Evénements troublants, demande de suggestions - Jean-François - 03/02/2003

 

Bonjour !
Je viens à vous aujourd’hui pour essayer d’y voir un peu plus clair sur ma situation actuelle et quérir d’éventuels conseils.
Depuis ma petite enfance, je suis sujet à certains phénomènes troublants qui ne sont pas omniprésents mais reviennent de temps à autre. Ces phénomènes dont je parle affectent certains de mes sens (pas toujours les mêmes, et cela a d’ailleurs parfois évolué avec le temps) et me laissent à chaque fois dans un inconfort des plus pénibles. Mais ce qui motive essentiellement ma démarche auprès de vous aujourd’hui, c’est le fait que ces événements se soient bousculés depuis un an environ, et que je n’ai aucune prise sur eux et ne sais plus du tout quoi faire.
A plusieurs reprises, il m’a été donné d’apercevoir des ombres et des formes de taille humaine dans mon appartement. Toutes celles que j’avais eu l’occasion de voir étaient des formes d’un aspect flou et en quelque sorte laiteuses (des teintes blanchâtres, voire parfois légèrement bleutées). Mais il y a à peu près un an, j’ai clairement vu une forme humaine entièrement noire marcher dans mon couloir en direction de la porte d’entrée. Depuis lors, d’autres événements se sont produits : des événements sonores (une fois, un bruit de clefs que l’on agite ; une autre fois, alors que je commençais à somnoler sur mon lit, une voix jeune et féminine a crié à mon oreille "c’est dégueulasse !" ; je suis désolé pour le vocabulaire, mais il s’agit exactement de ce que j’ai alors entendu !. Imaginez un instant le réveil en sursaut qui fut le mien. J’en ai eu par ailleurs l’oreille qui bourdonnait pendant plus d’un quart d’heure, comme si on m’avait réellement, physiquement, crié dans l’oreille.
Beaucoup d’événements olfactifs (il m’arrive souvent de sentir, en pleine rue et souvent dans les mêmes endroits, une odeur qui, à chaque fois, me fait penser à celle des cimetières, un mélange de fleurs fanées et de vieilles pierres ; parfois, mais beaucoup plus rarement, il m’arrive de sentir également en pleine rue des odeurs d’encens ; et des événements que, faute d’une meilleure définition, je qualifierais d’intuitifs, sensations d’être observé, de ne pas être seul ; des impressions de mouvements, toujours dans un champ latéral de vision ; des bruits très légers de pas qui me suivent ; etc.
Comme tous ces événements s’étaient produits en quelques mois seulement, j’avais décidé l’an dernier de venir à une séance du centre. J’avoue que la première impression ne m’avais pas vraiment satisfait. Mais j’avais néanmoins été troublé par la fait qu’au cours de la séance, je m’étais senti relativement mal pendant tout le premier quart d’heure. Un mois plus tard, j’avais donc décidé d’y retourner, et je m’étais alors dit que si je n’avais pas cette fois un élément d’explication à ce qui m’arrivait, je n’y remettrais plus jamais les pieds. A la fin de cette séance, une dame est venue m’apporter un dessin que son esprit guide lui avait semble-t-il dicté à mon intention. Celui-ci représentait un oeillet, et il était indiqué en légende : "Médiumnité oui, mais attention à l’orgueil". Après la séance je suis allé voir cette dame, qui m’a dit qu’il serait bien que je développe cette médiumnité par le biais des séances organisées au centre. Je ne me suis jamais rendu à une seule de ces séances, car je ne sais pas si j’ai réellement envie de franchir le pas ; l’appréhension de ces phénomènes demeure très forte. Par ailleurs, je ne suis pas croyant, et j’avoue être vraiment gêné par la filiation chrétienne affichée par le centre.
Aujourd’hui je m’adresse à nouveau à vous, car je ne supporte plus de subir ces événements et j’aimerais avoir quelques éléments de réponse à mes nombreuses questions. Peut-être la solution des cours au centre est-elle la meilleure solution après tout, mais j’aimerais vraiment avoir votre avis, et un avis le plus objectif possible, sur ma situation. Je sais qu’il me faudrait prendre une décision et le faire même assez rapidement, parce que ceci n’implique pas uniquement ma personne. J’ai remarqué en effet que depuis 4-5 ans maintenant, toutes les personnes qui comptent pour moi se retrouvent à un moment ou à un autre en face d’événements similaires aux miens alors que ces personnes n’avaient jamais eu aucune manifestation de type paranormal.
Ceci n’est vraiment pas un canular ; je viens demander votre aide, car je ne sais vraiment pas à qui m’adresser autrement. Essayez SVP de m’éclairer un peu sur ma situation, car je vous assure que ce n’est vraiment pas simple à gérer. En espérant sincèrement une réponse de votre part, amicalement,
Jean-François

Bonjour,
Tout homme possède en lui une parcelle divine, de la médiumnité, un guide ou un ange-gardien et puis surtout son libre arbitre.
Après, c’est à lui de décider de ce qu’il veut faire de son existence ; tous les phénomènes que vous décrivez sont dus à une médiumnité qui se développe mais qui demande à être maîtrisée sans cela les manifestations continueront à se faire. Maintenant, vous seul, vous pouvez décider de la suite de votre vie.
Nous sommes tous sur cette planète pour évoluer et ce que vous ne ferez pas dans cette vie, vous le ferez dans la vie suivante.
Fraternelles pensées.
Bernard.

 

Une boule de lumière - Erwann - 03/02/2003

Bonjour,
J’ai assisté, il y a quelques années de ça maintenant, à un étrange phénomène. Petite précision, nous étions deux à avoir vu la même chose : il s’agit de l’apparition d’une boule de lumière qui apparait en l’air et disparait sur elle-même au bout de quelques secondes.
Je précise que la maison dans laquelle c’est arrivé était la propriété d’une personne ayant connaissance des pratiques très avancées en matière de spiritisme et possédait des dons médiumniques.

Bonjour Erwann,
Je voudrais avant tout, pour la bonne analyse rétrospective de ce cas, que vous puissiez analyser et disséquer les éléments et vos souvenirs, pour établir s’il n’ y a pas eu phénomènes de réfractions lumineuses, de gaz, de vapeurs.... enfin tout effet qui pourrait faire passer un simple effet physique inhabituel pour un phénomène "surnaturel".
Il faut être très scrupuleux et ne pas faire de conclusions hâtives sur ces visions, il faut tenir compte de la physique avant tout.
Dans le cas où ces phénomènes physiques seraient hors de cause, il se pourrait alors qu’il s’agisse peut être "d’apparition lumineuse" lié a un esprit qui peut se manifester de cettte façon-ci.
Tout phénomène, qu’il soit physique ou psychique doit se manisfester par l’intermédiaire d’une personne que l’on nomme médium, qui est alors utilisé comme source de fluides vitaux pour l’obtention du phénomène.
Il est donc évident que pour cette manifestation, il y avait dans les personnes présentes, dans cette maison à ce moment-là, un médium qui est à l’origine des faits, consciemment, ou sûrement inconsciemment. On appelle ce type de médiumnité, une médiumnité à effet "physique".
Fraternellement,
Christophe

 

 

Carrière et évolution - Jean-François Beauchamp - 02/02/2003

Bonjour !
Je m’interroge sur mon métier et l’impact qu’il peut avoir sur mon évolution. Je suis policier et même si je fais mon travail le plus honnête et le plus juste possible, j’ai souvent l’impression de "jouer à Dieu" et d’avoir à prendre des décisions importantes concernant des citoyens à qui j’ai à faire quotidiennement durant ma patrouille et d ’influencer leurs vies d’une façon ou d’une autre.
Par exemple, j’ai tendance, face à des gens défavorisés, d’être plus tolérant concernant des infractions au Code de la route ou de déjudiciariser plus facilement dans des dossiers concernant de jeunes contrevenants. Compte tenu que les policiers ont un très grand pouvoir discrétionnaire, je suis inquiet dans l’éventualité où je prendrai de mauvaises décisions dont j’aurai à répondre à ma mort. Je sais que l’autorité est importante dans nos sociétés mais je ne veux absolument pas compromettre ou ralentir mon évolution spirituelle. Je suis ouvert à une éventuelle réorientation de carrière même si j’aime mon métier.
Merci d’exister et de m’aider dans mon évolution spirituelle.
Jean-François

Bonjour Jean-François,
Ton niveau de conscience vient de s’élever et tu as le vertige devant la responsabilité qui repose sur tes épaules dans l’exercice de tes fonctions. Tu as peur de "mal faire" et d’être rétrogradé pour cela dans ton évolution spirituelle.
Au contraire, le Spiritisme enseigne que le travail est source de progrès : voir le "Livre des Esprits" d’Allan Kardec - livre 3- chapitre
3- Loi du travail.
"Chez l’homme, le travail a un double but : la conservation du corps et le développement de la pensée qui est aussi un besoin et qui l’élève au-dessus de lui-même... Dieu veut que chacun se rende utile selon ses facultés... La limite du travail est la limite de ses forces..."
Le Spiritisme démontre également que ce sont nos erreurs qui nous permettent de progresser le plus. Encore faut-il les identifier, les assumer, réparer ce qui peut l’être, en analyser les causes afin de ne pas recommencer les mêmes erreurs. Seules les mauvaises actions faites de façon consciente sont répréhensibles aux yeux de Dieu.
Dans les exemples que tu cites (gens défavorisés, jeunes) l’usage que tu fais de ton pouvoir discrétionnaire paraît cohérent. Ta mission vise principalement, avec les moyens imparfaits mis à ta disposition :
-1- à faire prendre conscience au contrevenant de la gravité de ses actes.
-2- à protéger la société ou le contrevant lui-même des conséquences de ses actes.
Alors, bien sûr, il n’y a pas deux cas semblables. C’est pourquoi ton métier est difficile, intéressant et... formateur !
Enfin, cela est une opinion personnelle et par conséquent n’engage que moi, nous exerçons souvent un métier dans un domaine où nous avons un problème. Quel problème personnel essaies-tu de résoudre dans l’exercice de ta profession : problème de structure, problème avec les notions de justice, de sécurité... ?
En ce sens aussi, le travail est formateur. Pour le servir, Dieu a besoin d’outils performants. Nos incarnations successives ont pour but de débarrasser notre nature imparfaite de ses imperfections, couche après couche, comme on pèle un oignon. Nous n’avons pas le choix des progrès à accomplir. Nous avons seulement le choix du rythme et des méthodes de cette épuration et encore pas toujours.
Le travial est un excellent exercice pour arriver à ce résultat, mais il n’est pas le seul. Il en va de même pour toutes les autres facettes de notre état d’incarné : comment gérons-nous notre corps, notre couple, notre paternité, notre habitation, notre quartier, notre pays, notre planète ?
Jean-François, la vie nous fournit de multiples occasions de progresser. Dans la vie spirituelle comme dans la vie matérielle, c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Alors, courage ! N’oublie jamais de demander l’aide de Dieu et de ton guide spirituel. Et souviens-toi que tu disposes de deux jokers : l’un s’appelle "Patience" et l’autre "Humilité".
Bien fraternellement,
Marc.

 

 

L’influence des Esprits - Marie - 24/01/2003

Chers spirites,
Je voudrais savoir s’il est possible qu’il y ait toujours eu un esprit à mes côtés, car souvent je m’emporte pour un rien et je m’entends dire des choses que je ne veux même pas dire. Après j’ai honte d’avoir réagi de la sorte et j’essaie de faire comprendre aux autres que tout ce que j’ai dit c’était malgré moi.
Y a-t-il une manière de se débarrasser de cette influence qui m’empêche de vivre une vie de famille normale ? En lisant des livres sur le spiritisme, j’ai essayé de parler à cette entité et de lui demander pardon si jamais je lui ai fait du mal dans une vie précédente, mais j’ai l’impression que cela n’est pas suffisant, c’est comme s’il aimait bien vivre en quelque sorte ma vie. Qu’en pensez-vous ?
Merci beaucoup de votre réponse.

Bonjour,
Il est possible qu’une entité vous perturbe mais cela est impossible à vérifier par internet.
Cette entité n’est pas forcément quelqu’un que vous avez connu dans une vie antérieure, elle s’accroche à vous en fonction d’affinités communes : exemple, si vous avez tendance à être colérique, cela lui plaît !
Pour vous protéger, la première des choses, c’est la prière ; demandez à votre guide ou votre ange-gardien qu’il vous aide et vous protège et ensuite essayer de raisonner cette entité en lui disant qu’il doit lui aussi évoluer, qu’il a un travail à faire dans l’au-delà et de rester attaché à la matière est pour lui une perte de temps.
La deuxième des choses à faire est de vous corriger de ce défaut, cela prend du temps et de demande de la persévérance mais vous pouvez demander à votre guide qu’il vous aide dans ce travail-là.
Et puis si cela n’a aucun effet, contactez un centre spirite, le plus proche de chez vous. Fraternelles pensées.
Bernard.

 

 

Rêves - Justine - 21/01/2003

Bonjour !
J’ai quelques questions, quand j’étais petite, je devais avoir 5 ans, mes parents et moi avions rendu visite à mon grand-père qui s’occupait du cimetière à l’époque.
Le soir même, j’ai rêvé que je retournais au cimetière et que je m’étais arrêté devant une tombe, une femme blanche en est sortie s’élevant vers le ciel et me remerciait. Est-ce possible que je l’aurais aidé ?
Il n’y a pas longtemps, j’ai rêvé qu’il y avait des enfants décédés à un balcon, ils avaient l’air tristes et désespérés, mais il y en a un qui me regardait et ne me lâchait plus du regard je pleurais mais il continuait pourtant il ne me semblait pas méchant. Qu’est-ce qu’il me voulait ?
Un jour, j’étais dans ma chambre en train d’étudier, j’ai regardé au sol et je voyais quelque chose de flou bouger et je me suis retournée et j’ai vue quelque chose de grand et noir sur le côté. Qu’est-ce que c’était ? merci d’avance.

Bonjour Justine,
A la lecture de votre texte, on peut constater que vous avez de la médiumnité, un début ! Cette médiumnité est associée à l’imagination et les évènements que vous vivez et qui vous impressionnent, tel est le cas pour le rêve du cimetière.
Savoir si vous avez aidé cet Esprit est difficile... Pour aider, il faut une intervention, une action par des paroles ou des pensées et cela n’est pas le cas. Concernant les enfants décédés, il s’agit aussi d’Esprits désincarnés que vous avez peut-être connus dans une autre vie puisque vous pleuriez et que vous étiez sensibles à leur situation. Dans ce cas, nous vous conseillons de prier pour eux.
Pour la tâche floue que vous auriez pu voir, il se peut que cela soit un esprit qui passait par là ... ou pas .... mais il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre mesure. Fraternellement
Christophe

 

 

Décorporations nocturnes - Stéphane Perrotte - 15/01/2003

Bonjour !
Je me permets de vous écrire car j’aurais besoin que vous m’éclairciciez sur mes sorties nocturnes.
Je dirais que dans 80 % des cas, je fais des sorties éveillées et je me vois discuter normalement comme dans la vie de tous les jours avec des gens de mon entourage ou encore des inconnus (pour cette existence du moins), je me retrouve dans un bon nombres de situations, dans des endroits différents, avec une lucidité presque plus importante que lorsque je suis éveillé, je me suis vu sur une planète différente de la terre, avec des personnes,qui, autour de moi, me montrait un système avec des planètes extrêmement prêtes. De là où je me trouvais, j’admirais de cet endroit un grand nombre de mondes qui m’impressionnaient, de part la proximité qu’ils avaient entre eux. C’est difficile à expliquer, j’aime vivre ces moments intenses, c’est criant de vérité et ce que je vois dans ces décorporations n’a d’égal sur notre monde, les sentiments perçus à ces moments sont uniques et au réveil, l’impression de tout ceci est encore vigoureux.
Je pourrais citer un bon nombre de sorties de ce genre, comme la fois où je me suis retrouvé près d’une femme, (du moins je le pense), j’étais auprès d’elle et j’étais merveilleusement bien, elle rayonnait et un amour immense se dégageait d’elle, j’étais heureux, mais je n’avais jamais ressenti une présence réconfortante aussi intense et je pense vraiment que la subtilité du monde des esprits nous réserve bien des surprises quand aux sentiments et aux vues qui pourront être perçus à ces moments, en définif et pour reprendre le cas de la rencontre avec cette femme, j’ai eu au réveil le sentiment qu’elle devait être mon guide, je ne voulais pas me réveiller et on m’aurait proposer de repartir tout de suite, cela aurait était sans aucune hésitation !
Je me souviens aussi de ces moments où je suis assis dans un long couloir comme un tunnel de chemin de fer, avec des gens qui comme moi attendent, généralement, à l’issue de cet instant, je me réveille !
En conclusion, je ressors souvent fatigué de ces nqits et lorsque je discute avec d’autres personnes de tout ceci, ils disent ne pas rêver autant que cela et pas de la même manière non plus, alors je vous le demande à quoi correspondent ces décorporations nocturnes avec une lucidité aussi accrue, merci de votre dévouement.
Amicalement.

Bonjour,
Il se peut que selon ce que vous me définissez, concernant vos souvenirs et sensations nocturnes, ce soient des états de "rêves lucides" ou de "projection astrales consciente". La fatigue résiduelle de vos voyages sont le témoin d'une perte de fluides dû à votre activité ou vos "ballades" nocturnes laissent quelques traces d'épuisement dans votre périsprit, qui le restitue alors à votre corps physique le matin.
Je vous conseille pour bien approfondire le sujet qui est assez vaste de lire pour mieux comprendre ce phénomène de sorties astrales : Le livre des esprits, d' Allan Kardec ( CHAP VIII - Le sommeil et les rêves ) et La projection du Corps Astral, de S. muldoon et H. Carrington ( concernant le voyage astral ), un des plus riches ouvrages traitant du sujet précisément.
Fraternellement,
Christophe

 

 

Problèmes de parcours - Daniel- 08/01/2003

Bonjour,
Merci pour vos réponse qui m’ont pas mal aidé... comme d’habitude.
Depuis peu, il m’arrive quelque chose que je ne peux expliquer : Parfois selon les moments, j’ai des pressions horribles sur la tête et pendant un bon moment, elles se modifient en fonction des personnes présentes dans la pièce et l’intensité des pensées est parfois fort troublante et se modifie aussi.
Cela devient plus fréquent qu’avant et parfois selon les lieux, d’autres paramètres mentaux s’y ajoutent : sensations, idées, pensées, bruits répondant à mes questions mentales par des coups, objets se stabilisant en l’air et commençant à tournoyer : cela m’est arrivé une fois : j’ai jetté un mégot de cigarette, il s’est stabilisé en l’air et a commençé à tournoyer un bref moment.
Bref, est-ce normal tout ça ? Que me conseillez-vous ? Et comment savoir si ce n’est pas seulement un amalgame "d’énérgies" qui se jouent de moi ? Un dépictage psychologique serait-il nécessaire pour vérifier au cas ou ? Merci par avance.

Amitiés.
Daniel.

Bonjour,
Lors de vos ressentis, je ne peux que vous conseillez de prier Dieu, de demander de l’aide à votre guide afin que cessent ces sensations et phénomènes désagréables. Lisez aussi "Le livre des Esprits" d’Allan Kardec que vous pouvez télécharger sur notre site, il vous aidera à mieux comprendre ce monde de l’au-delà.
Ces manifestations que vous décrivez sont liées à la médiumnité,donc à priori, normales car tous, nous sommes médiums à des degrés différents.
Je ne sais où vous habitez mais un dialogue dans un centre spirite serait souhaitable bien plus qu’un dépistage psychologique.
Amicalement,
Bernard.

 

 

Vies antérieures - Isa - 05/01/2003

Bonjour,
Je viens de terminer la lecture d’un ouvrage traitant de la réincarnation. Son auteur, une thérapeute psychanaliste, y décrit des séances d’hypnose avec ses patients ayant pour but de les guérir de certains troubles. Souvent, la cause de ces troubles provient de vies antérieures : exemple un homme souffrant de maux de tête découvre qu’il a été décapité, etc... Et le fait de les faire régresser et se souvenir semble les guérir de leurs maux ...
Une question me vient à l’esprit : si je me souviens bien de ma lecture du "livre des esprits", il y est dit que si Dieu avait voulu qu’on se souvienne de nos vies antérieures, il l’aurait fait, et que leur souvenir ne pouvait que nous perturber. Mais là je m’interroge, si le souvenir de ces vies peut réellement nous aider à comprendre et à dépasser certains de nos malaises actuels, pourquoi ne pas entreprendre ce genre de thérapie ?
Qu’en pensez-vous ?
Une autre interrogation m’est venue : un de ses patients a déclaré être mort et s’être réincarné dans la même année, un délai aussi court est-il concevable ? D’avance merci.
Isa.

Bonjour Isa,
Comme vous le savez, nous sommes incarnés pour accomplir la vie que nous avons choisie en tant qu’esprit, avec les épreuves qui y sont rattachées. Pour cela, nous gardons en permanence notre libre arbitre. C’est grâce à ce choix que nous pouvons progresser puisque c’est de notre propre initiative que nous prenons nos décisions, bonnes ou mauvaises. Nous sommes donc entièrement responsables de nos actes. Pensez-vous que le fait de connaître nos vies antérieures puisse nous faciliter la tâche, déjà bien ardue ? Pensez-vous qu’avoir une vision très nette de nos erreurs et de notre lente progression puisse nous être d’un quelconque secours? Dieu a souhaité nous laisser libre devant nos choix. De plus nous devons pour chacune de nos vies terrestres grandir et nous améliorer dans un domaine bien précis, domaine encore une fois, choisi avec notre guide, avant notre incarnation. Donc aucun intérêt d’avoir en permanence la vision de nos acquis puisque nous les possédons déjà enregistrés sous forme de vibrations dans notre périsprit.
En revanche, le sommeil hypnotique permet de libérer l’inconscient, ou si vous préférez, ce qui est inscrit dans notre périsprit. Plus le sommeil est profond et plus on accède aux couches profondes de notre mémoire ( mémoire au sens global c’est à dire toutes nos vies en tant qu’incarné et toutes nos étapes dans le monde des esprits). Cet accès est ciblé et non permanent et peut effectivement dans certains cas soulager une personne en souffrance. N’oublions pas que Dieu nous a donné un corps physique afin que nous puissions accomplir notre mission sur cette terre.
703. Dans quel but Dieu a-t-il donné à tous les êtres vivants l’instinct de leur conservation ?
" Parce que tous doivent concourir aux vues de la Providence ; c’est pour cela que Dieu leur a donné le besoin de vivre. Et puis la vie est nécessaire au perfectionnement des êtres ; ils le sentent instinctivement sans s’en rendre compte.
"718. La loi de conservation oblige-t-elle à pourvoir aux besoins du corps ?
" Oui, sans la force et la santé le travail est impossible. " Donc toute action permettant de soigner notre corps ou notre esprit et qui, de ce fait, améliore notre santé est bonne. Donc si l’hypnose apporte une solution, pourquoi pas. Il faut néanmoins rester prudent car, sous hypnose, l’intervention de l’hypnotiseur peut ne pas être neutre. Elle doit, en tout état de cause, être pratiquée par un professionnel.
En ce qui concerne votre deuxième question concernant une réincarnation rapide, cela n’est guère possible dans la même année, même si le temps, dans le monde des esprits est un concept qui comme celui de l’espace, n’existe pas.
Le but de l’incarnation est l’évolution et un Esprit se réincarne quand il en éprouve le besoin. Il faut du temps entre deux incarnations pour réfléchir sur le travail effectué et sur ce qui reste encore à faire. Voila, j’espère vous avoir apporté des réponses à vos interrogations. Avec toute mon amitié.
Maxence

 

 

Questions ? - Melpong - 29/12/2002

Bonjour,
Je viens m’adresser à vous pour essayer de comprendre. Depuis quelques temps, il se passe autour de moi des choses mystérieuses : une chanson que je n’ai pas entendu depuis des mois, j’y pense et j’aimerais bien l’entendre et dans la minute qui suit, elle passe à la radio, un film que j’ai aimé mais qui est passé il y a 4 ans, passe quelques jours après y avoir pensé.
Des situations qui sur le moment, me scotchent et car j’ai la sensation de les avoir déjà vécues et le plus important, c’est l’envie incontrolable d’aller voir mon frère - malheureusement je n’y suis pas allé - à qui je ne parle plus depuis des mois et qui meurt la nuit suivante... On me parle de don de prémonition, pouvez vous m’éclairer car d’un coté j’aimerais savoir mais d’un autre, j’angoisse.
Par ailleurs, est-il possible de communiquer avec mon frère ? Salutations

Bonjour,
Il faut savoir que nous sommes tous médiums a des degrés différents.
Pour vous, cela concerne la prémonition, pour d’autres, cela sera des messages écrits, des incorporations, des inspirations...
Concernant votre frère, il est déconseillé d’essayer de rentrer en contact avec lui car vous risquez d’avoir une communication d’Esprits farceurs qui se feront passer pour lui et qui ne seront pas forcément gentils !
Si vous désirez développer votre médiumnité, commencez par l’étude à travers les ouvrages d’Allan Kardec, afin de bien comprendre ce monde de l’au-delà. Ces ouvrages, vous les trouverez sur notre site à télécharger, nous vous conseillons le livre des Esprits mais aussi l’Evangile selon le Spiritisme.
Cherchez à prendre contact avec un centre spirite proche de votre région afin d’éviter les écueils d’un développement médiumnique seul où le discernement manque souvent et les erreurs sont nombreuses. Avec d’autres médiums plus expérimentés, le travail s’effectue plus facilement.
Recevez mes fraternelles pensées,
Bernard

 

 

Catalepsie - B - 28/12/2002

Bonjour,
Je vous écris car j’ai un petit problème tous les matins entre 3 et 4 heures, je me réveille sans raison et après je suis paralysé comme pris par une force.
Je suis incapable de parler et tout cela est accompagné d’un bourdonnement. Je prie et plus je prie et plus la force me sert. Aidez-moi ! Qu’est ce que c’est ? merci d’avance.

Bonjour,
Trop peu d’éléments me permettrent de vous répondre précisément, mais il se pourrait que selon les sensations décrites cela soit une "sortie astrale".
Il n’ y a pas de raison de s’affoler, ce n’est pas grave. Tout le monde le fait chaque nuit inconsciemment, mais certaines personnes peuvent avoir des ressenties résiduels de cet état ou des sensations du phénomène, c’est votre cas à mon avis, cela peut se manifester de diverses façons : "impression ou sensation de voler, paralysie momentanée du corps, bruits secs, bourdonnements, sensation de chute...". Tous ces manifestations sont des états qui ont trait à ce phénomène.
Cela consiste simplement à une émancipation de votre âme à votre corps physique et reprends alors ses capacitées réelles d’esprit. Pour cela , il y a une étape de "détachement" du corps fluidique avec le corps physique, les bruits secs ou bourdonnements en sont la manifestation audible. La paralysie du corps physique momentanément en est un symptôme du détachement, car la conscience de votre être se transfère dans votre corps fluidique (ou périsprit). Tout ce qui est ressenti l’est par l’esprit à travers votre corps fluidique et non plus par votre corps physique d’où une perte de sensibilité et souvent une paralysie (engourdissement profond de la tonicité musculaire) mais qui n’est que transitoire.
Eh oui, la nuit on se "ballade " !! mais notre conscience normale n’en garde pas souvenir au réveil, où les quelques traces de souvenirs en sont les rêves. Je vous conseille pour que ces symptômes disparaissent, que vous priez AVANT de vous endormir TOUS les soirs, avec votre coeur et avec vos mots le plus sincèrement, en vous adressant à votre guide (ange gardien) qui lui, veille sur vous tout le temps, et notamment pendant la nuit. En lui demandant de veiller sur vous et de vous amener le repos, de ne plus être réveillé durant la nuit, que ces phénomènes ne soient plus ressentis ou disparaissent. Au bout d’un certain temps (1 semaine ou 15 jours maximum je pense ), cela devrait disparaitre progressivement si vous suivez bien ces conseils et les mettez en pratique.
Le phénomène d’émancipation de l’âme se fera toujours (heureusement d’ailleurs) mais vous ne devriez plus en ressentir les sensations désagréables ou génantes normalement.
Informez-moi des résultats après ce laps de temps (en indiquant votre prénom car je ne l’ai pas, et votre cas). Fraternellement
Christophe

Je vous conseille de lire pour mieux comprendre ce phénomène : . Le Livre des Esprits, d’ Allan Kardec - CHAPITRE VIII -Le sommeil et les rêves - et - CHAPITRE IX -Anges Gardiens . La projection du Corps Astral, de S. muldoon et H. Carrington (concernant le voyage astral)

 

 

De l’existence de Dieu - Billy Kervyson - 13/12/2002

De tout mon être, je ne crois pas à l’existence d’un dieu comme étant la cause de toute chose. C’est l’homme par absurdité, par illusion et imagination qui fait exister dieu.
Comment dire alors qu’il est l’infini ? Lui qui n’existe pas ? D(dieu)n’existe pas. La cause de toute chose, c’est l’homme... Dire que cet être existe, c’est limité la liberté de l’homme.
Mais je crois à l’existence de monde des Esprits, c’est ce que j’appelle "MONDE IDEAL", c’est là où règne les purs Esprits. Tous les Esprits sont égaux.


L’homme dans son immense orgueil croit parfois qu’il est à l’origine de toute chose et que rien ne lui est supérieur. L’infériorité des facultés de l’homme ne lui permet pas de comprendre la nature intime de Dieu.
On juge la puissance d’une intelligence par ses oeuvres. Nul être humain ne pouvant créer ce que produit la nature, la cause première est douée d’une intelligence supérieure à l’humanité.
Gilles

 

 

Problème d’objectivité - Stéphane Perrotte - 08/12/2002

Bonjour,
Tout d’abord, merci de perpétuer la morale spirite tel qu’elle a était définit par Allan Kardec en son temps.
Je suis spirite depuis une dizaine d’année et j’ai eu quelques expériences spirites qui m’ont permis de découvrir deux médûmnités, celle de l’écriture de façon intuitive et l’incorporation ; je dois dire que pour l’incorporation, je garde un bémol, mais quand on a vécu la sensation d’avoir lors d’une séance d’écriture la manifestation d’un esprit qui tente de s’assoeir en vous, c’est comme un vent froid avec des sentiments mitigés que l’on ne voit pas mais que l’on ressent bien, comme une forme humaine qui tente de s’assoeir dans votre corps, c’est impressionnant et ma réponse fut celle de la répulsion car j’ai pris cela comme une violation de mon âme et de mon enveloppe charnel.
Je dois dire que je pratiquais seul et que je me garde bien dorénavant de pratiquer seul. Pour ce qui est de l’écriture, j’ai effectivement eu des écrits, bras droit qui se durcit, frisson et impulsivité dans la gestuelle puis la main part un peu brouillon et commence à noter tout ce que j’entends, j’ai d’ailleurs l’impression que ma main ne va pas assez vite par rapport à ce que j’entends. J’ai le sentiment de servir de secrétaire à une manifestation, ni plus, ni moins, j’ai quelques écrits mais je n’ai personne de suffisamment confirmé pour me dire s’ ils sont cohérents et qu’ils ne comportent pas d’ineptie, pourrais-je vous les soumettre afin que vous puissiez apporter votre jugement ? D’avance merci.
Je vais maintenant vous faire part du véritable problème qui me concerne, à savoir : J’ai après une longue discussion demander à un collègue de travail de bien vouloir me faire rencontrer son fils de 23 ans qui se dit posséder.
Cet enfant a commencé ces troubles à l’âge de 9 ans, il a rencontré un exorsiste et a recemment passé une quinzaine de jours en psychiatrie, l’exorsiste dit ne pas comprendre et le psychiatre lui offre un traitement et termine en pensant à des délires mystiques mais il continue son suivi psychiatrique.
Ne désirant pas remettre en cause le jugement médicale, je me permets quand même de vous soumettre les différents symptômes que ce jeune homme m’a confié : Il dit qu’il entend des voix qu’ils le poussent à mal, qu’ils lui disent qu’il va devenir un monstre, des ricanements se font entendre à lui. Il dit qu’on lui appuie sur le ventre comme si on voulait entrer en lui et que des gens tapent aux carreaux de sa chambre. Il dit qu’il sent une présence autour de lui. Il a l’impression de ne plus maitrîser la situation et qu’il perd son identité. Il me demande de l’aide et voudrait que tout cela s’arrête, il voudrait vivre normalement.
Lorsque l’on discute avec lui, on sent que ce jeune homme est oppressé, qu’il est déconnecté sur une certaine réalité. Cependant, il a de la culture et une certaine intelligence, deux ans aux beaux-arts, peinture, dessin, histoire ainsi que des partcipations à certaines associations.
On sent en lui un être fatigué de vivre ainsi, il subit et désir s’en sortir, il est persuadé que des Esprits mauvais qui lui veulent du mal.
Voilà en résumé les points qui me poussent à vous demander quelques explications, je dois rencontrer ce garçon demain à la maison et je ne sais si sa nature est véritablement pertubée et que des soins lui sont nécessaires ou si son Esprit est obsédé et qu’il a besoin d’avoir recours à une cellule spirite.
J’espère que vous me répondrez rapidement afin que je puisse prendre les mesures nécessaires qui permettrait éventuellement d’aider ce garçon. J’ai besoin de votre aide pour comprendre car il est difficile sans expérience de déterminer quelqu’un qui est obsédé ou plus de quelqu’un qui a une pathologie mentale et qui aurait dans ce cas besoin d’un suivi médical.
Bien amicalement,
Stéphane Perrotte.

Bonjour Stéphane,
Tout d’abord vous avez bien fait de demander conseil. Je tiens à vous dire qu’il ne faut jamais travailler seul. C’est extrêmement dangereux.
Vous avez sans aucun doute des facultés médûmniques. En revanche, vous devez travailler pour les développer et vous perfectionner, mais surtout pour acquérir du discernement et ne pas vous mettre, par ce canal, sous l’emprise de mauvais esprits.
Votre vécu en terme d’expériences laisse penser que vous êtes médûm inspiré. Pour vous expliquer de façon synthétique, vous êtes composé d’un corps physique, d’un esprit incarné ou âme, d’un corps semi-fluidique ou périsprit et de fluide vital qui fait le lien entre l’esprit et la matière. L’esprit qui veut se communiquer, possède lui aussi un périsprit, mais utilise votre fluide vital, ou si vous préférez une certaine forme d’énergie, qu’en tant que médûm, vous mettez à disposition. Par sa volonté, il fait vibrer votre fluide vital de façon à ce qu’il répercute au niveau de votre cerveau périsprital le même type de vibration que celui engendré par ses pensées. De ce fait ses pensées se communiquent en vous et c’est ce que vous entendez lorsque vous écrivez.
Donc,en ce qui vous concerne, je vous conseille de rejoindre un centre spirite, qui vous permette de travailler votre médûmnité, sous le contrôle de médûms confirmés, et ainsi pouvoir apporter de l’aide aux frères et soeurs en souffrance.
Pour le cas dont vous me parlez, il semble à première vue que ce jeune homme soit sous l’emprise d’un mauvais esprit. Mais il est impossible de le savoir avec certitude sans un minimum d’éléments. Il doit continuer, s’il en a un, le traitement médical qui lui a été prescrit ainsi que le suivi psychiatrique. De toute façon, ne tentez rien toute seul.
Je vous propose deux solutions. Soit l’accompagner dans un centre spirite où des médûms confirmés pourront le prendre en charge et déterminer la nature de ses maux. Pour cela, je peux vous indiquer une adresse si vous me donnez votre région d’origine. Soit, si vous ne pouvez vous déplacer, nous le confier en soin, en nous donnant par Mail, le maximum de renseignements le concernant. (suivi médical, entourage de la personne, est-il croyant, prie-t-il ..?). Nous avons une séance d’aide spirituelle chaque mercredi à 18h. Encore une fois ne travaillez pas seul.
J’espère avoir répondu à votre attente. Quelque soit votre choix je reste à votre disposition Bien fraternellement
Maxence

 

 

Rêve et visite - Sophie - 04/12/2002

J’ai rêvé l’année dernière de mon beau-père qui est décédé. Celui-ci était assis, il m’a pris le front et m’a embrassé puis étreinte. Je ne sais comment vous expliquer avec des mots précis la joie, le bonheur, la béatitude que j’ai ressentis à ce moment-là, c’était tellement intense. Je ne me suis jamais sentie aussi entourée d’amour, je baignais dans l’amour.
Le sentiment que j’ai aujourd’hui est partagé entre l’idée : ai-je seulement rêvé ou bien est-il venu me voir réellement ?
En tout cas, me réveiller et m’extirper de ce moment de bonheur fut très dur car il me manque tellement et j’ai tant prié pour lui avant qu’il ne disparaisse et après sa mort.
Pensez-vous qu’ils viennent nous rendre des petites "visites" dans nos rêves ?

Lorsque notre corps physique est endormi,notre esprit peut alors reprendre un peu de liberté, parcourir l’espace et entrer en relation plus directe avec les autres Esprits.
Le sommeil délivre en partie l’âme du corps et de ce fait les Esprits incarnés sont toujours en relation avec les Esprits désincarnés.
Gilles.

 

 

Faits qui ont portés atteinte à la vie - Daniel - 04/12/2002

Bonjour à tous,
Je vous écris car j’ai connaissance de la part d’une amie de plusieurs faits étranges qui se sont produits dans sa vie et où elle a failli perdre la vie à plusieurs reprises.
Tous ces faits se sont suivis à répétition jusqu’à ce qu’elle consulte une spécialiste qui lui a confirmé que quelqu’un lui en voulait sans lui dire qui.
Cependant elle lui a laissé un sous-entendu. Le problème va mieux mais comment peut-elle faire pour que tout ça ne la touche plus et que l’action de la personne qui lui veut du mal soit nulle si cela devait recommencer (apparement c’est quelqu’un de proche qu’elle ne pourrait éviter..) ?
Merci par avance
Amitiés à tous

La meilleure des protections, c’est la prière ! Que votre amie demande l’aide de son guide ou son ange-gardien, nous en avons tous un. Concernant la "spécialiste", il m’est difficile de confirmer son avis, ne la connaîssant pas. Pour éviter tout nouveau problème, il faut que votre amie prie aussi pour la personne supposée lui en vouloir afin qu’elle soit mieux inspirée.
Fraternellement,
Bernard

 

 

Omniprésence des Esprits et intimité - Cédric B - 30/11/2002

Bonjour,
Vous expliquez souvent que l’air est peuplé d’Esprits. Mais si tel est le cas, dans quelle mesure peut-on parler du maintien de l’intimité ? N’y a-t-il pas là une idée particulièrement angoissante, voire contraire à l’idée de liberté d’automonie ?
Enfin, cela ne nuit-il à l’idée que l’être serait placé sous le seul regard, donc, le seul jugement, de son créateur ?
Merci.

Bonjour Cédric,
Tu as l’air inquiet, voire scandalisé que les Esprits désincarnés puissent être témoins des secrets de ta vie privée, comment pourrait-il en être autrement ?
Ne sais-tu pas que par leur intermédiaire, Dieu sait tout ce que tu fais et même ce que tu penses ?
Bien plus, ne sais-tu pas que tout ce que tu as fait au cours de tes incarnations successives est inscrit dans ton périsprit et que certains mystiques, comme le curé d’Ars ou Benoîte Rencurel, lisent dans ce passé à livre ouvert.
Personnellement, ce qui me gêne le plus n’est pas que les Esprits sachent tout de ce que je fais, dis ou pense, non, ce qui me gêne le plus c’est que ce que je fais, dis ou pense influe sur le monde. Quelle responsabilité ! Inversement, savoir que lorsque je me guéris, je guéris un peu le monde, quel encouragement ! Alors, et la liberté individuelle dans tout cela ?
C’est certain, jamais Dieu ou les Esprits ne me privent de mon libre-arbitre. Tout au plus, les Esprits peuvent-ils m’influencer dans mes choix. Si j’élève mon taux vibratoire par la prière, je vais attirer à moi de bons Esprits qui vont me suggérer le bien, si j’abaisse mon taux vibratoire par de mauvais comportements ou la consommation de drogues, je vais attirer à moi de mauvais Esprits qui vont m’incliner à faire le mal. Cependant je reste toujours maître de mon choix, mais ma liberté s’arrête là. En effet, mon action va déclencher des réactions en chaîne dont je dont je devrais assumer les conséquences sur ma vie et sur la vie des autres à qui je devrais donc rendre des comptes. Ceci est vrai pour mes actes positifs comme pour mes actes négatifs. La liberté a pour corollaire la responsabilité.
Comme nous l’avons vu précédemment, l’être est sous le regard de Dieu, mais Dieu ne le juge pas. C’est l’homme qui se juge lui-même car il se voit avec un “certain regard de Dieu”, de plus en plus proche du vrai regard de Dieu au fur et à mesure qu’il progresse en conscience. En effet, si au début de son évolution, l’homme se voyait avec le regard de Dieu, il serait anéanti immédiatement. C’est le sens du mythe d’Adam et ève et du “péché originel”. Au commencement était Dieu. Comme Dieu est Amour, il créa l’homme car l’Amour, par nature, se partage. Pour créer l’homme, Dieu se servit de la matière (la glaise). A la matière (ignorante) il adjoignit un peu de conscience (ils goûtèrent à l’arbre de la connaissance). Dès lors la matière se rendit compte de la distance qui la séparait de Dieu (ils virent qu’ils étaient nus). Mais par les progrès accomplis au cours des incarnations multiples, la matière se dépouillera peu à peu de ses imperfections pour atteindre sa dimension divine et ceci dans le creuset des épreuves successives (les hommes travailleront à la sueur de leur front et les femmes enfanteront dans la douleur). L’église a induit une notion de punition pour racheter une soit disant faute commise par Adam et ève.
Comment peut-on croire cela ? Si nous, qui sommes imparfaits, ne punissons pas des enfants pour des actes commis par leurs parents, comment Dieu, qui est Amour et Justice, peut-il nous punir pour des actes commis par d’autres il y a plusieurs générations ?
Non, le péché originel ne signifie pas qu’il y a eu faute, il est un terme impropre pour désigner l’imperfection de notre nature humaine du fait de son origine toute matérielle. Dieu a voulu cela pour que nous ayons le mérite de notre avancement et que nous connaissions le “prix de notre part divine.
Par le spiritisme, nous savons que tous les hommes passent par les différents stades de ce perfectionnement et que ce progrès est continu, ou tout du moins, qu’on ne peut pas régresser d’une vie à l’autre.
Par Jésus, nous savons que nous devrons passer par le stade christique”avant d’arriver à ce que les bouddhistes appellent l’illumination : Nul n’ira au Père sans passer par moi, sous-entendu par mon état.
Quand nous mesurons le chemin qu’il nous reste à parcourir, comment cela serait-il possible sans des réincarnations successives ? Alors, Cédric, n’aie pas peur des Esprits qui sont témoins de ton intimité, ni du jugement de Dieu. Ils nous accompagnent dans le lent processus de maturation auquel toutes les créatures sont conviées. Sois en intimement persuadé !
Bien fraternellement.
Marc

 

 

Cercle de Nancy - bob - 27/11/2002

J’ai été adhérent au cercle spirite Allan Kardec de Nancy un certain temps... Je sais ce que ce que sont les "séjours spirites" pour y avoir participé, j’ai visité le site avec les témoignages d’anciens...
Voici mon avis : il y a beaucoup de doutes à avoir si on veut rester objectif... Qu’ils le veuillent ou non il y un manque d’objectivité de la part de ces gens passionnés, entièrement voués à "la cause" spirite et dont les actes deviennent insensés..
.Il y a une parano lourde qui fait presque inmanquablement de tous les anciens adhérents des adeptes de la magie noire, ils se croient victimes de toutes les hostilités et pensées destructrices à leur encontre. Leurs "preuves" n’en sont pas : reconnaître le style de telle ou telle personnalité célèbre que cela soit vocalement, dans le ton, ou plus "simplement" par le style des écrits, à travers une médûmnité, est plus que simpliste...
Tous les imitateurs délivrent des messages d’Esprits désincarnés ? S’il y a eu, peut-être, par le passé, des messages authentiques, les messages plutôt insensés existent et ne sont pas remis en cause par des gens qui ne se posent plus de questions, et ingurgitent les messages sagement dès lors que les médûms valident leur propres messages... Ils refusent le doute scientifique, prétextant que le spiritisme a été prouvé en SON TEMPS...(mais l’observation scientifique a évolué aussi, la science aussi, ils n’en tiennent pas compte...)...et puis, même s’il y avait preuve scientifique de phénomènes spirites à un endroit, à une époque, et sur une personne en particulier, ça ne fait pas office de preuve pour tous les gens qui se disent médûms ! Bref...pour moi, cela a été dur de renoncer à cette doctrine, pour laquelle je m’étais investi pleinement (pas financierement, là, je dois dire qu’on ne m’a pas fait de pression, je n’étais pas très riche il faut dire...les gens donnent "ce qu ils veulent, il y a une obligation morale qui se produit "naturellement...). Mais il faut savoir reconnaitre qu’on a fait fausse route, je fais encore le deuil de cela et je fais forcément un léger amalgame de toutes les tendances spirites car je sais que ça reste non pas une "science et une philosophie" comme le dit cette association de Nancy, mais une croyance (les expertises scientifiques sont anciennes et il y avait peut-être quelques failles qui n’ont pas été déjoués, l’effet d’un inconscient, celui du médûm, qui est peut-être lui-même "victime"de ce propre inconscient). Je ne signe qu’anonymement, ça risque de nourrir un de leurs messages sur le thème de la magie noire contre leur "mouvement"... Cela dit, je ne leur en veux pas et j’ai encore du mal à me faire une opinion sur la réalité des choses, je pense qu’ils ne se rendent pas compte de la "fébrilité" des messages...Je les plains simplement de perdre probablment leur énergie à brasser du vent...Je préfère les actes authentiques... A bientôt.

Bonjour,
Dans votre message, vous nous parlez de votre déception face à des hommes qui ont leur propre interprétation de la doctrine spirite, alors pourquoi perdre votre temps et vos illusions de spirite en renonçant à votre démarche parce des hommes et des femmes semblent avoir mal comprendre la finalité de la médûmnité ?
Le conseil que je peux vous donner est d’aller voir un autre centre spirite où la vision des choses est différente. Voici l’adresse de celui de Charles Kempf :
Centre d’études spirites Léon Denis
20 rue de Marsilly
68800 Thann

Fraternellement,
Catherine.

 

 

Se découvrir - Marielle - 26/11/2002

Bonjour...
Je viens aujourd’hui de connaître votre site car j’essaie de trouver la vérité sur moi-même, le pourquoi dans cette vie... Je me suis découverte un certain don médûmnique il y a quelques années par divers "incidents"....
Une petite voix qui me prévient d’un danger avec une douleur inexplicable au niveau du coeur et me réveille à 3h du matin et qui continue une grande partie de la journée. Je pense beaucoup à ma grand-mère tout en travaillant et en rentrant le soir, le téléphone sonne et l’on m’annonce sa mort qui a eu lieu... à 3h du matin...
Un conseil intérieur que je n’ai pas écouté, un flash, quelqu’un qui me tape sur la cuisse par trois fois dans mon lit et je regarde, la pièce est vide... Des petites expériences amusantes comme deviner ce que l’autre va me dire, préparer des crèpes et s’entendre dire que j’en avais envie depuis cet après-midi...
La petite voix me perturbe et personne pour en parler ; mon ex me traitait de sorcière...
J’essaie en cachette de reproduire l’écriture automatique que j’ai vu pratiqué chez un guérisseur et ça marche au bout de quelque temps mais je laisse tomber...
Puis un jour, je suis en contact avec une femme qui devient mon amie... Avec elle, je prends l’habitude tous les vendredis soirs de faire une séance d’écriture automatique. Les réponses m’apportent du réconfort, des aides à mes problèmes, me préviennent que l’homme que j’aime n’est pas pour moi (il est marié)...
Je ressens et je peux comparer avec certains livres que tous les renseignements qui nous sont donnés sur eux sont exacts comme les vallées verdoyantes, la lumière, le temps qui n’existe pas, leurs missions...
Toujours "Casimira" le nom de notre Esprit amie, toujours, elle me dit : "Nous savons que tu es sensible mais ne pleure pas, tu fais de la peine à mamie (ma grand-mère), soit forte et courageuse !" Elle me donne des conseils pour me relaxer et leur parler, savoir écouter les réponses... On me dit d’avoir confiance en moi et en mon don mais je doute souvent, j’ai peur que les réponses soient dictées par moi...
Je vais sur certains tchats où je parle avec des amis médûms qui m’aident à progresser, qui ne me donnent pas les réponses toutes faites, qui me font "travailler intuitivement" mais parfois quand je suis dans le noir, ils me donnent une réponse et finalement c’est bien celle-ci que j’avais entendue...
Et pourtant, il me semble avancer que comme un escargot, j’ai 45 ans depuis le 3 novembre et je voudrais diriger ma vie vers une aide pour les autres mais je ne sais pas de quelle façon...
Je suis scorpion ascendant scorpion, c’est un signe intuitif, très basé sur le sexuel or vous dites que pour être un bon médûm il faut éviter d’avoir une vie sexuelle trop chargée. Bizarrement, j’oriente ma vie où le sexe bien que désiré n’est maintenant que très rarement accompli...
En fait, après la forte déprime qui a succédé à de multiples rencontres sexuelles après ma séparation, j’ai choisi de venir habiter près de l’homme que j’aime (150 kms nous séparaient)... J’ai trouvé une jolie petite maison pour mes enfants et moi, il vient me voir une fois par semaine et je vais beaucoup mieux maintenant, n’ayant plus que lui comme amant.... Et aujourd’hui que je me sens mieux, je me send prête à m’investir et à donner de moi-même pour ceux qui en ont besoin, à suivre un enseignement avec des gens comme vous...
Mon message vous semble sûrement long, il ressemble sûrement à une confession ou une psychanalyse. J’aimerais vous parler d’une expérience télépathique que je vis depuis quelques mois avec une personne que je n’ai encore jamais vue et qui est encore une chose extraordinaire pour moi par laquelle je suis parfois transformée ou des fois pleines de doute.
Merci de m’avoir lue.

Bonjour Marielle,
J’ai lu avec intérêt votre long message qui ressemble fort effectivement à une confession. Comme vous ne posez pas de questions, je ne fournirais pas de réponses simplement quelques commentaires.
Votre médûmnité est évidente mais elle semble hésitante et parfois difficile à vivre car non canalisée et sécurisée. Ce peut être la meilleure et la pire des choses, l’au-delà n’étant pas uniquement peuplé de gentils esprits prêts à nous aider. Soyez sur vos gardes et expérimentez avec discernement en vous appuyant soit sur un groupe de médûms ayant de l’expérience soit sur les écrits d’Allan Kardec ( livre des Esprits et livre des médûms). Il existe une foule d’esprits contents de nous abuser. Une médûmnité se développant harmonieusement entraîne des changements chez le médûm qui devient plus tolérant et compréhensif pour ses semblables à commencer par ceux qu’il côtoie, c’est-à-dire sa famille.
La sexualité fait partie du plan terrestre et elle est nécessaire pour la survie de l’espèce. Il n’est pas question d’en faire l’impasse ou de la dénigrer. Cependant elle ne saurait constituer le seul but de l’existence et devenir des "drogués" du sexe est aussi préjudiciable pour l’évolution spirituelle que de prendre de l’héroïne ou de la cocaïne.
Il me semble, que bien des fois dans votre vie, vous avez été guidée et vous le serez encore. Soyez attentive à cette possibilité.
Si vous le désirez, vous pouvez nous décrire vos expériences télépathiques. Nous sommes intéressés. Que votre route soit bonne et fructueuse. Michel

 

 

Sophie - J - 15/11/2002

Bonjour,
C’est la première fois que je découvre ce forum et je suis très touchée de constater qu’il existe autant de personnes qui se sentent concernées par le Spiritisme.
J’ai moi-même découvert le livre des Esprits d’Allan Kardec que très récemment mais il m’a ouvert des horizons nouveaux. Je brûle de curiosité mais il est rare de pouvoir converser avec des gens qui ont des connaissances approfondies sur le sujet. En réalité, je ne connais personne autour de moi avec qui je puisse en discuter comme je l’aimerais.
Et pourtant, c’est vraiment important pour moi : ce livre m’a aidé à sortir d’une profonde dépresssion en me faisant comprendre le sens de mon existence. Je voudrais simplement demander s’il est possible qu’une personne décédée, il y a vingt longues années, puisse encore se sentir concernée par les tribulations de la vie de personnes de sa famille.
En réalité, je voudrais savoir si ma grand-mère, que j’ai toujours voulu croire auprès de moi même si je ne l’ai pas connu, pourrait effectivement veiller sur moi et mon père et m’aider de quelque sorte que ce soit en entendant les paroles que je lui envoie parfois. Je voudrais savoir si elle est susceptible de se sentir concernée par mon sort et mes interrogations ?
Je vous remercie du fond du coeur ; merci pour ce site et toutes ces magnifiques révélations. Puissent-elles m’aider à trouver l’Amour de Dieu. Sophie.

Bonjour Sophie,
nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez au forum. Il est vrai que le spiritisme touche beaucoup de monde. Il a vraiment pris son essor à partir du milieu du 19 ème siècle et s’est trés vite répandu à travers le monde.
Le Brésil en est un exemple avec ses milliers d’adeptes du spiritisme actuellement.
L’Europe rattrapera cette différence avec le travail de tous les foyers qui s’activent à ouvrir les consciences.
Je comprends votre envie de partager cette connaissance, c’est le ressenti de tout spirite car le spiritisme a pour but sa divulgation pour éclairer l’humanité et comprendre le sens des choses d’une façon plus claire et limpide sur le sens réel de la vie. Tel est le but du livre des esprits. Cela est bien expliqué à la question 798.
Sa compréhension et l’application de ses lois morales peut faire de grandes choses, la sortie de votre dépression en est un exemple, et il y en a tant d’autres...
Son but premier est l’évolution de l’homme, du point de vue scientifique, philosophique et morale. Cela nous apprends à mettre en application dans notre vie de tous les jours un code de conduite qui nous dirige sur la voie vers laquelle on tend pour notre évolution.
Vous pourrez converser sur le sujet et entendre de belles communications qui renforceront votre foi et vous confortera dans vos aspirations, en vous rendant dans des centres spirites ou le public est convié d’assister à des scéances comme nous le faisons à Bron. La liste des centre les plus proches de chez vous est indiquée sur notre site internet. Par vos prières, vous êtes en lien constant avec les esprits familiers ainsi que votre ange gardien. Ils vous insufflent des pensées ou des intuitions que vous croyez souvent être les votres. C’est par ce moyen qu’ils vous aident en vous guidant sur le chemin et sur celui que vous vous êtes destiné avant votre incarnation. S’il y a un rapport affectif qui vous relie avec votre grand-mère, l’ayant connu ou pas, sans aucun doute elle veille sur vous. Vos prières entretiennent ce contact et le resserre.
Mais n’oubliez pas la maxime "aide-toi et le ciel t’aidera". Il faut prendre les décision de soi-même, et les cieux vous seconderont tout au long de votre vie. Il ne faut pas négliger l’influence de votre ange gardien, elles est très grande, et c’est lui qui vous connais le mieux !
A soi d’être attentif et réceptif à ses intuitions.
Que Dieu vous accompagne sur votre chemin.
Fraternellement,
Christophe

 

 

Obsession - R - 07/11/2002

Bonjour à tous
Merci pour vous réponses, elles vont m’aider. Il y a une question que je me pose ces derniers temps : est-il possible même si on ne le voit pas de pouvoir leur venir en aide sans se faire obséder d’une telle ou telle autre façon ? Est-il possible de les libérer ? Est-il possible de développer une forme de guérison pour les autres ? Tout le monde peut apprendre ?

Bonjour,
Pour aider les autres de quelques maux qu’ils souffrent, il y a un moyen très facile : la prière. Elle peut avoir pour objet une demande ou un remerciement. On peut prier pour soi-même ou pour autrui, pour les vivants et les désincarnés. Les prières adressées à Dieu sont entendus des Esprits chargés de l’exécution de ses volontés, celles qui sont adressées aux bons Esprits sont reportées à Dieu.
La puissance de la prière est dans la pensée, on peut donc prier partout et à toute heure, seul ou en commun. En accédant à la demande qui lui est adressée, Dieu a souvent en vu de récompenser l’intention, le dévouement et la foi de celui qui prie.
La prière a d’immenses bienfaits et je ne peux que vous conseiller de la pratiquer pour aider votre prochain.
Gilles.

 

 

Savoir pratiquer le Spiritisme - Romain Delair - 27/10/2002

Bonjour,
J’aimerais savoir pratiquer le Spiritisme. Pouvez-vous m’aider en m’envoyant un e-mail pour tout me dire sur les invocations ? Paroles ? Techniques ? Pratiques ? Merci d’avance, c’est très important pour moi.

Bonjour Romain
Désolé de te décevoir mais le spiritisme tel que nous le pratiquons, c’est à dire selon Allan Kardec, ne comporte pas de pratiques à base d’invocations, incantations et autres techniques plus ou moins compliquées. Ceci s’applique à la magie.
Le spiritisme est un chemin d’évolution spirituelle combinant un dogme, une morale et la possibilité de communiquer avec des guides spirituels. Il a pour but de permettre à l’être d’assumer pleinement son destin, dans l’amour de Dieu, de ses esprits familiers et de ses frères humains. Il sait qu’en tant qu’Esprit il ne mourra pas mais devra reprendre le chemin terrestre au cours de nombreuses incarnations pour se purifier.
Je te conseille de lire les ouvrages d’Allan Kardec ( Livre des Esprits, livre des Médûms, Evangile selon le spiritisme tout particulièrement.) Bonne route.
Michel