Questions diverses - Kahan - 28/04/2003

Bonjour,
Je visite très souvent votre site, source de connaissances pour moi. Je vous félicite de votre sérieux, honnêteté et philanthropie. Ainsi, vous vous éloignez infiniment du sectarisme, de l'arnaque, de la manipulation, etc.
J'ai lu les principaux livres d'Alan Kardec, mais je n'ai pu trouver des réponses à toutes mes questions. Je les ai alors notées dans un fichier électronique en croyant, à peine, qu'un esprit y répondrait. Aucun mot ne s'y est glissé qui ne soit le mien. J'ose alors vous en proposer quelques-unes en vrac :
1. Est-ce que l'amusement est une chose futile, à laquelle on ne doit pas donner d'importance ?
2. Dieu peut-il pour une quelconque raison, nous faire disparaître en tant qu'esprit et ainsi nous libérer de cette évolution ?
3. L'amour passionnel, plus fort que la raison, envers un être humain est-il normal pour le spiritisme ?
4. Souvent quand j'essaie de me recueillir pour m'adresser à Dieu ou aux bons esprits, j'ai de mauvaises images qui viennent me perturber. Quel vice peut me caractériser ?
5. Les hommes d'autres planètes, à savoir des esprits incarnés, peuvent-ils visiter la Terre ? Quelle en est la position du spiritisme ?
6. Les hommes d'un monde supérieur pourraient-ils venir sur la Terre dans un but de rendre tous les terriens plus proches de Dieu ?
7. Est-ce que l'évolution technologique va de paire avec l'évolution morale ? Autrement dit, un monde technologiquement supérieur pourrait-il détruire un monde moralement supérieur mais peu avancé en sciences ?
8. Que faut-il penser de l'avortement, notamment dans un cas de viol ?
9. Des lettres reçues dans le monde entier en 1950 émises par des supposés extra-terrestres, expliquent entre autres une vision de la religion et de Dieu. Ces «ET» sont étonnés, cependant, de voir que dans leur propre civilisation, un homme d'un charisme identique à celui de Jésus Christ, a aussi existé. Et surtout une définition de Dieu, de l'univers et de la vie ainsi que leurs corrélations beaucoup plus éloignée de la religion terrienne, du culte et du spiritisme, leur approche étant beaucoup plus scientifique, pragmatique et réfléchie que la nôtre. (Lettres traduites, notamment par un physicien français célèbre : http://www.ummo-sciences.org/fr/index.htm. Exposition synthétique du contenu des lettres : http://www.extrterrestres.net/ummo/index.htm) Avez-vous pris connaissance de ces lettres et qu'en pensent les vrais spirites comme vous ?
Je comprendrais que vous ne répondiez à toutes ces questions.
Fraternellement.

Bonjour Kahan,
Je vous remercie pour l’attention que vous portez à notre site. Avant de répondre à votre liste de questions, je voudrais avant tout vous signifier que croire à l’intervention des esprits dans tous nos gestes pour répondre et résoudre les questions banales et insignifiantes est une “tromperie”.
Le fait d’attendre une réponse toute faite sur un fichier informatique en “espérant que l’intervention divine résolve vos questions et problèmes révèle que vous n’avez pas encore bien compris la notion de libre arbitre. Il vous faut bien comprendre cette notion de “Libre Arbitre”. C’est le point le plus majeur du Spiritisme.
On comprend alors mieux le sens de nos actes. Les esprits, guides, esprits familiers, attendent que vous raisonniez par vous-même, cherchiez, creusiez et ils vous guideront vers le chemin où la solution réside. Ils répondront alors à vos questions intimes, et prières. Ils ne feront pas les choses à votre place ! d’ou la célèbre maxime “Aide-toi et le ciel t’aidera”. Ou serait alors votre mérite ? qui devrait en retirer les honneurs ? Que cela vous aide à mieux comprendre par la suite.
Voici donc les réponses suivantes :
1 - La vie telle qu’elle doit être vécue, doit être bonheur, joie et rire, quand on comprend son sens profond et quand la foi vous porte . Il faut pouvoir estimer quel sens vous mettez sur le mot “amusement ou divertissement”.
Un enfant “s’amuse” à se chamailler et à embêter ses camarades, cet enfant devenu homme adulte ne penserait pas un instant avoir les mêmes attitudes ? Son action, et ses pensées, se sont dirigées vers des activités autres, et plus élevées. Il est pourtant le même qui a grandi mais qui a évolué et adapté ses “divertissements”.
Se divertir “ou s’amuser” quand on a travaillé, c’est une récompense pour le repos de l’âme et du corps (quand cela reste évidemment dans les lois du respect de soi et des autres et pas dans l'excés).
Se divertir quand c’est une façon de vivre, en ne laissant que peu de place au travail, et à son évolution, c’est une perte de temps pour l’âme et son incarnation. On se laisse alors aller à ses penchants de paresse, d’insouciance et d’égoïsme...
Donc le divertissement n’est nullement contraire au spiritisme.
Il faut pour cela savoir sur quoi cela porte, et les notions qui y correspondent .......
Quest : 678. “L’oisiveté serait un supplice au lieu d'être un bienfait" (c’est l’excès qui est mauvais, pas le repos).

2 - Désolé, mais je n’ai pas bien compris le sens de votre question, mais je vais essayer de m’en rapprocher dans l’idée...
Vous viendrait-il à l’idée d’enlever votre enfant de l’école de peur qu’il ne souffre par les heures de travail, d’étude qu’il pourrait passer pour son éducation et son évolution ? Vous savez que non, car si vous aimez votre enfant, vous savez que c’est son travail individuel et l’ardeur qu’il produira, qui le construira, et lui donnera les bases nécessaires pour son avenir, et le perfectionnement de son caractère.
Il se sera forgé sa personnalité et des qualités nouvelles qui dépendront de l’effort qu’il aura investit en lui-même.
Il en est de même de Dieu envers ses “enfants”.
L’enfant c’est l’homme dans ses incarnations, et l’école c’est l’existence et la vie qui nous forge et nous libère de nos imperfections.
Si Dieu libérait même qu’un seul esprit dans l’univers de sa tâche d’évolution et le faisait passer au stade d’esprit pur, sans mérite, sans honneurs, sans effort, mais ce serait une injustice infini pour tous ceux qui ont souffert, ont aidés les autres de leur vie, ont enduré le pire pour se forger une force, une personnalité, un déterminisme, qui font ce qu’ils sont !!
Et puis, quelle serait la personnalité de cet esprit si il n’a rien enduré ?
Quel serait les qualités qu’ils posséderaient, puisqu’il n’a rien fait pour les acquérir ?
Ou aurait-il acquis tout ce qui fait un être à part entière, dans sa psychologie et son vécu ?
L’évidence parle d’elle-même, la logique est implacable.
Dieu ne peux faire cela, il ne serait pas alors d’un amour infini, si ce scénario existait, donc il ne serait pas Dieu, donc ce ne peut être ainsi !
L’être humain, tout comme l’esprit en se retournant sur son passé, voit la somme des efforts qu’il a accompli et cela le rend fier, dans le sens noble du terme. Il est le résultat de ce qu’il a bien voulu faire de sa vie.
3 - La passion peut mener à de grandes choses, mais la passion proprement dite est l’exagération d’un besoin ou d’un sentiment, elle est dans l’excès. Nous savons que tout excès mène souvent à un préjudice soit pour soi, soit pour l’autre. Toute passion peut être utile lorsqu’elle est maîtrisée, donc la raison doit maîtriser la passion, voilà tout. On pourrait appeler cela une “passion raisonnée”. Telle serait la conduite à mener dans un cas passionnel. Sans cela, on se laisserait mener par ses instincts et l’on ne serait plus libre de sa destinée et de ses choix.

4 - Ne vous faites pas de soucis, il n’y a aucun vice dans ce phénomène de “mauvaises images”.
Il faut dépasser ces ressentis et ne pas y prêter attention. Nos pensées produisent des formes, des images qui s’impriment dans notre périsprit.
Notre pensée est telle une fourmilière, toujours active et agissante, ayant toujours divers sujets la préoccupant (soucis, problèmes, questions, choix...), d’une façon consciente et très souvent inconsciente.
Il faut calmer ces pensées superficielles de surface, pour libérer l’être qui sommeille au fond de soi et libérer le vrai Moi. C’est pour cela que dans la prière, l’on retrouve ce calme et cette sérénité, qui en creusant en nous, nous libère du monde bruyant de surface, de ces pensées souvent inutiles et incessantes.
Il y a donc à passer cette phase de transition entre les 2 personnalités : le moi, avec des pensées superficielles de surface toujours actives, et vôtre conscience intérieure, votre Moi profond, rayonnant, dans la sérénité, le calme et la paix.
Il se passe aussi également qu’en priant, vous émancipez légèrement votre âme avec le monde physique. Ses facultés étant plus vastes, elle perçoit les vibrations qui l’environnent, ou elle peut sentir les pensées ou la présence de quelques esprits ayant des vibrations ou pensées un peu plus “lourdes”. C’est cela dans ces cas qui favoriseraient ces “mauvais” ressentis. Ce phénomène touche souvent la plupart des gens, et surtout les médiums.
Ils ont cette faculté de ressentir de façon accentuée ces images ou pensées. Il se peut que vous possédiez cette faculté a l'état latent également. Pensez à prier votre guide en demandant d’être débarrassé de ces images avant de vous coucher, les symptômes disparaîtront d’eux-mêmes après peu de temps.

5 - Rien n’est énoncé dans les ouvrages spirites qu’une venue sur notre planète d’autres esprits incarnés venant nous visiter n’aie lieu.

6 - Dans le cas d’esprits supérieur s’incarnant sur notre terre : Il faut considérer que les hommes ont le choix, de leur vie, et de retenir ou pas les enseignements qu’on peut leur apporter. C’est le rôle des esprits en s’incarnant d’amener leurs capacités et de guider l’humanité vers le progrès que cela soit à travers la philosophie, la médecine, la science, la spiritualité...
Descartes, Platon, Socrate, Einstein, Jésus... tous ces esprits n’ont-ils pas élevé et dirigé l’humanité vers le progrès et à travers cela, le bien de tous ?
Il en est de même pour la spiritualité. Jésus n’était-il pas l’esprit le plus évolué qui soit venu sur cette terre pour nous indiquer le chemin que l’on avait à suivre en s’inspirant de sa philosophie et de ses enseignements pour mener vers Dieu ? L’humanité en applique t-elle les principes dans ses lois à travers tous les peuples de la terre ? Pourtant les principes sont posés depuis plus de 2000 ans....
Si chacun mettait en application ses principes dans tous ses actes, tout serait différent...
Dans toute phase d’action, il y a la théorie, puis l’application. Notre incarnation est la phase d’application. A chacun d’être l’exemple pour les autres dans sa vie pour la mener à bien.
La foi, est une force qui se développe avec l’expérience, et la conviction intime à travers nos vies vécues.
Dans le cas d’une venue d’extra-terrestre : Ce ne serait pas la venue d’extra-terrestre qui prouverait aux incrédules la notion de Dieu ! Même devant l’évidence, les matérialistes ont souvent nié les faits et à travers tous les faits patents d’événements “miraculeux, “paranormaux,”extraordinaires”... Notre terre porte encore des esprits éloignés de toute conception spirituelle, malgré souvent un potentiel intellectuel fort...
Pour être plus proche de Dieu, il faut appliquer dans ses actes les valeurs qui nous mènent vers l’autre. Il faut l’appliquer dans les gestes de tous les jours.
A travers l’altruisme, l’abnégation et la charité, nous sommes dans la voie qui mène à lui. Aucune venue extra-terrestre ne remplacera l’effort que nous nous imposons à chacun, pour nous dépasser chaque jour et fortifier ainsi notre foi.

7 - Si vous reprenez dans le livre des esprits, il est clairement énoncé que : Le progrès ne s'accomplit pas simultanément en tous sens, il peut avancer en science, dans un autre en moralité.
La supériorité morale n'est pas toujours en raison de la supériorité intellectuelle. La technologie émane de l’intelligence, la morale émane du coeur.
Ne le voyez vous pas chaque jour, certains hommes éminents dans des domaines variés ne pas tenir compte de certaines valeurs morales, mais que l’on trouve parmi certaines personnes de basse situation sociale ayant peu de connaissance ?

8 - Selon le livre des Esprits il est clairement dit que dès l’instant ou l’on évite à un esprit de mener à bien son incarnation, il y a crime, en lui empêchant de réparer ses fautes, par l’épreuve de l’incarnation . Tout crime se paie selon les conditions inhérentes à l’événement, bien sûr cela est très différent d’un cas à un autre et il en est tenu compte. Le cas d’un avortement suite à un viol, ne sera pas jugé au même titre qu’un avortement fait pour un “confort” de vie, ...etc. Chaque cas est relatif à la condition.
Et puis n’ayant pas tous les éléments en mains, nous ne connaissons pas les actes perpétrés de chacun dans des vies antérieures et qu’est ce qui est du ressort de l’expiation dans cette vie actuelle ?

9 - Je n’ai eu aucune connaissance de ces lettres, aussi je ne peux me prononcer sur ce sujet.
Que ces réponses puissent vous apporter un éclairage plus large sur votre connaissance et la philosophie spirite.
Surtout n’oubliez pas que la connaissance se partage, alors n’hésitez pas à pouvoir éclairer ceux qui sur votre route se posent aussi des questions. Puisse votre lumière être leur phare !
Fraternellement,
Christophe.

 

 

A lire - Les éditions du cercle spirite Allan Kardec de Nancy - 28/04/2003

 

Bonjour,
Depuis "Le Livre des Esprits" d'Allan Kardec (1857), qui élaborait un corps de doctrine sous forme de questions-réponses en utilisant les enseignements des Esprits, il ne s'est pas trouvé d'autres ouvrages consacrés aux questions essentielles avec les réponses déterminantes des esprits. Le "Livre des Esprits" au XXIè siècle donne à nouveau la parole aux Esprits sous forme de questions réponses, sur les grands thèmes de la métaphysique et de la philosophie, dans la continuité d'un spiritisme actualisé.
Face aux interrogations du monde contemporain, face à l'évolution des sciences et des techniques depuis le XIXè siècle, l'au-delà, là où il se manifeste, a la nécessaire préoccupation de faire avancer la connaissance spirite, comme pour appliquer la phrase du Maître : « Il n'y a de foi inébranlable que celle qui peut regarder la raison face à face à tous les âges de l'humanité ».
Certes, de nombreux ouvrages philosophiques produits par de brillants théoriciens ont fait avancer le spiritisme depuis le décès de son fondateur. Mais il manquait peut-être une suite qui soit assurée par les esprits eux-mêmes, ce qui est enfin réalisé au travers de ce livre : "le nouveau livre des esprits" de Karine Chateigner, 377 pages, format 16/24 cm, témoignage d'un au-delà qui a encore beaucoup à dire pour continuer à éclairer les humains dans leur cheminement de vie. Dieu et l'Univers, les prophètes, les énigmes des civilisations antiques, l'au-delà sous toutes ses facettes, la médecine, les faits de société, la science d'aujourd'hui sont autant de sujets traités dans cet ouvrage, sur lesquels bien des révélations éclairent d'un jour nouveau nos connaissances humaines encore approximatives.

Bonjour,
Cet ouvrage " Le nouveau livre des Esprits " écrit par Karine Chateigner nous l'avons commandé et lu et voici notre réflexion :
Après une rapide explication de son parcours personnel et spirituel qui la conduisit au Cercle Spirite Allan Kardec de Nancy, Karine Chateigner expose les raisons qui l'ont conduite à écrire ce nouvel ouvrage : disparition du Spiritisme après la mort d'Allan Kardec, manque d'ouvrages concernant des réponses à des questions essentielles de l'humanité.
Ces justifications sont courtes et peu documentées… le Spiritisme ne s'est pas éteint après Kardec, loin de là, il y a eu Léon Denis, puis Gabriel Delanne et ce n'est seulement qu'avec l'apparition de la parapsychologie que les idées se diluèrent.
Les ouvrages sont nombreux, après Kardec, les journaux aussi, outre la " Revue Spirite ", il y eut une multitude de bulletins locaux que l'on peut à l'heure actuelle retrouver chez les bouquinistes. Malheureusement, ils sont peu connus du grand public, pas de réédition !
On trouve également dans cette introduction des communications d'Allan Kardec pour étayer le sujet ; il faut cependant souhaiter qu'ils aient eu ce jour-là, un médium voyant pour affirmer que c'était bien lui, car la teneur du message laisse assez septique.
Mais allons de l'avant et voyons le contenu de l'ouvrage. Il se décline par thème comme celui d'Allan Kardec mais il est loin d'en avoir la méthodologie, les questions sont souvent mal classées, nous avons même droit à la fin à un fourre-tout, questions diverses et variées, à vous de choisir.
Il aborde rapidement le thème de Dieu en trois pages, l'Univers, quatre. Voilà ce que l'on peut trouver comme incohérences :
Question : " Les comètes ont-elles une ou des influences sur Terre ? "
Réponse : " Les comètes ont une influence qui s'exerce de façon physique, mais aussi de façon morale. De façon physique, dans une évanescence radioactive pouvant avoir des conséquences sur le fruit des récoltes de l'agriculture humaine… L'influence a aussi un caractère moral… des révoltes naîtront à l'intérieur de certaines contrées. " Conclusion, certaines comètes ont une supériorité morale à l'homme pensant et peuvent ainsi le pousser à commettre des actes qu'il ne peut réprimer ! Ce n'est plus la bonne étoile des rois mages mais des mauvaises étoiles… un conseil : une étude de ces étoiles maléfiques serait indispensable pour le devenir de notre planète…
A la question : " Que sont les trous noirs ? ", la réponse devient un scoop : " Le trou noir permet le passage d'un univers à un autre, d'une galaxie à une autre " !
Plus loin, on aborde celui de l'Esprit, puis la création et formation des mondes où on n'apporte rien de nouveau à l'ouvrage de Kardec. Les questions sont seulement ponctués de messages reçus dans leur cercle et ils sont loin d'être clairs et concis comme ceux d'Allan Kardec, c'est même un contenu vide de sens :
Question : " Pouvons-nous connaître le mode de la formation des mondes ? "
Réponse : " Il suffit de penser, telle demeure la formule de la vérité. Cette pensée n'est pas toujours l'acte de la volonté, plus que cela elle est la traduction de la puissance… ? "
Et puis, il y a des contradictions comme dans la réponse à la question : " Peut-on attribuer la création des soleils à des esprits déterminés ? ", on affirme que " Dans la loi d'évolution, certains esprits ont rejoint Dieu dans l'état de perfection " ce qui est impossible, ils s'en rapprochent mais ne pourront jamais le rejoindre, Dieu est unique, universel, intemporel et infini ; dans ce cas, Dieu ne serait pas Dieu, l'œuvre dépasserait le maître !
Mais laissons ce discours et tournons vers les perles de cet ouvrage, à la question : " Quels types de transformations vont s'opérer avec la fin de l'homo sapiens ? ", je vous annonce que vous allez devoir changer de chaussures : " Dans quarante années environ, il est certain que l'homme présentera certaines différentes…l'homme de demain sera plus grand, avec un teint plus mat… aux doigts plus grands et plus élargis, aux pieds plus allongés, mais moins larges… " Chausseurs méfiez-vous !
Plus loin, questions d'importances : l'évolution des insectes mais la réponse n'est pas très claire : " L'insecte trouvera un jour sa véritable conscience, sa véritable individualité à l'intérieur de l'évolution animale. Il est dirigé par un ensemble de facultés psychiques désincarnées appartenant toujours à la nature des insectes… ce qui veut dire que la guêpe peut devenir progressivement mammifère… " Si je comprends bien l'insecte minable terrien, de base, est dirigé par des " esprits " insecte. Mais espoir, l'insecte de base va devenir une vache et on comprend mieux pourquoi la vache Milka vole…
Page 80 : on descend au Yeti. Quel binzzz, entre les pithécanthropes et le Yeti. Quelle famille !
Question : " Le yeti est-il animal ou homme ? "
Réponse : " L'animal vient d'être nommé animal, proche dans sa texture physique de la nature humaine, d'un instinct supérieur ! " Le Yeti est animal ou homme ? J'en sais encore moins après la réponse.
Pour compléter le tout, on rajoute celui de la raie géante et on complète avec Ness, du délire complet, alors là, ma brave dame…je ne vois pas ce que cela vient faire dans un livre des " esprits " que pour apporter du poids au sujet, on donne une communication du commandant Cousteau lui-même lors d'une séance de oui-ja. Voilà de quoi donner du sel au moulin des détracteurs du Spiritisme, Monsieur Charpak sera ravi. Visiblement, le discernement ne fait pas parti des qualités des médiums de ce groupe. Plus loin, on a droit aux trains ou vaisseaux fantôme… Eh oui ! Ils existent à condition qu'ils aient subi une fin catastrophique, de la matière qui se matérialise ! Voilà cette matière a de la mémoire ; impossible me direz-vous et bien non, ah quelle culture !
A la page 93, on va faire la couverture de Paris Match avec les vaisseaux galactiques sur la lune et les poilus de Vénus, c'est la planète des singes. Il faudra rajouter les tapis volants de la page 222 car avec cela, le tirage est assuré mais si l'on doute encore, il y a aussi le zombie qu'on peut conserver 6 mois, au-delà il y a péremption. On nous informe aussi que Walt Disney hiberné, s'est échappé de la cuve et que le pauvre Astérix, qui faisait voler les romains a du prendre exemple sur les druides, eux ils volent sur de grands oiseaux. Rassurez-vous ces oiseaux là ont disparu, ils n'en existent plus dans le commerce.
On poursuit la lecture et l'on note des réponses en complète contradiction avec les réponses faites dans l'ouvrage d'Allan Kardec… adaptation ou évolution avec le temps…
Question : " Des enfants, morts jeunes et ayant fait le mal dans leur dernière vie, retrouvent-ils leur intégralité spirituelle, ou restent-ils des enfants dans l'au-delà ? "
Réponse : " Ils resteront enfants dans le monde des esprits. Ils seront entourés par d'autres esprits. Ils garderont cette âme enfantine, pour très vite retrouver le cycle naturel de leur incarnation dans le retour vers la matière. "
Mais pas du tout, dans le monde de l'au-delà, le temps n'existe pas, c'est une notion purement terrestre, les Esprits n'ont pas d'âge, seul la notion d'évolution les distingue.
Plus loin, les erreurs se multiplient. La transsexualité, trouble affectif au moment de la conception, naissances de trisomiques chez les femmes de plus de quarante ans, c'est un fait de culture, c'est l'inconscient des femmes âgées habité par la peur… Pas d'accord ; c'est une épreuve soit pour les parents, soit pour l'Esprit lui-même qui est alors obligé de dépendre entièrement des autres.
Dans le cadre de l'émancipation de l'Esprit, on admet tout type d'intervention : la radiesthésie, " faculté qui permet de se rapprocher de la quatrième dimension ", la magie noire également alors que Kardec précise : " …mais ne croyez pas à ce prétendu pouvoir magique qui n'est que dans l'imagination des gens superstitieux, ignorants des véritables lois de la nature. "
Les pages s'enchaînent, on trouve des réponses pour les atlantes, le triangle des Bermudes, le continent Mû, Jéricho, visiblement à chaque mystère, des esprits se communiquent pour apporter des réponses mais les preuves manquent, page 232 : les Bermudes, nœuds magnétiques à caractère aspirant ? Attention danger !
Les réponses sont souvent très évasives et montrent bien le peu d'instruction des esprits qui y répondent :
Question : " Quelle différence entre spiritualité et spiritisme ? " Réponse : " La spiritualité invoque souvent l'évasion vers Dieu ou la satisfaction du besoin personnel dans la prière intime ; le spiritisme évoque la présence de l'esprit au monde et de l'homme parmi ses frères. Il n'est pas le salut d'une âme mais l'invitation au bonheur de l'humanité. "
Et puis, nous arrivons aux diverses religions avec Mahomet, Bouddha, Moïse et puis Jésus et bien sûr à chaque fois, il y a une communication de ces personnages avec des déclarations sur leur vie complètement invérifiable. Arrêtons-nous sur le personnage de Jésus, qui semble se communiquer sur plusieurs pages, ils sont bienheureux ces spirites qui reçoivent directement cet Esprit dont la qualité des fluides est telle qu'il y a bien longtemps qu'il ne peut se communiquer…
Page 273 : Jésus pense à la fête des mères et moi qui croyais qu'il a d'autres préoccupations. Il avait huit frères et sœurs ? Je préfère ne rien dire et il s'est marié et a eu des enfants ? Je préfère toujours ne rien dire, mais à la question : " Jésus a-t-il eu des relations sexuelles ? ", je suis choquée par la réponse faite : " En vérité, celui qui refuse la chair, refuse son esprit. Il n'aime pas le Père, il désire l'égaler et c'est pêché d'orgueil " cela revient à admettre que si Jésus ne s'était pas marié et qu'il a refusé de fonder une famille, il avait donc le souhait d'égaler Dieu mais que fait-on du don de soi et du choix personnel ?...
En résumé, beaucoup d'affirmations souvent gratuites et sans complément d'information constructif. Toutes ces communications émanent d'Esprits éminemment supérieurs. Pourtant la teneur est loin d'être subliminale comme on pourrait s'y attendre. De plus aucun message, aucune instruction de nature élevée ; étonnant, car je pense que ce type d'Esprit doit se manifester que très rarement et uniquement dans le cas de missions spirituelles constructives et de haut niveau d'intérêt.
Plus loin, nouvelles découvertes : page 310, la phytothérapie spirite ? Je ne connaissais pas ! Et annotation des esprits : " Nous encourageons les expériences de balnéothérapie, déplorant simultanément le coût de ces nouvelles thérapies qui ne peuvent, en réalité, n'appartenir qu'à une certaine classe de vos sociétés. " au coût excessif de la balnéothérapie ? Alors là c'est du délire dans un livre des Esprits !
Dans la catégorie science, il y a des affirmations curieuses ou rigolotes, c'est selon :
Question : " Que pensez-vous du clonage ? " …Il y a atteinte à la matière périspritale et au désir vital, atteinte au désir moral et à la mission, atteinte au sens de la vie, au sens de l'incarnation. " Je ne suis pas convaincue qu'une manipulation génétique porte atteinte au périsprit. Un autre Esprit peut toujours intégrer cet autre corps, il n'y a que similitude au niveau de la matière. De plus, aucun mot sur le clonage d'organes qui me semble être très important pour l'avenir de l'humanité.
Plus loin, question : " Le four à micro-ondes peut-il être nocif pour notre santé ? "
Réponse : " Absolument. " Vive la cocotte minute !
Pour les additifs chimiques à l'agriculture, ils nous annoncent que " l'agriculture chimique est la source d'éléments cancérigènes " Merci, on s'en était aperçu. Ils nous conseillent l'usage du pendule et de magnétiser les semis et bien on n'est pas sorti de l'auberge si l'on a 200 hectares de semis à faire, préparez vos fluides, messieurs, il faut être de taille.
Nous passerons… et arrivons aux conseils qu'ils préconisent : une bonne éducation, introduire Victor Hugo, de bonnes notions d'histoire, du calcul mental et sans faute d'orthographe ; pour un livre des Esprits qui se veut réactualisé, ce n'est pas gagné !
En conclusion, cet ouvrage a l'avantage de vous faire réviser vos classiques et de développer votre discernement ; mais il est loin de flatter l'image du spirite et nous avons encore bien du pain sur la planche pour faire comprendre que le Spiritisme est une science autrement plus sérieuse et plus complète que ne l'aborde ce livre.
Allan Kardec avait écrit son " livre des Esprits " à l'aide de 50 cahiers contenant des communications de différents médiums et c'est ce qui lui a permis de faire ce livre. Il ne se contentait pas d'une réponse mais de plusieurs réponses, de divers médiums. Mais le Cercle de Nancy n'a pas eu la même démarche car ce nouveau discours ne tient pas la distance. Les thèmes abordés frôlent parfois le gag dans un livre consacré à la doctrine spirite, qui se veut être la nouvelle version, il en est très éloigné et souvent hors sujet. Si l'on fait abstraction des erreurs, identifiables à la première lecture, il n'apporte aucun enseignement supplémentaire mais bien au contraire laisse une impression d'un dossier mal ficelé, manquant de cohérence et surtout sujet à de nombreuses polémiques. D'où un manque de crédibilité qui ne peut que desservir la doctrine spirite ; cette même doctrine qui, rappelons le, demande à tout un chacun de vérifier, de construire sur des certitudes. On ne perçoit dans cet ouvrage aucune logique, aucun plan de construction. On est bien loin de la rigueur, des recoupements, des vérifications faites par Allan Kardec. Tout ce qui a fait la force, la puissance et la pérennité de l'ouvrage d'Allan sont absents de ce nouveau livre. La pierre angulaire manque de part les contradictions et le manque de logique. L'édifice ne peut tenir. Mais je suis confiante en l'aide spirituelle des frères et ce n'est pas ce recueil de communications qui fera ombrage à la doctrine spirite. La force du Spiritisme est bien présente et va en croissant et ce n'est pas cette erreur de parcours qui l'arrêtera, puisqu'il y a tant à faire…
Catherine et Maxence.

 

Merci pour votre aide - Nad - 28/04/2003

 

Bonjour,
Depuis plusieurs années, j'ai beaucoup d'Esprits se manifestent pour me demander de l'aide et je fais tout ce que je peux pour les aider à évoluer dans le monde astral. J'ai lu pratiquement tous les livres de Monsieur Kardec et je suis tout à fait d'accord avec lui à tous les points de vues, étant donné que j'en fais l'expérience tous les jours. Seulement ma vie se transforme gentiment en enfer car la demande ne cesse de grandir.
Je ressens de plus en plus leurs souffrances physiques et mentales surtout et je n'ai plus d'énergie pour mener à bien mes activités. J'ai perdu mon travail pour des raisons de santé et j'ai bien sûr des autres difficultés à cause de ces entités. Certaines sont heureuses de pouvoir se détacher de la matière et d'autres viennent pour essayer de me détruire car elles ne veulent pas que j'aide des âmes à entrer dans la lumière.
J'ai besoin d'aide et de conseils. Pour le moment, je suis en Angleterre comme par hasard, j'ai passe 4 jours à Edimbourg et en Ecosse, je commence à avoir les épaules très lourdes et je sais que je ne vais pas rentrer à la maison toute seule. Merci de m'aider à les aider. Nad.

Bonjour Nad,
Votre message me fait froid dans le dos. Comment accepter que certains esprits viennent pour vous détruire ! Comment accepter une vie d'enfer, des souffrances physiques, la perte d'emploi ! Il n'en est pas question comme il n'est pas question d'aide dans ces conditions.
Vos capacités médiumniques ne doivent pas vous faire oublier que c'est vous qui devez commander aux esprits inférieurs et non l'inverse.
Les conseils sont simples : arrêtez de fonctionner ainsi ! Vous devez vous protéger par la prière, la méditation, les lectures, vous devez faire appel à votre guide et aux esprits qui vous protègent et surtout envisager un fonctionnement en groupe avec d'autres médiums sérieux et expérimentés qui vous indiqueront comment procéder pour ne pas tomber dans des phénomènes d'obsession.
Dans l'immédiat, faites un break, occupez vos mains, faites des efforts physiques et surtout faites profiter votre famille et vos proches de vos belles qualités d'affection et de compassion. Vos épaules redeviendront légères. C'est votre force qui peut aider et non vos difficultés.
Bien à vous.
Michel.

 

Aidez-moi - Christelle- 15/04/2003

Bonjour,
Je m'appelle Christelle, je viens de découvrir votre site et je me suis dit que vous pouviez m'aider ; je vous explique quand j'étais petite, je descendais dans le salon de mes parents, la nuit, j'étais somnanbule mais chose étrange, je parlais à mes parents en anglais parfait et en arabe enfin ils croivent que c'était de l'arabe.
le lendemain, je ne me rapellais de rien ; maintenant, j'ai 24 ans et je ne parle aucune de ses langues mais chose bizarre par moment, je peux comprendre l'anglais à mon grand étonnement vu que je ne l'ai jamais appris : c'est comme si ça revenait de loin.
Il y a maintenant deux ans, j'ai perdu une amie de enfance, elle est décedée dans un accident de voiture ; on ne s'était pas revu depuis longtemps mais juste une semaine avant sa mort, je pensais à elle comme quoi il fallait que je la voie mais j'ai toujours reporté cela à plus tard et une semaine après j'apprenais sa mort.
Dès le lendemain, je sentais une présence dans mon studio mais ça ne me faisait pas peur je savais que c'était elle et je lui parlais.
Un mois après ma cousine m'a conseillé d'aller à un de vos centre à Herstal et là, une medium dont je ne sais pas le nom m'a parlé de mon amie et m'a donné un message de sa part comme quoi elle avait besoin de mon aide que je devais prier pour elle pour l'aider à partir, chose que j'ai faite et depuis plus rien. sauf depuis quelque temps, j'ai l'impression que mon amie veut me parler pourtant je n'ai constaté aucune manifestation de sa part mais je sais qu'elle est près de moi.
Pendant 2 ans, je ne l'ai plus senti à mes côtés mais maintenant je l'a ressent de plus en plus fort, est-ce possible ? Pourquoi après 2 ans ? Que dois-je faire ?
merci de m'aider.
Ps : Si la voyante se reconnaît, on ne sait jamais car elle m'avait demandé le nom de mon amie après la seance pour l'aider car mon amie était très mal. Mon amie s'appelait Sophie, elle était jeune et très jolie et désormais elle est près de son papa enfin j'espere car c'est ce qu'elle voulait.

Bonjour Christelle,
Tu relates, dans ton message deux étapes de ta vie, apparemment décorrélées et pourtant, tu le pressens, intimement liées.
Petite, tu étais somnambule et tu parlais des langues inconnues pour toi. Nous avons tous, en tant qu’être humain, un corps physique et aussi un corps fluidique que nous appelons périsprit. Ce corps fluidique nous le conservons intact après ce que nous appelons la mort. Ce périsprit est le siège de notre âme, de nos pensées et est la mémoire de tout notre vécu.
Lors de ton sommeil, ton âme tente de s’échapper de ton corps physique. Ton âme est liée à ton corps physique et ne peut s’en séparer complètement. Cependant elle peut s’en dégager. De ce fait, sa perception n’est plus amoindrie par cette matière qui compose ton corps et peut ainsi avoir une vision beaucoup plus étendue et notamment se revoir dans les vies antérieures, c’est ce qui explique que tu puisses parler des langues inconnues dans ta vie actuelle mais que tu as pratiquées dans d’autres vies passées.
En ce qui concerne la prémonition d'un décès, c'est un phénomène courant qui s'explique par deux possibilités. La première, ton esprit, comme je te l’ai dit précédemment, en s’éloignant de ton corps physique lors de ton sommeil, a vu le départ prochain de ton amie. A ton réveil tu en as gardé de façon diffuse le souvenir persistant. Pour la seconde possibilité, c'est l'intervention du guide spirituel : tout au long de notre vie terrestre, nous avons un esprit guide dont la mission est de nous suivre, de nous protéger et de nous conseiller par la pensée. Ce peut donc être un message que ton guide te donnait de façon intuitive. Ce qui est important, c'est que tu as prié pour ton amie.
En ce qui concerne le ressenti que tu as à nouveau de la présence de ton amie. Nous te mettons en garde : il faut une preuve pertinente pour confirmer qu'il s'agit bien d'elle. Nous vous conseillons de retourner dans le centre spirite afin de développer votre médiumnité.
Toute mon amitié.
Maxence.

 

 

Emotions fortes - Mumu - 05/04/2003

 

Bonjour,
Depuis ma plus tendre enfance je vois des ombres humaines que je n'arrive pas à expliquer. Lorsque je suis seule, j'ai l'impression qu'il y a des présences autour de moi ; parfois je subis des émotions fortes sans arriver à me l'expliquer.
Depuis mon 25eme anniversaire, c'est de plus en plus fréquent, parfois, je ressens les choses pour des personnes qui s'averent exactes car je le ressens avec mon coeur.
Pouvez vous me dire quel est mon probleme ? Et j'aimerai avoir une adresse sur Lyon d'un centre spirite ?

Bonjour,
Il existe dans la création un principe intelligent en dehors de la matière : c’est le monde des esprits qui sont les âmes des hommes dépouillés de leur enveloppe corporel et qui sont localisés dans l'espace universel.
Il y a donc tout un monde invisible au milieu duquel nous vivons et qui nous côtoie sans cesse. Certaines personnes, comme vous, ont des capacités médiumniques plus développées que d'autres, c'est-à-dire qu'elles ont la capacité d'interférer, de correspondre avec ce monde invisible. Les phénomènes que vous subissez sont naturels mais non maîtrisés dans votre cas.
D'autre part, avant notre naissance Dieu nous associe à un de ces êtres invisibles, mais de nature supérieure, notre guide spirituel ou ange gardien. Il nous est donné afin que nous puissions faire appel à lui dans les moments difficiles. Il nous apporte son soutien et son aide. Dans les moments de fortes émotions, appelez le et parlez-lui avec votre cœur, et également adressez une prière à Dieu.
Si vous le souhaitez , vous pouvez passer nous voir ou nous téléphoner, Bron étant une banlieue de Lyon.
Gilles.

 

Médium ou hystérie - Lily - 27/03/2003

Bonjour,
Je découvre à l'instant votre site,qui dédorde d'amour et de bonté. J'ai parcouru l'agora 2003 sans trouver réponse à mes interrogations. Dans ma famille,en fait, dans mes ancêtres féminins du coté maternel, il y a eu des phénomènes étranges tels qu'une arrière-arrière grand-mère soignant verrues et petits bobos par imposition des mains, ma tante sortant de son corps durant une grave maladie, et ma mère qui fit une NDE (le fameux tunnel tant médiatisé )suite à une intoxication au gaz dans son enfance. J'ai également, dans mon enfance, été témoin de vêtements appartenants à ma mère qui disparaissaient de nombreux mois pour réapparaitre à l'endroit où on les avait cherchés.
A présent, j'ai 24 ans et je vis depuis presque 6 mois des expériences étranges : presque chaque nuit, j'ai l'impression d'être épiée, mais sans avoir de sentation réelle de présence, plutôt en entendant des commentaires désagréables sur moi et mon ami. Jusqu'à entendre, une nuit où je me suis levée pour aller "au ptit coin", et que je cherchais à tâtons le sympatique rouleau, d'allonger le bras car il se trouvait plus loin que son emplacement habituel.
Bref, j'ai l'impression d'etre accompagnée à chaque instant la nuit. Depuis le début de l'année, j'entends chaque soir, jusqu'au moment où je tombe épuisée, une voix (d'homme) qui me dit de le laisser en paix, que ma voix le rend fou, qu'il va finir interné si cela ne cesse pas. Derrière sa voix j'entends aussi celle d'une femme près de lui, mais assourdie, comme si je l'entendais "par les oreilles" de l'autre personne, qui tente de comprendre et de l'apaiser. J'ai longtemps cru être folle, mais en février, je me suis confiée à ma cousine, et durant mon récit, il y a eu de nombreuses chutes de tension, d'images télé brouillée, qui n'ont cessé qu'en suppliant Dieu et en méditant sur la médaille de la Vierge que je portais au cou à ce moment. Par hasard en fait, car je ne suis pas catholique, mon ami me l'avait laissée durant son absence. Quelques minutes à peine après mon récit, j'ai entendu la voix qui me hante ,et au même moment ma cousine est tombée dans un profond sommeil, et je n'ai pas pû la réveiller.
Les bizarreries Edf se sont amplifiées, de chutes de tension en micro-coupures, d'abord dans son studio, ensuite dans tout l'hôtel, et enfin dans tout le quartier. J'ai entendu la musique de la fête patronale s'arrêter au fur et a mesure que mon angoisse augmentait. Tout s'est calmé avec de nombreuses prières, et je suis ensuite tombée épuisée une dizaine d'heures. Le même genre de phénomènes se sont reproduit presque tous les soirs depuis, en moins intenses.
J'ai peur d'être victime d'hallucinations, car même si ma cousine aété témoin du début de la soirée, je n'ai trouvé dans aucun site ou livre la mention de phénomènes électriques, à part les lampes qui s'allument ou s'éteignent.
Si jamais vous pensez comprendre ce qui se passe, soyez gentils de me répondre, ainsi que si vous connaissez quelqu'un de sérieux sur la Martinique qui puisse m'aider. Merci d'avance, j'ai vraiment besoin de votre aide.
Lily.

Bonjour Lily,
Votre arrière-arrière grand-mère avait le don de guérison. De nombreux témoignages prouvent que les NDE ne sont pas des phénomènes bizarres : de plus en plus de gens, entre la vie et la mort, en font l'expérience. En ce qui concerne la disparition des vêtements votre mère, ces faits vous concernant peu et étant trop anciens pour qu'il n'y ait ni imaginaire ni déformation dans vos souvenirs, je ne souhaite pas les commenter. Seuls les évènement que vous vivez en ce moment peuvent faire l'objet d'une réponse de ma part.
Si vous sentez des présences qui vous épient et que des problèmes électriques se produisent sans explication rationnelle, c'est peut-être le signe que vous avez de la médiumnité à effets physiques. Cette médiumnité n'a d'intérêt que parce qu'elle attire votre attention sur la vie dans l'au-delà. Il n'est pas recommandé de se satisfaire de ces manifestations qui sont l'action d'esprits peu évolués.
La connaissance du monde des esprits, la prise de conscience, la volonté, l'élévation de vos pensées et la prière quotidienne sont nécessaires pour stopper ces phénomènes et passer à une autre forme de communication plus subtile et donc provenant d'esprits plus élevés. Vous pouvez également prier pour ces esprits qui vous incommodent afin qu'ils vous laissent tranquille et qu'ils se tournent vers des occupations plus saines.
Pendant notre sommeil, nous sommes dans un état de réceptivité plus important. Il est donc judicieux de prier le soir et de demander à votre guide de vous accompagner ou de se faire remplacer par des bons esprits, de nuit comme de jour. Comme vous l'avez expérimenté, la prière fervente, sincère et régulière vous permettra de faire cesser ces accompagnements indésirables et de trouver un peu de sérénité, afin de prendre du recul par rapport à tous ces évènements insolites.
Si vous constatez que vous avez de la médiumnité, il est impératif de ne pas vous tourner vers la voyance, la magie noire, le vaudou, etc. pour éviter des inconvénients encore plus gênants que ceux que vous connaissez. A ma connaissance il n'y a pas de centre spirite aux Antilles. Pour mieux connaître ce monde invisible, la consultation de notre site Internet et la lecture de oeuvres d'Allan Kardec vous aidera : "le livre des esprits" (qui est la base indispensable de votre démarche), le livre des médiums, l'évangile selon le spiritisme, le ciel et l'enfer et les oeuvres de Léon Denis. Ensuite, Dieu mettra sur votre chemin les évènements et les personnes adéquats à votre engagement.
Je vous souhaite une bonne lecture et du courage pour effectuer un travail intérieur.
Joëlle.

 

 

Comprendre - Isabelle - 23/03/2003

Bonjour,
Avant tout merci à vous qui acceptez de nous consacrer du temps. Je m'appelle Isabelle, j'ai 34 ans. Je préfère vous dire honnêtement que je suis intriguée par les phénomènes paranormaux mais que, pour l'instant, je reste sceptique puisque mes 3 expériences avec des médiums se sont soldées par l'allègement de mon portefeuille et aucune réponse crédible.
Je me suis même faite plus ou moins engueuler parce que je posais des questions appelant une réponse précise ! Je ne veux pas rester sur ces échecs, j'ai envie et besoin de savoir.
Vous me semblez être une association sérieuse, c'est pourquoi je fais appel à vos compétences. J'ai lu différents livres traitant de la vie après la mort dont ceux d'Hélène Bouvier. Je veux y croire mais peut-être pourriez vous m'éclairer sur divers ressentis dont voici la description :
La première fois que j'ai ressenti quelque chose, j'avais 11 ans. Nous avions passé la journée chez mes grands parents. En fin d'après-midi, nous partons et mon grand père me dit, comme d'habitude « Adieu ». Jamais je n'avais été troublée qu'il dise « Adieu » au lieu de « au revoir » mais ce jour-là, j'ai eu besoin de lui répondre « non, au revoir » comme pour conjurer le sort. Il n'était pas malade ce jour-là, aucun signe ne pouvait laisser penser qu'il allait avoir une attaque cardiaque.
Je savais qu'il allait mourir, je ne peux expliquer pourquoi, je le savais c'est tout. Il est mort dans la nuit. J'ai appris par la suite que dans sa jeunesse, il faisait tourner les tables de manière sérieuse et qu'il avait des résultats. A-t-il voulut me prévenir ? Le savait-il lui aussi ?
Je l'adorais et sa mort m'a vraiment affecté, m'affecte encore, car j'ai toujours mal quand je pense à lui. On dit que la douleur s'efface, ce n'est pas vrai.
Pour son enterrement, à l'église, je ne me sentais pas triste, comme étrangère ou coupée de ce qu'il se passait autour de moi. Je savais qu'il était bien, enfin bien, soulagé de ses douleurs terrestres. Je suis « redescendue » lorsque j'ai vu mon cousin pleurer à chaudes larmes.
Pendant plusieurs années, je suis allée sur sa tombe pour simplement lui parler jusqu'à ce que je lise (je ne sais plus où) que les morts n'aiment pas que l'on aille sur leur tombe. Alors je lui parle n'importe où, n'importe quand mais je n'ai pas le sentiment qu'il m'entend.
Quelques phénomènes que je n'explique pas : Un jour, voulant déplacer un meuble trop lourd, je m'énerve à essayer de bouger ce meuble, je me mets en colère et je lui crie de m'aider. J'ai déplacé le meuble d'une seule main, tellement facilement. Grâce à l'adrénaline de ma colère ou était ce lui ? Pour le remettre en place, j'ai dû faire appel à mon ami, impossible de le déplacer seule.
Une fois, mon radio réveil s'est mis en marche tout seul alors que je pensais à lui. Et j'ai tout vérifié. Il n'y avait aucune raison rationnelle pour qu'il se mette en marche tout seul (alarme programmée à une autre heure, pas de faux contacts à l'intérieur ni de fil dénudé.). J'ai eu peur.
Voilà maintenant 2 ou 3 ans que je « vois » des images.
Cela se passe quand je suis en phase de début de sommeil, quand on est encore à la limite entre la conscience et l'inconscience. Je vois des images à l'intérieur de mes yeux. Mais je ne sais pas si mon imagination est capable de générer cela ou si c'est autre chose. D'autant que je ne sais interpréter ce que je vois.
La dernière vision qui m'a beaucoup marqué : Je précise que je ne savais pas que la navette spatiale américaine allait partir pour une mission.
Je l'ai vue décoller du pas de tir, s'éléver, exploser. Le lendemain aux infos, j'apprends que la navette va partir, je suis livide. Elle décolle sans aucun problème, je me sens vraiment soulagée.
Et patatras, quelques jours après lors de sa phase de retour, elle explose avec 7 personnes à bord.
Une autre qui remonte à environ 3 ans
L'histoire de la disparition de la petite Marion d'Agen me touche. Étant mère, je comprends la détresse de ses parents, la douleur qu'il peuvent ressentir chaque jour qui passe. La douleur de ne pas savoir ce qui s'est passé. Alors un soir j'ai appelé Marion. J'ai vu une petite fille dans une pièce mansardée. Je lui ai demandé d'aller à la fenêtre et de me faire voir ce qu'elle voyait à travers ses yeux. C'était la nuit, j'ai vu une ville de taille moyenne, comme si la maison ou l'immeuble se situait au-dessus de cette ville ou sur une colline. Impossible d'identifier cette ville
Imagination ? Je n'ai jamais osé en parler à personne vu que ses parents ont été contactés par nombre de voyants qui n'ont toujours donné que de fausses informations et que je ne veux pas en rajouter.
Je ne sais que penser, j'ai toujours eu beaucoup d'imagination. Est-ce que je ne génère pas moi-même ces images, ces visions ? Même si je suis totalement ouverte à la croyance en l'au-delà, je reste assez rationnelle et j'ai besoin de « preuves concrètes » que je n'ai jamais encore eues.
Je vous remercie de m'avoir lue et vous souhaite une excellente journée. Cordialement.
Isabelle.

Bonjour Isabelle,
En tout premier lieu, j'aimerais avant de répondre à votre message, vous rappeler qu'est-ce que la médiumnité : c'est une faculté (et non un don) qui permet à l'homme d'être le trait d'union entre le monde spirituel (des esprits) et l'humanité (des hommes).
Ces 2 mondes on toujours coexistés depuis toujours, monde visible et invisible, conjointement.....
Le mot don est trop souvent impliqué dans le langage usuel, une faculté "supérieure" donnant un ascendant ou une supériorité envers autrui, ce qui n'est pas le cas !!! Combien de médiums, se sont révélés perdre leur "don" durant leur vie après avoir longuement abusé de celui-ci en mal.
L'évolution morale du médium doit aller de pair avec la pratique de cette faculté. Le paiement de séance va à l'encontre du but de la médiumnité. Dieu l'a donné à chacun, c'est pour notre évolution et l'aide de notre prochain, pour que la communication soit faite par l'entremise d'un "messager" qu'est un médium. On ne peut faire payer ce que l'on nous a donné !!
Voila en tout premier lieu ce que je voulais vous dire, pour que vous compreniez bien que les bons esprits se communiquent prioritairement par le biais de médiums ou le désintéressement et l'amour de l'autre et de son prochain est prioritaire. L'argent ne peut être le moyen d'attirer a soi des esprits très élevés.
Bien sûr, cela ne veut pas dire que tous les médiums qui font payer ont tous des messages obligatoirement faux, mais il est vrai que l'appât de l'argent ou les motivation personnelles du médium influencent sur le type d'esprit qui viendrait se communiquer par son entremise. C'est pour cela qu'il existe de grands médiums (de par leur facultés et leur aspirations spirituelles) jusqu'à de pâles falsificateurs qui se font passer pour tel, et donnent une image fausse et dénaturée de la totalité du phénomènes et de la médiumnité en général.
A contrario de ce que l'on pourrait penser, pour être un bon médium, il ne faut pas être "illuminé", mais bel et bien rationnel et savoir examiner les éléments d'une façon claire et concise. Tout a un sens précis dans la vie, en ce qui concerne l'au-delà, il en va de même. Les esprits ne sont que les âmes des hommes désincarnés.
Comme vous me l'avais décrit dans votre message, vous avez des images, des visions à votre coucher, des visions ou ressentis prémonitoires... vous définissez bien là, certaines caractéristique de forme de médiumnité. Cela est certain. Par contre il est vrai que lorsque la médiumnité "s'installe ", ou n'est pas encore suffisamment "travaillée", il est difficile de définir quand cela vient de l'imaginaire, où, si ce sont de réelles visions. Il y a toujours un peu une part de soi (d'animisme) et un peu d'un esprit (médiumnité) qui agit. L'expérience et le travail aident à faire le tri au fur et à mesure du temps.
En ce qui concerne, l'histoire de votre meuble, je pense plutôt que cela est dû à votre adrénaline.
En revanche, concernant le radio-réveil, c'est différent. Vous disiez que vous aviez le sentiment qu'il ne vous entendez pas, il vous a prouvé le contraire, c'est ce qu'on appele un "signe", une façon de vous faire voir qu'il est bien là, malgré le sentiment que vos paroles étaient vaines. Et vous dites que vous n'avez pas de preuves concrètes !!
Les esprits se communiquent toujours que par des clin d'oeil d'événements, des signes, des intuitions... tous des événements qui sont subtils et si l'on n'y prête pas attention, évidemment, à la fin de notre vie, on n'aura rien vu !! et pourtant. A soi d'être attentif et réceptif à ses intuitions.
Lorsque vous lui parlez et que c'est votre coeur qui s'exprime, vous faites ni plus ni moins q'une prière, et c'est ce qui permet aux 2 mondes de ne pas couper le contact.
Je voudrais aussi vous enlever une pensée éronnée, Vous dites que les morts n'aiment pas qu'on aille sur leur tombe, mais les esprits désincarnées, se moquent bien du devenir de leur corps physique après leur "départ", c'est comme un bleu de travail que l'on pose après une longue journée de travail. L'être n'est pas dans l'apparence, mais dans le spirituel et celui-ci ne se voit pas. L'être humain a besoin de fixer son attention sur quelque chose de physique, donc l'on va au cimetière. Les esprits vont ou les gens qu'ils aiment sont ! Ce n'est pas là-bas que vous le retrouverez, mais ils sont souvent à vos côtés pour vous aider au quotidien. Lisez le livre des esprits, et tout sera plus clair pour vous.

Je vous conseille donc, un des livre les plus riche en explications, sur le monde des esprits, sur son rôle, sur le sens de chaque chose que nous vivons, sur la vie après la mort et notre devenir..... Il se nomme : "Le livre des esprits" d'Allan Kardec.
Ce livre est le résultat de communications d'esprits (sur des multiples médiums,) qui ont étés référencées en questions/réponses.
Pour une personne qui s'intéresse aussi à la vie après la mort, vous aurez toutes les questions que vous vous posez.
Je vous le conseille pour une meilleur compréhension de tout cela. Il est également disponible sur notre site en téléchargement gratuit.
Que Dieu vous accompagne sur votre chemin.
Fraternellement
Christophe.

 

 

Besoin d'aide - Emilie - 13/03/2003

 

Bonjour,
Depuis ma plus tendre enfance, il m'arrive des choses assez bizarres qui, parfois effrayent mon entourage comme répondre aux questions avant qu'elles ne soit posées, savoir quand le téléphone va sonner ou qui va appeller... et depuis quelques semaines, j'ai la détestable impression d'être épiée.
Hier, deux de mes amies et moi cherchions un de mes livres dans mon casier, nous ne l'avons pas trouvé et ce matin, comme par miracle, il était là, dans le casier. Comme ça et de plus en plus souvent mes affaires changent de place. J'entends des voix, je voix des "choses" qui ne sont pas là...
J'aimerai comprendre. Merci de m'aider.

Comme beaucoup de personnes vous avez certainement de la médiumnité qui vous donne la capacité de ressentir et de correspondre avec le monde invisible qui nous entoure.
Ce monde comme le notre n'est pas habité que par des esprits parfaits. Certains sont facétieux et ils deviennent des hôtes encombrants. Ils se manifestent par leur présence, des voix que l'on entend ou la possibilité de subtiliser à notre attention pendant quelques instants des objets nous faisant croire qu'ils ont disparu.
Ne vous inquiétez pas , ils vous perturbent mais ne sont pas méchants.
Ne prêtez pas attention à ces phénomènes et ne donnez aucune importance à ces esprits.
Priez Dieu sincèrement pour qu'il vous aide, appelez votre guide et intéressez vous à la doctrine spirite, dans un premier temps, par la lecture du livre des esprits.
Gilles

 

Une ombre - Dany - 08/03/2003

Bonjour,
Je n'avais que 14 ans lorsque l'histoire de deux petits amours tués avec cruauté m'avait bouleversé. Après un an, j'ai eu le flash d'un de ces enfants et je me suis retourné et j'ai vu une ombre noire passé à toute vitesse. Est-ce que c'était bien l'esprit de cette enfant et puis je n'ai plus arrêté de rêver d'eux, elles me montraient des choses et me montrent encore des choses, c'est tellement horrible. Comment peut-on faire cela à des enfants ?
Et depuis quelque temps quand je suis en classe et que je regarde le professeur, je vois des couleurs autour de sa tête surtout du bleu ou alors des formes de gens près d'eux, des fois la forme est assise, mais je la distingue mal ; on dirait même qu'elle avance vers moi,cela est très bizarre.
Merci d'avance.

Bonjour,
Les manifestations que vous décrivez sont liées à votre médiumnité.
Ces ressentis doivent probablement être désagréables et perturbants, aussi, je vous conseille de prier Dieu et de demander de l'aide à votre guide spirituel afin qu'ils cessent.
D'autre part je vous conseille de lire "le livre des esprits" disponible en téléchargement gratuit sur notre site afin d' avoir une vision claire du monde spirituel.
Enfin, il est impossible de confirmer ou d'infirmer le fait que l'ombre noire que vous avez vue était l'esprit de l'un des enfants.
David.

 

Médium - Marine - 02/03/2003

 

Bonjour,
Le fait d'être médium est-il une récompense ou une punition karmique ?

Ma sœur, être médium n’est ni un privilège ni une marque du destin. Nous sommes tous conseillés sur notre chemin de vie par notre Guide spirituel. Nous recevons tous, au cours de notre vie terrestre, des messages pour nous aider à la croisée des chemins. Mais bien peu les entendent et, parmi ceux qui entendent, peu les écoutent. Être médium c’est s’engager dans la spiritualité ; être médium, c’est vouloir se diriger vers la lumière de Dieu, c’est vouloir progresser, c’est se mettre au service des bons Esprits pour aider ses frères et sœurs. Le médium est un ouvrier, un relais, un outil. Ses capacités médiumniques évoluent au cours du temps et vont de pair avec son évolution spirituelle.
C’est lorsqu’il est prêt, lorsque son cœur est à l’écoute et a soif de cette progression que sa médiumnité va se développer. D’aucuns la possèdent nativement, dès leur plus jeune age, mais c’est, dans ce cas, un héritage d’une vie antérieure.
En tout état de cause, c’est toujours à nous de faire le premier pas. Nous recevons alors, de l’au-delà, l’aide qui nous est nécessaire. Notre médiumnité peut prendre une multitude de facettes. Avez-vous lu le livre des Médiums d’Allan KARDEC ? Mais si être médium c’est recevoir, être médium c’est aussi donner. Donner avec son cœur, donner avec joie, donner avec amour sans rien attendre en retour. C’est être les témoins vivants de l’amour de Dieu. Mais, me direz-vous, l’amour de Dieu c’est quoi ? je vous propose de lire un message reçu au centre le 15 MARS 1986 :
"On m'a demandé de dire en quelques mots mais d'une manière assez précise l'explication de mes recherches.
Quand j'ai quitté mon corps, j'étais plein d'idées concernant la création, le sens de la vie, les différences qui pouvaient exister entre nous et la vie humaine. J'avais des idées sur l'intelligence, sur le savoir, sur la connaissance, j'étais ce que l'on appelle un universitaire brillant. Mais, j'ai eu quelques désillusions en arrivant dans ce monde. Je me suis rendu compte très rapidement que je ne connaissais rien ; toute la vraie valeur des choses m'avait échappé, tout ce qui rend fort de l'intérieur, je l'avais ignoré toute une vie, Et pourtant, j'avais étudié, mais l'essentiel, le plus simple, ce que je ne pouvais ou ne voulais pas voir m'avait complètement échappé. Je ne voulais pas voir parce que je trouvais cela élémentaire.
Mes chers frères et sœurs, ce mot va peut-être vous étonner mais je l'ai appris depuis, ce que j'avais complètement ignoré se résume en un mot, parce que ce mot irradie dans tout l'univers, parce que ce mot contient toute la force énergétique connue et inconnue, parce que ce mot est toute la connaissance, depuis le plus bas jusqu'au plus haut de tout ce qui existe et qui vit.
Ce mot, c'est l'amour, Quand j'ai voulu en savoir plus, on m'a enseigné ici la force enfermée dans ce mot amour……..
….. Alors je vais essayer de vous le dire, c'est la forme énergétique la plus incommensurable qui soit ; c'est elle, c'est en elle et c'est par elle que tout existe ici, se fabrique, se fait se défait toutes les formes d'énergies possible guidées par l'esprit supérieur, enfantées par l'esprit supérieur, dirigées par l'esprit supérieur. Je n'ai pu apercevoir qu'une faible parcelle de cette infinie énergie. Ce que je peux vous dire c'est que rien n'est fait pour rien, tout a la forme de l'intelligence et du don, tout passe par le don et l'intelligence, la connaissance ne prime pas la foi mais dans ce domaine, il est nécessaire d'avoir les deux éléments pour tout comprendre.
Combien de nos vies seront nécessaires à nous tous, pour arriver à assimiler ces choses. Mais il y a une leçon à tirer par la simplicité même de votre cœur, par l'humilité de vos pensées pour percevoir ces choses que moi je n'ai pas pu percevoir. Ce que je peux vous dire aussi c'est que vous êtes prêts de comprendre tout cela. Ce que vous allez recevoir je le vois, vous ne le garderez pas pour vous. …….."
Mais le chemin du médium est souvent pavé d’embûches. Le médium doit rester vigilent, logique, modeste et humble, pour accomplir sa mission, car les pièges sont nombreux. Je vous propose deux autres communications reçues au centre :
"Chères Sœurs, chers Frères,
Quand on est médium, cela ne consiste pas seulement à donner de beaux messages, de se sentir bien et de s'enorgueillir ; le travail d'un médium peut être aussi très pénible. Quand il y a des esprits qui souffrent et qui viennent, le travail des médiums est celui de les aider, de les calmer, de leur faire comprendre ce qu'ils doivent faire pour avancer. Naturellement, il est plus agréable d'obtenir de beaux messages, sans difficulté. Ce genre de désir n'est pas spirite.
La charité, c'est autre chose. Elle consiste à aider les autres, même si cela doit vous faire marcher dans la boue, et bien c'est dans la boue que vous devez aller pour en sortir ceux qui y sont. C'est très bien de comprendre cela pour éviter de vous enorgueillir de ce que vous faites afin de rester toujours dans la bonne voie et réaliser que le travail du médium n'est pas un travail pour lui-même, mais un travail pour les autres.
Je vous donne tout mon amour et je veux que vous ressentiez cette paix qui tente de descendre dans vos cœurs et qui émane de tous les Frères spirituels qui sont ici si nombreux. Soyez en paix." 29 avril 1995.
"Le travail du médium est une lutte permanente sur soi-même. Travail de perfectionnement, vertu de discernement et de la logique de la raison. A aucun moment de son existence terrestre, le médium ne doit cesser de se perfectionner. Sa mission est noble, sacrée par la mission dont la divinité l'a investie. Que chacun de ceux qui sont appelés à faire et accomplir cette mission ne s'attendent pas à des lauriers sur cette terre. Militants ici-bas, triomphants au-delà." Jean de la lumière, guide du centre.
Voyez , Marine, chacun d’entre nous peut devenir médium s’il est prêt à s’engager sur le bon chemin.
Avec toute mon amitié
Maxence

 

La télépathie - Davy - 28/02/2003

 

Bonjour,
Cela faisait déjà un mois que je m'étais aperçu que j'entendais des voix, c'était au mois d'Août 2002, j'étais en voiture avec un pote et celui-ci roulait assez vite. C'est alors que je me suis concentré et que je lui ai parlé par télépathie, je lui ai dis : " Va moins vite". Il a ralenti pendant 30 secondes puis a réaccéléré. Le lendemain j'ai essayé de lui en parler mais il a esquivé le sujet en me disant d'arrêter mes trucs (je me suis rendu compte beaucoup plus tard que lorsque je parle par télépathie à une personne celle-ci m'entend parler normalement mais dans sa tête,c'est à dire qu'elle est la seule à entendre). Ensuite je n'ai plus essayé de lui en reparler. A ce moment où j'étais presque persuadé d'être télépathe, je décidai de m'informer sur internet. Je trouvai sur un site que les télépathes lisaient aussi dans les pensées ce qui expliquait les voix.
Ensuite j'ai eu d'autres expériences de télépathies mais toujours avec des personnes que je pensais digne de confiance et surtout de comprendre. Mais aucune n'a vraiment osé m'en parler, j'ai pourtant envoyé à un très bon pote une lettre lui énumérant tous ces phénomènes dont certains ont eu lieu avec lui, il n'a pas nié mais à juste écrit:" les Bretons me surprendront toujours".
Je cherchais toujours à comprendre tous ces phénomènes, c'est pourquoi je suis allé dans une librairie au rayon ésotérisme. Là, j'ai pris une vue d'ensemble du rayon, alors que je ne croyais pas spécialement aux esprits mes yeux tombèrent sur le Livre des Esprits d'Allan Kardec. Je ne connaissais pas la doctrine spirite auparavant, je l'ai pris sans vraiment savoir de quoi il parlait et pourtant ce livre m'a expliqué beaucoup de choses, j'avais aussi plein de raisons d'y croire. C'est pourquoi je vous demande : comment je dois faire pour en parler à mes proches car je veux en parler tout court mais aussi parce que je veux leur parler du spiritisme, de tout ce qui en découle ?
Merci.

Bonjour Davy,
Bien entendu la télépathie existe comme d'autres possibilités : médiumnité, prémonitions, et il semble que tu possèdes ce don.
D'où le tiens-tu ? Peut-être un reliquat d'une vie antérieure ou une possibilité qui t'est donnée pour te permettre une prise de conscience.
Le problème est de savoir ce que tu vas en faire. Le fanfaron ou le tout puissant ? Le gourou, le sorcier ou un spirite sincère et convaincu ? Pourquoi veux-tu en parler à tout prix autour de toi alors que toi tu ne sais et ne maîtrises que peu de choses ?
Le spiritisme ce n'est pas uniquement l'exploitation de dons paranormaux mais bien plus une philosophie, un mode de vie qu'il faut connaître et pratiquer. Il faut tout d'abord remercier Dieu pour tout ce qu'Il nous a donné, par la prière quotidienne, ensuite il faut approfondir par la lecture et la méditation les œuvres spirites surtout celles d'Allan Kardec et ensuite, ensuite seulement, essayer de développer nos dons par un apprentissage effectué en groupe sous la conduite de personnes sérieuses et expérimentées. Si tu fais ainsi tu ne seras pas déçu et tu pourras influencer tes proches du fait de l'amélioration de tes capacités vibratoires. Je te conseillerais de te rendre dans un Centre spirite.
N'oublies pas tu es là pour progresser, non pour te faire admirer ou remarquer.
Les bretons vont de l'avant !
Bon vent.
Michel.

 

Mauvais Esprits - Frédérique - 28/02/2003

 

Bonjour,
Un grand merci à David pour sa réponse à mes questions. Cela m'a permis de clarifier les choses par rapport aux rituels dont on nous assomme à travers les livres et les objets (bougies, pierres, sel ou autres grigris) que l'on trouve dans les magasins dits "ésotériques" et autres et qui font largement leur fortune.
Comme j'en conclue : les marchands, auteurs de livres etc...utilisent la crédulité des gens dont les Esprits farceurs aussi se moquent. J'ai donc noté comme je le supposais que seule la prière offre une bonne protection et qu'un être équilibré serein positif et pur ne peut nullement être inquiété par ces "bas-esprits".
Est-ce que vous magnétisez dans votre centre ou bien avez-vous des adresses de personnes qui magnétisent dans la région de Haute-Savoie /Genève ou bien faut-il s'adresser à un prêtre exorciseur ? Juste au cas où je rencontrerais une personne obsédée par un mauvais Esprit ou à titre préventif pour moi-même ?
Par ailleurs, les personnes (jeunes ou adultes n'étant pas malades, ni ne prenant des substances toxiques ou alcool) mais distraites, ne pouvant se concentrer, un peu étourdies ratant des occasions ou des examens un peu ralenties dans la vie et pensant tout simplement être contrariées par des évènements extérieurs en prétendant toujours avoir la "poisse" seraient elles susceptibles d'être influencées ou squattées par ce genre d'esprit contrariant ? Comment les renforcer et comment tout d'abord le savoir et poser le diagnostic ?
Encore merci à tous !
Frédérique

Bonjour Frédérique,
En effet, nous magnétisons lors de nos séances d'aide spirituelle.
Les personnes que vous décrivez peuvent éventuellement être la cible d'Esprits obsesseurs mais les évènements de leur vie terrestre sont peut-être des épreuves choisies par elles avant leur incarnation.
Dans les deux cas, il est possible de les magnétiser (en cas de besoin sérieux) pour leur donner du fluide et détecter d'éventuels mauvais Esprits.
Mais nous ne pouvons que conseiller aux personnes en difficulté de demander l'aide de leur guide et de prier pour supporter leurs épreuves, éloigner les mauvais Esprits et se défaire de leurs défauts constituant les plaies de l'âme qui sont autant de portes ouvertes à ces Esprits.
Fraternellement,
David.

 

Ecriture poétique - Jo - 25/02/2003

Bonjour,
J'ai une question très bizarre à vous poser. J'écris souvent pour mon bon plaisir ; mais parfois lors d'un événement spéciale : mortalité, célébration, je me metà écrire mais c'est comme si ce n'est pas moi qui me dictait les phrases. C'est très beau et très touchant mais qui peut me faire écrire des choses aussi belles.
Anecdote : il y a plusieurs années, une jeune fille avec qui je travaillais est décédé d'une maladie. Puis deux jours après sa mort, j'ai écris un poème que je devais le remettre à ses parents, ce que j'ai fais naturellement, c'est comme si c'est elle qui me le dictait ?
J'aimerais comprendre ces choses.

Bonjour Jo,
Il semblerait que comme vous me l'avez décrit vous ayez des facultés médiumniques développées.
Pour se faire, les Esprits qui se communiquent à vous par le biais de messages lors d'événements particuliers utilisent vos qualités non seulement de médium mais également celle d'une prédisposition à l'écriture.
Sachant que lors de ces événements vous êtes affectés de près ou de loin, l'Esprit qui se communique est attiré par votre tendance à vous émouvoir, c'est un lien qu'il a avec vous, puisque les esprits sont attirés par les médiums de mêmes affinités.
J'espère avoir répondu au mieux à vos questions,
Fraternellement,
Sophie.

 

 

Les cauchemars sont-ils dus aux mauvais Esprits - Stéphane - 24/02/2003

Bonjour,
J'ai presque 17 ans. Je m'intéresse au spiritisme depuis peu et une question me "tourmente". Si j'ai bien compris lorsque l'on rêve, notre esprit peut rentrer en contact avec divers Esprits.
Ma question est donc : les cauchemards sont-ils causés par des Esprits du bas-astral ?
Une deuxième question : si l'on veut rentrer en contact avec son "ange gardien", vous conseillez de prier. Mais vaut-il mieux laisser parler ses sentiments ou y a-t-il une marche à suivre ?
Merci d'avance.

Bonjour Stéphane,
Pour répondre à votre première question et comme vous l'avez bien compris effectivement lorsque nous dormons nous sommes amenés à retrouver le monde des Esprits.
Cependant, nous pouvons rencontrer toute sorte d'Esprits avec la plupart du temps des rencontres avec des Esprits peu élevés sachant que ceux-ci sont encore rattachés à la matière, c'est à dire à notre terre.
C'est pour cela que nous avons plus de " chance " de rencontrer ce type d'esprit, et ces rencontres peuvent provoquer ce que l'on appelle des cauchemars. Mais il faut préciser que les cauchemars ne sont pas dus forcément à ces rencontres mais également ce peut être des tourments de notre vie de tous les jours qui ne sont pas résolus. Le spiritisme n'explique pas à lui seul ce fait.
Néanmoins, afin d'éviter tout contact désagréable durant la nuit il est nécessaire d'effectuer une prière avant de s'endormir en l'occurrence à votre guide afin qu'il vous protège durant votre sommeil.
Concernant votre deuxième question et comme je viens de vous le préciser vous pourrez rentrer en contact avec votre guide par la prière et il sera d'autant plus réceptif si vous laissez parler votre cœur comme lorsque vous parlez de " laisser parler ses sentiments ".
Hormis cela, il n'y a pas de marche à suivre, le contact par la prière avec votre guide se fera plus intensément plus vous mettrez du cœur dans votre prière et vous verrez vous ressentirez le besoin de le faire plus souvent car vous observerez un bien être, mais ne vous attendez pas à un contact direct avec votre guide, il se fera tout simplement dans votre vie de tous les jours, vous vous sentirez guidé dans la voie de la spiritualité, j'entends dans la voie de la vérité, celle de Dieu.
Fraternellement,
Sophie.

 

 

Prise de contact - Voune - 24/02/2003

Bonjour,
Quant je parle prise de contact, c'est à vous centre spirite que je m'adresse. En effet depuis ma petite enfance j'ai toujours été plus qu'attirée par ce que la norme qualifie de paranormal malgré que je n'aime pas ce mot.
Je pratique depuis presque 10 ans, j'en ai 24 et on peut dire que j'ai fait mon apprentissage toute seule, à la base avec une amie montrant aussi une grande sensibilité. Conforté par énormement de lectures plus ou moins bonnes, dans lesquelles j'ai fait le tri et formée ma propre expérience, qui n'a pas été influencée, vous diriez guidée, par une quelquonque doctrine pré-formaté ; ce qui ne veut pas dire que je ne souhaite pas confronter mes expériences avec vous, ni accepter vos conseils.



J'ai appris à vivre avec des manifestations pas toujours expliquables autour de moi, à ne pas en avoir peur même si certaines choses me troublent encore .Ces derniers mois, un Esprit (je me suis aussi demandée si ça ne pouvait pas être une personne en projection astral ?) s'est mis à me "faire l'amour" durant les moments entre le sommeil et la veille mais aussi parfois lorsque j'étais parfaitement réveillée. La sensation de touché, de chaleur était hallucinante, je ne l'avoue pas fièrement mais je n'ai jamais tentée de m'y opposer ; cela n'avait jamais été dans les habitudes de mon "guide", je ne suis toujours pas sûre que c'est lui même si je sais qu'il m'aime presque comme un amoureux vivant.
J'espère ne pas vous avoir choqué mais je voudrais avoir votre avis( même si je trouve que vous devriez parler un peu plus au conditionel).

Bonjour,
Vous ressentez, vous percevez depuis fort longtemps les vibrations du monde spirituel. Vous vous êtes personnellement investie dans une recherche, une quête de compréhension, un désir de savoir. Votre démarche est tout à fait louable et cette initiative est le garant d'un déterminisme, d'une volonté d'investissement personnel.
Cependant sachez que le monde spirituel est peuplé d'embûches.
Vous avez beaucoup lu et vous avez trié. Trier oui, mais selon quels critères et en vertu de quoi ?
On ne peut être à la fois juge et partie, et dans le monde fluidique des Esprits, il est nécessaire dès les premiers pas d'avoir du discernement, sinon comment savoir que le chemin emprunté est le bon. Le monde des Esprits ne peut être qu'un immense mirage, une coupe remplie de miel, une musique irrésistible derrière lesquels se cachent souvent des Esprits qui aiment s'amuser. Votre expérience en est la preuve flagrante. Ne voyez- vous pas ma soeur que vos ressentis, votre interprétation, ne sont que fantasmes et illusion. Pensez-vous qu'un Esprit élevé, comme celui de votre Guide, puisse un seul instant s'intéresser aux choses matérielles et davantage encore à la sensualité ? Réfléchissez. Prenez un peu de recul et décidez une bonne fois pour toute, mais une décision ferme, de ne plus être le jouet de telles manipulations.
Votre engagement sur la voie de la spiritualité doit être libre et sans contrainte. Vous devez, et ceci est la base du spiritisme, toujours conserver votre libre arbitre. Dans le cas présent, vous ne l'avez pas et personne à vos côtés ne peut vous tendre un miroir et vous montrer votre erreur de jugement. Le spiritisme est un choix, une volonté de progresser spirituellement. Mais seul, on ne peut qu'aller et tomber dans le premier piège tendu. Vous devez toujours être accompagné par d'autres médiums qui seront à même de vous tendre la main dès que vous vous égarez. On ne chemine jamais seul quand on veut appréhender les vraies valeurs vers lesquelles Dieu veut nous conduire.
Alors réveillez-vous, sortez de ce monde imaginaire que l'on vous fait entrevoir dans votre esprit, ce monde n'existe pas. Des frères et soeurs spirites peuvent vous aider dans ce sens mais c'est à vous de faire le premier pas et de montrer ainsi votre détermination pour vous tourner vers la vraie lumière de Dieu.
Bien fraternellement,
Maxence.

 

 

Régression - Linda - 19/02/2003

Bonjour,
Tout d'abord, je ne vais pas faire original, bravo pour la qualité de votre site ainsi que pour la qualité de vos réponses apportées à chacun.
Je suis depuis longtemps intéressée par la réincarnation et je ressens fortement le besoin d'en savoir un peu plus sur mes vies antérieures. Je suis consciente de ce que cela peut avoir de dangereux mais je pense que je m'y suis bien préparée. Surtout je mêne une vie très équilibrée, et je crois avoir assez de force pour analyser et mettre à profit les réminiscences qui pourraient de nouveau surgir. D'autre part, je suis assez obsédée par la mort, et j'espère que je pourrais m'en faire une autre idée en sachant que la séparation qui intervient à ce moment là n'est pas forcément définitive.
Pour cette raison, je souhaiterais savoir vers qui je dois me diriger pour avoir l'occasion de faire ce genre d'expérience. Je vous remercie d'avance de l'aide que vous voudrez bien m'apporter.
Sincèrement.

Vous vous dites obsédée par la mort, et vous pensez qu'en savoir plus sur vos vies antérieures vous permettra de vous en faire une autre idée.
La connaissance de vos vies antérieures n'est pas nécessaire pour comprendre ce qu'est la séparation du corps et de l'esprit.
Si elles nous sont révélées par la grâce Divine c'est aussi pour nous faire prendre conscience de ce que nous avons été afin de ne pas renouveler les mêmes erreurs.
Pour mieux vous connaître vous pouvez également interroger votre conscience chaque jour pour savoir ce qu'il y a à réformer en vous. La connaissance de soi même est la clé de l'amélioration individuelle.
Mais si c'est la peur de la mort qui vous guide , il vous faut d'abord comprendre ce qu'est vraiment le monde des esprits par l'étude de la doctrine spirite, et progresser patiemment sur le chemin de la compréhension.
Votre obsession laissera la place à la confiance et vous comprendrez ce qu'est la véritable vie, la vie spirituelle.
Gilles

 

 

Spiritisme et Christianisme - Pierre-Etienne - 17/02/2003

Bonjour,
Voilà, je suis spirite depuis quelques années car je trouve cette doctrine merveilleuse et elle m'a beaucoup apporté lors d'une difficile période de mon existence.Mais depuis quelques temps, je me pose une question.
Voilà, un peu partout si l'on fait des recherches, on peut voir que le Spiritisme, finalement est une doctrine chrétienne. On avance cela en se basant sur le fait que Kardec a écrit les trois livres qui sont : "L'Evangile selon le Spiritisme", "Le Ciel et l'Enfer" et "La Genèse".
Seulement, ces ouvrages furent écrits pour répondre aux interrogations de personnes catholiques découvrant le Spiritisme et qui se posaient beaucoup de questions en raison des contradictions entre le Spiritisme et certains dogmes catholiques. Ils voulaient bien adhérer à la doctrine spirite sans renoncer à leurs convictions religieuses. Ces trois livres ne sont donc qu'à l'usage des chrétiens et non aux autres confessions.
De plus, si on lit bien "Le Livre des Esprits" ainsi que "Le Livre des Médiums", il n'est nullement fait mention de christiannisme. On aborde certains aspects des religions sans jamais en citer une. Et tout cela car une des vocations premières du Spiritisme est de rassembler les peuples. Hors, comment rassembler si on se place dans un camp plus que l'autre ?
Autrement dit, comment les gens de l'Islam, du Bouddhisme ou même ceux qui n'ont pas de religion, vont se tourner vers cette doctrine ? Voyant qu'elle est estampillée du "label" chrétien, ils risquent bien de s'en détourner.
Gabriel Delanne écrivit, en octobre 1910, que "le Spiritisme se suiciderait s'il se mettait à la remorque d'une des formes cultuelles qui existent aujourd'hui" car, selon Allan Kardec, "le Spiritisme est un terrain neutre sur lequel toutes les opinions religieuses peuvent se rencontrer et se donner la main" (Voyages spirites en 1862).
J'aimerais donc avoir votre avis sur la question.
Bien amicalement,

Bonjour Pierre-Etienne,
Le Spiritisme comprend un code de morale universelle sans distinction de culte. Les Esprits se manifestent partout sans donner à personne le privilège exclusif d'entendre leur parole. Le spiritisme n'a pas de nationalité, il se manifeste sur tous les continents, il n'est imposé par aucune classe de la société, pour que chacun puisse en recevoir des enseignements. Il fallait qu'il en soit ainsi pour appeler tous les hommes à la fraternité et rassembler les peuples.
Comme il est énoncé dans la Bible, par Jésus, l'on peut y lire que l'Esprit de Vérité viendra "éclairer" les hommes dans le futur et dissiper les ténèbres.
Il fallait donc que l'Esprit de Vérité se communique dans un milieu où la notion de tolérance, de fraternité et d'Amour et d'ouverture soit la plus grande pour être apte à le comprendre : "Le consolateur vous enseignera toutes choses et vous fera ressouvenir de tout ce que je vous ai dit".
Le christianisme répond à ces valeurs, Jésus de par ses enseignements et ses actes a démontré que de tous les "prophètes" que notre terre ait porté, il a porté au plus haut les notions d'Amour universel de fraternité et de tolérance ou toutes les philosophies peuvent se rejoindre. Sa grandeur d'âme en a fait un exemple universel, moral et philosophique.
C'est ainsi que le 15 mars 1856 qu'un esprit se nommant "la Vérité" se présenta à Allan Kardec et se désigna comme son guide pour l'aider à rectifier les erreurs dans ses écrits et le protéger.
Les desseins de la Providence se sont ainsi réalisés. Ses propos dans ses communications nous affirmèrent que "toutes vérités se trouvent dans le christianisme, les erreurs qui y ont pris racine sont d'origine humaine". On comprend alors l'orientation inspiré de Kardec par rapport à Jésus sur "l'Evangile selon le spiritisme" et d'autres livres. L'Esprit de Vérité devait donc revenir hors de tout dogme, lié à l'homme, qui fausse le jugement. Ainsi le spiritisme réalise ce que Jésus a dit du "consolateur promis" : le spiritisme parle sans figure et sans allégories, il lève le voile laissé sur certains mystères et il perpétue le message de Jésus sans le modifier dans ses fondements.
Chacun a son choix de culte mais la raison l'emporte sur les dogmes. La valeur morale et philosophique sera prépondérante a tout , et l'homme de par son ouverture et sa compréhension, comprendra le sens réel des choses sans les ornières des dogmes.
Ces étapes d'évolution se font à travers les peuples, les milieux sociaux et les générations ou peu à peu les religions laisseront place au sens premier qu'est la foi, sans artifice. Rien ne se fait en un jour et c'est à chacun de nous, ouvrier de l'Amour, de faire en sorte de raccourcir ce temps par nos efforts journaliers sur les autres et sur nous-mêmes.
Fraternellement.
Christophe

 

 

Energie - Cédric - 15/02/2003

 

Bonjour,
Je voudrais savoir s'il est possible de voler l'énergie des gens ou même de prendre le don d'une personne.

Bonjour Cédric,
Ta question un peu laconique aurait mérité des précisions.
1. L'énergie appelée fluides par les spirites est en partie externe à l'enveloppe charnelle, c'est elle qui forme l'aura. Elle varie selon les individus et selon les moments. Elle peut être modifiée inconsciemment par des causes comme le stress, la peur ou de façon consciente par le magnétisme, la prière ou la méditation. Chaque rencontre interfère sur ce champ magnétique. Le magnétiseur communique à son patient sa propre énergie dans un but thérapeutique. Tout ça pour dire qu'il y a échanges constants avec variations, volontaires ou non. Il est tout à fait possible de détourner à son profit, du moins en partie, l'énergie d'une autre personne et il existe des individus spécialistes sorte de vampires en énergie. On pourrait les qualifier d'éponges, absorbant les fluides présents autour d'eux. C'est pourquoi le contact ou la simple présence de certains individus provoquent fatigue, malaise, bâillement et somnolence ( le sommeil étant le meilleur moyen de recharge).
2. Quant au "don" encore faut-il définir ce qu'il représente. Je suppose que tu penses à un don comme celui de conjurer les brûlures ou de guérir. Ce don est personnel, lié à l'être qui le possède, souvent en relation avec des incarnations précédentes et il ne peut se prendre ou se voler. Par contre il peut se perdre, par exemple s'il est programmé, par son détenteur, pour favoriser ses gains ou la satisfaction de ses bas instincts.
J'espère avoir satisfait ta curiosité. Amicalement
Michel

 

Pourquoi la création de l’Homme ? - Filipe da silva - 11/02/2003

Avant la création de l’univers était le neutre.
Je vais dire que la notion du neutre est le Dieu ou Dieu complet. Complet car il enferme en Lui le bien et le mal. Tellement de bien et tellement de mal ne pouvent coéxister dans la même «personne», la division devait forcemment avoit lieu. Dieu parvenu à retirer tout le mal en lui, et ansi devenir bien absolu. Il créa alors l’Homme et l’Univers comme étant sa demeure. L’homme ayant la capacité de distinguer le mal est le bien, pouva ainsi aider Dieu sur sa Volonté d’aniquiler le mal. Seul moyen : la purification de l’âme. Ainsi, le mal que Dieu avait en lui avant la création des temps peut être purifier pour parvenir à nouveau à Lui sous forme de bien. L’homme a été crée pour servir Dieu.
Le procédé de purification durera bien des millénaires, mais une fois le mal anéanti, un nouveau monde existera : le monde pur. Et cela grace aux êtres qui ont le libre arbitre sur le mal et le bien : l’Homme. En une phrase : L’homme existe pour servir Dieu.
Merci pour un éventuel commentaire, j’aimerai savoir s’il est permis à l’Homme de décéler tous les mystères de Dieu ?
Je me demande comment vous les spirites, expliquer le pourquoi de la création de l’Homme ?

Bonjour Filipe,
Pour répondre à votre question concernant à savoir s’il est permis à l’homme de déceler tous les mystères de Dieu, la réponse est : Non, l’on ne peut sonder les mystères de Dieu.
Il est d’ailleurs dit dans les communications dans le "livre des esprits" à ce sujet :
Est-il donné à l’homme de connaître le principe des choses ?
" Non, Dieu ne permet pas que tout soit révélé à l’homme ici-bas. "
L’homme pénétrera-t-il un jour le mystère des choses qui lui sont cachées ?
" Le voile se lève pour lui à mesure qu’il s’épure ; mais pour comprendre certaines choses, il lui faut des facultés qu’il ne possède pas encore. "
Notre niveau de conscience d’humain est bien trop limité pour englober les vues de Dieu. Notre champ de vision et de sensations se limitent à des idées et connaissances bornées. Notre difficulté à estimer et visualiser, ce qu’est l’univers infini, nous le démontre bien.
Pas un seul homme ne peut se le représenter, aussi intelligent soit-il. Dieu nous prouve là toute sa grandeur et sa magnificence tout en nous faisant comprendre que nos capacités sont limitées et restreintes.
Et c’est d’ailleurs pour cela que l’homme ne peut également savoir le pourquoi de la création de l’homme, on pourrait juste dire que nous participons aux vues de la Providence, nous nous entraidons chacun à évoluer sur les multiples mondes qui coexistent dans l’univers.
C’est en s’épurant et en se rapprochant le plus près de Dieu à travers nos multiples incarnations, que certains sens et facultés inconnus de nous actuellement, nous le feront mieux ressentir et mieux appréhender .
A nous de travailler au mieux dans chaque vie pour s’en rapprocher au plus vite !
Au sujet de vos propos concernant un monde “pur”, je tiens à vous rappeler qu’une pluralité de mondes infinis existent à tous les stades d’évolution dans l’Univers. Il ne faut pas croire la terre seule et isolée, cette vision réductrice démontrerait bien une approche réductrice de Dieu et de sa bonté.
Notre terre deviendra dans un futur lointain un monde évolué et dénué de mal, mais ce n’est pas pour autant qu’elle deviendra “pure”. Le sens des mots est capital. Seul Dieu et les esprits purs peuvent être désignés ainsi. Toute entrave de la matière empêche l’atteinte de la perfection.
Je voudrais vous éclairer également sur un point si cela ne vous gêne pas, concernant vos propos au sujet du mal : Lorsque vous dites que Dieu enferme en lui le bien et le mal, puisque Dieu est parvenu à retirer tout le mal en lui et ainsi devenir le bien absolu ...etc ..la division devait forcément avoir lieu ..... Pour être au-dessus de toutes choses, Dieu ne doit subir aucune vicissitude et n’avoir aucune des imperfections que l’imagination peut concevoir.
Vous rendez-vous compte que vous le comparez à un simple homme peu évolué n’arrivant pas a se défaire de ses travers !
Oh !... Combien l’image est réductrice et on dirai que vous voulez le rapprocher le plus près de l’image de l’homme avec ses failles et son manque de perfection comme au temps des grecs ou chaque Dieu avait ses “propres défauts”.
Cette notion de perfection vous échappe totalement. On dit d’ailleurs que Dieu est infiniment bon, réfléchissez profondément a son sens, le mot infini est tellement difficile à se représenter par l’homme, qu’il le ramène au plus proche de ses propres valeurs. Si vous le définissez ainsi ce ne serait pas Dieu, mais un simple Homme, et il n’aurait pu se créer lui même ! Il ne peut être la cause et l’effet en même temps.
Le mal résulte du manque d’évolution et de connaissance des êtres qui agissent instinctivement dans leurs propres intérêts, car l’égoïsme est souvent prédominant quand l’évolution est peu développée. La conscience de l’Ego est prédominante aux intérêts collectifs.
De ces maux naissent les conflits, les haines de l’autre, le racisme, les guerres, le repli sur soi et tout ce qui tend à éloigner l’autre de soi. Quand l’Homme comprend peu à peu en évoluant, qu’il a besoin de l’autre, qu’ils sont frères et qu’il ne peut vivre sans l’autre et l’aimer, des sentiments nouveaux apparaissent et lui montre la voie qu’il aurait du toujours suivre. L’amour devient son guide.
Il comprend le partage, la solidarité, le respect... et des notions morales se développant peu à peu, elles le mèneront à force de recherche de soi et de compréhension des choses, vers la spiritualité. Seul sa conscience aura été juge s’il faisait bien ou mal. Personne ne l’aura empêché d’aller plus vite ou moins vite dans sa longue marche. L’homme a le libre arbitre dans ses choix. Rappelez-vous que vouloir c'est pouvoir.
Il faut que l'Esprit acquière de l'expérience, et pour cela il faut qu'il connaisse le bien et le mal, c'est pourquoi il y a union de l'Esprit et du corps.
Pour finir, on pourrait se poser la question : "Comment distinguer lorsqu’on fait bien ou mal ? "
Jésus nous l'a dit : voyez ce que vous voudriez qu'on fît ou ne fît pas pour vous : tout est là. Vous ne vous tromperez pas. "
Fraternellement.
Christophe

 

 

Centre spirite - Linku - 09/02/2003

Bonjour à tous,
Voila maintenant plus d’un an et demi que je m’intéresse au spiritisme et je ne trouve personne avec qui en parler. Dès que j’en parle à mes amis, ils me prennent pour un fou ou pour un naif. Ou puis-je rencontrer du monde pour en parler sachant que j’habite strasbourg. Autre question, vous qui êtes habitué à communiquer avec les esprits, quelle est la meilleur méthode pour obtenir des resultats ?
Merci pour vos réponses.

Bonjour,
Habitant Strasbourg, le centre spirite le plus proche de chez vous est celui de Monsieur Charles Kempf à Thann, dont voici les coordonnées :
Centre d’études spirites Léon Denis
20 rue de Marsilly
68800 Thann
Dans notre site, vous trouverez des liens avec son site.
Les meilleurs conseils que l’on peut vous donner pour communiquer avec les Esprits sont d’abord l’étude afin de bien comprendre ce monde de l’au-delà ; on ne se lance pas à l’eau sans savoir nager ! Dans notre site, vous trouverez tous les ouvrages de base pour cette instruction à télécharger gratuitement. Cordialement,
Catherine