez d'user d'artifices pour conduire votre vie. Si vous souhaitez entrer en contact avec le monde des Esprits, dans lequel nous allons retourner après notre parcours sur cette terre, je vous conseille d'intégrer un groupe spirite où des médiums confirmés vous protègeront et vous guideront dans votre cheminement personnel. Ils vous aideront à percevoir et entendre votre guide spirituel (c'est un Esprit qui vous protège et conduit vos pas dans cette incarnation). Je vous conseille la lecture du livre des Esprits et du livre des Médiums d'Allan KARDEC, qui sont d'ailleurs téléchargeables depuis notre site.
C'est dans la lumière de Dieu que vous trouverez vos réponses. La prière est une force qui nous met en relation avec lui. Il ne laisse jamais personne sans réponse car il nous aime bien plus que nous ne pouvons l'imaginer. Priez avec votre cœur, avec vos mots, avec ce que vous avez au plus profond de vous. C'est là que se trouve votre vérité et c'est là qu'il déposera sa réponse.
Avec toute mon amitié
Maxence.

 

Pourquoi des êtres imparfaits ? - Emilie - 08/12/2003

 

Bonjour tout le monde,
Chapeau pour votre site et votre dévouement. Quelqu'un vous avait écrit au sujet de sa démotivation parce qu'il ne comprend pas pourquoi Dieu a créé des êtres imparfaits. Pouvez-vous spécifiquement répondre à cette question ? Je suis plus que persuadée que le spiritisme est la voie.
J'ai commence à lire Allan Kardec depuis l'age de 10 ans et je trouve que "L'évangile selon le Spiritisme" est sublime. Toutefois, je n'ai pas encore trouve la réponse à cette question : pourquoi Dieu dans sa grande bonté a-t-il créé des êtres imparfaits ?
S'il a le pouvoir de tout faire alors il peut aussi créer des êtres parfaits et tout le monde aura été heureux depuis le début. Alors pourquoi ne l'a-t-il pas fait ? Nous échouons dans nos épreuves parce que nous sommes imparfaits et non parce que nous avons le libre arbitre et nous en avons fait mauvais usage. Le libre arbitre n'est pas le problème, c'est notre imperfection qui est le problème.
Si Adam et Eve étaient parfaits, ils auraient fait le bon choix, ils auraient fait bon usage de leur libre arbitre, mais ils ont été crée imparfaits depuis le début, c'est pour cela qu'ils ont pêchés. Vous est-il possible de donner une explication a cette question : pourquoi Dieu n'a-t-il point crée des êtres parfaits depuis le début ? Je suis impatiente de lire votre réponse, j'ai besoin d'éclaircissement.
Et merci pour votre temps et effort !

Chère Emilie,
Il est vrai que c'est une question qui revient souvent, preuve que certains n'ont pas bien compris la loi de la réincarnation dans sa totalité.
Elle est pourtant la clef de voûte de toute la philosophie spirite, donc essentielle. Cependant, il est vrai que toutes les bases nécessaires à la compréhension sont dans le "Livre des Esprits", il suffit de bien comprendre le sens de chaque question et du raisonnement qui en découle. Je vais donc tâcher d'éclairer votre lanterne... Il faut tout d'abord bien comprendre que le parcours de l'esprit est incommensurable depuis sa création.
Dieu nous a donné la vie en tant qu' esprit simple et ignorant, c'est à dire sans science (Question N°115), d'égal à égal entre esprits, enfants de Dieu partant tous du même point. Nous existions à notre origine d'esprit, vierge de tout, donc sans imperfection étant donné que l'imperfection, c'est déjà posséder quelque chose en comparaison de la perfection.
Avant d'avoir simplement développé la conscience de lui-même, l'esprit a mis un temps "infini", rien que pour arriver au stade humain, traversant tous les règnes que la nature possède (minéral, végétal, animal puis humain).
La destinée de l'Esprit est d'aller de l'avant, car l'esprit vient de Dieu (à la création) et va vers Dieu (il le rejoint par ses évolutions successives à travers tous les règnes). Tel est la destinée de chaque esprit. C'est l'application de la loi de progrès inhérente à toute la création.
Cette longue progression lui a permis de se construire par des acquis nécessaires une personnalité, des connaissances et une moralité. Dieu a voulu ainsi lui laisser tout le temps pour qu'il se développe, qu'il soit le résultat du travail qu'il aura façonné sur lui-même.
L'esprit a le libre arbitre d'avancer plus ou moins vite, de stagner mais jamais il ne rétrogradera car les connaissances sont acquises pour toujours. L'esprit devient à la fois le sculpteur et l'œuvre en travaillant sur lui les défauts et les imperfections par l'outil de la souffrance, de la réflexion et des épreuves. Nous pouvons alors, à chaque fin d'existence terrestre, contempler le travail effectué sur notre personnalité, toujours en constante évolution, les imperfection s'estompant peu à peu en laissant place à la connaissance, au discernement. Sans cela les valeurs ne seraient rien à nos yeux si on ne subissait pas d'épreuves pour les comprendre. L'imperfection donc, n'est simplement que la preuve du chemin à parcourir encore.
Mais comme un père qui aime et qui n'abandonne jamais son enfant, Dieu nous assiste à nos côtés, par nos esprits familiers de cette vie et des précédentes, ainsi que par nôtre Esprit Guide. Nos prières maintiennent ce lien, et nous donne cette force nécessaire à affronter ces épreuves si utiles et nécessaires à notre évolution. Dieu a voulu qu'il en soit ainsi, car il porte la plus grande sagesse et le plus grand respect envers les êtres qu'il a créé. Sans cela, nous ne serions que des êtres sans identité, sans mérite, sans vécu, ni passé ......
En somme, nous ne serions que des clones qui n'auraient même pas mérité les attributs de perfection, ce serait une injustice abominable !! SI ce Dieu aurait fait cela, ce serait alors un tyran qui aurait infligé à ses enfants d'être comme il le veut, parfaits sans la moindre once de mérite, et tout cela sans leur laisser le libre arbitre de devenir ce qu'ils veulent être ! ... Et puis, quelle serait la personnalité de cet esprit si il n'avait rien enduré ? .... Quel serait les qualités qu'il posséderait, s'il n'avait rien fait pour les acquérir ? .... Ou aurait-il acquis tout ce qui fait un être à part entière, dans son psychisme, puisqu'il n'aurait rien vécu, ni été confronté à quelconque acte de réflexion pour que se crée en lui un raisonnement et une conscience ?
Dieu ne peut faire cela, il ne serait pas alors d'un amour infini, si ce scénario existait, donc il ne serait pas Dieu, donc ce ne peut être ainsi ! N'y a-t'il pas pas dans notre société des exemples, ou notre raison n'accepte pas quand l'on voit des gens ayant tout, sans rien faire ou de façon malhonnête ? Et nous, malgré cela nous voudrions avoir tous les mérites de la perfection d'esprit, en procédant de la même manière ?
On voudrait une personnalité parfaite en moralité, en intellect, en connaissance ... et sans que les bases du développement de la personne se construisent ?
Avez-vous souvenir d'avoir dans vôtre vie, énormément progressée dans un domaine quelconque, en ne faisant rien et sans difficulté ? Tout ce que nous observons dans l'univers autour de nous procède d'un principe et d'une loi d'évolution et de progrés.
Il suffit d'observer à toutes les échelles et dans tous les domaines, tout ce qui a une caractéristique de complexité ou d' aboutissement à nos yeux, est issue d'un long développement, de travail et de temps. L'esprit appartenant à la création, et donc faisant partie de l'univers, il n'échappe pas à la règle !
Cette loi nous rappelle l'humilité que chacun doit avoir envers les autres de cette longue course où chacun se motive et aide son frère dans la difficulté des épreuves que nous subissons tous. Puissions-nous comprendre que si nous jugeons quelqu'un comme "plus imparfait", c'est qu'il doit avoir toute notre attention pour lui tendre la main et que si certains avancent plus vite de par leur volonté, cela ne donne aucune supériorité par rapport à ceux qui se débattent dans le joug de la matière et de ses tentations ..... N'oublions pas que nous passons tous par ce même chemin .... La fraternité et la tolérance sont nos outils pour les y aider et non les blâmer.
Vous voyez que selon l'angle de vue et de grandeur de l'homme, ou de Dieu, l'imperfection n'est pas une erreur mais bien un élément conséquent à sa grande justice et nécessaire pour notre bien et notre évolution. Cela est sa plus grande preuve d'amour qu'il nous porte.
Bonne route dans votre vie de spirite.
Fraternellement.
Christophe
P.S : Je vous conseille de lire sur notre site, prochainement dans le bulletin de Décembre, la fiche du mois "La réincarnation" ainsi que les "Cours de Spiritisme", N°7 "La réincarnation", et N°8 "Dieu et la création". Concernant Adam et Eve, cela concerne un autre domaine, celui de la symbolique et de la mythologie. Etant donné la longueur du sujet précédent, je vous conseille plutôt de lire sur notre site que vous pourrez télécharger, le magnifique livre de Léon Denis "Christianisme et Spiritisme" qui vous expliquera de façon plus développée ce sujet.

 

Roustainguisme - V - 08/12/2003

 

Bonjour !
Et bravo pour votre site, merveilleuse source d informations sur le spiritisme. Dans ma recherche sur le Spiritisme, j'ai appris que parmi les dissidents d'Allan Kardec, il y avait un bien curieux personnage du nom de Jean-Baptiste Roustaing, qui aurait écrit sous je ne sais quelle inspiration, le livre : révélation de la révélation qui d'après des sources brésiliennes, se composerait de 4 évangiles, et un de moise.
J'aurais aimé en savoir plus sur le sujet, ainsi que sur son voyage au Brésil, auquel il aurait eu un large écho parmi les spirites brésiliens.
En vous remerciant d'avance pour votre réponse.

Bonjour,
Je ne connais aucun ouvrage de Jean-Baptiste Roustaing, car la littérature des classiques du spiritisme (Allan Kardec, Léon Denis, Gabriel Delanne, Henri Sausse et bien d'autres ) m'occupent déjà bien pour la compréhension de la vie, de ma vie et l'implication que cela représente dans mes pensées et mes actes de la vie de tous les jours.
J'ai obtenu quand même un renseignement qui ne correspond pas à votre demande : Gabriel Delanne a écrit un article dans la revue spirite pour réfuter les évangiles. Je n'ai pas lu cet article et je n'ai pas les références. Il faut rechercher cet article dans d'anciennes revues spirites. Il semblerait que le fond des affirmations de J-B Roustaing serait assez identiques à la doctrine spirite et que la divergence porterait sur la forme : comme par exemple la nature ( humaine ou pas) du Christ.
Désolée de ne pouvoir vous répondre.
Salutations.
Joëlle.

 

Contact spirituel - Yvan - 28/11/2003

 

Madame, Monsieur,
Je salue votre bénévolat et vous souhaite bien du courage. Je suis intéressé par le contact avec des entités autres que des entres humains et je ne sais comment m' y prendre. Je voudrais vous faire remarquer que le contact recherché n'est absolument pas dans un but d'amusement ni de simple curiosité. Mais dans un but d'évolution spirituel et de découverte de mon moi propre, la rencontre avec mon propre ange.
Peut-être, ou plutôt, sûrement pouvez vous m'y aider. Je vous en remercie grandement .

Bonjour,
Si vous voulez travailler à votre évolution personnelle et connaître votre "moi propre", c'est très simple car il vous suffit de vous engager :
- à prier quotidiennement.
- à demander l'aide de votre guide (ou ange gardien ) pour effectuer votre examen de conscience à la fin de chaque journée.
- à ne plus recommencer les mêmes erreurs.
- d'aimer votre prochain comme vous-même.
La lecture de "l'évangile selon le spiritisme" vous aidera à comprendre les paraboles du Christ et vous aidera à mieux appliquer Ses Divins Enseignements dans votre vie de tous les jours. Votre guide sera là pour vous aider dans cette nouvelle orientation, et peut-être pourra-t-il alors communiquer avec vous lorsque vous aurez fait suffisamment de chemin dans votre élévation morale.
Quant au contact avec des "entités autres que des êtres humains", je vous conseille vivement d'y renoncer pour le moment: la pratique de la médiumnité comporte des dangers auxquels on peut faire obstacle si on travaille en groupe avec des médiums confirmés. Je vous conseille de lire "le livre des médiums" d'Allan Kardec afin de connaître les lois qui régissent les communications avec ce monde invisible.
Mon aide consiste à vous orienter vers un travail personnel d'amélioration et je suis désolée de ne pouvoir vous apporter des méthodes clés en mains pour communiquer avec les esprits. Lorsque votre moment sera venu, c'est-à-dire lorsque le plan divin estimera qu'un travail médiumnique doit être fait, les circonstances de la vie vous amèneront sur ce chemin.
En attendant ce moment, je vous souhaite de poursuivre votre vie avec la connaissance et le soutien de la doctrine spirite.
Joëlle.

 

Suis-je folle ? - Manon - 20/11/2003

 

Bonjour,
Voilà depuis hier après-midi, j'arrive à invoquer les esprits et parler seule avec eux ! Le problème : c'est que l'esprit d'hier ne m'a toujours pas lâché et il me dit qu'il n'arrive pas à partir, qu'il m'en veut et qu'il va demander à un autre esprit de me tuer pour le venger !
Je ne sais pas vraiment si j'y crois ou si ce sont mes mains qui bougent seules mais j'arrive à lui parler juste avec un objet qu'il fait bouger sur ma table de oui-ja, même sans table, sur le sol, l'objet se dirige vers le oui (dc à gauche) ou vers le non !
Il ou plutôt elle me raconte n'importe quoi, c'est un esprit farceur mais je pense vraiment que je suis folle ! Lorsqu'elle veut me parler, je ressens des picotements dans mes membres ! Pour finir, je voudrais vous dire que je n'ai jamais été si fatigué.
Est-ce à cause d'une communication qui se produit vraiment ? Pouvez-vous me dire comment la faire partir je vous en prie ! Faites-le pour elle et aidez-moi !
Merci beaucoup ! Envoyez-moi une réponse au plus vite et éclairez-moi, je ne comprends plus rien.

Bonjour Manon,
Si j'ai bien compris votre problème, vous subissez ce que l'on appelle une obsession, c'est-à-dire l'influence néfaste et persistante d'un esprit, et vous en cherchez la cause et le remède.
Vous dîtes ne pas savoir grand-chose du spiritisme, cependant vous avez décidé d'entrer en contact avec des esprits avec l'aide d'amis dont vous n'êtes pas sûre du sérieux dans ce domaine.
Si vous devez partir à l'étranger, vous prendrez le temps de vous renseigner sur les coutumes du pays où vous allez, d'apprendre sa langue, de vous procurer une monnaie qui y a cours,… sans quoi vous vous en remettriez à la seule chance.
Il en va de même du spiritisme, avant de se lancer dans l'expérimentation, il faut prendre le temps d'étudier ce domaine auprès de personnes expérimentées ou de lire des livres écrit par des personnes l'ayant étudié, afin de se faire une idée des précautions à prendre.
Au cours d'une séance, les intentions et la grandeur morale des personnes agissent sur les esprits en créant un environnement psychique qui va d'autant plus attirer ou repousser un esprit que sa nature est proche de cet environnement. Elles vont donc déterminer (entre autres) le type d'esprits qui va se manifester. Ainsi, le fait de pratiquer le spiritisme dans des intentions frivoles ou égoïstes attirera dans les scéances des esprits légers ou hostiles qui pourront même poursuivre les mediums. Lorsque des esprits décident de nuire à quelqu'un ils le font toujours en se servant des ses faiblesse, l'égoïsme, l'orgueil, l'intérêt matériel, l'exaltation,… Aussi il faut être sûr de ses objectifs avant de se lancer dans la communication.
Il est également déconseillé de pratiquer seul car les autres, surtout s'ils sont expérimentés, peuvent pallier au manque de discernement d'un medium par leurs conseils alors que le medium seul subira d'autant plus facilement les assauts d'esprits peu évolués qu'aucun regard extérieur ne pourra lui indiquer ses erreurs ni lui apporter du soutien.
La cause de votre problème semble donc résulter :
- de votre relative ignorance du domaine dans lequel vous vous lancez, ce qui vous laisse désarmée face aux problèmes pouvant survenir.
- de l'absence d'un environnement propice aux expérimentations de cette nature.
Afin d'éviter ce genre de désagréments, nous vous conseillons vivement la lecture des ouvrages constituant la base du spiritisme d'une part, "Le livre des Esprit" et "Le livre des Mediums" d'Allan Kardec, qui traitent l'un de l'enseignement des esprits et l'autre de la médiumnité, Et d'autre part la recherche d'un groupe sérieux où vous pourriez développer votre médiumnité avec l'aide de mediums expérimentés.
Analysons à présent votre problème, vous dîtes ressentir des picotements dans les membres lorsque l'esprit veut vous parler et effectivement il n'est pas rare d'en ressentir lors des séances médiumniques. La fatigue que vous ressentez semble également confirmer l'action d'un esprit car la communication s'avère généralement fatigante pour le medium.
Vous dîtes que vous pensez être folle. Les esprits obsesseur agissent sur le mental du medium, tentant d'influencer son humeur, ses décision, sa façon d'analyser les choses. Cela peut être extrêmement pénible et c'est probablement ce qui vous donne l'impression d'être folle, ce qui vous déstabilise et vous rend plus vulnérable.
Le moyen le plus efficace que je connaisse pour lutter contre ça est la prière du cœur, faite avec humilité, pour demander de l'aide. Vous ne tarderez pas à ressentir l'aide bienfaisante qui vous permettra de mettre un peu d'ordre dans vos idées. Tentez ensuite d'amener l'esprit à de meilleurs sentiments en priant pour lui mais ne le prenez pas de haut. Demandez lui pardon des offenses que vous auriez pu commettre à son égard et considérez que s'il a pu avoir de l'emprise sur vous, c'est uniquement en exploitant une de vos faiblesses. Après c'est à vous faut faire preuve d'autocritique pour la corriger.
Si l'esprit persiste, demandez l'aide d'un groupe spirite, tâchez de le lasser par votre patience et demandez éventuellement le secours d'un groupe spirite. Evitez également de céder à toutes ses demandes de communications, s'il n'est ni craint ni écouté, il se lassera vite.
J'espère avoir répondu à vos questions, n'hésitez pas à nous recontacter si le problème persiste.
Fraternellement,
Olivier.

 

Le suicide - Akesia - 20/11/2003

 

Bonjour,
Mon mari s'est suicidé le 23/10/2003, il n'a laissé aucun mot. Je ne cesse de penser à lui et il me manque. Je voudrais savoir comment et quand je peux communiquer avec lui. Aidez-moi, j'ai tant besoin de lui.

Bonjour,
La philosophie spirite déconseille fortement de chercher à rentrer en contact avec les défunts car cela les empêche de continuer leur évolution sur d'autres plans. Il est préférable d'avoir une bonne pensée pour eux. Si Dieu désire que votre mari se communique à vous, alors cela se fera, mais ne cherchez pas à provoquer ce contact. Instruisez-vous ! Lisez "le livre des esprits", en téléchargement gratuit sur notre site, pour connaître le monde spirituel.
Le Spiritisme n'a pas comme but d'appeler les morts ! C'est une philosophie où l'on vous enseigne que l'incarnation vous permet d'évoluer. Evoluer est notre objectif !
Aussi je vous conseille de prendre un moment dans la semaine où vous adressez une prière à votre guide, puis lisez un passage d'un ouvrage d'Allan Kardec à haute voix dans la paix et le recueillement. Remerciez ensuite Dieu pour ce moment accordé et vous verrez, vous vous sentirez plus forte pour affronter la vie quotidienne, votre vie, le réel !
Confiance dans l'avenir,
Fraternellement.
David.

 

La démotivation - Josselin - 28/10/2003

 

Bonjour,
Juste une petite question pour vous demander ce que les Esprits pensent des gens qui connaissent la doctrine spirite et ne la réfutent pas mais qui n'ont la volonté de l'appliquer ? Qu'en sera t-il d'eux après leur désincarnation ? Et puis que pensez des gens qui connaissent la doctrine mais la réfutent.
Par exemple, me concernant je connais la doctrine mais j'avoue y être un peu rebelle ; surtout pour ce qui est question des épreuves à subir. Je prends pour raisonnement que si Dieu ne nous avait pas créé, nous n'aurions pas d'épreuves à subir puisque nous n'existerions pas.
De surcroît, Dieu doit forcement savoir qu'un nombre forcé d'esprits ne vont pas directement suivre la voie du bien et auront indubitablement des épreuves à subir. On pourrait penser qu'un certain nombre d'esprits sont voués à subir des épreuves.
Merci d'avance pour vos réponses.

Bonjour,
L'enseignement des esprits qui explique les maximes du Christ, les développe et les commente pour les mettre à la portée de tous, a cela de particulier que chacun peut le recevoir. Nul de ceux qui le reçoivent, directement ou par entremise, ne peut prétexter son ignorance; il ne peut s'excuser ni sur son défaut d'instruction, ni sur l'obscurité du sens allégorique. Celui qui ne les met pas à profit pour son amélioration , qui les admire comme des choses intéressantes et curieuses sans que le coeur en soit touché, qui n'en est ni moins vain, ni moins orgueilleux, ni moins égoïste, ni moins attaché aux biens matériels, ni meilleur pour son prochain, est d'autant plus coupable qu'il a plus de moyens de connaître la vérité. Il sera amené à choisir des épreuves futures pour réaliser ce qu'il n'a pas fait dans cette incarnation.
Concernant la deuxième partie de votre message, sachez que le spiritisme enseigne mais n'impose rien ! Chacun est libre de ses croyances.
Dieu crée les esprits simples et ignorants; aucun n'est favorisé ou lésé par rapport aux autres. Les esprits progressent en passant par les épreuves que Dieu leur impose. Les uns acceptent ces épreuves avec soumission et arrivent plus promptement au but de leur destinée; d'autres ne les subissent qu'avec murmure et restent ainsi, par leur faute, éloignés de la perfection et de la félicité promise. Bien sûr Dieu sait si un esprit va réussir ou échouer dans les épreuves qu'il aura choisies, mais Dieu laisse à chaque esprit la possibilité de s'incarner et passer ses épreuves. Sachez aussi que tous les esprits subissent des épreuves, c'est comme cela qu'ils progressent, mais en fonction de leur libre arbitre et de leur volonté, ils parviennent plus ou moins rapidement au stade de purs esprits.
Je vous conseille vivement de lire "le livre des esprits" en téléchargement gratuit sur notre site.
Fraternellement.
David.

 

Expiations et épreuves - Djamel - 28/10/2003

 

Bonjour,
Les souffraces que nous subissons sont-elles le résultat de nos fautes commises dans des existences antérieures ? Autrement dit doit-on toujours payer les dettes de nos erreurs ?
Est-ce que les maladies et les handicaps résulteraioent alors de nos mauvaises actions antérieures ?

Bonjour,
La douleur suit chacun de nos pas, elle nous guette à tous les détours du chemin. Mais pourquoi la douleur existe-t-elle ? Peut-on la considérer comme une punition, une expiation ou comme la réparation du passé, le rachat de fautes commises ?
Au fond, la douleur n'est qu'une loi d'équilibre et d'éducation. Sans doute, les fautes du passé retombent sur nous de tout leur poids et déterminent les conditions de notre destinée. La souffrance n'est souvent que le contre coup des violations commises envers l'ordre éternel. Mais comme elle est partagée par tous, elle doit être considérée comme une nécessité d'ordre général, un agent de développement, une condition du progrès. Tous les êtres doivent la subir à leur tour. Son action est bienfaisante pour qui sait la comprendre.
Fraternellement,
Gilles.

 

Le Diable - Monique - 15/10/2003

Bonjour,
Voilà, il y a de cela plusieurs années alors que je découvrais le monde des Esprits, je suis couchée, je dors et je fait ce rêve : mon lit commence par se séparer en deux, au niveaux de mon dos et je sens que je vais tomber dans ce creux, je me réveille. devant moi, il y a le visage d'un homme qui porte un chapeaux noir, il a le visage rouge, je le vois de profil puis il se retourne et me regarde. Il est à environ un pied devant moi, puis je referme les yeux car j'ai trop peur et je demande de l'aide intérieurement pour qu'il disparaisse.
Environ 6 mois plus tard, encore une fois, j'ai fait un rêve et à mon réveil, il y a un homme qui flotte dans ma chambre. Il a une grande cape noir et je me sens attirer vers lui ; il me dit : " viens ! " et je sens une forte attraction vers lui je doit vraiment me forcer pour ne pas être attirer vers lui et je dit très fort intérieurement non en me servant de mon énergie pour le repousser.
Qui était cet homme ? Que me voulais t'il ? Le diable existe t'il vraiment ? ou simplement des esprits qui voulaient s'amuser car à ce moment de ma vie je suis très inconsciente du danger et je m'amuse à voir touts sortes de choses simplement en me fermant les yeux.
En ouvrant grand mon troisième oeil, je fais toutes sortes de rêves, et il y a des manifestations dans ma maison : objets qui bougent, sensations de présences, flashs, rêves prémonitoires etc...
J'espère avoir une réponse, ça me préoccupe depuis maintenant 15 ans.
Merci à vous.

Bonjour Monique,
A jouer avec le feu, on finit par se brûler car "ouvrir son troisième oeil " est la porte ouverte à des esprits errants dont le niveau moral n'est pas très évolué.
Commencez par ne pas chercher des phénomènes du monde invisible, priez Dieu, demandez à votre guide (ou ange gardien) de vous aider à élever vos pensées. Progressivement, si votre intention est sincère, un grand ménage se fera autour de vous et en vous. La motivation, la pratique régulière de la prière, ainsi que les pensées positives et nobles vous mèneront sur un chemin de vie plus confortable car vous serez accompagnée par de bons esprits. Vos rêves n'en seront que meilleurs et profitables.
Le diable et les démons n'existent pas, il n'y a que des mauvais esprits ( qui se distraient à nos dépens ) et que nous attirons par le manque de qualité de nos actes et pensées.
Je vous conseille de consulter " le livre des Esprits ":
- chapitre 8 : le sommeil et les rêves.
- question 131 : sur l'existence des démons.
- le reste du livre est également très intéressant et vous permettrait de vous instruire.
J'espère avoir suffisamment répondu à vous courrier et je vous souhaite une bonne continuation de votre vie.
Joëlle.