Ecriture automatique - Patricia - 18/04/2002

Bonjour,
Je m’appelle Patricia Pichon, j’ai 18 ans et je suis étudiante. Voilà déjà quelques semaines de cela, un Esprit a voulu me contacter ; j’ai remarqué sa présence par le frétillement d’une flamme de bougie. Sans y croire vraiment, j’ai pris une feuille de papier et un stylo.
Je n’ai pas attendu beaucoup de temps que déjà une force dans ma main la faisait bouger et de ce mouvement naîssait une écriture incompréhensible.
J’ai abandonné, pour recommencer une deuxième fois une semaine plus tard parce que la même bougie frétillait encore. Alors est apparut nettement : je suis Guy.
C’était la seule chose sur la feuille qui était lisible parce que je posais des questions mais les réponses étaient des griboullages. Peut-être manquait-il d’énergie...
Je voudrais votre avis sur cette expérience, savoir si je n’ai pas eu affaire à un Esprit moqueur ou si ce n’était pas le fruit de mon inconscient qui voulait me convaincre que je suis médûm.
Parrallèlement j’ai toujours été très attirée par le paranormal, par tout ce qui concerne les Esprits ou l’ésotérisme, est-ce qu’il y aurait un rapport ?
En attendant une réponse, je vous remercie de l’attention que vous avez bien voulu portée à ce courrier. Amicalement.

Bonjour Patricia,
Souvent quand une bougie "frétille" c’est à cause d’un courant d’air et non l’appel d’un esprit. Mais je suis taquin ! Votre expérience est un cas d’école. Votre médûmnité est indéniable, mais plusieurs remarques sont nécessaires.
Votre sensibilité naissante et ignorante vous rend accessible sans retenue,
- Vous êtes seule,
- Vous ne demandez ni aide ni protection, vous travaillez sans filet,
- Vous n’avez aucun moyen d’authentifier la réalité et la qualité de l’esprit qui se manifeste. Un simple prénom, ça ne veut rien dire. Cet esprit peut bien vouloir s’amuser ou même pire. il a peut-être besoin d’aide que vous ne pourrez pas lui apporter.
- Vous devez construire votre médûmnité par un chemin spirituel approprié, fait de prières, de méditations et de lectures. Lisez, relisez, méditez les ouvrages d’Allan Kardec en particulier le "livre des Esprits". Etre médûm c’est être un canal pour progresser et pour servir. Si vous voulez développer vos dons, nous vous conseillons de rejoindre un groupe sérieux pratiquant le spiritisme, de manière à effectuer une initiation correcte sous le contrôle de médiums chevronnés. Vous apprendrez à demander l’aide de votre guide, à trier et analyser vos sensations, à chasser certaines entités importunes, à augmenter vos vibrations ce qui attirera vers vous des Esprits de qualité.
Ce travail est long, difficile et demande beaucoup d’humilité et de patience. Mais n’en n’est-il pas ainsi chaque fois que la route monte vers Dieu ? Mais également quelle joie profonde de ressentir au fond de soi la plénitude de la présence.
Ne vous découragez pas, votre jeune âge vous autorise tous les espoirs. Vous serez vous-même la bougie qui brille pour autrui.
Michel

 

 

La cartomancie - Yann - 14/04/2002

Bonjour à tous,
Je tiens tout d’abord à féliciter les membres de toutes les associations Spirites ALLAN KARDEC. C’est un travail immense que de maintenir un tel dynamise dans vos travaux et notamment dans la tenue de ce site.
Je viens d’avoir 19 ans, je suis encore très jeune, mais je me suis découvert une passion pour le Spiritisme et pour sa philosophie, ainsi que pour tout ce qui est attaché aux phénomènes étranges.
J’ai lu beaucoup d’ouvrages concernant le domaine spirite, notamment les magnifiques Livre des Esprits et Livre de Médûms qui sont disponibles sur ce site. Ayant une famille particulièrement portée sur l’occultisme, dont ma mère qui est médûm écrivain, depuis déjà longtemps, j’assiste à des séances de Spiritisme.
Depuis un certain temps, ma mère s’adonne au tarot, et j’aimerais savoir si cette science (la cartomancie) est belle et bien exacte ou alors n’est que le pur fruit du hasard. En effet, d’après ce que j’ai lu à ce sujet, les cartes sont sensées donner réponse à des questions.
Pour répondre à ces questions, les cartes seraient-elles douées d’une intelligence ou alors seraient-elles en fait maniées par des Esprits ?
Ou peut-etre le magnétisme joue-t-il un rôle ? Dans ce cas, le magnétisme serait doué d’intelligence et parlerait par le biais des cartes...?
Je vous serait très reconnaissant de répondre à ces quelques questions. Je vous remercie de la part de tous ceux qui suivent vos travaux et vous souhaite autant de bonheur et d’amour qu’il soit possible. A bientôt.

Bonjour Yann,
Je te remercie pour tes félicitation adressées aux associations Allan Kardec. Leur but est de témoigner de la révélation faite aux hommes par les Esprits supérieurs afin de les conduire vers plus de spiritualité pour qu’ils retrouvent l’essence divine qui est inscrite au plus profond d’eux-mêmes.
Aussi seras-tu très déçu que le Spiritisme ne donne pas de réponse aux questions que tu poses. Au contraire, il met en garde les personnes qui font appel aux Esprits pour répondre à des questions concernant le passé, le futur ou demandent des solutions clé en main pour des problèmes d’ordre matériel.
Exemple de réponse d’un Esprit concernant ce type de question : Encore une fois, notre mission est de vous faire progresser ; nous vous aidons autant que nous pouvons. Celui qui demande aux Esprits supérieurs la sagesse ne sera jamais trompé ; mais ne croyez pas que nous perdioçns notre temps à écouter toutes vos niaiseries et à vous dire la bonne aventure ; nous laissons cela aux Esprits légers qui s’en amusent, comme des enfants espiègles. Voir le livre des médûms, seconde partie, questions 289-290-291-293.
Yann, tu peux consulter notre site, le sujet 20 intitulé : La chiromancie selon Allan Kardec. Le support divinatoire n’est pas le même mais le principe est identique et repose vraisemblablement sur les mêmes mécanismes.
A titre personnel, je répondrais qu’à recourir régulièrement à des personnes pratiquant la divination, il y a grand danger d’être instrumentalisé. La voie la plus sage pour connaître ce qui nous est nécessaire est la pratique de la prière et de la méditation. Elles seules filtrent la nature des Esprits qui nous assistent.
Un dernier conseil : Yann, ne cherche pas le sensationnel, cherche l’essentiel. Et l’essentiel se trouve rarement dans les choses ronflantes, mais le plus souvent dans les petites choses. Jésus n’a-t-il pas dit : De la pierre que les bâtisseurs rejettent, je ferai ma pierre angulaire.
Bonne chance dans ta quête de Vérité.
Marc

 

 

Dieu - FrJP - 12/04/2002

Bonjour,
Voilà ça fait plus ou moins un an que j’ai découvert le Spiritisme et j’aimerais poser une question qui me trotte dans la tête depuis un moment : Est-ce que Dieu a une âme comme nous les êtres humains ? Est-ce quelque chose de beaucoup plus évolué ? J’aimerais savoir aussi lorsque l’on est suffisament évolué, nous pouvons lui parler comme nous le faisons avec un autre Esprit c’est-à-dire pouvoir le voir. Je sais que cette question peut paraître un peu spéciale mais elle me tracasse depuis un petit temps. Existe-t-il aussi des livres sur le magnétisme que vous pourriez mettre à disposition sur ce site ? Je voulais vous dire aussi que votre site est vraiment bien fait et contient beaucoup d’informations. D’avance merci et bonne continuation pour votre site.

Bonjour,
Voici la définition de Dieu :
A la question : « qu’est-ce que Dieu ? » Les Esprits répondent : « il est l’intelligence suprême, cause première de toutes choses. »
Kardec ajoutera à cette définition :
· Dieu est éternel : s’il avait eu un commencement, quelque chose aurait existé avant lui ; il serait sorti du néant, ou bien il aurait été créé lui-même par un être antérieur. C’est ainsi que, de proche en proche, nous remontons à l’infini dans l’éternité.
· il est immuable ; s’il était sujet à des changements, les lois qui régissent l’univers n’auraient aucune stabilité.
· il est immatériel : c’est-à-dire que sa nature diffère de tout ce que nous appelons matière, autrement il serait sujet aux fluctuations et aux transformations de la matière, et il ne serait pas immuable.
· il est unique ; s’il y avait plusieurs dieux, il y aurait plusieurs volontés ; et dès lors il n’y aurait ni unités de vues, ni unités de puissance dans l’ordonnance de l’univers.
· il est tout-puissant, parce qu’il est unique. S’il n’avait pas la souveraine puissance, il y aurait quelque chose de plus puissant que lui ; il n’aurait pas fait toutes choses, et celles qu’il n’aurait pas faites seraient l’œuvre d’un autre Dieu.
· il est souverainement juste et bon. La sagesse providentielle des lois divines se révèle dans les plus petites choses comme dans les plus grandes, et cette sagesse ne permet de douter ni de sa justice, ni de sa bonté.
· Dieu est infini dans toutes ses perfections. Si l’on suppose imparfait un seul des attributs de Dieu, si l’on retranche la moindre parcelle de l’éternité, de l’immuabilité, de l’immatérialité, de l’unité, de la toute-puissance, de la justice et de la bonté de Dieu, on peut supposer un être possédant ce qui lui manquerait, et cet être, plus parfait que lui, serait Dieu.
Le langage humain est impuissant à exprimer l’idée de l’être infini. Dès que nous nous servons de noms et de termes, nous limitons ce qui est sans limites. Toutes les définitions sont insuffisantes et, dans une certaine mesure, induisent en erreur. Cependant la pensée, pour s’exprimer, a besoin de termes. Le moins éloigné de la réalité est celui par lequel les prêtres d’égypte désignaient Dieu : Je suis, c’est-à-dire je suis l’être par excellence, absolu, éternel, de qui émanent tous les êtres.
La question de Dieu est le plus grave de tous les problèmes suspendus sur nos têtes et dont la solution se lie d’une manière étroite, impérieuse, au problème de l’être humain et de sa destinée, au problème de la vie individuelle et de la vie sociale.
La connaissance de la vérité sur Dieu, sur le monde et la vie est ce qu’il y a de plus essentiel, de plus nécessaire, car c’est elle qui nous soutient, nous inspire et nous dirige, même à notre insu. Pour élucider un tel sujet, nous avons maintenant des ressources plus hautes que celles de la pensée humaine ; nous avons l’enseignement de ceux qui ont quitté la terre, l’appréciation des âmes qui, ayant franchi la tombe, nous font entendre, du sein du monde invisible, leurs avis, leurs appels, leurs exhortations.
Or, que disent ces Esprits sur la question de Dieu ? L’existence de la Puissance suprême est affirmée par tous les Esprits élevés. Ceux d’entre nous qui ont étudié le spiritisme philosophique savent que, tous les grands Esprits, tous ceux dont les enseignements ont réconforté nos âmes, adouci nos misères, soutenu nos défaillances, sont unanimes à affirmer, à proclamer, à reconnaître la haute intelligence qui gouverne les êtres et les mondes. ils disent que cette intelligence se révèle plus éclatante et plus sublime à mesure que l’on monte les degrés de la vie spirituelle. Pour ce qui concerne le magnétisme, nous n’avons pas d’ouvrage à disposition sur notre site.
Fraternellement,
Gilles

 

 

Satan - Frédérique - 02/04/2002

Bonjour à tous,
Je viens de lire le dernier message ou plutôt la dernière réponse et je m’étonne de lire que Satan n’existait pas ! il est mentionné dans la Bible, le nouveau testament, l’Apocalypse et se manifeste sous diverses formes occasionnant divers maux. il est vrai que nous avons le libre arbitre mais Jésus lui-même lors de son jeûne de 40 jours dans le désert a été tenté par lui. D’accord, il a résisté et dans l’Evangile selon St Luc je crois il est dit que Satan est entré dans Judas et lui a suggéré de trahir Jésus ! Cette négation remettrait en question la notion de péché originel et le fondement de toute notre croyance car si le tentateur, le serpent, l’ange déchu n’existaient pas ils n’auraient pu entraîner l’humanité hors du paradis et la condition de l’homme serait différente. Jésus n’aurait eu besoin de venir racheter nos fautes etc... Quel est l’argument de votre affirmation ? Le mal existe bel et bien.

Bonjour,
Eh oui, le mal existe bel et bien mais c’est l’homme qui en est la cause. il semblerait que vous ayez bien étudié la doctrine catholique et je vous invite maintenant à faire de même avec la philosophie spirite.
Lisez attentivement les ouvrages d’Allan Kardec, de Léon Denis et de Gabriel Delanne, vous y trouverez un trésor de connaissances et toutes les réponses à vos interrogations !
Satan est un symbole, il n’existe pas ! il représente toutes les mauvaises pensées et les mauvaises actions que nous avons faites. Satan rentrant dans Judas représente les mauvaises pensées que la jalousie, l’envie et l’orgueil lui suggèrent et qui l’amène à trahir Jésus.
La notion de péché originel est aussi symbolique... le paradis représente les lieux où nous irons lorsque nous aurons atteints une certaine évolution, lieu d’harmonie et de bien-être mais qui c’est certes pas le cas de la terre qui reste un lieu peu évolué.
Jésus n’est pas venu sur terre pour racheter nos fautes car nous le faisons nous-mêmes en nous réincarnant, mais il est venu pour nous dire de nous aimer les uns et les autres et pour nous donner l’exemple d’une vie au service de son prochain et quel exemple !
Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre article sur Satan. Vous trouverez aussi d’autres informations sur cet extrait du Ciel et l’Enfer
Amicalement,
Gilles.

 

 

Stigmates apparues lors d’un enterrement - Barbara - 02/04/2002

Bonjour,
J’ai été témoin d’apparitions de stigmates noires ressemblant à des griffes droites et de formes style trois M W localisées sur la main d’une personne de ma famille suppoosée être possédée de naissance par une âme agitée et forte. Nous soupçonnons la personne de notre famille morte cinq jours avant d’y être pour quelque chose à propos des stigmates et à propos de la possession même ; elle aurait jeté un sort. Peut-être a-t-elle voulu entrer en communication avec ? Je précise que quelques secondes avant l’apparition des stigmates la personne possédée a regardé involontairemant deux fois en l’air. Merci de m’éclairer si vous avez un cas similaire ou une tentative de réponse. J’ai moi-même nettoyé la cendre des stigmates, je suis très marquée par ceci. A bientôt.

Bonjour,
A la lecture de votre message, il me semble qu’il y a beaucoup de superstitions... allons soyons rationnels !
Les stimagtes existent mais ils sont pas légions et heureusement car souvent ils sont la preuve que la personne est fort mal accompagnée sauf cas particuliers.
Cette personne, si elle pratique des rituels ou appeler les Esprits, doit impérativement cesser toutes ses activités et se tourner vers Dieu en élevant ses pensées... par une prière sincère prononçée avec des mots simples pour lui demander son aide.
Puis nous vous conseillons de vous instruire afin de mieux comprendre ce monde des Esprits, ne laissez pas les superstitions envahir votre raisonnement, la loi de Dieu est simple, rationnelle et claire loin des mauvais sorts, sortilèges... imagination débridée des humains !
Catherine.

 

 

Eglise catholique et le spiritisme - Rafael - 25/03/2002

Dans la bible, il existe plusieurs versets qui condamne la pratique du spiritisme, maintenant j’ai entendu dire que le Pape via le porte parole du vatican avait donné son accord pour la pratique du spiritisme moyennant certaines conditions. Pouvez vous m’en dire plus ? Merci

il existe effectivement dans l’Ancien Testament, des versets qui condamne la pratique de la divination et le commerce avec les morts. (à noter que le Spiritisme lui aussi condamne le commerce de la médûmnité). Ce sujet a été traité par Kardec dans son ouvrage le Ciel et l’Enfer au chapitre XI : Défense d’évoquer des morts. Vous trouverez dans ce chapitre toutes les réponses à ce sujet. Quant à l’attitude de l’Eglise catholique, le Père Gino Concetti à écrit dans l’Observatore Romano de novembre 1996 (journal officiel du Vatican) que la communication avec les morts pouvait être une bonne chose si elle était faite sous certaines conditions de recueillement.

 

 

Ange gardien - Lockless - 22/03/2002

Peut-on favoriser une relation entre soi et son ange gardien ? Est-ce que je peux communiquer seul avec lui lors de séances de spiritisme ? Est-ce que l’ange gardien ou guide peut se manifester par des forces surnaturels comme déplacement d’objets , etc...

Bonjour,
il est très facile d’entrer en relation avec son guide ; il suffit pour cela de prier ! Une prière simple, venant du coeur et votre guide est là, près de vous, toujours présent à votre côté.
C’est avec lui que nous avons choisi notre incarnation, il nous a guidé par ses conseils et il veille toujours sur nous sur cette terre.
Par contre, ce n’est pas son rôle de déplacer des objets, c’est souvent celui d’Esprits farceurs ! Fraternelles pensées.
Bernard.

 

La consultation des morts - Francis - 21/03/2002

Bonjour,
Je progresse moralement grâce à la pratique du spiritisme depuis plusieurs années (écriture automatique). Permettez moi, je vous prie d’apporter quelques commentaires sur le chapitre de la Bible (Deudetronome) qui interdit le contact avec les morts. 1) Ce n’est pas Dieu qui parle mais Moïse 2) Le Deudétronome n’est pas un texte divin mais un texte de loi de tribus primitives il y a plus de 4000 ans. 3) il contient nombre de lois qui parraissent invraissemblabe de nos jours (oeil pour oeil , dent pour dent ..etc) 4) Dans la plupart des chapitres de la Bible, le mot "mort" ne signifie pas "décédé" mais "éloigné de Dieu". Par exemple,Adam risque la "mort" s’il désobéit. Les prophètes proposent toujours de choisir entre la "vie" (le rapprochement avec Dieu) et la "mort" (l’éloignement de Dieu). Voilà, en résumé, Moïse connaissant les mauvais penchants des tribus qu’il commande choisit d’interdire le contact avec les mauvais esprits, ce qui était certainement une sage décision. 2000 ans plus tard, Moïse viendra s’entretenir avec Jesus (chapitre de la transfiguration), montrant ainsi que le spiritisme peut être employé de manière bénéfique. Amicalement.

Bonjour,
Nous pouvons que vous féliciter dans votre démarche vers le Spiritisme de plus vos commentaires sur la Bible est des plus pertinent. Bonne poursuite.
Catherine.

 

 

Centre spirite à Nice - Olivier - 19/03/2002

Bonjour,
J’ai 17 ans et j’ai découvert il y a peu de temps le spiritisme (à vrai dire j’ignorais jusqu’à ce mot il y a encore 3 semaines). Pour être franc, mon but à la base était d’étudier le vrai et le faux de l’ésotérisme ce dont je me suis totalement détourné en découvrant le texte mémoire spirite mis à disposition par l’alliance. Ce que j’ai lu a eu une grande importance pour moi car, certes cela m’a apporté des éléments de réponses à plusieurs questions, mais surtout parce que j’ai eu l’impression de retrouver quelque chose que j’avais perdu il y a longtemps, peut-être simplement la foi ou la compréhension de ce qui me poussait toujours vers les autres et me faisait déplorer l’égoisme et la superficialité caractéristiques de notre civilisation. La philosophie spirite m’a montré une voie que je souhaite exploré, j’ai encore énormément à apprendre et à faire, je pense consacrer les prochaines semaines à lire les ouvrages que j’ai pu téléchargé sur votre site ! Un très bon site d’ailleurs, mais j’aimerais pouvoir ensuite rentrer en contact avec un centre spirite afin de pouvoir pratiquer à mon tour. C’est pourquoi je vous demande si vous connaissez un centre spirite à nice ou dans les environs. D’avance merci et que Dieu soit avec vous. Fraternellement, Olivier

Bonjour Olivier,
17 ans et une telle envie d’apprendre, une telle foi ! C’est très bien, continuez, nourrissez votre flamme. Que vos lectures, vos rencontres, vos expériences vous amènent à progresser pour votre bien et celui des autres.
La voie de la philosophie spirite est une voie d’humilité et de persévérance. il ne suffit pas de connaître, il ne suffit pas de développer une médûmnité, il faut que le comportement de tous les jours soit imprégné des changements induits par une telle école de vie.
A notre connaissance il n’existe pas de centre spirite à Nice. Vous trouverez sur notre site la liste des centres spirites français adhérents à l’Union spirite française et francophone. Que les bons Esprits guident votre route.
Michel

 

 

Rêves et Esprits - Patricia - 15/03/2002

Un de mes enfants est mort subitement. Le jour d’avant une de mes amies décédée est apparue dans un rêve. Je ne l’ai pas vue, j’ai juste sentie sa présence. Je savais que c’était elle. J’ai eu très peur. J’ai déjà vécu des choses semblables. Par exemple, une rencontre avec Jésus qui m’a fait sentir l’amour. Un amour très fort, tellement que je ressentais une douleur à la poitrine. Ce rêve a complètement changer ma vie. Une amie a rêvé lors de ma grossesse qu’elle m’apportait un bébé chétif et qu’il allait mourir mais cela ne semblait pas déranger l’enfant car il le savait. Lorsqu’elle me l’a raconté j’ai fini par l’oublier. Je vivais une grossesse difficile de jumeaux. Depuis le déces de mon petit garçon (mort subite du nourisson). Je le cherche dans mes rêves et j’essaie de lui parler. J’essaie de vaincre ma peur des Esprits. Une nuit, j’ai réussi à le sentir, mais mon grand-père décédé m’en a empêché. J’ai senti ses bras m’envelopper et je me suis réveillée. Quelquefois il me fait sentir sa présence aussi mais j’ai souvent peur. Je ne comprend pas très bien ce qui se passe chez moi. Est-ce que je suis une sorte de récepteur durant mon sommeil ? Est-ce que c’est seulement mon imagination qui me joue des tours ?

Lors de notre sommeil, notre esprit se dégage du corps. Ce dégagement est fonction de notre évolution et il s’éloigne plus ou moins du corps physique pour aller chercher plus ou moins dans l’astral des informations lui permettant de continuer son travail terrestre.
La planète terre étant peu évolué, les dégagements ne se font pas très loin du corps et l’esprit va souvent chercher des réponses à des problèmes qui le tracassent ou des nouvelles d’êtres chers disparus. Votre petit garçon avait une mission très courte sur cette terre mais il ne faut pas l’appeler car il a sa propre évolution à faire de l’autre côté et cela le rend triste et l’empêche de quitter cette planète.
Priez pour qu’il trouve la paix et que vous la trouvez aussi.
Concernant votre rencontre avec Jésus, elle est fort improbable, cet Esprit a depuis longtemps quitté la terre et poursuivit son évolution. Les fluides qui l’entourent sont trop élevés et il ne peut s’approcher de la terre où les vibrations sont lourdes et pesantes.
Mais vous avez certainement perçu l’approche d’un Esprit doux et évolué, soyons plus modeste... il ne faut pas avoir peur des Esprits, ce sont des personnes comme nous mais qui ont quitté leur enveloppe terrestre. Nous vous conseillons de lire le livre des Esprits pour en comprendre toute l’étendue.
Fraternelles pensées.
Bernard

 

 

Dieu et Satan - M - 13/03/2002

Bonjour,
Je veux savoir si le Maître, qui est au-dessus de Dieu et de Satan, existe ! Merci de me répondre très vite.

Bonjour,
il n’y a rien au-dessus de Dieu, c’est lui le créateur de toutes choses et de tout ce qui existe dans l’univers. Satan n’existe pas, c’est une invention des hommes et des religions. L’homme est responsable de tous ses maux selon sa conduite. Dans sa vie actuelle, il prépare sa vie future, car nous devons sans cesse évoluer, c’est une loi divine.
Fraternelles pensées.
Bernard.

 

Plusieurs questions à propos du Spiritisme - Marie - 11/03/2002

Bonjour,
Tout d’abord, je veux préciser que je n’ai pas encore lu les livres d’Allan Kardec. Mais j’ai regardé tous les messages du forum et quelques questions me sont venues à l’idée. Je précise que j’ai pratiqué la planche une fois, il y a pas très longtemps. Nous l’avions fait à trois mais rien de bien sérieux car nous n’avions pas réussi à nous concentrer.
Ma première question est de savoir pourquoi il ne faut jamais le faire seul ? J’ai vu dans le forum que c’était comme ça qu’on attirait les Esprits trompeurs.
Mais quand on est plusieurs, il y a des témoignages qui disent avoir quand même attirés de mauvais Esprits. Quand on est plusieurs, n’y-a-t-il pas plus de risques que ça tourne mal ?
Je m’explique : un d’entre nous peut être possédé et avoir des gestes violents envers les autres et ça peut tourner très mal.
Qu’en pensez-vous ? Sinon je voudrais savoir si les Esprits peuvent nous faire des blessures physiques ? Egalement je voudrais savoir s’il est possible de pratiquer la planche oui-ja dans une pièce où se trouve des objets électroniques comme la télévision, le magnétoscope, le frigo... ?
Ma dernière question, n’y-a-t-il pas de conflits entre les bons et mauvais Esprits ? J’aimerais également savoir d’où viennent les mauvais Esprits c’est-à-dire qui sont-ils vraiment ?
Merci de répondre à mes questions. Elles peuvent paraître idiotes mais elles me tracassent dans ma tête depuis quelques jours. Fraternellement, Marie.

Bonjour,
En effet, nous recommandons souvent d’éviter de pratiquer seul le développement de la médûmnité car seul, il est difficile d’avoir un contrôle de la véracité du message reçu et l’on attire à soi des Esprits trompeurs… mais il y aussi d’autres raisons.
Bon nombres de personnes sont attirées par le Spiritisme pour pouvoir communiquer avec l’au-delà, elles s’orientent vers la pratique sans en étudier sa philosophie, sa moralité et sans comprendre que le monde de l’au-delà est composé de ces hommes ou de ces femmes qui ont vécu sur terre mais qui sont dépouillés de leur enveloppe terrestre. ils veulent avoir des nouvelles d’êtres chers et aimés ou savoir par curiosité par l’intermédiaire de parents ce que leur réserve l’avenir… ils appellent, ils évoquent hors il s’avère que dans nos centres spirites nous l’appelons jamais mais nous sommes à la disposition des bons Esprits et de Dieu, nous sommes des instruments de transmission. Les communications sont donc différentes. Avant de pratiquer, il faut donc s’instruire, comprendre ce monde de l’au-delà, puis vouloir développer une médûmnité au service de Dieu pour aider son prochain afin de l’amener vers une spiritualité et non pour répondre à tout un tas de questions d’ordre matériel que la réflexion peut résoudre.
Pour répondre à vos questions, on attire des Esprits trompeurs si l’on pose des questions stupides ou ridicules ou si l’on a des pensées inintelligentes que l’on soit seul ou nombreux et si l’un d’entre-vous devient violent, il peut effectivement se blesser. il n’y a pas de conflits entre les bons et les mauvais Esprits car ils ne sont pas sur le même plan astral. Les mauvais Esprits se sont simplement des gens qui se sont désincarnés mais qui sont peu évolués.
Voir livre des Esprits, échelle spirite. Fraternellement,
Bernard.

 

 

Je pense avoir quelque chose - Nathalie - 07/03/2002

Bonjour,
Premièrement, je vis dans une ile dans le pacifique donc je suis très loin de chez vous. il me semble avoir chez moi des choses qui me sont complétement diffuses, incohérentes à l’esprit normal, qu’est l’homme en général et je garde ces secrets pour moi seule en général.
Dernièrement, il était 06h30 et je me suis arrêtée à un feu, il était rouge. J’ai regardé sur ma droite et j’ai vu un car, couleur orange et blanc, car chez nous ils sont de cette couleur, je peux vous garantir que ce car était vraiment à ma droite et quand je suis passée devant lui, il n’y étais plus, il avait disparu.
Question : qu’est ce donc à votre avis ?
Deuxième chose, il y a quinze jours, j’ai parlé à quelqu’un que je connaissais à peine, il y a quinze ans, je ne l’avait plus revu, ni entendu parlé d’elle, jusqu’à que tout d’un coup en plein travail, j’ai eu une sorte de flash où j’ai pensé à elle et bien bizarrement... vous me croirez pas mais 15 jours après quand j’en ai parlé à ma copine après mon flash sur le moment, en plein travail quinze jours après cette fille est venu à mon lieu de travail comme cliente, vous imaginez quinze ans après ! ...
Ou bien je pense à quelqu’un et hop le téléphone sonne et c’est cette personne.
Au fait aussi, je ne peux pas rentrer dans une église, je me sens comme dans un gouffre, une entrée complétement lointaine, comme si je faisais de la claustrophobie. Je peux pas y aller. Autre chose, quand j’ai eu 17 ans, j’étais à un café avec une copine, je portais la croix du christ sur moi, depuis longtemps.
A ce moment, j’ai ressenti une brûlure au bas du cou et quand j’ai regardé mon cou, il n’y avait plus de croix, je l’avais perdu mais j’avais la marque de la croix sur moi, comme si on me l’avait mis au fer rouge.
Bizarre, non ! Une fois encore, j’ai eu la sensation d’une main qui prenait ma cheville ou des mains, je sais plus. J’ai l’impression que mon don se révèle de plus en plus ses derniers temps.
Est-ce que vous pouvez m’aider. En attendant de vos nouvelles, je vous en remercie. Votre site est bien et de loin je vous lis.
Merci. Eclairez mon esprit svp....... je crois avoir besoin d’aide.

Bonjour Nathalie,
Vous citez plusieurs incidents qui sont survenus et qui vous interrogent.
Certains sont des prémonitions comme penser à quelqu’un et le revoir ou l’entendre au téléphone. Ceci est fréquent et peut s’expliquer par une sorte de transmission de pensée. Certains pourraient être classés dans les illusions, comme la disparition du car orange et blanc.
Quant à vos difficultés liées à la religion, comme l’impossibilité d’entrer dans une église ou être marquée par la croix, il serait intéressant de connaître votre contexte particulier : éducation religieuse et obligations personnelles dans ce domaine. A moins que des souvenirs encore plus anciens, liés à une vie antérieure... Comme vous le constatez, nous n’avons pas de réponse standard à vous communiquer.
Votre grande sensibilité peut vous faciliter la possibilité de devenir médûm, à condition d’effectuer ce travail en accord avec vos guides et sous la conduite d’un médûm expérimenté. Le danger serait grand pour vous si vous développiez sans contrôle vos facultés. D’un autre côté, vous ne pourrez plus les ignorer et continuer à être effrayée.
Nous vous conseillons : La lecture des livres d’Allan Kardec spécialement le livre des Esprits et le livre des Médûms La participation aux travaux d’un centre spirite et une formation à la médûmnité Tout au moins, si c’est impossible géographiquement, un essai d’écriture automatique (voir les livres d’A Kardec) avec lecture à une tierce personne, amie et discrète, qui vous donnera son avis. Lorsque vous vivrez certains phénomènes bizarres, priez et demandez à votre guide ou ange gardien qu’il vous éclaire.
Nous restons à votre disposition pour connaître la suite de votre cheminement. A bientôt.
Michel

 

 

Le spiritisme et le christianisme - Eliane - 03/03/2002

Bonjour à toutes et à tous...
Je vous écris pour vous demander un avis, une réponse qui pour moi me parait très importante. Ma mère est évangeliste et j’ai donc eu l’occasion de lire La Bible, je la lis encore quelques fois...
Personnellement, je suis assez intéressée par la philosophie du spiritisme.
Sachant que le spiritisme est quelque fois mis en relation avec les Evangiles, comme on peut le voir dans quelques ouvrages : Christianisme et Spiritisme de Léon Denis ou L’Evangile selon le Spiritisme, il y a un petit quelque chose qui me chiffonne, bien entendu le spiritisme se veut être une valeur universelle, j’aurais quand même voulu savoir si vous aviez déjà communiquer avec un Esprit instructeur à propos du sujet de la religion et plus particulièrement du christiannisme et de Dieu.
Dans La Bible, il est écrit, que celle-ci est la parole de Dieu, hors à certains passages de La Bible, il est clairement écrit que le spiritisme est une mauvaise chose devant Dieu, par exemple : quand tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras pas à faire selon les abominations de ces nations : il ne se trouvera au milieu de toi personne qui fasse passer par le feu son fils (...) ni personne qui consulte les esprits, ni diseur de bonne aventure, ni personne qui interroge les morts ; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel... (Deutéronome chap. 18, v.9), je peux me tromper mais il me semble que ce passage de La Bible traite d’ une certaine façon du spiritisme ?
Or, je ne sais que penser, les uns disent comme ça, les autres autrement... Aidez-moi, à trouver une réponse à cette question, merci.

Bonjour Eliane,
A la lecture de votre courrier, je constate que votre connaissance est livresque et n’est point tirée de l’expérience. En effet, si vous aviez assisté à une réunion spirite, telle que le Spiritisme doit être pratiqué, vous auriez constaté que les médûms ne provoquent pas la communication avec les morts. Le médûm n’étant qu’un canal, il se rend disponible pour servir le plan divin : seuls les Esprits, qui ont reçu l’autorisation divine, peuvent se communiquer par l’intermédiaire du médûm.
En résumé, le Spiritisme n’est pas de la voyance, ne consiste pas à interroger les morts. Le spiritisme consiste à se mettre à la disposition des bons Esprits pour recevoir des enseignements ou pour aider des Esprits errants à se tourner vers la lumière de Dieu.
Je vous conseille la lecture du Ciel et l’enfer d’Allan Kardec : ouvrages/ciel 11.htm.
Joëlle.

 

 

Rufina Noeggerath - Sissi - 28/02/2002

Je voudrais savoir si vous déteniez un ouvrage ou des informations précises de Rufina Noeggerath âpôtre du spiritisme et de la paix universelle, merci d’avance. il paraitrait qu’elle pouvait guérir les maladies des yeux mais je ne sais pas si c’était de son vivant ou après sa mort. cordialement Sissi

Rufina Noeggerath a publié un ouvrage : La survie, sa réalité, sa manifestation, sa philosophie qui est consultable à la bibliothèque de notre association. Cet ouvrage est un recueil de communications obtenues pendant 25 années de séances spirites. Elle avait été affectueusement surnommée par les spirites de son époque : « Bonne maman » Les Esprits sont dépourvus de fluide - l’intermédiaire entre le corps et le périsprit. Ce même fluide est utilisé pour produire les phénomènes médûmniques, ainsi que les phénomènes de la médûmnité guérissante. Si Rufina était médûm guérisseuse, il est bien sûr évident qu’étant désincarnée aujourd’hui, elle ne possède plus ce fluide. Et donc, qu’elle ne peut plus produire de guérisons par elle-même.

 

 

Une chose m’est arrivée et je m’interroge - Florence - 26/02/2002

Bonjour à tous,
Je vous envoie toute ma gratitude pour la réponse donnée à ma question. Je n’osais pas vous poser cette question mais en lisant des expériences que vivent des gens et les réponses que vous leur donnez, je me suis dis qu’enfin peut-être quelqu’un m’apporterait une réponse.
Vers l’âge de treize ans, je me trouvais seule dans la chambre de ma grand-mère (car elle était en voyage) alors que d’habitude j’y dormais avec elle, mes parents dans la chambre d’à côté, c’était la nuit, je cherchais le sommeil dans mon lit lorsque tout à coup, j’ai regardé vers le lit de ma grand-mère et au niveau du seuil de son lit, j’ai vu une lueur de la forme d’un homme, qui se tenait assis, puis il s’est levé en direction de la porte avec calme.
Je me demandais s’ils y avaient des esprits qui venaient nous voir lorsque nous dormons(ou enfin nous sommes en train de s’endormir?) et que comme notre corps est reposé il nous est plus facile de voir les esprits ?...
J’espère que ce n’est pas trop farfelu, mais depuis cette histoire, j’ai très peur que cela m’arrive encore, malgré que je n’ai ressenti aucune onde négative, merci . A bientôt, Florence

Chère Florence,
Eh oui, vous êtes médûm. Mais ne vous affolez pas, nous le sommes tous, avec plus ou moins de facilités. Vers l’âge de 13 ans, chez la jeune fille devenant pubère, les transformations de son corps physique lui permettent, momentanément, d’acquérir la possibilité de percevoir plus facilement l’invisible. C’est ce qui vous est arrivée. Cet esprit que vous avez vu, était vraisemblablement un familier des lieux. Peut-être votre grand-père, s’il était décédé ou un autre désincarné proche de votre grand-mère. Une petite enquête s’impose ! interrogez votre grand-mère, si vous avez la chance qu’elle puisse encore vous choyer. Sinon, à l’aide de vos parents apprenez à mieux la connaître. Vous avez beaucoup de choses en commun.
Eh oui, nous sommes environnés d’Esprits de toute sorte. La plupart nous aime et nous aide, certains sont indifférents et curieux. Ceci tout le temps. Lors du sommeil, le dégagement partiel du corps physique nous permet une communication plus rapprochée. Le rêve est souvent le souvenir codé de ce moment.
N’ayez pas peur, ne rejetez pas vos facultés mais apprenez à les discipliner et à les utiliser. C’est tout l’intérêt d’un travail en groupe, sous la direction d’un médûm confirmé. Ne confondez pas Esprits et démons, qui d’ailleurs n’existent pas. Cet inconnu qui vous effraie, ressentez-le comme une source de richesse dont il faut apprendre les rudiments de son fonctionnement. De toutes les façons, cette patrie sera forcément un jour la notre.
Prenez plus de vent et bon cap.
Michel

 

Frayeurs nocturnes - Frédérique - 26/02/2002

Bonjour à tous,
Merci à Catherine pour sa réponse concernant la malchance et le mauvais sort. il y a quantités de livres dans les librairies ésotériques du genre : Comment se protéger du mauvais oeil ? etc...et quantités de grigris dont les gens s’entourent et je pense aussi qu’il faut avoir confiance ne s’en prendre qu’à soi-même, être équilibré et solide pour contrer ce genre de situation.
C’est intéressant ce que vous dites sur l’élévation de ses pensées et sur les Esprits perturbateurs. J’ai lu récemment dans un livre de Martine Libertino, je crois, que si l’on se met sur un certain niveau de vibrations, on a l’écho,si l’on veut, des Esprits qui se trouvent sur votre longueur d’ondes, c’est-à-dire que plus les vibrations sont basses plus on se met au niveau du bas-astral et plus le niveau de vibrations est élevé plus on se met en harmonie avec des Etres plus purs.
Je ne sais pas si c’est bien exprimé mais c’est à peu près comme ça que je l’ai compris. Elle mentionnait cela en rapport avec les cauchemars et la prédisposition de l’esprit et des pensées au moment du coucher. Je pense que c’est important, elle a raison, car si on se couche dans un mauvais état d’esprit plein de stress de haine et de colère on est plus exposé.
Et le mot exposé m’évoque certaines nuits où justement je fais des cauchemars et au moment de m’endormir, il doit y avoir une phase de fragilité car on se sent partir si on se laisse aller au sommeil et en même temps il me semble que l’on est particulièrement vulnérable.
Quand je laisse la fenêtre ouverte ou que je ne me sens pas bien à cause de ce que je viens de voir (un film violent, un reportage très dur) une pensée négative, une colère, un souci etc...je sens que mon départ dans le sommeil ne sera pas maîtrisé ; je me sens faible parfois comme paralysée, envahie par des drôles de choses, je dirais presque possédée (et le mot n’est pas trop fort!). J’ai eu parfois de ces frayeurs incroyables comme si j’étais tirée par les pieds etc...
J’en ai des sueurs froides rien que d’y penser bien qu’étant parfaitement saine d’esprit et équilibrée. Alors, je crois à la vertu des prières car au moment précis de la prière, dans mon lit en m’endormant après ou au cours d’un de ces épisodes effrayants, je me sens mieux comme si un danger s’éloignait ! C’est incroyable mais ça marche.
Qu’en pensez-vous ? Encore une chose : les enfants sont particulièrement sensibles et je me souviens que lorsque j’étais petite, entre disons quatre et dix ans, je ne m’endormais jamais sans mettre ma tête complètement sous les couvertures ne laissant qu’un espace infime pour respirer, au risque d’étouffer. Je me souviens aussi que j’avais horriblement peur de laisser mes pieds à l’air libre comme exposés à un danger.
Bon ce sont peut-être des frayeurs enfantines courantes, des terreurs nocturnes liées aux contes, aux histoires etc... mais je me pose des questions à présent ! Frédérique

Bonjour Frédérique,
Effectivement, nous ne saurions trop recommander la prière le soir avant le repos du corps, cela permet à l’esprit de s’élever davantage, d’aller vers son guide ou des Esprits familiers pour trouver de bons conseils.
Lorsque nous sommes enfants, nous sommes souvent tourmentés par des images de vies antérieures, d’anciens regrets ou tourments aussi nous conseillons souvent la prière en demandant l’aide du guide afin d’éviter cauchemars et images dérangeantes. Catherine.

 

 

Les premières règles pour faire du spiritisme - Barbara - 26/02/2002

J’ai pratiqué récemment à ma première séance de spiritisme. Je l’ai fait plus par curiosité au départ. On était que deux et j’ai posé des questions à mon arrière grand-mère que ma copine ne connaissait pas. J’ai eu les bonnes réponses. Je pensais qu’elle poussait le verre mais après ça ... Elle m’a dit que si je voulais en faire, il fallait faire attention car il y avait des règles à connaître comme casser le verre à la fin de la séance. Pourrait-on me dire quelles sont les règles à connaître ? Merci d’avance ...

Bonjour,

Le monde des Esprits est composé des âmes humaines débarrassées de leurs enveloppes corporelles, il y en a donc, au même titre que les hommes, de très bons et de très mauvais. Ceux d’entre eux qui sont le plus attachés à la matière ne peuvent pas s’élever vers d’autres mondes ; ils sont par leur penchants attirés par les jouissances matérielles et ils errent au milieu du monde corporel. Ces Esprits sont bien souvent souffrants et ils se trouvent parmi eux des Esprits vicieux qui, jaloux de voir des êtres plus heureux qu’eux, se plaisent à les faire souffrir en les excitant au mal, à l’envie, à la jalousie, et à toutes les formes de passions. Ces Esprits sont un véritable danger pour les médûms et plus particulièrement pour les médûms débutants ; ils s’attachent en effet à ceux qui les écoutent et sur lesquels ils trouvent prise, ils s’immiscent dans les communications, les provoquent parce qu’ils espèrent avoir plus d’influence par ce moyen, et lorsqu’ils parviennent à prendre de l’emprise sur quelqu’un, ils s’identifient avec leur propre Esprit, le fascinent, l’obsèdent, le subjuguent et le conduisent comme un véritable enfant. Pour arriver à leurs fins, ils inspirent au médûm de la méfiance envers tous ceux qui pourraient lui ouvrir les yeux et ils le conduisent peu à peu à l’isolement afin d’avoir davantage de prise sur lui. L’enthousiasme et l’amour-propre sont les plus grands dangers de la médûmnité. L’un comme l’autre empêche de juger sainement du contenu des communications et donne une confiance aveugle en la supériorité des Esprits qui se communiquent, ceux-ci n’hésitant pas à prendre n’importe quelle identité pour mieux mystifier leur victime.
On assiste ainsi depuis une dizaine d’années à une multiplication de témoignages de personnes qui ont découvert seul leur médûmnité et qui l’ont développée ; ces personnes, sans aucune connaissance du monde des Esprits et de leurs rapports avec le monde corporel, et ayant bien souvent un jugement altéré par l’attente d’un message d’un proche disparu, sont alors la cible idéale des Esprits perturbateurs qui s’amusent à leurs dépens. Certains d’entre eux ont alors l’impression d’avoir découvert un monde nouveau et se donnent pour mission d’en être les porte-paroles ; ils professent alors souvent une doctrine incohérente, dictée par un Esprit farceur, mélangeant dans le même panier la pratique de la médûmnité avec les pratiques occultes les plus diverses : ils jettent ainsi le discrédit sur les valeurs morales et philosophiques du Spiritisme, lui faisant ainsi plus de mal que de bien. Alors la meilleure règle comme en toute chose, c’est l’instruction. Cette instruction, vous la trouverez dans les ouvrages d’Allan Kardec tel que le livre des Esprits et elle vous permettra d’acquérir déjà un peu de discernement.
Laissez tomber ce verre qui ne peut que vous apporter des désagréments.
Fraternellement,
Gilles

 

 

Je cherche un lieu - Florence - 22/02/2002

Bonjour à tous,
Je comprends pourquoi les Esprits ont besoin de vous pour faire le lien sur Terre...
Avec toutes les questions que demande chaque personne, je trouve que nous sommes loin de l’amour et de la confiance que nous demandent les Esprits...
En tout cas, vous avez une patience d’ange ! Cela fait maintenant quelques années que je m’intéresse au Spiritisme ; je n’ai que 20 ans mais j’ai commencé à m’y intéresser vers l’âge de 15 ans. Plus jeune, j’ai pratiqué le oui-ja mais j’ai arrêté car inconsciemment je savais que ce n’était pas bien et puis j’étais comme obsédée par le fait de communiquer avec l’au-delà car comme vous le dites lorsque nous faisons du spiritisme, nous communiquons avec des Esprits peu évolués mais la seule chose que je recherchais, n’était pas de parler avec l’au-delà dans le sens fantastique du terme, mais plutot de faire évoluer mon âme en aidant les autres et en allant sur le bon chemin.
Je ne désire plus à présent faire de spiritisme seule ou dans des groupes obscures mais parmi des personnes de confiance et d’expériences tel que vous, c’est pour cela que je vous demande l’adresse d’un centre que je pourrais rejoindre afin de m’initier avec eux réellement. Je suis proche de Paris. Je vous remercie pour tous ce que vous faites.
à bientôt, Florence.

Bonjour,
Vous avez tout compris, malgré votre jeune âge. Le spiritisme n’est pas un spectacle, une attraction de foire. C’est un chemin spirituel permettant à chaque être de comprendre et de progresser Ce chemin est plein d’embûches, c’est pourquoi il est préférable de le parcourir à plusieurs, sous la conduite d’un guide expérimenté. La médûmnité que vous allez développer est un exigence, non un amusement. Elle est faite pour servir. En démarrant maintenant à 20 ans, vous aurez certainement l’occasion d’explorer une longue route.
Il existe plusieurs centres spirites dans la région parisienne membres de l’union spirite française et francophone.
Bien à vous.
Michel

 

 

Communiquer avec les Esprits - F - 20/02/2002

J’aimerai avoir des renseignements sur les façons simples de communiquer avec les Esprits.

Nous vous conseillons tout d’abord de vous rapprocher d’un groupe spirite sérieux.
La meilleure façon de débuter est avant tout d’être bien informer au travers de lectures appropriées comme le Livre des Esprits d’Allan Kardec qui est disponible et à télécharger sur notre site.
De plus, il est important de savoir ce que l’on recherche dans le spiritisme, philosophie ou simple curiosité. Tout le monde est médûm, nous possédons TOUS en nous à l’état latent les germes de la médûmnité et nous pouvons tous plus ou moins les développer. il faut néanmoins procéder avec prudence : le développement des facultés médûmniques ne doit pas s’effectuer isolèment mais dans un groupe sérieux.
Nous avons tous un guide spirituel ou ange gardien qui veille sur nous et qui nous assiste dans ce travail de développement. Pour avoir sa protection il faut se recueillir, savoir pourquoi l’on veut développer cette faculté et surtout avoir recours à la prière. Non pas celle récitée du bout des lèvres, mais celle du coeur.
Catherine.