La force d'aimer - Peter - 25/02/2000

J’ai découvert le spiritisme grace à un texte circulant sur le web qui s’appelle « mémoire spirite » dont l’auteur est P.J.OUNE. Je lui ai écrit mais je ne l’ai jamais rencontré. Je suis depuis 2 ans en relation avec ce médium qui a changé ma vie ( gratuitement !!! ). Je voudrais vous demander ce que vous pensez de ses écrits que l’on peut trouver sur le site http://www.chez.com/memoirespirite bien qu’il dise n’être pour rien dans ses écrits, de n’être « qu’un cable téléphonique » je voudrai savoir si des personnes connaissant mieux que moi le sujet pourraient me donner leur opinion. merci d’avance.

Nous ne connaissons pas particulièrement ce médium et nous ne pouvons donner aucune garantie sur sa façon de travailler et sur ces résultats. En ce qui nous concerne, pour les fondements du spiritisme, on se réfère tout d’abord aux ouvrages écrits par Allan Kardec, Léon Denis et Gabriel Delanne pour les principaux auteurs, ainsi que des communications reçues régulièrement durant les réunions spirites de nos différents centres.

Toutefois, nous ne pouvons cautionner les communications reçues par des médiums isolés car ils n’ont pas le moyen de contrôle qu’offre un groupe, et ils peuvent recevoir aussi bien des messages de bons comme de mauvais Esprits.

 

Vision - Pacha - 18/01/2000

 

Depuis mon enfance, j’ai des visons sur mon futur ! il m’arrive aussi d’avoir des flashs j’ai consulté beaucoup de mediums, des bons et hélas quelques charlatans ! par contre certains m’ont affirmé un don pour la guérison ! et une force spirituelle ! mais je ne trouve pas la réponse à une seule question. ai-je vraiment ce don ?

Tout le monde est médium, nous possédons TOUS en nous à l’état latent les germes de la médiumnité et nous pouvons tous plus ou moins les développer. Il faut néanmoins procéder avec prudence : le développement des facultés médiumniques ne doit pas s’effectuer isolèment mais dans un groupe sérieux. De plus, nous avons tous un guide spirituel ou ange gardien qui veille sur nous et qui nous assiste dans ce travail de développement. Pour avoir sa protection il faut se recueillir, savoir pourquoi l’on veut développer cette faculté et surtout avoir recours à la prière. Non pas celle récitée du bout des lèvres, mais celle du coeur.

 

 

 

 

Débutant - Stéphane - 08/01/2000

Voilà, je suis complètement nouveau dans l’univers fascinant du spiritisme. Pouvez-vous m’indiquer la meilleur façon de débuter ? Merci beaucoup et à bientôt Stéphane

Nous vous conseillons tout d’abord de vous rapprocher d’un groupe spirite sérieux. La meilleure façon de débuter est avant tout d’être bien informer au travers de lectures appropriées comme le Livre des Esprits d’Allan Kardec qui sera très bientôt disponible à télécharger sur notre site. De plus, il est important de savoir ce que l’on recherche dans le spiritisme, philosophie ou simple curiosité.

Médium - Lionel - 04/12/1999

Je suis journaliste indépendant. Je réalise un dossier sur les «médiums» auxquels font appel la police, l’armée, les chefs d’états. Qui sont-ils réellement ? Comment fonctionnent-ils ? Quelle est leur réelle influence ? Autant de questions, n’étant pas moi même un spécialiste, que j’aimerais pouvoir élucider. J’ai besoin de votre aide. Si vous avez des documents, des contacts (des gens à aller voir) concernant mon sujet, merci de bien vouloir m’écrire très rapidement. Bien chaleureusement Lionel

Les «médiums» auxquels font appel la police et les chefs d’état sont en général des radiesthésistes, qui est une forme de médiumnité. Ils travaillent en privé et utilisent souvent un support comme le pendule, etc.
Nous ne pouvons pas vous donner plus de renseignements sur ce sujet car nous ne pratiquons pas la médiumnité dans le même but. En effet, les radiesthésistes répondent souvent à des questions d’ordre matériel et leur médiumnité n’est pas gratuite.
Le Spiritisme, quant à lui, condamne l’exploitation de la médiumnité, comme contraire aux principes de la doctrine au point de vue moral, et démontrant qu’elle ne doit, ni ne peut être un métier, ni une profession. "En effet, la première condition pour se concilier la bienveillance des bons Esprits, c’est l’humilité, le dévouement, l’abnégation, le désintéressement moral et matériel le plus absolu. » (Allan Kardec)
Nous laissons votre message dans l’espoir que quelqu’un puisse davantage vous renseigner.